Vosges (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Vosges.

Vosges
Blason de Vosges Drapeau de Vosges
Vosges (département)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est Logo vectoriel.svg Grand Est
Création du département (229 ans)
Chef-lieu
(Préfecture)
Épinal
Sous-préfectures Neufchâteau
Saint-Dié-des-Vosges
Président du
conseil départemental
François Vannson (LR)
Préfet Pierre Ory[1]
Code Insee 88
Code ISO 3166-2 FR-88
Démographie
Gentilé Vosgiens/Vosgiennes
Population 367 673 hab. (2017)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Superficie 5 874 km2
Subdivisions
Arrondissements 3
Circonscriptions législatives 4
Cantons 17
Intercommunalités 11
Communes 507

Les Vosges ([voːʒ][2] Écouter) sont un département français de la région Grand Est, situé dans la région historique et culturelle de Lorraine. Elles tirent leur nom du massif des Vosges qui occupe une grande partie de son territoire. Son chef-lieu est Épinal. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 88.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Vosges et les provinces et territoires qui occupaient son territoire en 1756 :

Occupant le sud de la province de Lorraine et quelques communes de Champagne et de Franche-Comté, le département des Vosges est l'un des 83 départements créés à la Révolution française le , en application de la loi du .

Le , la principauté de Salm-Salm, enclave lorraine de l'Empire, gérée par la municipalité de Senones, demande un rattachement à la France. Le départ prudent de sa famille princière en été 1791 et surtout le blocus français des vivres de 1792 a discrédité le pouvoir princier et retourné l'opinion en terre de Salm. Ce rattachement est ratifié par la Convention nationale le . En 1795, à la suite d'une réfection du canton de La Broque, créée à partir des terres de Salm en vallée de la Bruche, des communes alsaciennes environnant Schirmeck et des communes des anciennes terres du Ban de la Roche initialement incluses dans le Bas-Rhin, sont rattachées au département des Vosges.

Carte de 1852.

En 1871, à la suite du traité de Francfort du 10 mai, une convention additionnelle signée à Berlin et à Paris les 21 et 23 juillet, annexe à l'Empire allemand dix-huit communes des Vosges soit le canton de Schirmeck et la moitié du canton de Saales, comprenant 21 000 habitants et une superficie de 19 415 ha. Raon-sur-Plaine réduit à 860 ha, puisque la commune est amputée de son territoire stratégique sur le Donon, est rendu ultérieurement à la France le puis incorporé sur demande des habitants au canton de Raon-l'Étape. Les communes du canton de Saales restées françaises forment en 1872, avec Beulay, le canton de Provenchères-sur-Fave.

Les territoires vosgiens annexés par l'Empire allemand en 1871 ont été rendus à la France au traité de Versailles de 1919 mais sont restés rattachés au Bas-Rhin.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D’argent mantelé de sinople aux trois sapins arrachés de l’un et de l’autre, au chef d’or chargé d’une cotice de gueules surchargée de trois alérions d’argent.
Commentaires : Le mantelé symbolise le relief des montagnes. Les forêts, symbolisées par les trois sapins, y sont tantôt vertes tantôt blanches, suivant les saisons. Le chef rappelle que la majeure partie du département appartenait au duc de Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le département des Vosges fait partie de la région Grand Est, il est entouré par les départements de la Meuse et de Meurthe-et-Moselle au nord qu'il croise au site des trois bornes, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin à l'est, du Territoire de Belfort et de la Haute-Saône au sud, et de la Haute-Marne à l'ouest.

Vue satellite du département des Vosges.

Le département a la particularité d'être à cheval sur quatre bassins fluviaux :

Le département n'est en adéquation avec son nom que dans sa partie orientale montagneuse. On peut ainsi distinguer deux moitiés disparates de part et d'autre d'Épinal. L'ouest du département, comprenant la Vôge et le Xaintois, est une région de collines avec un couvert de feuillus. L'est, tantôt granitique, tantôt gréseux, est plus élevé et couvert de forêts de résineux. Avec 47 %, le taux de boisement du département se situe à la quatrième place après la Guyane, les Landes et le Var[3].

La partie la plus élevée est incluse dans le parc régional des Ballons.

Climat[modifier | modifier le code]

Senones, petite ville vosgienne typée.

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les Vosges sont une région de moyenne montagne, où la population s'est concentrée le long des vallées. Grâce à un important développement industriel (exploitation forestière et industries dérivées), les villes sont nombreuses, mais de taille assez faible. Seule l'agglomération d'Épinal (préfecture du département) dépasse 100 000 habitants, et la seule autre ville importante est Saint-Dié-des-Vosges avec 19 607 habitants en 2017.

