Houppeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Houppeville
Photographie aérienne de Houppeville.
Photographie aérienne de Houppeville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Canton Notre-Dame-de-Bondeville
Intercommunalité Métropole Rouen Normandie
Maire
Mandat
Monique Bourget
2014-2020
Code postal 76770
Code commune 76367
Démographie
Population
municipale
2 567 hab. (2012)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 30′ 48″ N 1° 04′ 49″ E / 49.5133333333, 1.0802777777849° 30′ 48″ Nord 1° 04′ 49″ Est / 49.5133333333, 1.08027777778
Altitude Min. 39 m – Max. 169 m
Superficie 20,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Houppeville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Houppeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Houppeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Houppeville
Liens
Site web houppeville.fr

Houppeville est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Avec ses 2 082 hectares, Houppeville est l'une des plus grandes communes en superficie de la Normandie, elle est 47e en superficie sur toute la Haute-Normandie, 7e sur l'arrondissement de Rouen, 23e sur la Seine-maritime et 1er sur le canton de Notre-Dame-de-Bondeville. Située à 9 kilomètres de Rouen, sur le plateau nord, elle se trouve au cœur de la forêt domaniale Verte. Administrativement, Houppeville constitue, depuis 1982, l'une des 9 communes du canton de Notre-Dame-de-Bondeville.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Houppeville est attesté sous la forme latinisée Hoppevilla au XIIe siècle, puis Hupeville en 1291[1].

*Hoppeville se décompose en deux éléments Hoppe- et -ville. L'appellatif toponymique ville est issu du gallo-roman VILLA « domaine rural » et se retrouve dans de nombreux noms de lieux en Normandie. Hoppe- représente le nom de personne germanique Hoppo[2]. Ainsi on peut penser que Houppeville comme tant d'autres, a été un petit village qui avait pris naissance à l'époque médiévale autour d'une exploitation agricole.

La commune s'appelait en 1299 Notre-Dame de Houppeville, en 1400 Houppeville la Ferté et en 1575 Notre-Dame-de Houppeville dit Plain Bosc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde guerre Mondiale, le terrain du stade foot actuelle abritait un site de lancement de fusée V1 allemandes .La commune s’est développée au XIXe siècle grâce à l’industrie textile. Le paysage rural était encore marqué par ses exploitations agricoles et ses maisons rurales type longères. Aujourd’hui, résidentielle et attractive, les habitants jouissent d’un cadre de vie recherché.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
novembre 1928 mai 1935 Ferdinand Das    
5 mai 1935 24 mai 1935 Eugène Voitard    
mai 1935 mai 1945 M. Toutain    
mai 1945 mars 1971 M. Cordier    
mars 1971 mars 1977 M. Goubert PCF  
mars 1977 mars 1989 Jacques Majolier FN  
mars 1989 mars 2008 Bernard Périn UMP  
mars 2008 26 mars 2011 Thierry Chevrier Sans Etiquette  
26 mars 2011 en cours
(au avril 2014)
Monique Bourget Sans étiquette Conseillère en banque

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 567 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
710 750 755 761 756 761 662 682 673
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
672 656 613 526 537 538 552 575 587
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
628 650 681 640 678 669 667 637 698
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
877 1 112 1 346 1 901 2 378 2 405 2 397 2 396 2 567
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Sports[modifier | modifier le code]

Houppeville est l'une des très rares communes en France à proposer du kyudo, un tir à l'arc originaire du Japon.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Plain bosc sur un plan du XVIIe siècle
Prieuré de Houppeville sous la neige
  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption classée monument historique, édifiée au XIe siècle puis agrandie au XVIe siècle. À admirer en particulier les 7 vitraux fabriqués par les maîtres verriers de Conches (1544-1545).
  • Le Prieuré : cette demeure du XVIIe siècle, aujourd'hui à l'abandon et en partie écroulée, est désignée par Christophe Brayer[5], dans son ouvrage intitulé Houppeville, le temps passé, comme étant un ancien presbytère ou prieuré. Il est d'ailleurs à noter que la maison, située au Plain bosc, est reliée à l'église du village par la Sente des Hêtres et que c'est dans la direction de cette même église que se tourne la façade principale de l'édifice. L'autre façade de la maison donne à la fois sur une mare au milieu de laquelle se trouve un petit îlot, accessible par une passerelle, et sur un bâtiment agricole du XVIIe siècle[6]. Le prieuré, la mare et le bâtiment agricole sont tous trois visibles sur un plan de 1663.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Houppeville

Les armes de la commune de Houppeville se blasonnent ainsi :
d’or à la bande de gueules chargée en chef d’un léopard du champ et en pointe d’une fleur de lys du même, à l’arbre arraché de sinople brochant sur le tout.

À la demande de la municipalité, le blason de Houppeville fut réalisé le 27 novembre 1987 par le comte d'Arundel de Condé, membre de la Société Héraldique de Normandie. L'ensemble se lit de la façon suivante:

  • L'arbre symbolise le passé, le présent et l'avenir. Le passé en raison de l'importance de la forêt Verte dans l'histoire de Houppeville; le présent et l'avenir par la persistance de l'importante couverture forestière.
  • De plus, l'alliance de l'arbre vert et du fond jaune insiste sur les conditions de pureté de l'air justifiant le développement d'une zone de séjour, d'activités ludiques et sportives.
  • Le léopard matérialise l'appartenance de Houppeville à la Normandie, et la fleur de lys rappelle l'importante donation faite par la reine Blanche de Castille.
  • Quant à la bande rouge, elle ne se justifie que pour pouvoir placer les pièces en respectant les règles des armoiries[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard,‎ , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 96
  2. François de Beaurepaire, op. cit.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  5. a et b Houppeville, le Temps passé, Christophe Brayer, Mairie de Houppeville, 1995
  6. Promenades historiques entre ville et campagne - Houppeville et Isneauville, Séverine FONTAINE, Agglomération de Rouen, 2005 (ISBN 2-913914-68-3).