Albert-Félix-Théophile Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert Thomas et Thomas.
Albert-Félix-Théophile Thomas
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Maîtres
Distinctions
Prix de Rome ()
Pensionnaire de la villa Médicis (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres réputées

Albert-Félix-Théophile Thomas (Marseille, 1847 - Paris, 1907) est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Alexis Paccard et de Léon Vaudoyer à l'École des Beaux-Arts de Paris alors qu'il n'est âgé que de 17 ans. Il remporte le Premier Grand Prix de Rome en 1870.
Le sujet de l'épreuve finale s'intitule : « Une école de médecine ».

Le jeune lauréat devient pensionnaire de l'Académie de France à Rome, du 15 février 1871 au 31 décembre 1874.
Il voyagea en Grèce et en Asie mineure. Il envoya en 1875 ses travaux sur le temple d'Apollon à Milet. Son envoi sur le temple d'Athéna à Priène lui valut une médaille à l'Exposition universelle de Paris de 1878

Il participe à la conception et à la construction du Grand Palais, de 1896 à 1900 : il est chargé de réaliser l'aile ouest, qui devient en 1937, le Palais de la découverte. Il s'intéresse aussi à la mécanique et invente, en 1877 un coucou suisse à réacteur qui n'eut pas beaucoup de succès.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]