Avenue Parmentier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

10e, 11e arrts
Avenue Parmentier
Image illustrative de l’article Avenue Parmentier
Situation
Arrondissements 10e
11e
Quartiers Roquette
Saint-Ambroise
Hôpital-Saint-Louis
Folie-Méricourt
Début 10, place Léon-Blum
Fin 2, avenue Claude-Vellefaux
24, rue Alibert
Voies desservies Rue Camille-Desmoulins
rue Sedaine
rue du Chemin-Vert
rue Rochebrune
rue du Général-Renault
rue Lacharrière
rue Saint-Ambroise
rue Pasteur
rue Léchevin
passage Beslay
rue Oberkampf
avenue de la République
rue Jean-Pierre-Timbaud
rue des Trois-Bornes
rue de la Fontaine-au-Roi
rue Deguerry
rue Darboy
rue Auguste-Barbier
rue Abel-Rabaud
rue du Faubourg-du-Temple
rue Tesson
rue Jacques-Louvel-Tessier
rue Arthur-Groussier
Morphologie
Longueur 1 670 m
Largeur 30 m
Géocodification
Ville de Paris 6991
DGI 7067

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue Parmentier
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L’avenue Parmentier est une avenue des 10e et 11e arrondissements de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle commence au 10, place Léon-Blum et finit au 2, avenue Claude-Vellefaux.

Ce site est desservi par les stations de métro Parmentier, Goncourt et Voltaire. Les autobus les plus proches sont les lignes 96, 46 et 20.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette avenue porte le nom de l'agronome Antoine Parmentier (1737-1813), à cause du voisinage de sa maison située No 68 rue du Chemin-Vert.

Historique[modifier | modifier le code]

Une décision ministérielle du prescrit la formation de cette avenue, dont la largeur était fixée à 26 mètres, entre les rues des Amandiers (devenue rue du Chemin-Vert) et Saint-Ambroise sous le nom d'« avenue Parmentier » (côté impair).

Par décret du , elle est percée entre la rue Corbeau et l’avenue Claude-Vellefaux, elle est prolongée en 1857 entre la place Voltaire et la rue du Chemin-Vert.

Par décret du , on y ajouta toute la partie comprise entre les rues Saint-Ambroise et Fontaine-au-Roi

Par décret du elle est prolongée entre les rues de la Fontaine-au-Roi et Faubourg-du-Temple, puis par décret du le côté pair de l'avenue situé entre les rues du Chemin-Vert) et Saint-Ambroise est construit.

La partie située du côté des numéros pairs entre la rue Saint-Ambroise et la rue du Chemin-Vert marquait la limite des abattoirs de Ménilmontant.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Au numéro 14, on trouve une ancienne sous-station électrique de l'architecte Paul Friesé[1], emblématique du patrimoine parisien des 36 sous-stations électriques construites entre 1900 et la Seconde Guerre mondiale. Abritant La Générale, la sous-station est l'objet d'un concours d'architecture de la ville de Paris afin de la transformer en cinéma[2].

Au numéro 87 se trouve une caserne de sapeurs-pompiers, construite par les architectes Paillot et Verdier.

La sortie de la station de métro Parmentier, devant le no 88 bis, dessinée en 1900 par Hector Guimard pour la Compagnie générale du métropolitain de Paris, fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sous-station électrique Voltaire », structurae.info (consulté le 13 juin 2015).
  2. « Sous-station Voltaire », reinventer.paris (consulté le 13 juin 2015).
  3. Notice no PA00086548, base Mérimée, ministère français de la Culture.