Rue de la Monnaie (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue de la Monnaie.
1er arrt
Rue de la Monnaie
image illustrative de l’article Rue de la Monnaie (Paris)
Rue de la Monnaie vue du quai du Louvre.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Saint-Germain-l'Auxerrois
Début 2, quai du Louvre et 1, rue du Pont-Neuf
Fin 75, rue de Rivoli
Morphologie
Longueur 125 m
Largeur 13 m
Historique
Création Avant le milieu du XIIIe siècle
Dénomination 1387
Ancien nom Rue o Serf
rue du Cerf
rue aux Cerfs
rue dite du Foin
rue de la Monnaie
Géocodification
Ville de Paris 6364
DGI 6429

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de la Monnaie
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de la Monnaie est une voie du 1er arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Rue de la Monnaie au niveau de la rue Baillet ; en arrière-plan, l'église Saint-Eustache.

Cette rue, longue de 125 m, commence au 2, quai du Louvre et au 1, rue du Pont-Neuf et finit au 75, rue de Rivoli. Elle est située dans le 1er arrondissement dans le quartier Saint-Germain-l'Auxerrois.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue doit son nom à l'hôtel des Monnaies qui y était situé de 1387 à 1776.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue existait en 1245[1] sous le nom de « rue au Cerf » ou « rue o Serf[2] », en raison d'une enseigne de ce nom.

Cette voie est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous la forme « rue O Serf ».

En 1320, elle portait le nom de « rue dite du Foin » parce qu'elle conduisait au port au foin[2].

Elle prend son nom de « rue de la Monnaie » en 1387 à la suite du transfert des ateliers de la Monnaie, alors situés rue de la Vieille-Monnaie, dans un hôtel des Monnaies situé dans la rue de la Monnaie, à l'emplacement où fut ouverte la rue Boucher, et qui subsista jusqu'en 1776, date d'ouverture du nouvel hôtel des Monnaies, situé quai Conti[2].

Elle est citée dans un manuscrit de l'abbaye Sainte-Geneviève de 1450 sous le nom de « rue de la Monnoye ».

Vers 1565, une partie des maisons construites le long de la Seine sont démolies, formant une place à laquelle une enseigne fit donner le nom de « place des Trois-Maries[3] », la rue commence alors place des Trois-Maries et se termine rue des Fossés-Saint-Germain-l'Auxerrois, rue qui sera remplacée par la rue de Rivoli[2].

Un arrêt du conseil de janvier 1689 ordonna l'élargissement de la rue de la Monnaie. Dans un autre arrêt du 24 février 1693, on voit que cet élargissement était alors presque entièrement effectué.

Une décision ministérielle du 20 mai 1817 fixa la largeur de cette voie publique à 11 m, puis une ordonnance royale du 15 janvier 1844 porte cette largeur à 13 m.
Au XIXe siècle, la rue qui était longue de 146 m, commençait au 2, rue des Prêtres-Saint-Germain-l'Auxerrois et finissait au 1, rue des Fossés-Saint-Germain-l'Auxerrois et 21, rue Béthizy et était située dans l'ancien 4e arrondissement, quartier du Louvre[4],[5].
Les numéros de la rue étaient noirs[1]. Le dernier numéro impair était le no 25 et le dernier numéro pair était le no 32.

Durant les Trois Glorieuses, la voie fut le théâtre d'affrontement entre les insurgés et la troupe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris, 1817.
  2. a, b, c et d Maurice Baurit et Jacques Hillairet, Saint-Germain-l'Auxerrois, Éditions de Minuit, Paris, 1955, p. 201-202.
  3. Gustave Pessard, Nouveau dictionnaire historique de Paris.
  4. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 14e quartier « Louvre », îlot no 8, F/31/80/28, îlot no 10, F/31/80/30, îlot no 11, F/31/80/31, îlot no 12, F/31/80/32.
  5. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments.