Cette page est semi-protégée.

Antoine Griezmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec David Grisman.
Antoine Griezmann
Antoine Griezmann 2012 Levante.jpg
Griezmann sous le maillot de la Real Sociedad en 2013.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Atlético Madrid
Numéro 7
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (25 ans)
Lieu Mâcon (France)
Taille 1,76 m (5 9)[1]
Période pro. Depuis 2009
Poste Attaquant / Ailier
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1997-1999 Drapeau : France Entente Charnay Mâcon 71
1999-2005 Drapeau : France UF Mâcon
2005-2009 Drapeau : Espagne Real Sociedad
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2009-2014 Drapeau : Espagne Real Sociedad 202 (53)
2014- Drapeau : Espagne Atlético Madrid 107 (57)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2010 Drapeau : France France -19 ans 007 0(3)
2011 Drapeau : France France -20 ans 008 0(1)
2010-2012 Drapeau : France France espoirs 010 0(3)
2014- Drapeau : France France 034 (13)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 10 juillet 2016

Antoine Griezmann ([ɡʁjɛzman][2]), surnommé Grizi ou Grizou par ses fans et coéquipiers, né le à Mâcon (France), est un footballeur international français qui évolue au poste d'attaquant/ailier gauche à l'Atlético Madrid.

Biographie

Antoine est le fils d'Alain Griezmann, d'origine alsacienne[3] et d'Isabelle Lopes, d'origine portugaise[4]. Les parents d'Isabelle, Amaro Lopes (footballeur professionnel qui a évolué comme défenseur au FC Vasco de Gama[5]) et Carolina, ont immigré en France en 1957 dans la ville de Mâcon. Ils ont eu cinq enfants dont Isabelle née en France[6].
Le grand-père maternel d'Antoine Griezmann[7], Amaro Lopes, a fait carrière au Futebol Clube Paços de Ferreira[8].

En club

Antoine Griezmann commence le football dans l'Entente Charnay et Mâcon 71 à l'âge de six ans avant d'intégrer l'UF Mâcon[note 1]deux ans plus tard. Il y joue pendant sept ans et fait plusieurs essais dans des clubs professionnels français mais est constamment rejeté en raison d'un physique jugé trop frêle. Cependant, à 14 ans, lors d'un tournoi de jeunes où il revêt les couleurs du Montpellier HSC, il est repéré par la Real Sociedad qui lui offre un essai de deux mois avant de lui proposer un premier contrat[9],[10]. À partir de 2005, Griezmann continue sa formation avec la Real Sociedad, en parallèle avec ses études qu'il poursuit à Bayonne, et est promu dans l'équipe réserve pour les saisons 2007-2008 et 2008-2009 en division 3 espagnole.

Formation et débuts pro à la Real Sociedad : De la Segunda Division à la Ligue des Champions

Saison 2009-2010

À l'approche de la saison 2009-2010, il est appelé dans l'équipe première par Martín Lasarte en raison des blessures des habituels titulaires et joue la pré-saison. Le 2 septembre 2009, il joue son premier match officiel avec la Real Sociedad contre le Rayo Vallecano en Copa del Rey en entrant à la 79e minute de jeu et ne peut empêcher la défaite deux buts à zéro. Quatre jours plus tard, il joue son premier match de championnat contre le Real Murcie (0-0). Le 27 septembre, pour sa première titularisation, il inscrit son premier but en Segunda Division, la deuxième division espagnole, contre Huesca (2-0). Il s'illustre en marquant cinq buts en quatre matches lui permettant de gagner une place définitive dans l'équipe première et devient titulaire indiscutable jusqu'à la fin de la saison. Il est l'un des artisans de la montée de l'équipe en Liga BBVA glanant au passage le titre de Champion de Segunda Division[11] et, à l'issue de la saison, il signe son premier contrat professionnel qui le lie à l'équipe jusqu'en 2015.

