Stade de Saint-Pétersbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade de Saint-Pétersbourg
Стадион Санкт-Петербург
RUS-2016-Aerial-SPB-Krestovsky Stadium 01.jpg
Généralités
Surnom
Gazprom Arena
Stade Krestovski
Adresse
Construction et ouverture
Construction
Ouverture
Architecte
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Administration
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité

68 134

80 000 (concert)
Localisation
Coordonnées

Le stade de Saint-Pétersbourg appelé Gazprom Arena (ou, localement, stade Krestovski[1]), est un stade de football situé sur l'île Krestovski à l'ouest de la ville de Saint-Pétersbourg en Russie, terminé en 2016 et doté d'une capacité de 68 134 places. Il héberge depuis 2017 le club du Zenit Saint-Pétersbourg, auparavant basé au stade Petrovski en centre ville.

Conçu par l'architecte japonais Kisho Kurosawa en forme de soucoupe volante, près du golfe de Finlande, le stade est équipé d'un toit rétractable et d'une pelouse coulissante, ce qui lui permet de maintenir une température d'au moins 15° même en hiver. Il peut également accueillir des concerts, spectacles et diverses manifestations sportives[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le stade de Saint-Pétersbourg est construit sur l’île Krestovski qui appartenait, avant la révolution russe de 1917, à la famille des princes Belosselsky Belozersky.

L'ancien stade Kirov, l'un des plus grands du pays (jusqu'à 110 000 spectateurs) a été démoli en pour faire place à l'actuelle enceinte en vue de la Coupe du monde 2018. Seuls en ont été conservés les pavillons d’origine situés à l’entrée du stade[3] et la statue de SergeI Kirov[4].

Sa construction, prévue pour 220 millions de dollars et un achèvement fin 2008, a finalement duré onze ans et a coûté plus d'1 milliard et demi de dollars[5], sans compter les infrastructures annexes (station de métro). Gazprom, principal sponsor du Zenit, a participé au financement de la construction, mais s'est retiré en 2009 à la suite de nombreuses histoires de corruption[6].

Il a été inauguré sous le nom de « stade de Saint-Pétersbourg » le [4], avant d'accueillir la Coupe des confédérations 2017 et la Coupe du monde 2018 devant 67 000 spectateurs (sa capacité est moindre pour cette compétition[2]). Après la Coupe du monde 2018, il a pris le nom de « Gazprom Arena »[4].

Événements[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Matchs de compétitions officielles[modifier | modifier le code]

Coupe des confédérations 2017

Date Tour Équipe 1 Score Équipe 2 Spectateurs
Groupe A Drapeau de la Russie Russie 2 - 0 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 50 251[7]
Groupe B Drapeau du Cameroun Cameroun 1 - 1 Drapeau de l'Australie Australie 35 021[8]
Groupe A Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 0 - 4 Drapeau du Portugal Portugal 56 290[9]
Finale Drapeau du Chili Chili 0 - 1 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 57 268[10]

Coupe du monde 2018

Date Tour Equipe 1 Score Equipe 2 Spectateurs
Groupe B Drapeau : Maroc Maroc 0 - 1 Drapeau : Iran Iran 62 548
Groupe A Drapeau : Russie Russie 3 - 1 Drapeau : Égypte Égypte 64 468
Groupe E Drapeau : Brésil Brésil 2 - 0 Drapeau : Costa Rica Costa Rica 64 468
Groupe D Drapeau : Nigeria Nigeria 1 - 2 Drapeau : Argentine Argentine 64 468
1/8e finale Drapeau de la Suède Suède 1 - 0 Drapeau de la Suisse Suisse 64 042
Demi-finale Drapeau : France France 1 - 0 Drapeau : Belgique Belgique 64 286
Match pour la 3e place Drapeau : Belgique Belgique 2 - 0 Drapeau : Angleterre Angleterre 64 406

Euro 2020

Date Tour Equipe 1 Score Equipe 2 Spectateurs
Groupe B Drapeau : Belgique Belgique Drapeau : Russie Russie
Groupe B Drapeau : Finlande Finlande Drapeau : Russie Russie
Groupe B Drapeau : Finlande Finlande Drapeau : Belgique Belgique
1/4e finale

Services pour les supporters[modifier | modifier le code]

Au stade, les services suivants sont offerts aux supporteurs :

  • support de navigation et d’information par l’intermédiaire des volontaires ;
  • information (bureau d’enregistrement des enfants, stockage des poussettes, bureau des objets trouvés) ;
  • consigne ;
  • commentaires audio-descriptifs pour les supporteurs non-voyants et malvoyants.

Outre cela, des ascenseurs, des rampes et tourniquets ont été prévus pour les personnes à mobilité réduite. Un secteur spécial de l’arène a été équipé pour les personnes aux possibilités limitées.

Conditions pour les personnes aux possibilités limitées[modifier | modifier le code]

Au stade SAINT-PÉTERSBOURG ARENA il y a 560 places pour les personnes aux possibilités limitées où 266 places —  pour les personnes en fauteuils roulants.[11] En outre, pour les personnes à mobilité réduite il y a des halls, ascenseurs, et rampes, spéciaux[12].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Pour les matchs de la Coupe du Monde de football le stade correspond complètement aux exigences de la FIFA quant à sa capacité et sécurité[13].

Des systèmes de vidéosurveillance et de vidéo-identification ont été installés qui permettront de suivre des supporteurs à qui l’entrée au stade est interdite et des fauteurs de troubles[14].

Aussi, l’arène a été équipée en systèmes d’alarme incendie, et en système d’extinction des feux, robotisés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « Стадион получит название «Крестовский» | Официальный сайт стадиона Зенит-Арена / Питер-Арена на Крестовском острове », sur piterarena.com (consulté le 27 mars 2018)
  2. a et b http://fr.fifa.com/worldcup/destination/stadiums/stadium=5031303/index.html
  3. « Zenit - OL : à la découverte de la Gazprom Arena », sur www.OL.fr (consulté le 28 novembre 2019)
  4. a b et c (en) « Gazprom Arena, Zenit football club stadium, Krestovsky island », sur en.fc-zenit.ru (consulté le 28 novembre 2019)
  5. « Stade Krestovski, le prix du sang », sur SOFOOT.com (consulté le 28 novembre 2019)
  6. « Mondial 2018 : le scandale du stade de Saint-Pétersbourg », sur Europe 1 (consulté le 28 novembre 2019)
  7. http://resources.fifa.com/mm/document/tournament/competition/02/89/57/39/eng_01_0617_rus-nzl_fulltime.pdf
  8. http://resources.fifa.com/mm/document/tournament/competition/02/89/76/02/eng_07_0622_cmr-aus_fulltime.pdf
  9. http://resources.fifa.com/mm/document/tournament/competition/02/89/81/15/eng_10_0624_nzl-por_fulltime.pdf
  10. http://resources.fifa.com/mm/document/tournament/competition/02/90/00/83/eng_16_0702_chi-ger_fulltime.pdf
  11. (ru) « Люди с ограниченными возможностями протестировали стадион "Санкт-Петербург Арена" », sankt-peterburg.glavny.tv,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2018)
  12. « Технические характеристики | Чемпионат мира по футболу FIFA 2018 в России™ | Город-организатор Санкт-Петербург », sur spb2018.com (consulté le 5 juin 2018)
  13. « Технические характеристики | Чемпионат мира по футболу FIFA 2018 в России™ | Город-организатор Санкт-Петербург », sur spb2018.com (consulté le 5 juin 2018)
  14. (ru) Сергей Циммерман, « Директор по безопасности «Зенита»: «Делаем все, чтобы на арене «Санкт-Петербург» людям было комфортно» » [« Le directeur de la sécurité du Zenith : "Nous faisons de notre mieux pour rendre les gens à l'aise dans le stade de Saint-Pétersbourg »], Матч ТВ,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]