Alphonse Areola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alphonse Areola
Alphonse Areola 20110724.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Villarreal CF (prêt)
Numéro 13
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (22 ans)
Lieu Paris
Taille 1,91 m (6 3)
Période pro. Depuis 2013
Poste Gardien de but
Pied fort Droit[1]
Parcours junior
Saisons Club
1999-2006 Drapeau : France ES Petits Anges
2006-2008 Drapeau : France Paris SG
2008-2009 Drapeau : France INF Clairefontaine
2009-2013 Drapeau : France Paris SG
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2013- Drapeau : France Paris SG 02 (0)
2013-2014 Drapeau : France RC Lens 36 (0)
2014-2015 Drapeau : France SC Bastia 39 (0)
2015- Drapeau : Espagne Villarreal CF 00 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2008-2009 Drapeau : France France -16 ans 14 (0)[2]
2009-2010 Drapeau : France France -17 ans 10 (0)[3]
2010-2011 Drapeau : France France -18 ans 04 (0)
2011-2012 Drapeau : France France -19 ans 08 (0)
2012-2013 Drapeau : France France -20 ans 17 (0)
2013-2014 Drapeau : France France espoirs 10 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 18 juin 2015

Alphonse Areola, né le à Paris, est un footballeur français qui évolue au poste de gardien de but à Villarreal, prêté par le Paris Saint-Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et formation[modifier | modifier le code]

Alphonse Areola fait ses débuts au football à l'âge de six ans à l'Entente Sportive des Petits Anges (ESPA), dans le 7e arrondissement de Paris. Il joue d'abord dans le champ, mais par suite de l'absence du gardien habituel, il est replacé dans les buts par son entraîneur, poste qu'il ne quittera plus depuis.

À 13 ans, il signe au Paris Saint-Germain et remporte le championnat U14 Fédéral. Après deux ans passés au club, il part peaufiner sa formation à l'INF Clairefontaine de 2008 à 2009, sur conseil du club parisien. Le , lors de son retour dans le club de la capitale, il signe son premier contrat professionnel[4].

Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Après deux saisons dans les cages de la réserve parisienne, Areola dispute son premier match professionnel en Ligue 1 le face au Stade brestois, en remplaçant Salvatore Sirigu à la 47e minute. Cette entrée en jeu lui permet de devenir Champion de France. Il est titularisé pour la première fois en Ligue 1 le face au FC Lorient.

Prêt au RC Lens[modifier | modifier le code]

Alphonse Areola sous les couleurs du RC Lens.

Alphonse Areola est prêté pour une durée d'un an au RC Lens, en Ligue 2[5]. Dans le Nord, il retrouve son coéquipier parisien, Loïck Landre, et son entraîneur dans la capitale, Antoine Kombouaré.

Si à son arrivée, il est en balance avec Rudy Riou, il montre très vite ses qualités et s'installe définitivement dans les buts lensois. Alphonse Aréola justifie très clairement le choix de son coach, Antoine Kombouaré de le titulariser, en sauvant son équipe à plusieurs reprises alors que sa défense a été régulièrement critiquée depuis le début de saison. Ses très bonnes performances avec Lens lui permettent d'ailleurs de revêtir le maillot des Espoirs. Très apprécié des supporters, une chanson lui est dédiée.

Lors de la 18e journée et la réception d'Istres (1-2), Areola est mis K.O en sortant dans les pieds Cheick Fantamady Diarra dont le genou heurte son nez. Le gardien souffre d'une fracture du nez et doit céder sa place sur civière alors que tout le stade scande son nom.

Le 11 mai 2014, après une grosse saison qui l'a vu briller, Alphonse Areola est élu Meilleur gardien de Ligue 2 lors de la remise des Trophées UNFP du football 2014[6]. Il est également Membre de l'équipe-type de Ligue 2 en compagnie de ses coéquipiers Alaeddine Yahia et Ludovic Baal.

Une semaine plus tard, après une victoire 0-2 au CA Bastia, le RC Lens et Alphonse Areola valident leur montée en Ligue 1 en terminant 2e de Ligue 2[7]. Les lauriers se succèdent pour le jeune portier puisqu'il est élu révélation Eurosport 2014 par la chaîne, récompensant ainsi le meilleur joueur qui disputait sa première saison en Ligue 2[8].