Saison 2010-2011

Il joue son premier match en Liga le contre Villarreal qui se soldera par une victoire un à zéro[12]. Le 25 octobre, lors de la 8e journée, il marque son premier but contre La Corogne, but qu'il célèbre en s'asseyant à l'intérieur d'une voiture se trouvant près du terrain (3-0)[13]. Le weekend suivant, il récidive en inscrivant un nouveau but à Málaga pour la première victoire des siens à l'extérieur cette saison (1-2). Bien en jambes, il marque son 3e but de la saison pour le compte de la 11e journée lors de la défaite à Hércules Alicante, où il sera félicité par une légende du foot français, l'attaquant David Trezeguet, évoluant dans le camp adverse (2-1)[14].

Le 17 avril 2011, Antoine Griezmann s'offre son premier doublé en professionnel pour donner la victoire à la Sociedad contre le Sporting Gijón (2-1) (32e journée). Le promu de la Real Sociedad termine la saison à la 15e place.

Il termine la saison sur un bilan de 39 matches, 8 buts et 3 passes décisives.

Saison 2011-2012

La saison 2011-2012 commence plutôt mal pour Griezmann : alors que tout partait plutôt bien après un premier but marqué contre Barcelone lors de la 2e journée de Liga le 10 septembre 2011 pour obtenir le nul (2-2), il s'ensuit une longue période de disette jusqu'en décembre 2011 où il retrouve le chemin des filets face à Grenade au 4e tour aller de la Copa del Rey (4-1).

Sa saison est du même acabit que la précédente, il compte 8 buts et 4 passes décisives en 38 matches joués.

Saison 2012-2013

Après avoir prolongé son contrat professionnel jusqu'en 2016[15], Antoine Griezmann et son équipe perdent six matches sur les dix premiers de la saison 2012-2013, malgré son doublé lors de la 9e journée qui permet aux siens de ne pas perdre chez le promu de Valladolid (2-2). Griezmann est victime d'une blessure qui l'éloigne des terrains pendant trois semaines alors que son équipe est au bord de la zone de relégation. Mais une série de 7 matchs sans défaite (4 victoires et 3 nuls) entre la 11e et la 17e journée permet à la Sociedad de grimper de dix places et de finir l'année civile à 7e place. Pour la reprise de la compétition, le 6 janvier 2013 face au Real Madrid, Antoine Griezmann et les siens s'inclinent de justesse dans l'antre du géant madrilène (4-3).

Dès lors, la Real Sociedad d'Antoine Griezmann et de Philippe Montanier va entamer une série de 15 matchs sans défaite dont 8 victoires et une victoire retentissante face au leader du FC Barcelone (3-2) et une autre à l'Atlético Madrid (0-1). Durant cette incroyable série, le no 7 s'offrira cinq réalisations, dont deux lors de la victoire contre le Valladolid, comme à l'aller (4-1) lors de la 28e journée[16]. Ainsi, la Real Sociedad se retrouve 4e et Griezmann lui offre les barrages de la Ligue des Champions en marquant l'unique but du match lors de la 38e dernière journée contre La Corogne[17].

Durant cette saison, il devient le cinquième plus jeune joueur à atteindre la barre symbolique des cents matches joués en Liga. Il finit la saison sur un total de 35 matches, 11 buts et 5 passes décisives, soit sa meilleure en professionnel.

Saison 2013-2014

Dès la saison suivante, Antoine Griezmann se fait remarquer lors du match contre l'Olympique lyonnais durant les barrages de Ligue des champions. Il marque d'une reprise de volée acrobatique à l'entrée de la surface lors du match aller (0-2) et offre une passe décisive à Carlos Vela au match retour (2-0), permettant à la Real Sociedad de gagner 4-0 sur l'ensemble des deux matches[18],[19].

Antoine Griezmann change de statut et devient la véritable star de son équipe, puisqu'après avoir ouvert son compteur face au FC Séville (1-1) lors de la 7e journée de Liga, il récidive lors de la 9e à Valence (1-2) avant de s'offrir deux doublés lors des deux levées suivantes contre Almería (3-0, 10e journée) puis le Real Valladolid une nouvelle fois (2-2, 11e journée). Il termine l'année 2013 avec les honneurs, malgré l'humiliation des six matchs sans victoire en Ligue des Champions, où la Real Sociedad termine 4e et dernière d'un groupe relevé avec Manchester United, le Bayer Leverkusen et le Chakhtar Donetsk. Lors de la première partie de saison, il marque 13 buts en 25 matches et, avec 18 réalisations durant l'année civile 2013, il arrive en tête des buteurs français en championnat[20].

