Rue Lamarck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

18e arrt
Rue Lamarck
Image illustrative de l’article Rue Lamarck
Le début de la rue Lamarck, au sommet de la butte Montmartre.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Clignancourt
Grandes-Carrières
Début Rue Maurice-Utrillo et rue du Cardinal-Dubois
Fin Avenue de Saint-Ouen et rue Étex
Morphologie
Longueur 1 555 m
Largeur 12 m
Historique
Création 11 août 1867
Dénomination 10 février 1875
Géocodification
Ville de Paris 5209
DGI 5288
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Lamarck

La rue Lamarck est une voie située dans le 18e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Lamarck est l'une des plus longues voies du 18e arrondissement de Paris (seules les rues d'Aubervilliers, Belliard, Championnet, Marcadet, Ordener et le boulevard Ney sont plus longs).

La rue Lamarck débute en haut de la butte Montmartre, vers la rue Maurice-Utrillo et la rue du Cardinal-Dubois. Elle part vers le nord et s'enroule autour de la butte en la descendant. Elle traverse la rue Caulaincourt et se poursuit globalement vers l'ouest jusqu'à l'avenue de Saint-Ouen, à l'extrémité ouest de l'arrondissement.

Ce site est desservi par la ligne (M)(12) à la station Lamarck - Caulaincourt et par la ligne (M)(13) à la station Guy Môquet.

Elle a la particularité d'être en sens unique dans les deux sens — mais sur des sections différentes, bien entendu. En effet, de la place Jacques-Froment la circulation est en sens unique d'un côté vers le haut de la butte, et de l'autre vers le bas.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste de Lamarck.

Le nom de la rue fait référence au naturaliste Jean-Baptiste de Lamarck (1744-1829), professeur de zoologie des invertébrés au Muséum en 1793. Il a défini une théorie sur l’évolution des êtres vivants avec Philosophie zoologique et l'Histoire naturelle des animaux sans vertèbres.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue Lamarck a été créée en plusieurs étapes. La rue est ouverte en 1867 entre la rue du Chevalier-de-La-Barre et la rue Eugène-Carrière. En 1881, elle est prolongée au sud jusqu'à la rue Foyatier. En 1893, elle est prolongée à l'ouest jusqu'à l'avenue de Saint-Ouen. En 1930, l'extrémité sud, entre la rue Maurice-Utrillo et la rue Foyatier, est détachée pour devenir la rue du Cardinal-Dubois[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • No 24 : aujourd'hui Hôtel Ermitage Sacré-Cœur ; on y voit des fresques murales du peintre montmartrois Roland Dubuc.
  • No 39 : Maurice Asselin, artiste peintre, y vécut.
  • No 43 : le peintre suisse Marius Borgeaud y avait son domicile et son atelier.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le peintre Jean-Gabriel Domergue raconte dans l’émission En direct de Cannes, diffusée à la télévision française le 27 juillet 1960, que logeant rue Lamarck, il a engagé comme domestique un certain Vladimir Oulianov. Il n'a appris que plus tard qu'il s'agissait de Lénine[2],[3]. Dans le film de Claude Lelouch, Un homme et une femme (1966), Anouk Aimée habite rue Lamarck et narre cette anecdote à Jean-Louis Trintignant.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]