Loi 14 du football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coup de pied de réparation

La loi 14 du football, intitulée penalty (de l'anglais penalty kick), fait partie des lois du jeu régissant le football, maintenues par l'International Football Association Board (IFAB).

Loi 14 actuelle[modifier | modifier le code]

Un penalty (aussi appelé coup de pied de réparation)[1] est accordé si un joueur commet une faute passible d'un coup franc direct dans sa propre surface de réparation ou en dehors du terrain dans le cadre du jeu, comme décrit dans les lois 12 et 13.

Un but peut être marqué directement sur penalty.

Procédure[modifier | modifier le code]

Le ballon est placé sur le point de penalty. Le but doit également être immobile (filets compris).

Le tireur doit se faire clairement identifier.

Le gardien de but doit rester sur sa propre ligne de but, entre les poteaux, face au tireur, sans toucher les poteaux ni la barre transversale ni les filets de but, avant que le tir ne soit effectué.

Tous les joueurs autres que l’exécutant et le gardien de but se trouvent :

  • dans les limites du terrain,
  • en dehors de la surface de réparation,
  • au moins à 9,15 m du point de réparation,
  • derrière le point de penalty.

L’arbitre ne donne le signal d’exécution du pénalty qu'une fois que les joueurs ont pris position conformément à la règle.

Exécution[modifier | modifier le code]

Le tireur doit botter le ballon en direction du but adverse ; les talonnades sont autorisées à condition que le ballon soit tiré en direction du but adverse.

Au moment du tir, le gardien de but doit avoir au moins un pied sur sa ligne (ou au même niveau si le pied ne touche pas le sol).

Le ballon est en jeu dès qu’il est botté et a clairement bougé

Le tireur ne doit pas jouer le ballon une seconde fois avant que celui-ci n’ait été touché par un autre joueur.

Le penalty est terminé lorsque le ballon arrête de bouger, est hors du jeu ou quand l’arbitre interrompt le jeu pour une infraction aux lois du jeu.

Un temps supplémentaire doit être accordé pour tout coup de pied de réparation devant être exécuté à la fin de chacune des périodes du temps réglementaire et de la prolongation[2].

Infractions et sanctions[modifier | modifier le code]

Une fois que l’arbitre a donné le signal de l’exécution du penalty, le tir doit être effectué faute de quoi l’arbitre peut infliger une sanction disciplinaire avant de redonner le signal de l’exécution

Avant que le ballon ne soit en jeu[modifier | modifier le code]

Si un coéquipier de l’exécutant enfreint les lois du jeu

  • si le ballon pénètre dans le but, le penalty sera recommencé,
  • si le ballon n’entre pas dans le but, le penalty ne sera pas recommencé et un coup franc indirect est accordé en faveur de l’équipe adverse au lieu de la faute.

En revanche, le jeu devra être interrompu et devra reprendre par un coup franc indirect (que le but ait été marqué ou non) :

  • si le penalty est tiré vers l’arrière ;
  • si un coéquipier du tireur exécute le penalty, auquel cas l’arbitre avertira le joueur qui a tiré le penalty ;
  • si le tireur fait semblant de frapper le ballon après avoir terminé sa course (marquer un temps d’arrêt dans sa course est autorisé), auquel cas l’arbitre avertira le tireur.

Si le gardien de but ou l'un de ses coéquipiers enfreint les lois du jeu :

  • si le ballon pénètre dans le but, le but est accordé,
  • si le ballon n’entre pas dans le but, le penalty sera recommencé (le gardien de but sera averti s’il est coupable de l’infraction).

Si un joueur de chaque équipe enfreignent les lois du jeu, le penalty doit être retiré sauf si un des joueurs commet une faute plus grave (par ex. : feinte illégale).

Si le gardien et le tireur commettent une faute en même temps :

  • le tireur reçoit un avertissement et le jeu reprend par un coup franc indirect pour l’équipe qui défend.

Après le penalty[modifier | modifier le code]

Si l’exécutant touche le ballon une seconde fois avant que celui-ci ait été touché par un autre joueur, un coup franc indirect est accordé (un coup franc direct en cas de faute de main).

Si le ballon entre en contact avec un agent extérieur une fois frappé vers l’avant, le penalty doit être retiré sauf si le ballon va entrer dans le but et que l’interférence n’empêche pas le gardien ou un joueur qui défend de jouer le ballon, auquel cas le but est accordé si le ballon entre dans le but (même si le ballon a été touché) à moins que l’interférence ait été faite par l’équipe en attaque.

Si le ballon, après avoir été repoussé par le gardien de but, un montant du but ou la barre transversale, retombe dans le terrain de jeu où il est alors touché par un corps extérieur :

  • l’arbitre interrompt le jeu,
  • le jeu reprend par une balle à terre à l’endroit où le ballon se trouvait au moment où il a touché le corps étranger.

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

Résultat du pénalty
But Pas but
Empiètement d'un attaquant À retirer Coup franc indirect
Empiètement d'un défenseur But À retirer
Empiètement d'un attaquant et d'un défenseur À retirer À retirer
Faute du gardien But À retirer + avertissement pour le gardien
Feinte illégale Coup franc indirect + avertissement pour le tireur Coup franc indirect + avertissement pour le tireur
Ballon botté vers l'arrière Coup franc indirect + avertissement pour le tireur Coup franc indirect + avertissement pour le tireur
Mauvais tireur Coup franc indirect + avertissement pour le mauvais tireur Coup franc indirect + avertissement pour le mauvais tireur
Infractions simultanées du gardien de but et du tireur Coup franc indirect + avertissement pour le tireur Coup franc indirect + avertissement pour le tireur


Historique[modifier | modifier le code]

L'inventeur du « penalty kick » est l'Irlandais William McCrum, en 1890, en tant que membre de l'Association irlandaise de football de l'époque.

Avant 2016, le « coup de pied de réparation » peut aussi être appelé « penalty » dans le titre en français des lois du jeu.

Depuis 1997, le gardien a le droit de se mouvoir (gardant les deux pieds sur sa ligne) et non plus immobile au centre des buts.

Depuis 2019, le gardien peut faire un pas avant le tir, à condition qu'il garde encore un pied sur la ligne de but au moment du tir[3].

Un but peut aussi être marqué indirectement sur penalty[4].

La loi 14 utilise l'orthographe française penalty mais le mot peut aussi prendre un accent (pénalty). On l'appelle parfois tir de réparation[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Introduction », sur theifab.com (consulté le 1er mai 2020)
  2. Dans ce cas, le penalty sera terminé lorsque, après que le penalty a été tiré, le ballon arrête de bouger, est hors du jeu, est joué par tout joueur (y compris le tireur) autre que le gardien de l’équipe en défense, ou lorsque l’arbitre interrompt le jeu pour une faute commise par le tireur ou l’équipe du tireur. Si un joueur de l’équipe qui défend (y compris le gardien) commet une infraction et le penalty est raté ou repoussé, le penalty doit être retiré.
  3. « Foot : fautes de main, remplacements, cartons... les nouvelles règles à partir du 1er juin 2019 », sur France Bleu, (consulté le 17 juin 2019)
  4. en 1982, Johan Cruyff a marqué après avoir fait une passe à son coéquipier Jesper Olsen lors de son penalty. Article de L'Internaute sur le sujet
  5. Commission d’enrichissement de la langue française, « tir de réparation », FranceTerme, Ministère de la Culture (consulté le 2 mai 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]