Le 27 janvier 2014, il s'offre un doublé et une passe décisive contre Elche lors d'une victoire quatre à zéro[21]. Un mois plus tard, contre Barcelone alors leader, il marque son 15e but en Liga et mène son équipe vers une victoire symbolique 3-1[22] qui lui vaut une première sélection en équipe de France par Didier Deschamps pour le match contre les Pays-Bas[23]. Au terme d'une saison où il marque 20 buts et délivre 5 passes décisives en 50 matchs, il est sélectionné pour la Coupe du monde 2014[24].

Départ pour l'Atlético Madrid : jouer les premiers rôles en Espagne et en Europe

Saison 2014-2015
Griezmann avec l'Atletico en 2015.

Le , Antoine Griezmann s'engage avec le champion d'Espagne en titre, l'Atlético Madrid, pour six ans et un montant estimé à 30 millions d'euros, soit le montant de sa clause libératoire[25]. Il y conserve son numéro 7, libre depuis le départ d'Adrián[26]. Il joue ses premiers matches avec l'Atlético Madrid lors de la préparation d'avant-saison et adresse notamment une passe décisive à Héctor Hernández contre Wolfsbourg[27]. Par la suite, l'entraîneur Diego Simeone le lance très vite dans le bain, en le faisant jouer les deux matches de la Supercoupe d'Espagne. Il délivre sa première passe décisive officielle à Mario Mandžukić lors du match retour, qui permet aux Colchoneros de gagner le trophée (1-1 ; 1-0)[28]. Le , il inscrit son premier but en Ligue des Champions avec l'Atlético Madrid, lors de la première journée face à l'Olympiakos, mais il n'empêche pas la défaite 3-2[29].

Le , il marque ses deux premiers buts en championnat face au Córdoba CF lors de la 10e journée[30]. Le , lors du déplacement à Bilbao pour la 16e journée, Antoine Griezmann inscrit son premier triplé avec l'Atlético Madrid, permettant aux siens de s'imposer 4-1 et de s'accrocher au podium.

Auteur de trois doublés consécutifs, Antoine Griezmann est élu dans l'équipe-type de la Liga du mois d'avril, aux côtés de Lionel Messi et Luis Suarez[31].

Sur le plan personnel, Antoine Griezmann réalise de loin sa meilleure saison, avec 25 buts inscrits en 53 matchs disputés, dont 22 en 37 apparitions en Liga, et avec son premier trophée à son palmarès, la Supercoupe d'Espagne 2014.

Saison 2015-2016

Après une excellente première saison, Antoine Griezmann devient indispensable dans son club. Pour commencer la saison 2015-2016, il inscrit le premier but de son équipe, contre Las Palmas sur coup-franc (1-0)[32]. Le weekend suivant contre le FC Séville, lors de la 2e journée de Liga, Antoine Griezmann délivre deux passes décisives à destination de Koke puis de Jackson Martinez en fin de match (0-3)[33]. Après une défaite à domicile contre le FC Barcelone la journée suivante (1-2), Griezmann s'offre son premier doublé de la saison avec le déplacement à Galatasaray pour le premier match de Ligue des champions, permettant aux siens de bien se lancer dans la compétition reine (0-2)[34]. Lors de la 8e journée, il retrouve son club formateur de la Real Sociedad et prend de vitesse toute la défense adverse avant de piquer son ballon au-dessus du gardien pour ouvrir le score. But qu'il ne célèbre pas en marque de respect pour ses anciens supporters qui lui réserveront une ovation debout à sa sortie (0-2)[35]. Dès lors, l'Atletico Madrid et Antoine Griezmann enchainent une impressionnante série de six victoires en sept matchs lors desquels le Français trouve le chemin des filets à 4 reprises dont trois en trois matchs confirmant ainsi son statut. Il est le joueur qui a marqué le plus de points pour son club parmi les équipes espagnoles qualifiées en Ligue des champions avec 14 points rapportés devant des joueurs comme Luis Suarez (12 points), Cristiano Ronaldo (8 points), Neymar (5 points) ou Lionel Messi (4 points)[36]. En Ligue des champions, il confirme également sa forme étincelante puisqu’après son doublé en Turquie, il récidive au retour et permet aux siens de se qualifier en 8e de finale de la compétition (2-0)[37].

