Cette page est en semi-protection longue.

Mesut Özil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mesut Özil
Image illustrative de l’article Mesut Özil
Özil sous les couleurs d'Allemagne en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Arsenal FC
Numéro 10
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Drapeau : Turquie Turc[1]
Nat. sportive Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (30 ans)
Lieu Gelsenkirchen (Allemagne)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 2006 -
Poste Milieu offensif, Ailier
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1995-1998Drapeau : Allemagne Westfalia 04 Gelsenkirchen
1998-1999Drapeau : Allemagne Teutonia Schalke-Nord
1999-2000Drapeau : Allemagne Falke Gelsenkirchen
2000-2005Drapeau : Allemagne Rot-Weiss Essen
2005-2006Drapeau : Allemagne Schalke 04
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2006-2008Drapeau : Allemagne Schalke 04 039 0(1)
2008-2010Drapeau : Allemagne Werder Brême 126 0(18)
2010-2013Drapeau : Espagne Real Madrid159 0(27)
2013- Drapeau : Angleterre Arsenal FC 205 0(41)
2006-Total520 (83)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2006-2007Drapeau : Allemagne Allemagne -19 ans 011 00(4)
2007-2009Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs016 00(5)
2009-2018 Drapeau : Allemagne Allemagne 092 0(23)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 25 octobre 2018

Mesut Özil (en allemand [ˈmeːzut ˈøːzil], en turc [meˈsut ˈøzil]) né le à Gelsenkirchen, est un footballeur international allemand. Formé au Schalke 04, il évolue depuis 2013 au poste de milieu de terrain offensif à Arsenal.

Comparé à Diego[2], son prédécesseur au Werder Brême, ou encore à Lionel Messi[3], il était considéré comme un grand espoir allemand, devenant ainsi le symbole de cette talentueuse génération allemande lors du Mondial 2010.

Grâce à ses performances lors de ce Mondial, il est remarqué par plusieurs grands clubs européens, et signe au Real Madrid lors du mercato estival de 2010. Ses qualités techniques et sa précision de passe l'amènent souvent à être décrit comme l'un des meilleurs milieux de terrain au monde.

Özil est titulaire dans la formation qui remporte la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Avec Arsenal, lors de la saison 2015-2016, il devient le meilleur passeur de Premier League et d'Europe avec 19 passes décisives, finissant à une longueur du record historique détenu par une autre légende des Gunners, Thierry Henry.

Biographie

En club

Mesut Özil est issu d'une famille d'origine turque originaire de Zonguldak[4],[5],[6],[7],[8]. Son père vit en Allemagne depuis l'âge de deux ans et possède la nationalité allemande[9].

Il débute dans des petits clubs de Gelsenkirchen, notamment dans le club du DJK Westfalia 04, avant de rejoindre successivement les clubs du DJK Teutonia Schalke-Nord et du DJK Falke Gelsenkirchen[10]. Il joue ensuite Rot-Weiß Essen 1907 pendant 5 ans avant de rejoindre à 16 ans le centre de formation du club de Schalke 04[11].

Les débuts à Schalke 04 : Les premiers pas en Bundesliga

Le jeune Mesut Özil à Schalke 04.

Il débarque en 2005 à Schalke 04 et passe sa première saison en équipe réserve. Après avoir fait ses preuves, le jeune Mesut rejoint le groupe professionnel mais doit se contenter de rares apparitions ne prenant part qu'à 19 matchs de Bundesliga, un match de coupe et une petite apparition en Ligue des champions portant son total à 21 matchs disputés et aucun but marqué pour la saison 2006-2007. Ce manque de temps de jeu s'explique par une équipe de Schalke 04 qui tourne bien avec ses cadres et qui finit vice-championne de Bundesliga à 2 points du VfB Stuttgart.

Le début de la saison suivante est plus compliquée malgré un statut d'international espoirs allemand. Le meneur de jeu parvient à inscrire son premier but pour les Königsblauen lors d'une rencontre de Coupe d'Allemagne. Auteur de quatre petites apparitions en Ligue des champions, il connaît plus de succès avec l'équipe d'Allemagne espoirs avec laquelle il totalise 16 sélections pour 5 buts. En conflit avec ses dirigeants à propos de la prolongation de son contrat, il signe finalement pour trois ans et demi au Werder Brême, à la veille de la fin du mercato hivernal, le 31 janvier 2008[12]. Brême débourse 4,5 millions d'euros pour s'attacher les services du jeune allemand qui aura disputé 37 matchs pour 1 but et 5 passes décisives sous le maillot de Schalke.

La confirmation au Werder Brême : L'explosion d'un talent

Saison 2007-2008

Au Werder, Mesut retrouve son ancien coéquipier Sebastian Boenisch, arrivé en juin. Il est en concurrence avec Diego mais parvient à jouer régulièrement et inscrit le premier but de sa carrière en Bundesliga le 26 avil 2008 contre Karlsruhe (3-3). Formant un duo complémentaire avec le Brésilien, il termine sur la deuxième marche du podium à 10 longueurs du Bayern Munich mais juste devant son ancien club. Au total le jeune allemand joue 12 matchs de championnat pour un but et trois rencontres de Coupe de l'UEFA pour ses débuts dans son nouveau club.

