Anthony Martial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martial.
Anthony Martial
Anthony-Martial-2015.jpg
Anthony Martial avec l'AS Monaco en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Manchester United
Numéro 9
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (20 ans)
Lieu Massy (France)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. Depuis 2012
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
2001-2009 Drapeau : France CO Les Ulis
2009-2012 Drapeau : France Olympique lyonnais
Parcours professionnel 1
Saisons Club M.0(B.)
2012-2013 Drapeau : France Olympique lyonnais 04 0(0)
2013-2015 Drapeau : France AS Monaco 70 (15)
2015- Drapeau : Angleterre Manchester United 30 0(9)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M.0(B.)
2011-2012 Drapeau : France France -17 ans 13 0(9)
2012-2013 Drapeau : France France -18 ans 04 0(3)
2013 Drapeau : France France -19 ans 05 0(0)
2013- Drapeau : France France espoirs 12 0(4)
2015- Drapeau : France France 06 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 5 février 2016

Anthony Martial, né le à Massy en Essonne, est un footballeur international français qui évolue au poste d'attaquant à Manchester United. Il est le frère du défenseur Johan Martial. Son parcours et ses performances au poste d'attaquant lui valent souvent d'être présenté comme le futur Thierry Henry.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

Anthony Martial commence le football au CO Ulis en 2001, il est originaire de Guadeloupe[1]. Âgé de seulement 14 ans en 2009, il est repéré par la cellule du recrutement du centre de formation de l'Olympique lyonnais, qu'il rejoint la même année. Lors de sa deuxième saison en catégorie U17, il se distingue en inscrivant 32 buts en 21 matchs, gagnant ainsi sa sélection en équipe de France des moins de 17 ans pour l'Euro 2012, organisé en Slovénie. Il s'y distingue en marquant un but contre l'Allemagne. La saison 2012-2013, il est surclassé et évolue déjà en CFA avec notamment Nabil Fekir et Clinton Njie à ses cotés.

Sa première apparition dans l'effectif professionnel de l'OL a lieu le 6 décembre 2012, lors d'un match de Ligue Europa face à l'Hapoël Ironi Kiryat Shmona, que l'équipe gagne 2-0. Entré à la 80e minute à la place de Yassine Benzia, Anthony Martial, qui a failli marquer sur son premier ballon, a eu le temps de toucher neuf ballons, de cadrer une frappe et de réussir 71 % de ses passes. En Ligue 1, il effectue ses débuts le 3 février sur le terrain de l'AC Ajaccio, disputant les onze dernières minutes. Il joue au total 4 matchs durant la saison 2012-13 avec les joueurs professionnels de l'OL.

AS Monaco[modifier | modifier le code]

En juin 2013, il s'engage pour quatre saisons avec l'AS Monaco[2], contre une indemnité de transfert de 5 millions d'euros, fait rarissime pour un joueur de cet âge[3]. Pour sa première titularisation en Ligue 1 le , Anthony Martial marque son premier but de la saison à la 44e minute de jeu. Il sera ensuite remplacé par Lucas Ocampos à la 74e minute de jeu.

Le 26 juin 2015, il prolonge jusqu'en 2019 avec l'AS Monaco[4].

Lors de la première journée de championnat de la saison 2015-2016, l'attaquant offre une passe décisive pour Bernardo Silva. L'ASM s'impose 2-1 face à l'OGC Nice[5]. Le 19 août 2015, Martial délivre une passe décisive en barrage de Ligue des champions[6].

Manchester United[modifier | modifier le code]

Martial avec Manchester United en octobre 2015.

Durant le dernier jour du mercato estival 2015, Anthony Martial signe pour quatre saisons plus une année en option avec Manchester United[7]. Le montant du transfert est estimé à 50 millions d'euros, plus 30 millions liés à des bonus[8]. Si les trois bonus sont levés, il deviendrait le footballeur français le plus cher de l'histoire. Les trois bonus comprennent : 10 millions d'euros versés à l'AS Monaco si Martial atteint la barre des 25 buts en Premier League, 10 millions d'euros également versés au club du rocher s'il obtient 25 sélections avec l'Équipe de France, et enfin une indemnité s'il se retrouve prédisposé dans le top 10 du ballon d'or durant les quatre années de son contrat.