Muet face au but pendant un mois et demi, Antoine Griezmann inscrit le seul but du Derby madrilène à Santiago Bernabeu, ce qui permet aux siens de l'emporter. Malgré un nouveau coup d'arrêt, Griezmann retrouve le chemin des filets et marque lors des cinq matchs suivants dont un doublé contre le Betis Séville. Le 9 avril, Antoine Griezmann inscrit son 20e but de la saison contre l'Espanyol Barcelone et le dédicace à sa fille née la veille en suçant son pouce face à la caméra (3-1)[38],[39]. Quatre jours plus tard, et une semaine après la défaite au Camp Nou face au FC Barcelone en quart de finale aller de la Ligue des champions (2-1), Griezmann s'offre un doublé au retour pour éliminer le tenant du titre et envoyer les siens en demi-finales (2-0)[40]. Lors des demi-finales face au Bayern Munich, il marque l'unique but des siens à l'Allianz Arena et le club se qualifie pour la finale malgré la défaite grâce au but inscrit à l’extérieur. En finale de la Ligue des Champions contre le Real de Madrid à San Siro, il manque un penalty en début de deuxième mi-temps, propulsant le ballon sur la barre transversale. Dans la séance de tirs aux buts, il prend à contre pied Keylor Navas et marque mais n'empêchera pas la défaite de son équipe à la suite du penalty raté de Juanfran (1-1 ; 5-4 tab).

Malgré cette défaite en finale de la Coupe d'Europe, Antoine Griezmann est l'auteur de sa meilleure saison : il trouve le chemin des filets à 32 reprises en 54 matchs dont 22 en 38 rencontres de Liga, terminant ainsi à la 6e place au classement des buteurs, et à la 5e place en Ligue des champions (7 buts).

En sélection

Avec les jeunes

En juillet 2010, il est sélectionné dans l'équipe de France des moins de 19 ans par Francis Smerecki pour l'Euro, qu'il gagne au terme d'une victoire 2-1 contre l'Espagne[41]. En novembre de la même année, il fait ses débuts en Espoirs face à la Russie, qui se solde par une défaite 0-1. Antoine Griezmann prendra encore plus d'ampleur lors de la campagne de qualifications pour l'Euro espoirs 2013, où il inscrit 3 buts en 5 matchs mais ne pourra éviter l'élimination des siens en barrages face à la Norvège, qui fera grand bruit (1-0 ; 5-3). Lors de la trêve hivernale de la saison 2012-2013, il est convoqué par la commission de discipline de la fédération française de football en compagnie de Yann M'Vila, Chris Mavinga, Wissam Ben Yedder et M'Baye Niang, après une virée nocturne faite trois jours avant le match décisif contre la Norvège. Un match perdu 5-3 entraînant la non-qualification de l'équipe à l'Euro espoir 2013[42]. Il est suspendu de toute sélection en équipes nationales jusqu'en janvier 2014[43].

Avec les Bleus

Fin février 2014, un mois après la levée de sa sanction, il est appelé pour la première fois en équipe de France par Didier Deschamps pour le match contre les Pays-Bas où il connait sa première titularisation lors de sa première cape (2-0)[23].