Au total, le jeune portier aura disputé 35 matchs de Championnat et 1 match de Coupe de France cette saison là et aura très grandement contribué à la montée du RC Lens en Ligue 1.

Le 20 juin, Areola prolonge son contrat jusqu'en 2019 au Paris-Saint-Germain.

Prêt au SC Bastia[modifier | modifier le code]

Face à l'incertitude autour de la validation de la montée du RC Lens en Ligue 1 et malgré le fait que le portier soit revenu au club pendant plus d'un mois, Alphonse Areola rejoint finalement le SC Bastia pour la saison 2014-15 où il retrouve Claude Makelele son ancien coach adjoint. Ce choix est notamment ordonné par le PSG qui ne souhaitait plus attendre les multiples décisions sur l'avenir du RC Lens et s'assurer que son portier jouerai bien en Ligue 1 après avoir obtenu le podium et le titre de Meilleur gardien en Ligue 2 pour continuer son apprentissage du haut niveau[9].

Il retrouve son ancien club du RC Lens le 13 septembre lors de la 5e journée au Stade Furiani où il encaisse le premier but par Pablo Chavarria avant de voir les siens égaliser par Guillaume Gillet pour un match soldé sur le score de 1-1. Il reçoit le premier carton jaune de sa carrière lors de la défaite des Corses à domicile contre Evian concurrent direct au maintien lors de la 16e journée (1-2). Areola et les siens frappent un grand coup lors du match retour contre Paris, club auquel il appartient, en s'imposant 4-2 après avoir été menés 0-2. Le 31 janvier 2015, pour son retour devant le public lensois où il reste très apprécié pour ses bonnes performances de la saison passée, Areola commet une faute de main entraînant un penalty pour ses anciens coéquipiers. Ahmed Kantari le transforme sur une nouvelle faute de main du portier bastiais qui ne parvient qu'à freiner la course du ballon (1-1)[10]. Quatre jours plus tard, lors de la demi-finale de la Coupe de la Ligue à Monaco, le SC Bastia crée la surprise en sortant les joueurs du Rocher aux tirs-aux-buts (0-0 ; 7-6 ap. tab). Le jeune portier qui avait à cœur de se rattraper après son erreur face à Lens, détourne la tentative de João Moutinho et retrouvera le PSG, son club formateur et tenant du titre, en finale[11]. Peu avant la finale, une petite polémique naît à la suite de l'annonce de sa titularisation puisqu'en règle générale, lorsqu'un joueur prêté affronte le club auquel il appartient, il ne prend pas part à la rencontre pour éviter les conflits d'intérêts[12]. Malheureusement, Alphonse Areola et le SC Bastia s'inclinent lourdement 4-0 lors de cette finale, étant réduits à dix dès 18 minutes de jeu, sur deux doublés des deux buteurs phares du PSG, Zlatan Ibrahimović et Edinson Cavani.

Durant ce prêt, le jeune espoir aura disputé 39 rencontres dont 4 en coupes atteignant notamment la finale de la Coupe de la Ligue.

Prêt au Villarreal CF[modifier | modifier le code]

Le 17 juin 2015, le Paris Saint-Germain prête son jeune espoir français au club espagnol du Villarreal CF pour une saison afin qu'il découvre la Coupe d'Europe et le haut de tableau en première division et qu'il continue ainsi sa progression après avoir découvert la Ligue 2 et la montée avec Lens puis la Ligue 1 et le maintien avec Bastia[13],[14].

Équipe de France[modifier | modifier le code]

Alphonse Areola contre l'Équipe d'Espagne des moins de 19 ans lors de l'Euro U19 2012.

Passé par toutes les équipes de France jeunes depuis l'âge de 15 ans, Alphonse Areola participe à l'Euro U17 2010, à l'Euro U19 2012 et remporte la Coupe du Monde U20 2013, le premier titre mondial de la France dans cette catégorie.

C'est d'ailleurs lors de cette Coupe du Monde U20 qu'il se fait connaître auprès du public par plusieurs arrêts décisifs notamment lors de la séance de tir-au-but en finale contre l'Uruguay U20 où il arrête deux tirs adverses (0-0 ; 4-1 tab). Il révélera plus tard avoir ordonné à ses coéquipiers de marquer leurs tirs-aux-buts et qu'il ferait ce qu'il fallait de son côté[15].

Le 9 septembre 2013, il revêt le maillot des Espoirs pour la première fois contre la Biélorussie espoirs lors des qualifications pour l'Euro espoirs 2015 où les siens s'imposent 1-2. Deuxième derrière Zacharie Boucher dans la hiérarchie établie par Willy Sagnol, il connaît moins de réussite contre les Espoirs islandais où il est coupable sur deux buts même si la France l'emporte de justesse, 3-4. Le 18 novembre, il garde les cages de siens pour la première fois à domicile contre les Pays-Bas espoirs mais ne peut rien faire de mieux qu'un nul, 1-1. Grand artisan de la montée en Ligue 1 du RC Lens et devenu titulaire dans les cages du SC Bastia après l'avortement de sa prolongation dans le Nord, Areola change de statut en sélection espoir désormais dirigée par Pierre Mankowski avec qui il a été Champion du Monde U20 l'été précédent. Ce dernier le titularise à la place de Zacharie Boucher face au Kazakhstan pour une victoire 1-5 synonyme de place pour les barrages de l'Euro Espoirs 2015. Lors du dernier match de qualification face à l'Islande, alors que les siens mènent 1-0 et qu'is ont remporté tous leurs matchs qualificatifs, Areola manque sa sortie sur corner et permet aux Islandais d'égaliser à 1-1 après s'être déjà manqué au match aller. Ce résultat est le seul nul du parcours des Bleuets et les empêche de réaliser un sans faute. Malheureusement, lors des barrages face à la Suède et une victoire à domicile à l'aller 2-0, Areola et les siens se font éliminer au retour après avoir été virtuellement qualifiés jusqu'à la 90e minute, 4-1. C'est leur seule défaite de ces éliminatoires mais elle est lourde de conséquence puisque les Français n'iront pas à l'Euro espoirs 2015.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Alphonse Areola au 18 juin 2015[16]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2012 – 2013 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 2 0 - - - - C1 - - 2 0
Sous-total 2 0 - - - - - - - 2 0
2013 – 2014 Drapeau de la France RC Lens (prêt) Ligue 2 35 0 1 0 - - - - - 36 0
Sous-total 35 0 1 0 - - - - - 36 0
2014 – 2015 Drapeau de la France SC Bastia (prêt) Ligue 1 35 0 1 0 3 0 - - - 39 0
Sous-total 35 0 1 0 3 0 - - - 39 0
2015 – 2016 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF (prêt) Liga BBVA - - - - - - C3 - - 0 0
Sous-total - - - - - - - - - 0 0
Total sur la carrière 72 0 2 0 3 0 - - - 77 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Paris SG

Drapeau : France RC Lens

Drapeau de la France SC Bastia

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : France France -20 ans

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Les parents d'Alphonse Areola sont d'origine philippine[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Alphonse Areola sur psg.fr
  2. Fiche de Alphonse Areola sur transfermarkt.fr
  3. Fiche de Alphonse Areola sur fff.fr
  4. « Premier contrat pro pour Areola », Paris Saint-Germain,‎ (consulté le 28 juin 2013)
  5. Officiel : Alphonse Areola prêté à Lens sur rclens.fr, le 23 juillet 2013
  6. Areola, l'avenir devant lui sur lequipe.fr, le 11 mai 2014
  7. CA Bastia-Lens: Rendez-vous en Ligue 1 ! sur rclens.fr, le 16 mai 2014
  8. Alphonse Areola, révélation Eurosport 2014 ! sur rclens.fr, le 16 mai 2014
  9. « Football, RC Lens : Aréola file à Bastia », sur La Voix du Nord,‎
  10. Printant : «Malheureux pour Areola» sur lefigaro.fr, le 1er février 2015
  11. Areola : «On est allés la chercher» sur lequipe.fr, le 4 février 2014
  12. Laurent Blanc : "Alphonse, il est chez nous" sur sports.fr, le 11 avril 2015
  13. Thierry Tazé-Bernard, « Alphonse Areola prêté à Villarreal », sur francetvsport.fr,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  14. [newtab&utm_content=newtab&utm_campaign=extension&utm_medium=extension&utm_source=ExtensionFactory.com Areola prêté à Villarreal] sur lequipe.fr, le 18 juin
  15. D'Areola à auréolé sur fifa.com, le 27 mai 2015
  16. Statistiques de Alphonse Areola sur footballdatabase.eu
  17. Areola a tout d'un grand, www.leparisien.fr, 27 octobre 2008.

Sur les autres projets Wikimedia :