Il fait sa première apparition sous le maillot des Red Devils le 12 septembre 2015 en rentrant à la 66e minute de jeu contre Liverpool (victoire 3-1). Vingt minutes plus tard, il inscrit sa première réalisation au terme d'une action individuelle. Le 15 septembre, il est titulaire en Ligue des Champions face au PSV Eindhoven (défaite 2-1) avant de jouer sa première rencontre de championnat le 20 septembre et d'y inscrire à cette occasion son premier doublé en Premier League contre Southampton (victoire 2-3). Il est également buteur pour son premier match de League Cup le 23 septembre, portant le score à 3-0 contre Ipswich Town.

Ses performances lui valent d'être élu meilleur joueur du mois de septembre en Premier League, signe de son adaptation très rapide au sein du club mancunien[9].

Le 21 octobre 2015, Martial marque un but lors d'un match en Ligue des Champions face au CSKA Moscou et permet à son équipe d'arracher le nul (1-1)[10].

Suite à des débuts brillants avec Manchester United, Martial fait beaucoup parler de lui. Il est même comparé à la légende d'Arsenal, Thierry Henry pour sa ressemblance de mouvement et de technique. Celui-ci, est aujourd'hui consultant en Angleterre[11]. Il déclare au sujet de Martial qu'il l'admire ; Ce que j'aime chez lui, c'est son calme. Il semble qu'il ne soit pas impressionné, il ne se soucie pas de ce que les gens disent, des attentes, de l'environnement où il joue. Quand il arrive devant le but, il agit comme un attaquant qui joue depuis six ou sept ans. C'est à son crédit. »[12].

En sélection[modifier | modifier le code]

En junior[modifier | modifier le code]

Appelé dans toutes les catégories d'âge de jeunes depuis les moins de 16 ans, Martial est surclassé en Équipe de France des moins de 19 ans à l'occasion de l'Euro 2013 de la catégorie où il accompagne la génération 1994[13]. La France atteint la finale perdue contre la Serbie (0-1). Lors de la compétition, Martial participe aux cinq rencontres, délivrant une passe décisive pour Adrien Hunou lors de la victoire 2-0 contre la Turquie en phase de poules.

Quelques semaines plus tard, il est appelé pour la première fois en Équipe de France espoirs par Willy Sagnol pour un match amical contre l'Allemagne le 13 août[14]. Il fête sa première cape en entrant en jeu à la 52e minute lors du match nul 0-0 contre les Allemands[15]. Il marque son premier but avec les Bleuets le 5 septembre 2013 lors d'une large victoire 5-0 contre le Kazakhstan comptant pour les éliminatoires de l'Euro espoirs 2015[16].

Chez les professionnels[modifier | modifier le code]

Ses débuts avec Didier Deschamps[modifier | modifier le code]
Martial avec l'équipe de France en novembre 2015.

Le 27 août 2015, quelques jours après avoir été éliminé de la Ligue des champions avec son club, qui était alors Monaco, le sélectionneur Didier Deschamps l'appelle pour la première fois en équipe de France pour affronter le Portugal et la Serbie[17]. Ce dernier justifie son choix du jeune attaquant monégasque : « Anthony Martial a un potentiel intéressant. On va le voir à l'intérieur du groupe »[18]. Il quitte alors le centre d'entrainement de Clairefontaine où il vient tout juste d'arriver, pour aller à Manchester et signer son contrat avec les Red Devils[19]. Le 4 septembre 2015, il fête sa première cape en remplaçant Karim Benzema lors d'une victoire 1-0 face au Portugal.

Le 8 octobre 2015, Anthony Martial rentre en jeu à la place de Mathieu Valbuena lors d'un match amical contre l'Arménie (4-0), pour sa troisième sélection avec Les Bleus. Il en profite pour réaliser une passe décisive à Karim Benzema, ce qui est sa première avec l'équipe de France[20].