Coupe du monde 2014

Auteur d'une bonne saison avec son club de la Real Sociedad, Griezmann est appelé par Didier Deschamps pour faire partie de la liste des 23 Français qui s'envolent pour la Coupe du monde au Brésil[44]. Il s'illustre lors des matches de préparation pour la Coupe du monde en marquant ses trois premiers buts en deux matches, le premier contre le Paraguay (1-1)[45] avant d'inscrire un doublé contre la Jamaïque (8-0) le 8 juin 2014[46]. Griezmann joue ainsi son premier match en compétition officielle avec la France lors du mondial brésilien, le 16 juin 2014, face au Honduras[47]. Lors du festival offensif contre la Suisse, il n'entre en jeu qu'en fin de match et retrouve sa place de titulaire lors du dernier match contre l'Équateur. En huitièmes de finale face au Nigeria, il n'entre en jeu que pour la dernière demi-heure et assiste à la victoire des siens deux buts à zéro. La compétition s'arrête pour lui et l'équipe de France en quart de finale face à l'Allemagne, défaite 1-0[48].

Finalement, Griezmann joue tous les matches mais ne marque aucun but et n'adresse aucune passe décisive. Cependant, sa combativité et son impact sur l'équipe sont relevés[49],[50]. Il réalise une coupe du monde prometteuse, ce qui lui permet d'obtenir une place de titulaire avec les Bleus, sachant que Franck Ribéry jouant au même poste prend sa retraite internationale.

Euro 2016

Griezmann fait partie de la liste des 23 joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro 2016[51]. Sa saison de club s'étant finie tardivement en raison de la finale de la Ligue des Champions, il aborde l'Euro fatigué[52]. Lors du match d'ouverture contre la Roumanie, Griezmann, positionné sur l'aile droite, ne parvient pas à faire la différence et sera même remplacé avant d'assister à la victoire des siens en toute fin de match (2-1)[53]. Il est remplaçant contre l'Albanie mais entre en jeu et parvient à délivrer les siens grâce à une reprise de la tête sur un centre d'Adil Rami à la 90e minute avant un second but dans le temps additionnel de Dimitri Payet et la France se qualifie pour les 8e de finale (2-0)[54]. Lors du match pour la 1re place du groupe face à la Suisse, Griezmann retrouve une place de titulaire lors d'un match nul et vierge qui permet à la France de terminer en tête du Groupe A (0-0)[55].

Durant le huitième de finale contre l'Irlande où les Français sont menés très rapidement, il est repositionné d'ailier droit en second attaquant derrière Olivier Giroud en début de deuxième mi-temps[56] et inscrit un doublé en trois minutes lors de cette période qui offre la victoire et la qualification aux siens dans une partie où il est élu homme du match (2-1)[57],[58]. En quart de finale contre la surprenante équipe d'Islande, Griezmann, qui évolue désormais en soutien de Giroud[52], se met en évidence en offrant une passe décisive à Paul Pogba sur corner puis une autre à Dimitri Payet avant d'inscrire le quatrième but des siens d'un ballon piqué au-dessus du gardien pour rejoindre les champions du monde allemands en demi-finale (5-2)[59]. Griezmann ouvre le score sur penalty juste avant la mi-temps face à l'Allemagne en demi-finale avant de profiter d'un ballon mal repoussé de Manuel Neuer pour doubler la mise et qualifier les siens pour la finale en étant logiquement élu homme du match de nouveau (0-2)[60]. En finale face au Portugal, la France s'incline lors de la prolongation et l'attaquant français qui termine meilleur buteur avec 6 réalisations perd une deuxième finale majeure en un mois et demi après celle de Ligue des Champions[61]. Au lendemain de la finale il est désigné par l'UEFA comme meilleur joueur du tournoi.

Statistiques

Ce tableau ci-dessous présente les statistiques en carrière de joueur d'Antoine Griezmann[62],[63].

