Place Saint-André-des-Arts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

6e arrt
Place Saint-André-des-Arts
Voir la plaque.
Voir la photo.
La place Saint-André-des-Arts.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Monnaie
Géocodification
Ville de Paris 8760
DGI 8483
Géolocalisation sur la carte : 6e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 6e arrondissement de Paris)
Place Saint-André-des-Arts
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Place Saint-André-des-Arts
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place Saint-André-des-Arts est une place située dans le quartier de la Monnaie du 6e arrondissement de Paris

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette voie est située au débouché de la place Saint-Michel, de la rue Francisque-Gay, de la rue Hautefeuille, de la rue Danton et de la rue Saint-André-des-Arts, dans le quartier de la Monnaie du 6e arrondissement de Paris.

La place Saint-André-des-Arts est accessible par la ligne de métro (M)(4) à la station Saint-Michel, par le RER (RER)(B)(C) à la gare Saint-Michel - Notre-Dame, ainsi que les lignes bus RATP 58637086, (BUS)RATP212427388596Tootbus Paris, (BUS)NoctilienN12N13N14N21N122N145.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette voie tient son nom de l'ancienne église Saint-André-des-Arts, sise à cet endroit, vendue puis démolie sous le Consulat et le Premier Empire.

Historique[modifier | modifier le code]

La place en 1897 (photographie de Clément Maurice).

En 1897 et 1898 des travaux de constructions d'égouts permirent de découvrir des sépultures de 1,40 m à 1,70 m de profondeur et de 1,75 m à 2,40 m, des poteries variées avec flammules rouges datées du XIIIe siècle et, à 4,10 m, une lampe en terre vernissée du XVe siècle[réf. nécessaire]. Dans les galeries creusées en allant en direction de la rue Saint-André-des-Arts et vers la rue Saint-Séverin furent découverts de nombreux ossements humains, des fragments de tuiles à rebords d'époque gallo-romaine[réf. nécessaire]. Ces ossements furent trouvés à une profondeur variant de 4,70 m à 6,50 m à soit plus de 3 m au-dessous de ceux trouvés précédemment à 1,40 m et 1,70 m. Les niveaux des sols à la période antique étaient 5 à 6 mètres plus bas.

La libération de Paris y connut de sanglants combats où de nombreux résistants laissèrent leur vie[réf. nécessaire].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal des Artistes, 4e année, 1er volume, 1830.
  2. Anne Chemin, « L'énergie d'une survivante », cahier du Monde, no 22540, dimanche 2 et lundi 3 juillet 2017, p. 1-4.