En 2017, le département comptait 367 673 habitants[Note 1], en diminution de 2,55 % par rapport à 2012 (France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1791 1801 1806 1821 1826 1831 1836 1841 1846
-308 920334 169--397 987411 034419 992-
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
427 409405 708415 485418 998392 988407 082406 862413 707410 196
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
421 412421 104429 812433 914383 684382 100377 980376 926342 315
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
372 523380 676388 201397 957395 769386 258380 952379 975378 830
2016 2017 - - - - - - -
369 641367 673-------
(Sources : SPLAF - population totale du département depuis sa création jusqu'en 1962[4] − puis base Insee − population sans doubles comptes de 1968 à 2006[5] puis population municipale à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population du département est restée très longtemps stable. La diminution de l'activité agricole étant compensée par l'augmentation de l'activité industrielle, le département passa de 397 987 habitants en 1831 à 433 914 en 1911, progressant lentement mais assez régulièrement. Tombée à 383 684 habitants en 1921, la population se maintiendra ensuite, culminant à 397 957 en 1975. Depuis cette date, les industries locales ont connu la crise, et la population a régulièrement baissée.

Communes les plus peuplées[modifier | modifier le code]

Liste des 15 communes les plus peuplées du département
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Épinal 88160 CA d'Épinal 59,24 31 740 (2017) 536 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Dié-des-Vosges 88413 CA de Saint-Dié-des-Vosges 46,15 19 607 (2017) 425 modifier les donnéesmodifier les données
Capavenir Vosges 88465 CA d'Épinal 28,40 8 862 (2017) 312 modifier les donnéesmodifier les données
Golbey 88209 CA d'Épinal 9,49 8 623 (2017) 909 modifier les donnéesmodifier les données
Gérardmer 88196 CC des Hautes Vosges 54,78 7 967 (2017) 145 modifier les donnéesmodifier les données
Remiremont 88383 CC de la Porte des Vosges Méridionales 18,00 7 714 (2017) 429 modifier les donnéesmodifier les données
Neufchâteau 88321 CC de l'Ouest Vosgien 23,81 6 664 (2017) 280 modifier les donnéesmodifier les données
Raon-l'Étape 88372 CA de Saint-Dié-des-Vosges 23,71 6 388 (2017) 269 modifier les donnéesmodifier les données
Rambervillers 88367 CC de la Région de Rambervillers 20,64 5 170 (2017) 250 modifier les donnéesmodifier les données
Mirecourt 88304 CC de Mirecourt Dompaire 12,12 5 246 (2017) 433 modifier les donnéesmodifier les données
Vittel 88516 CC Terre d'Eau 24,13 5 071 (2017) 210 modifier les donnéesmodifier les données
Charmes 88090 CA d'Épinal 23,49 4 689 (2017) 200 modifier les donnéesmodifier les données
La Bresse 88075 CC des Hautes Vosges 57,94 4 154 (2017) 72 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Nabord 88429 CC de la Porte des Vosges Méridionales 38,50 4 052 (2017) 105 modifier les donnéesmodifier les données
Vagney 88486 CC des Hautes Vosges 24,91 3 925 (2017) 158 modifier les donnéesmodifier les données

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Le style des maisons et des fermes anciennes est caractérisé par leurs portes de grange en arrondi[7].

Culture[modifier | modifier le code]

Langue[modifier | modifier le code]

D'après Abel Hugo, en 1835, il existait entre les habitants des diverses communes du département, des différences notables dans le parler vosgien[8].

Vers 1845, l'accent alsacien dominait dans les contrées qui touchent aux départements du Haut et du Bas-Rhin. Quant à l'accent comtois, il dominait lui aussi dans les contrées qui avoisinent le département de la Haute-Saône[9].

À la même époque, le vieil accent lorrain, ayant survécu aux révolutions politiques, était encore présent dans les villes comme dans les campagnes, trahissant l'origine du Vosgien. Le patois était encore à cette époque l'idiome privilégié des communes rurales[9].

Cultes et lieux de culte[modifier | modifier le code]

Le département des Vosges abrite plusieurs lieux de culte de diverses religions.