Statistiques de Antoine Griezmann au 10 juillet 2016[64]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2009-2010 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad Liga Adelante 39 6 5 1 0 0 - - - - - - - - - - 40 6 5
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad Liga 37 7 3 2 1 0 - - - - - - - - - - 39 8 3
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad Liga 35 7 4 3 1 0 - - - - - - - - - - 38 8 4
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad Liga 34 10 5 1 1 0 - - - - - - - - - - 35 11 5
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad Liga 35 16 4 7 3 0 - - - C1 8 1 1 9 3 0 59 23 5
Sous-total 180 46 21 14 6 0 - - - - 8 1 1 9 3 0 211 56 22
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Liga 37 22 1 5 1 2 2 0 1 C1 9 2 0 9 2 1 62 27 5
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Liga 38 22 4 3 3 0 - - - C1 13 8 1 16 8 5 70 41 10
Sous-total 75 44 5 8 4 2 2 0 1 - 22 9 1 25 10 6 132 67 15
Total sur la carrière 255 90 26 22 10 2 2 0 1 - 30 10 2 34 13 6 343 123 37

Listes des matchs internationaux

Buts internationaux

Buts internationaux d'Antoine Griezmann
Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition Notes
1. Allianz Riviera, Nice, France Drapeau : Paraguay Paraguay 1-0 1-1 Match amical But inscrit après 82 minutes 82e du pied droit
2. Stade Pierre-Mauroy, Lille, France Drapeau : Jamaïque Jamaïque 7-0 8-0 Match amical But inscrit après 77 minutes 77e du pied gauche
3. 8-0 But inscrit après 88 minutes 88e du pied droit
4. Stade Républicain Vazgen Sargsyan, Erevan, Arménie Drapeau : Arménie Arménie 0-3 0-3 Match amical But inscrit après 83 minutes 83e du pied gauche
5. Stade de la route de Lorient, Rennes, France Drapeau : Albanie Albanie 1-1 1-1 Match amical But inscrit après 73 minutes 73e du pied gauche
6. Allianz Riviera, Nice, France Drapeau : Arménie Arménie 1-0 4-0 Match amical But inscrit après 35 minutes 35e du pied droit
7. ArenaA, Amsterdam, Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 0-1 2-3 Match amical But inscrit après 6 minutes 6e du pied gauche
sur coup franc
8. Stade Vélodrome, Marseille, France Drapeau : Albanie Albanie 1-0 2-0 Euro 2016 But inscrit après 90 minutes 90e de la tête
9. Parc Olympique lyonnais, Lyon, France Drapeau : Irlande Irlande 1-1 2-1 Euro 2016 But inscrit après 58 minutes 58e de la tête
10. 2-1 Euro 2016 But inscrit après 61 minutes 61e du pied gauche
11. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Islande Islande 4-0 5-2 Euro 2016 But inscrit après 45 minutes 45e du pied gauche
12. Stade Vélodrome, Marseille, France Drapeau : Allemagne Allemagne 0-1 0-2 Euro 2016 But inscrit après 45 minutes 45e du pied gauche
13. 0-2 Euro 2016 But inscrit après 73 minutes 73e du pied gauche
Total 13 buts (3 du pied droit et 8 du pied gauche et 2 de la tête) en 33 sélections.

Palmarès

En club

Il est champion de la Segunda División en 2010 avec la Real Sociedad et remporte la Supercoupe d'Espagne en 2014 avec l'Atlético Madrid. En 2016, il est finaliste de la Ligue des Champions avec l'Atlético Madrid.

En sélection nationale

Avec l'équipe de France des moins de 19 ans, il remporte le championnat d'Europe en 2010.

Il est finaliste de l'Euro 2016, mais battu lors de la prolongation.

Distinctions personnelles

Sur le plan individuel, il est nommé dans le Onze d'or en 2015[65] après avoir été joueur du mois de Liga en janvier et en avril 2015[66] , nommé dans l'équipe type de la phase aller de la Liga BBVA par la LFP en 2014[67] et nommé dans l'équipe type de la saison 2015 et 2016.

Il reçoit le Trophée UNFP du meilleur joueur français évoluant à l'étranger en 2016.

Il termine meilleur buteur de l'Euro 2016 avec six réalisations et est élu meilleur joueur du tournoi.

Aspects extra-sportifs

Depuis 2011, Antoine Griezmann est en couple avec Erika Choperena, une Espagnole originaire du Pays basque[68] avec qui il a eu son premier enfant, une fille prénommée Mia, née le 8 avril 2016.

