Concours de façades de la ville de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’architecture ou l’urbanisme image illustrant Paris
Cet article est une ébauche concernant l’architecture ou l’urbanisme et Paris.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le concours de façades de la ville de Paris est un concours d'architecture organisé par la mairie de Paris, en France, au début du XXe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le concours de façades se tient annuellement entre 1898 et la fin des années 1930, avec une interruption pendant la Première Guerre mondiale. Il récompense plusieurs immeubles achevés pendant l'année.

Le concours est créé après le percement de la rue Réaumur, effectué en 1897. La ville de Paris s'inspire d'un concours réalisé à Bruxelles[1] dans les années 1890 afin de promouvoir l'érection de bâtiments originaux sur cette rue ; tout d'abord restreint à la seule rue Réaumur, le concours est finalement étendu à la totalité de Paris[2].

Lauréats[modifier | modifier le code]

  • 1904 :
    • Albert Benz, 26 rue François 1er
    • Roger Bouvard et Gustace Umbdenstock, 10 rue Alphand
    • Michel Le Tourneau, 36 rue de Bellechasse, 7e
    • Louis Parent, 19 rue Spontini
    • Georges Pradelle, 6 rue de Luynes
  • 1906 :
    • Henri Deglane, 90 rue de Grenelle, 7e
    • Louis-Pierre Marquet, 14 rue de la Pitié
    • Ernest Picard, 8 rue Dehodencq
    • Louis Sortais, 7 et 7 bis rue de Paradis
  • 1907 :
    • Pierre Humbert, 124 avenue Victor-Hugo, 16e
    • Jules Lavirotte, 23 av. de Messine, 17e
    • Félix Le Nevé et Albert d'Hont, 44 rue de Bassano
    • Marcel Auburtin, 13 rue de la Paix
    • Eugène Chifflot, 110 bd Raspail
    • Bruno Pelissier, 51 rue Saint-Georges, 9e
  • 1908 :
    • Mourzelas, 77 avenue Parmentier, 11e
    • Joseph Cassien-Bernard et Paul Friesé, 11 rue Pillet-Will
    • Emile Jarlat, 82 rue Saint-Lazare, 9e
    • Charles Stoullig, 83 av. Henri-Martin
    • Jean Naville et Achille Chauquet, 42, cours de a Reine
    • Roger Bouvard, 23 rue de la Paix
  • 1912 :
    • Charles Labro, 19 boulevard Suchet, 16e
    • Eugène Chifflot, 149 bd Haussmann
    • Georges Guiard, 33 rue Daru et 55 bd de Courcelles
    • Mathieu Vimort, 3 av Élysée-Reclus

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arsène Alexandre, « Concours de maisons », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  2. « 2e ardt - La rue Réaumur », Ville de Paris
  3. « Immeuble dit Castel Béranger », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Félix Rochegude, Promenades dans toutes les rues de Paris par arrondissements : Origines des rues ; maisons historiques ou curieuses ; anciens et nouveaux hôtels ; enseignes, vol. XVIe arrondissement, Hachette, (lire en ligne), p. 31
  5. « Échos », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  6. « Immeuble », base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Immeuble Les Chardons », base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Céramic Hôtel », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Immeuble », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Immeuble », base Mérimée, ministère français de la Culture