Anthony Martial montre encore une fois son talent lors du match du 13 novembre 2015 face aux Allemands (champions du monde en titre). Il offre une passe décisive (sa troisième en bleu) à Giroud en effaçant 2 joueurs allemands (2-0). Le 17 novembre, il débute le match contre l'Angleterre (défaite 2-0) en tant que titulaire sur l'aile gauche. Il assiste aux hommages rendus par Wembley à la France après les attentats de Paris le soir du match contre l'Allemagne.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Anthony Martial au 19 décembre 2015[21]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 3 0 0 0 0 0 0 0 0 C3 1 0 0 - - - 4 0 0
Sous-total 3 0 0 0 0 0 0 0 0 - 1 0 0 - - - 4 0 0
2013-2014 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 11 2 1 3 0 0 1 0 0 - - - - - - - 15 2 1
2014-2015 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 35 9 3 3 2 0 3 1 0 C1 7 0 0 - - - 48 12 3
2015-2016 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 3 0 1 - - - - - - C1 4 1 1 - - - 7 1 2
Sous-total 49 11 5 6 2 0 4 1 0 - 11 1 1 - - - 70 15 6
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Manchester United PL 20 6 3 2 0 0 2 1 0 C1+C3 6+0 2+0 0+0 6 0 3 36 9 6
Sous-total 20 6 3 2 0 0 2 1 0 - 6 2 0 6 0 3 36 9 6
Total sur la carrière 65 15 6 8 2 0 6 2 0 - 18 3 1 6 0 3 103 22 10

Liste des matches internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il est vice-champion de France avec l'AS Monaco lors de la saison 2013-2014.

En sélection[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe de France des moins de 19 ans, il est finaliste du Championnat d'Europe 2013 mais s'incline en finale contre la Serbie.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les faces cachées de Martial », sur www.francefootball.fr (consulté le 25 avril 2015)
  2. Anthony Martial à l'AS Monaco FC, asm-fc.com, le 30/06/2013
  3. Anthony Martial à l'AS Monaco : un transfert, cinq questions, eurosport.fr, Julien Huët, le 30/06/2013
  4. « Martial prolonge », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 21 août 2015)
  5. « Feuille de match : AS Monaco 2 - 1 OGC Nice », sur lfp.fr (consulté le 21 août 2015)
  6. « Ligue des champions : Monaco battu par Valence 3-1 en barrage », sur eurosport.fr,‎
  7. « Anthony Martial à Manchester United », sur asmonaco.com,‎ (consulté le 1er septembre 2015)
  8. « Man U, le détail des bonus pour Martial », sur Goal.com,‎ (consulté le 3 septembre 2015)
  9. « Premier League : Anthony Martial élu meilleur joueur de septembre », sur L'Equipe.fr (consulté le 9 octobre 2015)
  10. « Le site officiel du football européen – UEFA.com », sur fr.uefa.com (consulté le 21 octobre 2015)
  11. « Sa nouvelle vie, ses débuts de consultant : Thierry Henry trouble son image en Angleterre », sur Eurosport Eurovision,‎ (consulté le 29 octobre 2015)
  12. « Henry admire la sérénité de Martial - Angleterre - SO FOOT.com », sur SOFOOT.com, http://plus.google.com/107740981144980332562/posts (consulté le 29 octobre 2015)
  13. « U19 : Rabiot tête de liste pour l'Euro », sur football.fr,‎
  14. « Sagnol pioche chez les U20 », sur lequipe.fr,‎
  15. « Match amical : Les Bleuets s'en sortent avec un nul en Allemagne (0-0) », sur eurosport.fr,‎
  16. « Festival offensif pour débuter (5-0) », sur fff.fr,‎
  17. Julien Absalon, « Anthony Martial, le nouveau grand espoir de l'attaque française », sur rtl.fr,‎
  18. « Anthony Martial convoqué en équipe de France », sur lequipe.fr,‎
  19. « Permission exceptionnelle pour Martial », sur Fédération Française de Football (consulté le 9 octobre 2015)
  20. « France-Armenia », sur www.whoscored.com (consulté le 9 octobre 2015)
  21. « Statistiques de Anthony Martial », sur espnfc.com
  22. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  23. « Premier League : Anthony Martial élu meilleur joueur de septembre », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 8 octobre 2015)
  24. « Anthony Martial élu Golden Boy 2015 », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 19 décembre 2015)