Maud Griezmann, la sœur d'Antoine, est l'une des survivantes de l'Attaque du Bataclan le 13 Novembre 2015 alors qu'elle assistait au concerts des Eagles of Death Metal avec son compagnon.

Le , Antoine Griezmann est choisi par les internautes pour figurer sur la jaquette française du jeu FIFA 16[69].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Club né de la fusion entre l'Entente Charnay et Mâcon 71 et le Football Club Mâcon en 1999, raison pour laquelle il « change » de club.

Références

  1. http://clubatleticodemadrid.com/jugadores/antoine-griezmann-2014-2015
  2. Le patronyme du joueur se prononce « Grièzemanne » et non « Grizemanne », comme indiqué par l'intéressé durant la Coupe du monde 2014 ((fr) « Griezmann met l'accent là où il faut - leJDD.fr », sur LeJDD.fr (consulté le 8 octobre 2015)).
  3. [1]
  4. [2]
  5. « Euro 2016: Antoine Griezmann, le plus portugais des joueurs français », sur lexpress.fr,‎
  6. A herança portuguesa de Griezmann, Antoine 'Lopes' Griezmann, Maisfutebol, 28 septembre 2015
  7. [3]
  8. « Antoine Griezmann, le Mâcon du cœur », sur sofoot.com, So Foot,‎ .
  9. « Entretien avec... Antoine Griezmann : « Si je devais revenir en France, ça serait pour aller à Marseille ou à Lyon » », sur footmercato.net, Foot Mercato,‎
  10. « Qui est Antoine Griezmann, ce Français qui brille en Espagne ? », sur programme-tv.net, Télé Loisirs,‎
  11. La Real Sociedad et Levante promus, le 13 juin 2010.
  12. Real Sociedad 1-0 Villareal, espnfc.com, le 29 août 2010.
  13. « Vidéo: Griezmann fête le but en voiture », sur sofoot.com, So Foot,‎
  14. Trezeguet a félicité Griezmann sur lequipe.fr, le 15 novembre 2010
  15. (es) « Griezmann renueva hasta 2016 », sur realsociedad.com,‎
  16. La Real Sociedad écrase Valladolid, doublé de Griezmann sur sports.fr, le 16 mars 2013
  17. Griezmann envoie la Real Sociedad en C1, sport24.lefigaro.fr, le 2 juin 2013.
  18. Lyon, c'est mal parti..., L'Équipe, le 20 août 2013.
  19. Lyon ne s'est pas sorti du gouffre, L'Équipe, le 29 août 2013.
  20. Griezmann, buteur français le plus efficace en 2013, Benzema et Ribéry les plus influents..., maxifoot.fr, le 26 décembre 2013.
  21. La Real Sociedad étrille Elche (4-0) avec un doublé de Griezmann sur eurosport.fr, le 27 janvier 2014
  22. Antoine Griezmann frappe de plus en plus fort à la porte des Bleus, eurosport.fr, le 22 février 2014.
  23. a et b Les Bleus avec Digne et Griezmann, sans Abidal ni Nasri, bfmtv.com, le 27 février 2014.
  24. « La liste des Bleus dévoilée », sur fff.fr, FFF,‎
  25. Accord Real Sociedad - Atlético Madrid pour Griezmann, lequipe.fr, 28 juillet 2014.
  26. Griezmann dévoile son numéro, bfmtv.com, 31 juillet 2014.
  27. L'Atlético et Griezmann se baladent à Wolfsburg, fr.fifa.com, 10 août 2014.
  28. L'Atlético mate le Real, lequipe.fr, 23 août 2014.
  29. Le Real se régale, l'Atlético se fait manger, lequipe.fr, 16 septembre 2014.
  30. Griezmann au rendez-vous, lequipe.fr, 1er novembre 2014.
  31. Griezmann récompensé par son très bon mois d'avril sur lequipe.fr, le 4 mai 2015
  32. Guidé par Griezmann, l’Atlético débute tranquillement sur eurosport.fr, le 22 août 2015
  33. L'Atletico Madrid gagne sur la pelouse du FC Séville avec un grand Griezmann (0-3) sur eurosport.fr, le 30 août 2015
  34. L'Atletico Madrid défait Galatasaray 2-0 en ouverture sur rds.ca, le 15 septembre 2015
  35. Real Sociedad-Atlético (0-2) : Griezmann poursuit sur sa lancée, l’Atlético ne s’en plaindra pas sur eurosport.fr, le 18 octobre 2015
  36. Griezmann, mieux que Messi et consorts sur canalplus.fr, le 16 décembre 2015
  37. Griezmann envoie l'Atlético Madrid et Benfica en huitièmes ! sur madeinfoot.com, le 25 novembre 2015
  38. Antoine Griezmann et Fernando Torres font gagner l'Atlético contre l'Espanyol Barcelone sur lequipe.fr, le 9 avril 2016
  39. Griezmann, papa buteur sur sports.fr, le 9 avril 2016
  40. L'Atlético élimine le Barça grâce à un doublé de Griezmann ! sur lequipe.fr, le 13 avril 2016
  41. Euro (-19 ans) : France-Espagne (2-1), football365.fr, le 30 juillet 2010.
  42. « La commission de discipline saisie », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  43. « M'Vila suspendu jusqu'en juillet 2014 », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  44. Coupe du monde Brésil 2014 : Griezmann, Sakho, Digne, Mavuba… Ils réagissent à la liste des 23 ! sur le10sport.fr, le 1" mai 2014
  45. « La France et le Paraguay dos à dos », sur fff.fr, FFF,‎
  46. « Festival offensif contre la Jamaïque ! », sur fff.fr, FFF,‎
  47. « Baptême réussi pour Griezmann », sur football365.fr, Football365,‎
  48. « Fin de l'aventure face à l'Allemagne », sur fff.fr, FFF,‎
  49. « La promesse Griezmann », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  50. « Griezmann prend rendez-vous », sur footmercato.net, Foot Mercato,‎
  51. « Liste des 23 : les Bleus sans Hatem Ben Arfa, avec Lucas Digne à l'Euro », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  52. a et b Maxime Dupuis, « Griezmann n'a pas seulement pris son envol : il plane sur l’Euro », sur eurosport.fr,‎ 4 et 5 juillet 2016
  53. Les Bleus lancent leur quête (Feuille de match France - Roumanie) sur uefa.com, 10 juin 2016
  54. La France s'impose en fin de match (Feuille de match France-Albanie) sur uefa.com, 15 juin 2016
  55. « La France termine en tête (Feuille de match Suisse-France) », sur uefa.com, UEFA,‎
  56. Martin Mosnier, « France-Irlande (2-1) - Griezmann a tout changé dans l’axe, Deschamps aura du mal à l’en déloger », sur eurosport.fr,‎
  57. « La France tremble mais passe (Feuille de match France-Irlande) », sur uefa.com, UEFA,‎
  58. « France - Irlande : Le doublé d'Antoine Griezmann », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  59. La France fonce vers l'Allemagne (Feuille de match France-Islande) sur uefa.com
  60. La France tient sa finale (Feuille de match Allemagne-France) sur uefa.com, 7 juillet 2016
  61. Le Portugal prolonge le plaisir (Feuille de match Portugal-France) sur uefa.com, le 10 juillet 2016
  62. « Antoine Griezmann », sur espnfc
  63. « Antoine Griezmann », sur fr.uefa.com
  64. « Statistiques de Antoine Griezmann », sur footballdatabase.eu
  65. Antoine Griezmann reçoit le Onze d'Or, http://www.lequipe.fr, 29 mai 2015.
  66. Atlético Madrid, Griezmann joueur du mois en Liga !, http://www.goal.com, 5 février 2015.
  67. « Griezmann et Laporte dans l'équipe type de la phase aller », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  68. « Antoine Griezmann : en couple avec une jolie espagnole », sur teemix.aufeminin.com, AuFeminin,‎ .
  69. « Antoine Griezmann choisi pour FIFA16 » (consulté le 10 juillet 2015).

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :