Ternes (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ternes
Un des accès, en janvier 2013.
Un des accès, en janvier 2013.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 8e, 17e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 41″ nord, 2° 17′ 55″ est
Géolocalisation sur la carte : 8e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 8e arrondissement de Paris)
Ternes
Géolocalisation sur la carte : 17e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 17e arrondissement de Paris)
Ternes
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Ternes
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Ternes
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 3 329 214 (2019)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 1814
Ligne(s) (2)
Correspondances
Bus RATP (BUS) RATP 30 31 43 341
(2)

Ternes est une station de la ligne 2 du métro de Paris, située à la limite des 8e et 17e arrondissements de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est établie en courbe sous la place des Ternes, entre la section sud de l'avenue de Wagram et le débouché du boulevard de Courcelles. Orientée selon un axe nord-est/sud-ouest, elle s'intercale entre les stations Charles de Gaulle - Étoile et Courcelles.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte au public le avec la mise en service du tronçon entre Étoile (aujourd'hui Charles de Gaulle - Étoile) et Anvers de la ligne 2 Nord, laquelle deviendra plus simplement la ligne 2 le 17 octobre 1907.

Elle doit sa dénomination à son implantation sous la place des Ternes, à l'est du quartier éponyme. Selon l'explication la plus communément admise pour l'origine de ce nom, celui-ci fait référence à une ferme du Moyen Âge anciennement baptisée « Villa externe[1] ».

Depuis les années 1950 jusqu'en 2007, les piédroits sont revêtus d'un carrossage métallique avec montants horizontaux bleus et cadres publicitaires dorés éclairés, par la suite complété de sièges « coque » caractéristiques du style « Motte », en blanc.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station ont été rénovés le [2], puis ce fut au tour des quais en 2008, entraînant la dépose de leur carrossage.

En 2019, 3 329 214 voyageurs sont entrés à cette station ce qui la place à la 152e position des stations de métro pour sa fréquentation[3],[4].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose de trois accès :

  • l'accès 1 « Place des Ternes », constitué d'un escalier fixe orné d'un d'un édicule Guimard classé monument historique par l'arrêté du [5], débouchant sur le terre-plein central de la place des Ternes ;
  • l'accès 2 « Avenue des Ternes », constitué d'un escalier fixe agrémenté d'un mât avec un « M » jaune inscrit dans un cercle, se trouvant au droit du no 3 de la place des Ternes ;
  • l'accès 3 « Boulevard de Courcelles », constitué d'un escalier mécanique montant permettant uniquement la sortie depuis le quai en direction de Porte Dauphine, se situant face au no 130 du boulevard de Courcelles.

Quais[modifier | modifier le code]

Quais en travaux, en mars 2008.

Ternes est une station en courbe de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits et les tympans. La voûte est enduite et peinte en blanc. Les cadres publicitaires sont en céramiques blanches et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les sièges sont de style « Akiko » de couleur verte.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 30, 31, 43 et 341 du réseau de bus RATP.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. l'abbé Bellanger, « Les Ternes : Notice historique », sur Gallica, (consulté le 6 juin 2017), p. XIII.
  2. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 22 avril 2019)
  3. « Trafic annuel entrant (2019) », sur data.ratp.fr, (consulté le 13 février 2021)
  4. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2019.
  5. « Métropolitain, station Ternes », notice no PA00086726, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]