Cette page est semi-protégée.

Álvaro Morata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Álvaro Morata
Alvaro Morata 2014 edited.jpg
Morata avec la Juventus en 2014.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Real Madrid
Numéro 21
Biographie
Nom Álvaro Borja Morata Martín
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (23 ans)
Lieu Madrid (Espagne)
Taille 1,89 m (6 2)[1]
Période pro. Depuis 2010
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
2005-2007 Drapeau : Espagne Atlético Madrid
2007-2008 Drapeau : Espagne Getafe
2008-2010 Drapeau : Espagne Real Madrid
Parcours amateur
Saisons Club
2010-2013 Drapeau : Espagne Real Madrid Castilla 083 (45)
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2010-2014 Drapeau : Espagne Real Madrid 052 (11)
2014-2016 Drapeau : Italie Juventus 093 (27)
2016- Drapeau : Espagne Real Madrid 000 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2009-2010 Drapeau : Espagne Espagne -17 et -18 008 0(5)
2010-2012 Drapeau : Espagne Espagne -19 ans 013 (11)
2013-2014 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 012 (13)
2014- Drapeau : Espagne Espagne 013 0(6)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 juin 2016

Álvaro Borja Morata Martín (né le à Madrid) est un footballeur international espagnol, qui joue au poste d'attaquant au Real Madrid.

Biographie

Real Madrid

Formation et débuts au Real Madrid

Morata avec le Real en 2013.

En 2005, alors âgé de 13 ans, Alvaro rejoint le centre de formation de l'Atlético Madrid, puis le Getafe FC deux ans après.

En 2008, Alvaro Morata passe de Getafe à un autre club voisin, le Real Madrid, terminant là-bas sa formation deux ans plus tard, tout en commençant à apparaître pour le Real Madrid C encore comme un joueur junior[2]. En juillet 2010, après une saison réussie avec les Juveniles A où il a remporté deux titres juniors et marqué 34 buts[3], il est promu au sein de la Real Madrid Castilla. Plus tard ce même mois, l'entraîneur de l'équipe A José Mourinho prend le joueur aux côtés de quatre de ses coéquipiers pour la tournée de pré-saison aux États-Unis.

Le , Morata fait ses débuts avec la Castilla lors d' un match amical contre l'AD Alcorcón, marquant le seul but du match[4]. Il fait ses débuts en troisième division le 29 août lors d'une victoire (3-2) contre le Coruxo FC[5], et marquera son premier but officiel lors d'un match nul (1-1) contre le RSD Alcalá, le 31 octobre.

Le 12 décembre 2010, Morata fait ses débuts pour l'équipe du Real Madrid en tant que remplaçant de l'argentin Ángel Di María à la 88e minute d'un match qui se soldera d'une victoire (3-1) contre le Real Saragosse[6]. Dix jours après, il fait ses débuts en Coupe d'Espagne, en rentrant sur le terrain dans les dernières minutes du match. En janvier 2011, après la blessure de Gonzalo Higuaín, les médias espagnols nomment Morata comme le remplaçant principal de Gonzalo. Toutefois, Mourinho jette cette option en disant qu'« il n'est pas encore prêt pour être dans le onze de départ du Real Madrid et qu'il a besoin de grandir et de terminer sa formation avec la Castilla »[7]. Durant cette période, Morata marquera cinq buts en quatre matches avec la Castilla[8], tandis qu'Emmanuel Adebayor signe au Real Madrid pour combler le manque d'attaquants en équipe A.

Le , Morata marque le premier hat-trick de sa carrière, dans une victoire (7-1) contre la Deportivo de La Coruña B[9]. Il termine sa première saison en tant que professionnel avec 14 buts en championnat (meilleur buteur de l'équipe avec Joselu), mais la Castilla échouera à se promouvoir en Segunda División 2011–2012.

Le , Morata remplace Özil à la 83e minute du match opposant le Real Madrid à l'équipe de Levante Valence. Alors que les deux équipes étaient à égalité 1-1, Morata reprend de la tête un coup franc centré par Xabi Alonso et marque son premier but avec l'équipe première à la 84e minute du match, permettant au Real Madrid de s'imposer sur la pelouse de leurs adversaires 2-1.

Il est titulaire contre le Rayo Vallecano où il marque à la deuxième minute score (2-0). Le , alors que son équipe jouait une semaine avec trois matchs cruciaux pour la saison, il est titularisé à gauche de l'attaque pour le deuxième classico de la semaine, et offre une passe décisive à Karim Benzema. Il débute un match pour la troisième fois de la saison deux semaines plus tard, face au RCD Majorque.

Lors de sa seconde saison chez les A, Morata porte le numéro 21 qui signifie qu'il est un joueur n'appartenant qu'au Real Madrid, et qu'il ne peut plus jouer de match avec la Castilla. Il marque 2 buts lors des matchs de préparation estivale.

