Marcel Artelesa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marcel Artelesa
Image illustrative de l’article Marcel Artelesa
Biographie
Nom Marcel Guillaume Artelesa
Nationalité Français
Naissance
Pont-Sainte-Marie (France)
Décès (à 78 ans)
Mergey (France)
Taille 1,73 m (5 8)
Poste Défenseur central
Parcours junior
Années Club
1952-1957 AS Troyes-Savinienne
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1957-1961 AS Troyes-Savinienne 113 (2)
1961-1966 AS Monaco 200 (5)
1966-1968 Olympique de Marseille 079 (0)
1968-1969 OGC Nice 022 (0)
1969-1970 RFC Paris-Neuilly 037 (0)
1970-1973 Troyes AF 097 (1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1960 France olympique 003 (0)
1963-1966 France021 (1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1973-1997 USM Romilly
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Marcel Artelesa, né le à Pont-Sainte-Marie et mort le à Mergey, est un footballeur puis entraîneur français. Il évolue au poste de défenseur central de la fin des années 1950 au milieu des années 1970.

Formé à l'AS Troyenne et Savinienne, il rejoint ensuite l'AS Monaco avec laquelle il remporte le doublé Coupe-championnat en 1963. Il joue également à l'Olympique de Marseille, l'OGC Nice, au RFC Paris-Neuilly avant de terminer sa carrière dans son club formateur. Il entraîne par la suite l’USM Romilly de 1973 à 1997.

Il compte 21 sélections pour un but inscrit en équipe de France avec laquelle il dispute la coupe du monde 1966 en tant que capitaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Artelesa nait à Pont-Sainte-Marie, dans l'agglomération de Troyes, dans l'Aube. Remarqué pour ses talents de footballeur, il est licencié à l'AS Troyenne et Savinienne à partir de 1952, et y remporte la Coupe Gambardella en 1956[1]. Alors qu'il se destine initialement à une carrière de maçon (ce qui lui vaudra ce surnom), les dirigeants troyens le persuadent de devenir footballeur professionnel. Il fait ses débuts en équipe première, en deuxième division, en 1957-1958, et s'impose vite comme titulaire au cœur de la défense, ou comme milieu de terrain. Malgré son gabarit moyen, il brille par son agressivité, son sens du placement, sa vision du jeu, son abnégation.

En 1960, alors que le club troyen a gagné sa promotion en Division 1, il est sélectionné en équipe de France olympique, alors réservée aux joueurs officiellement amateurs, pour participer aux Jeux olympiques de Rome (il joue les trois matchs des Français, conclus par une victoire, un match nul et une défaite). La saison 1960-1961 est difficile pour le club troyen, qui est relégué en Division 2, mais Artelesa brille suffisamment pour être recruté par le champion en titre, l'AS Monaco. Il s'y impose vite comme titulaire et appartient à la fameuse génération monégasque qui réalise le doublé Coupe-Championnat en 1963. Il est élu joueur français de l'année 1964 par le magazine France Football[2].

Ses belles performances à Monaco lui valent d'être sélectionné en équipe de France à partir de l'automne 1963. Il commence sa carrière internationale par la qualification face à la Bulgarie en 8e de finale la Coupe d'Europe des nations 1964 (la France est finalement éliminée au tour suivant par la Hongrie), et en devient le capitaine à partir de 1965, suite à un forfait de Robert Herbin[3]. Les Bleus parviennent à devancer la Yougoslavie et la Norvège pour se qualifier pour la Coupe du monde 1966 en Angleterre. Ils y font match nul contre le Mexique puis s'inclinent contre l'Uruguay et l'Angleterre, futur vainqueur, et sont donc éliminés au premier tour. Peu apres le Mondial, il honore une 21e et dernière sélection (la 9e comme capitaine[4]) contre le Luxembourg.

Au retour de la Coupe du monde, il est transféré à l'Olympique de Marseille où il joue deux ans. Il joue ensuite une saison à l'OGC Nice puis au RFC Paris-Neuilly, un club nouvellement créé dans la capitale avec le soutien actif du président de l'OM. Il termine ensuite sa carrière dans la ville de ses débuts, Troyes, où l'ASTS est devenu le Troyes Aube Football. Il fait trois saisons en Division 2 avant de prendre sa retraite sportive professionnelle, alors que le club est promu en Division 1. Un jubilé est organisé en son honneur en 1975[5].

Il rejoint en 1973 l’USM Romilly, dans la banlieue troyenne, pensionnaire de Division d'honneur de Champagne-Ardenne. Il y joue jusqu'en 1981, tout en en étant l'entraineur. L’équipe fanion est promue en 1977 en 3e Division, où elle reste quatre saisons. Il en reste l'entraineur jusqu'en 1997[5].

Il meurt le à Mergey à son domicile[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il fait notamment partie de l'équipe de France qui prend part à la Coupe du monde 1966. Il marque son seul but sous le maillot bleu à l'occasion d'un match Luxembourg-France, le .

En 21 sélections (1 but) en équipe de France entre le et le , il est neuf fois capitaine.

Bilan des 21 sélections d'Artelesa[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques en championnat[6]
Saison Club Championnat M. B.
1957-1958 AS Troyes-Savinienne D2 15 0
1958-1959 AS Troyes-Savinienne D2 26 1
1959-1960 AS Troyes-Savinienne D2 27 0
1960-1961 AS Troyes-Savinienne D1 34 0
1961-1962 AS Monaco D1 31 2
1962-1963 AS Monaco D1 38 0
1963-1964 AS Monaco D1 31 0
1964-1965 AS Monaco D1 34 1
1965-1966 AS Monaco D1 38 2
1966-1967 Olympique de Marseille D1 37 0
1967-1968 Olympique de Marseille D1 38 0
1968-1969 OGC Nice D1 17 0
1969-1970 RFC Paris-Neuilly D2 30 0
1970-1971 Troyes Aube Football D2 30 0
1971-1972 Troyes Aube Football D2 30 1
1972-1973 Troyes Aube Football D2 34 0
1973-1974 USM Romilly-sur-Seine D4 - -
1974-1975 USM Romilly-sur-Seine D4 - -
1975-1976 USM Romilly-sur-Seine D4 - -
1976-1977 USM Romilly-sur-Seine D4 - -
1977-1978 USM Romilly-sur-Seine D3 26 0
1978-1979 USM Romilly-sur-Seine D3 - -
1979-1980 USM Romilly-sur-Seine D3 27 0
1980-1981 USM Romilly-sur-Seine D3 5 0
Total 548 7
  • 6 matchs et 0 but en Coupe d'Europe des clubs champions

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fédération Française de Football », sur www.fff.fr (consulté le )
  2. « France - Footballer of the Year », sur www.rsssf.com (consulté le )
  3. Jérôme Bergot, Les 1000 joueurs de l'équipe de France, Talent Sport, (ISBN 978-2-37815-228-4, lire en ligne)
  4. « Décès de Marcel Artelesa, ancien international », sur L'Équipe (consulté le )
  5. a b et c « Marcel Artelesa, ancien international et figure du football aubois est décédé », sur www.lest-eclair.fr, (consulté le )
  6. (en) « Marcel Artelesa », sur www.national-football-teams.com (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • JM Cazal, P Cazal et M Orregia, L'intégrale de l'équipe de France de football, Paris, First éditions, 1998, p. 398

Liens externes[modifier | modifier le code]