Quevillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quevillon
Quevillon
Le château de la Rivière-Bourdet.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Intercommunalité Métropole Rouen Normandie
Maire
Mandat
Jean-Pierre Petit
2020-2026
Code postal 76840
Code commune 76513
Démographie
Population
municipale
593 hab. (2018 en diminution de 0,84 % par rapport à 2013)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 25′ 12″ nord, 0° 57′ 15″ est
Altitude Min. 2 m
Max. 118 m
Superficie 11,23 km2
Élections
Départementales Canton de Barentin
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Quevillon
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Quevillon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quevillon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quevillon

Quevillon est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Elle fait partie du parc naturel régional des Boucles de la Seine normande.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Quevillon est un village situé sur la rive droite de la Seine, entre Rouen et Le Havre, en bordure de la forêt de Roumare.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Les ponts les plus proches permettant de traverser la Seine sont le pont de Brotonne à Caudebec-en-Caux et le pont Gustave-Flaubert à Rouen. Les bacs les plus proches sont ceux de Duclair et de Sahurs.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Chevillon en 1060[1].

Quevillon est une forme normande et picarde de chevillon, diminutif de cheville pour l'assemblage de tenons et mortaises.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1801 1807 Jacques Bourgeois    
1807 1817 Marie Alexandre Louis Dumoucel de Torcy    
1819 1820 Jean Baptiste Pierre Bourgeois    
1852   Étienne Mégard    
1860 1863 Édouard Luce    
1864   Piquefeu    
1874 1882 Charles Hulin    
1886 1902 Lenfant    
1925 1926 Léon Chefdeville    
1926 1944 Joseph Helluy    
1945 1947 Charles Desmoulins    
1967   A. Barreau    
1974   E. Desmoulins    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 En cours
(au 10 août 2020)
Jean-Pierre Petit   Technicien de bureau d’études
Réélu pour le mandat 2020-2026[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2018, la commune comptait 593 habitants[Note 1], en diminution de 0,84 % par rapport à 2013 (Seine-Maritime : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
420500448426426402381406388
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
357308316282274308318322307
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
291282267245250250250268324
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2018
312329436506523533613602593
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacqueline Musset, « Un hôte de marque au château de la Rivière-Bourdet au début du XVIIIe siècle : Voltaire », Annuaire des cinq départements de la Normandie,‎
  • Gilbert Fromager (préf. Charles Carré), Le Canton de Duclair à l'aube du XXe siècle, Duclair, G. Fromager, , 163 p. (ISBN 2-9501653-0-3)
  • Gilbert Fromager, Le canton de Duclair : 1925-1950, Duclair, G. Fromager, , 204 p. (ISBN 2-9501653-1-1)
  • « Quevillon », dans Le Patrimoine des communes de la Seine-Maritime, Charenton-le-Pont, Éditions Flohic, coll. « Le Patrimoine des communes de France », , 1389 p. (ISBN 2-84234-017-5) vol. 1, p. 439-440

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Adigard des Gautries Jean. Les noms de lieux de la Seine-Maritime attestés entre 911 et 1066 (suite). Annales de Normandie, 8e année, no 3, 1958. Page 321.
  2. « Quevillon. La passe de 6 pour Jean-Pierre Petit réélu maire », Le Courrier cauchois,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2020).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  7. Notice no IA00021674, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Serge Rouverand (préf. Philippe Manneville), Colombiers en Seine-Maritime, Darnétal, Petit à petit, , 130 p. (ISBN 2-914401-54-X), p. 67
  9. Notice no PA00100795, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. Notice no PA00132698, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Henri Maillot, « Voltaire au château de la Rivière-Bourdet », Le Pucheux, no 96,‎ , p. 6-9 (ISSN 0248-6474)