Bénéficiant de la confiance de Carlo Ancelotti, Morata marqua lors de la 8e journée de Liga, contre Levante (comme l'année précédente) le deuxième but du Real Madrid à la 89e minute de jeu (2-3 pour le Real). Le 23 novembre, il marque le but du 5-0 face à UD Almería, d'un lob pied droit face à Esteban, sur une passe décisive de Casemiro. Après un doublé lors de la dernière journée de championnat et une saison ponctuée de 8 buts en Liga BBVA, Morata joue la finale de la Ligue des Champions, entrant en jeu dans le dernier quart d'heure du match à la place de Karim Benzema.

L'exil italien à la Juventus

Morata avec la Juventus en 2014.

Durant l'été 2014, il est annoncé sur le départ. Un temps annoncé à Arsenal, il est transféré à la Juventus le 19 juillet pour un montant de 20 millions d'euros et un contrat de 5 ans où figure une clause de rachat de 30 millions d'euros pour le Real Madrid, activable à la fin des saisons 2015-16 ou 2016-17[10]. Lors de la première conférence de presse, le directeur sportif turinois annonce que Morata portera le numéro 9 à sa demande. À peine arrivé à la Juve, Morata se blesse à la cheville, pour une durée de 50 jours.

Décisif en Ligue des Champions (2014-2015)

Il dispute son premier match avec les bianconeri le lors d'un succès en championnat 2-0 sur l'Udinese[11]. Le , lors de la 5e journée, il inscrit son premier but pour le club contre l'Atalanta[12]. Le , il est sacré champion d'Italie, ayant participé à 29 matchs de championnat pour 8 buts marqués.

Avec 5 buts en 12 confrontations de Ligue des Champions, tous inscrits lors de la phase finale, il est un des éléments moteurs de l'excellent parcours de la Juve lors de l'édition 2014-2015. Il inscrit ainsi le but de la victoire, 2 à 1, le 24 février 2015 face à Dortmund lors des huitièmes de finale aller. Lors de ce match, il est également décisif sur l'ouverture du score, sa frappe détournée par Weidenfeller profitant à Carlos Tevez. Le , lors du match retour au Signal Iduna Park, il double la mise après un nouveau but de l'argentin lors de la victoire 3-0 des italiens qui leur ouvre la voie des quarts de finale. Face à Monaco, un seul but sera inscrit sur les deux confrontations : un penalty transformé par Vidal, obtenu par l'espagnol au cours du match aller à la suite d'un contact avec Carvalho. En demi-finale, il retrouve son ancien club. Ce qui ne l'empêchera pas d'être à nouveau décisif, inscrivant un but à l'aller et un second lors du match retour qui permettent au club piémontois de rejoindre le FC Barcelone en finale (2-1, 1-1)[13].

Lors de la finale disputée à Berlin, sa deuxième consécutive en Ligue des Champions, il est cette fois titulaire en attaque aux côtés de Carlos Tévez. L'adversaire du jour, en l'occurrence le FC Barcelone, ouvre le score dès la 4e minute de jeu par l'intermédiaire de Rakitić. Au retour des vestiaires, il égalise pour la Juve en reprenant une frappe repoussée dans un premier temps de Tévez. Mais un but de Luis Suarez et un dernier de Neymar Jr en toute fin de match donnent la victoire au Barca.

Saison 2015-2016

Cette deuxième saison sous le maillot de la Vieille Dame débute par une déchirure au mollet survenue le 5 août. Il rate alors la Supercoupe d'Italie et la première journée de championnat[14]. Il fait son retour lors de la deuxième journée en rentrant en jeu face à l'AS Roma (défaite 1-2) puis connait sa première titularisation de la saison face au Chievo Verone (3e journée, 1-1). Contrairement à l'édition 2014-2015, il se montre décisif dès les premières journées de Ligue des Champions en offrant la victoire face à Manchester City (1re journée, 1-2) en marquant à la 81e minute et en ouvrant le score contre Séville (2e journée, victoire 2-0).

Retour au Real Madrid

Saison 2016-2017

Dans le contrat signé par la Juventus, le Real Madrid avait placé une clause de rachat pour le joueur. La clause est payée pendant l'été 2016 et Morata réintègre le groupe madrilène à la suite de ses performances réussies avec la Juve et la Roja.

Carrière internationale

Morata est sélectionné avec l'équipe d'Espagne des moins de 17 ans pour disputer la Coupe du monde au Nigeria. Il y joue quatre matches et inscrit deux buts. L'Espagne terminera à la troisième place du tournoi.

Par la suite, il représente l'équipe d'Espagne des moins de 19 ans au tournoi international du Japon[15] et aide l'équipe à terminer deuxième.

Lors du championnat d'Europe espoirs 2013, qui se déroule en Israël, Morata inscrit trois buts, et contribue largement à la victoire finale de son équipe.