Politique[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Personnalités nées dans les Vosges[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Marichal, Dictionnaire topographique du département des Vosges, Paris, Impr. nationale, 1941. (notice BnF no FRBNF34198749)
  • Histoire des Vosges : Extrait de " Le Département des Vosges à travers les Âges " par Albert Troux, Agrégé d'histoire. Édité vers 1930.
  • Matthieu Michler, Carte archéologique de la Gaule 88 - Les Vosges, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, , 375 p. (ISBN 2-87754-063-4)
  • Histoire des Vosges
  • Dans l’Histoire du département des Vosges
  • Bertrand Munier, 1791-2003 : Le Grand livre des élus vosgiens (conseillers généraux et régionaux - députés - sénateurs - ministres), Harouey, Éditions Gérard Louis, , 381 p. (ISBN 2-914554-34-6)
  • Albert Ronsin (sous la direction de), Les Vosgiens célèbres. Dictionnaire biographique illustré, Vagney, Éditions Gérard Louis, , 394 p. (ISBN 2-907016-09-1)
  • Paul Chevreux, archiviste et historien des Vosges (1854-1913), Le Département des Vosges, dictionnaire historique et statistique des communes, hameaux, écarts, fermes, accompagnés de plans, 1889, Éditions Lacour-Ollé, , 394 p.
    Documents rares ou inédits de l'Histoire des Vosges, 1889 (réédité en 2003 aux éditions Lacour-Ollé) ; Cahiers de doléances du Tiers-État des villes et villages vosgiens, 1889 ;
  • Association d’Étude pour la Coordination des Activités Musicales (ASSECARM), Orgues Lorraine Vosges, Metz, Éditions Serpenoise, (ISBN 2-87692-093-X)
    Présentation des orgues du département des Vosges. L'inventaire réalisé en 1991 fait état de 163 instruments. Une commune sur quatre est donc dotée d'au moins un orgue. Le nombre d'instruments permet de classer le patrimoine organistique du département des Vosges parmi les 10 premiers départements français[11].
  • Article dans Géo : Vosges : C'est la nature qui commande, p. 108 à 123.
  • Jean-Marc Toussaint, 100 portraits d’hommes et de femmes qui réussissent en dehors des Vosges, Strasbourg, Les cahiers de la liberté de l’est. Une réalisation des Éditions La Nuée Bleue, , 144 p.
  • Nicole Lemaître, Montagnes sacrées d’Europe. Actes du colloque « Religions et montagnes », Tarbes, , 427 p. (ISBN 2-85944-516-1)
    Actes du colloque "Religion et montagnes", Tarbes, 30 mai-2 juin 2002 / textes réunis et publiés par Serge Brunet, Dominique Julia et Nicole Lemaître. Les Vosges : terre de superstitions ou terre de missions ?, par Philippe martin – Université de Nancy 2 pp 289 à 299
  • « Les Saints(es) et Bienheureux(ses) vosgien(ne)s »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) selon un ordre chronologique les biographies de nos aïeux dans la foi, d’après l’ouvrage du Chanoine André Laurent publié en 1979.
  • Archives départementales des Vosges : liens utiles Direction régionale des Affaires culturelles de Lorraine, Service Régional de l’Archéologie de Lorraine ; Service régional de l’Inventaire de Lorraine ; Centre de Documentation du Patrimoine ; Base « Généalogie des Vosges en ligne » ; Conservation régionale des Monuments historiques de Lorraine ; Service territorial de l’Architecture et du Patrimoine des Vosges ; Conservation départementale des antiquités et objets d’art, Base « Mérimée » (ministère de la Culture) : édifices; Base « Palissy » (ministère de la Culture) : objets mobiliers classés…
  • La pierre dans l'architecture rurale en Lorraine, In Situ, revue des patrimoines
  • Voies antiques dans le Département des Vosges, par Maud’heux père, Ruines et vestiges : no 6 Voie de la Moselle, p. 5, La pierre Kerlinkin ; no 9 Voie de Remiremont à Luxeuil, p. 8 ; no 10 Voie dite de la Tranchée des dames de Remiremont à Gorhey, p. 8 et 9
  • Michel Hérold, Françoise Gatouillat, Les vitraux de Lorraine et d'Alsace, Paris, CNRS Éditions, , 329 p. (ISBN 2-271-05154-1)
    Corpus vitrearum, Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France, Recensement des vitraux anciens de la France, Volume V, pp. 120 à 131 Les vitraux des Vosges

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036172298&categorieLien=id
  2. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters, (lire en ligne), p. 104.
  3. Inventaire forestier national : Département des Vosges.
  4. Site sur la Population et les Limites Administratives de la France - fiche historique du département
  5. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  6. Fiches Insee - Populations légales du département pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017
  7. valdargent.com - FermesVosgiennes.
  8. Abel Hugo, France pittoresque, tome 3, 1835.
  9. a et b Henri Lepage, Le département des Vosges, statistique historique et administrative, Nancy, 1845.
  10. Marie-Louise Durant Pardonnet Cousot (Bazoilles-et-Ménil), Marie-Berthe Durant (Bazoilles-et-Ménil), Auguste Colin (Chantraine), Marie Colin (Chantraine), Émile Delavenna (Châtenois), Henriette Delavenna (Châtenois), Marie-Antoinette Gout (Épinal), Émile Duguet (Gérardmer), Sofka Skipwith (Vittel), Madeleine White Steinberg (Vittel) Les 10 Justes parmi les Nations des Vosges.
  11. « L’orgue dans les Vosges aujourd’hui »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).