Membre d'une liste provisoire de 25 joueurs espagnols sélectionnés pour disputer l'Euro 2016[16], il fait partie de la liste définitive de 23 joueurs annoncée le 31 mai[17]. Il marque un doublé pendant le deuxième match des poules face à la Turquie qui est remporté 3-0. Cette victoire permet à l'Espagne d'assurer sa qualification pour les huitième de finale[18].

Style de jeu

Álvaro Morata est un joueur à l'aise dans le domaine aérien et la tenue de la balle. Il est un excellent finisseur et bonifie le jeu d'attaque de son équipe par son efficacité devant le but[19]. Il est décrit comme un « clutch player », c'est-à-dire un joueur marquant dans les moments décisifs[20].

Depuis son arrivée en Italie, Morata se montre nettement plus collectif. Sa qualité de passes le rend important pour ses coéquipiers. L'espagnol est polyvalent sur le front d'attaque, pouvant délaisser ponctuellement son poste d'avant-centre pour celui d'ailier. Décrit comme « bosseur », Morata travaille sans relâche afin d'être au niveau[21].

Statistiques

Statistiques de Álvaro Morata au 21 juin 2016[22]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Espagne Espagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 2 0 0
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 1 0 0
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 12 2 1 2 0 1 - - - C1 1 0 1 - - - 15 2 3
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 23 8 0 6 0 2 - - - C1 5 1 1 - - - 34 9 3
Sous-total 37 10 1 9 0 3 - - - - 6 1 2 - - - 52 11 6
2014-2015 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 29 8 5 4 2 0 1 0 0 C1 12 5 2 6 1 0 52 16 7
2015-2016 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 34 7 7 5 2 2 - - - C1 8 2 2 7 5 1 54 16 12
Sous-total 63 15 12 9 5 2 1 0 0 - 20 7 4 12 6 1 105 33 19
Total sur la carrière 100 25 13 18 5 5 1 0 0 - 26 8 6 12 6 1 157 44 25

Palmarès

En club

Drapeau : Espagne Real Madrid
 

Drapeau : Italie Juventus

En sélection

Drapeau : Espagne Espagne -17 ans
 
Drapeau : Espagne Espagne -19 ans
 
Drapeau : Espagne Espagne espoirs

Notes et références

Références

  1. ÁLVARO BORJA MORATA MARTÍNhttp://www.realmadrid.com
  2. Un año inolvidable para Morata (An unforgettable year for Morata); Site officiel du Real Madrid, 7 décembre 2009 (es)
  3. Una generación para la historia (A generation to make history); Marca, 26 juin 2010 (es)
  4. El Alcorcón cae ante un buen Real Madrid Castilla (Alcorcón loses against a good Real Madrid Castilla); Marca, 15 août 2010 (es)
  5. 3–2: Primeros tres puntos para el Castilla (3–2: First three points for Castilla); Site officiel du Real Madrid, 29 août 2010 (es)
  6. Madrid claim Zaragoza triumph; ESPNsoccernet, le 12 décembre 2010
  7. "No tengo esperanzas de que se fiche un delantero" ("I have no hopes about signing a new striker"); Diario AS, 15 janvier 2011 (es)
  8. Especial Real Madrid: Estas son las joyas de La Fábrica que persigue la Premier (Real Madrid special: These are the jewels of "La Fábrica" chased by the Premier League); Goal.com, 5 février 2011 (es)
  9. Morata hace un 'hat trick' en el 7-1 del Castilla (Morata does a hat trick in Castilla's 7-1); Marca, 13 février 2011 (es)
  10. Morata 5 ans à la Juve (off.)
  11. (it) Álvaro Borja Martín Morata - Profil — Myjuve.it
  12. (it) Álvaro Borja Martín Morata - Gol Segnati: Totale — Myjuve.it
  13. « La Juve détrône le Real », sur lequipe.fr,‎
  14. « Alvaro Morata (Juventus) absent un mois » (consulté le 15 septembre 2015)
  15. Convocatoria Torneo Internacional de Japón Sub-19 (Japan U19 International Tournament callup); RFEF, 7 August 2010 (es)
  16. « Diego Costa absent de la pré-liste provisoire de l'Espagne », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  17. « Espagne: Isco et Saul Niguez écartés pour l'Euro », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  18. UEFA.com, « Nolito-Morata, attention ! - UEFA EURO - News - UEFA.com », sur UEFA.com (consulté le 19 juin 2016)
  19. « Alvaro Morata, le matador qui bonifie la Rojita », sur mikechiavaroli.ch,‎ (consulté le 8 mai 2015)
  20. « Morata, l’archétype d’un clutch player », sur ultimodiez.net,‎
  21. Benjamin Mondon, « Real Madrid : ces Merengue de l'ombre », sur papinade.com,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  22. « Statistiques de Álvaro Morata », sur footballdatabase.eu

Voir aussi