Saison 2008-2009

Désormais bien intégré à Brême, Mesut Özil se voit accorder de plus en plus de responsabilités. Cette charge est lourde pour le milieu allemand qui déçoit, après son titre de joueur du mois de septembre, tout comme Diego.[réf. nécessaire] Ne réussissant pas à s’appuyer sur ses deux cadres, le Werder Brême est à la peine en Bundesliga comme en Ligue des champions où le club accroche, de justesse, la 3e place du groupe derrière le Panathinaïkos et l’Inter Milan. C’est pourtant au cours de cette saison que Mesut obtient sa première cape avec l’équipe d'Allemagne le 11 février 2009. Reversé en Coupe de l'UEFA, Brême brille, parvenant à retourner une situation délicate contre Hambourg SV lors de la demi-finale retour où Mesut Özil et ses coéquipiers se qualifient grâce à la règle du but à l’extérieur. Lors de la finale face aux Ukrainiens du Shakhtar Donetsk, les Allemands s’inclinent dans les prolongations sur le score de 2-1, Mesut Özil aura disputé les 120 minutes profitant de la suspension de son coéquipier Diego. Le Werder Brême connaît un meilleur sort en Coupe d'Allemagne en battant en finale le Bayer Leverkusen grâce à une réalisation d’Özil. Ce trophée constitue le premier du joueur.

Pour sa première saison complète au Werder, Mesut Özil aura prit part à 47 rencontres pour 5 buts et 20 passes décisives, et une 10e place en Bundesliga malgré sa deuxième place au classement des passeurs (15 passes décisives).

Saison 2009-2010
Özil avec le Werder Brême en avril 2010

Diego parti à la Juventus, Mesut Özil inscrit 9 buts et délivre 17 passes décisives en 31 matchs de Bundesliga, ce qui lui permet de recevoir le titre de joueur du mois de novembre et de finir meilleur passeur du Championnat. En Coupe d'Allemagne, le Werder défend son titre jusqu’à la finale, où Özil et ses coéquipiers se font balayer 4-0 par le Bayern Munich. Pour la première édition de la Ligue Europa, les Allemands s’arrêtent en huitième de finale après un match contre le Valence FC qui se soldera par un 4-4 et où la règle du but à l’extérieur les desservira contrairement à l’année précédente. En championnat, le Werder Brême termine à la 3e place, synonyme de barrages pour la Ligue des champions. Avec 44 rencontres disputées pour 9 buts et 26 passes décisives, Mesut Özil réalise une excellente saison et s’envole logiquement pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud avec l’équipe d'Allemagne pour laquelle il dispute 16 matchs pour 2 buts cette saison.

Saison 2010-2011

À la suite de sa probante Coupe du monde (7 matchs joués, 1 but, 3 passes décisives) où l’Allemagne termine à la 3e place, Özil fait, durant l'été, l'objet de nombreuses rumeurs l'envoyant tantôt à Arsenal, tantôt en Espagne, que ce soit au FC Barcelone ou au Real Madrid CF. Le Werder Brême dément à de nombreuses reprises tout accord, allant même jusqu'à affirmer qu'aucune offre n'a jamais été reçue. Mesut Özil reprend alors le chemin des terrains avec le club allemand et dispute le premier tour de la DFB-Pokal contre le Rot-Weiss Ahlen où le Werder Brême s’impose 0-4 avec une passe décisive de son meneur de jeu. Mustafa Özil, père de Mesut, déclare avoir reçu une offre de 30 millions d'euros[13] de la part de l'Inter Milan, offre que le Werder et le joueur sont prêts à accepter. C'est alors que le président des « Blancos », Florentino Pérez, a manifesté son intérêt, mais avec une proposition d'un montant bien inférieur. Mesut Özil voulant absolument jouer au Real Madrid CF, accepte l'offre des madrilènes, notamment motivé par le fait de jouer dans le même club que son idole, Zinédine Zidane : « Quand j’étais enfant, il était mon modèle. J’admirais à la télévision ses “trucs” et j’essayais ensuite de les reproduire sur le terrain de jeu. Qu’on me compare à lui me flatte. »[14]. Özil signe au Real Madrid CF pour 15 millions d'euros, après une annonce officielle sur le site de son nouveau club[15]. Au total, il aura disputé 106 matchs sous le maillot du Werder Brême pour 15 buts et 50 passes décisives.

Le grand saut au Real Madrid : Des titres dans une équipe de stars

Saison 2010-2011
Özil contre l'Ajax Amsterdam en Ligue des champions (15 septembre 2010)

À son arrivée à Madrid où il récupère le no 23 de David Beckham, Özil affiche déjà ses ambitions : « Il y a des stars mondiales dans ce club et je m'en réjouis, mais je n'ai aucune raison d'avoir peur, car je sais ce dont je suis capable. »[16]. Après ses débuts comme remplaçant face à Majorque le 29 août 2010, l'international allemand est titularisé face à Osasuna quelques jours plus tard[17]. Il impressionne le public madrilène lors de ce match en jouant très juste. À sa sortie, il est ovationné. Touché par cette attention, le joueur déclarera : « C'est une immense fierté pour moi que d'avoir recueilli tous ces applaudissements, d'avoir ressenti toute cette ferveur. C'est un grand honneur que le public m'a fait. »[18]. Face à l'Ajax Amsterdam en Ligue des champions (2-0), Özil réalise sa première passe décisive pour Gonzalo Higuaín, sortant à nouveau sous l'ovation du public merengue. Le journal madrilène Marca rappelle que « seul Ronaldo Nazario, qui avait inscrit un doublé pour son premier match face à Alavès, peut se prévaloir d'avoir conquis les cœurs madrilènes aussi rapidement. »[18]. Le 3 octobre 2010, il inscrit son premier but sous les couleurs du Real Madrid lors de la large victoire face au Deportivo la Corogne (6-1). Quelques semaines plus tard, le 20 octobre, il récidive en inscrivant le premier but de sa carrière en Ligue des champions face à l'AC Milan (2-0). Son entraîneur, José Mourinho, qualifie la performance d'Özil de « magique », et en ajoutant : « avoir un tel élément derrière Cristiano Ronaldo et Gonzalo Higuain, c'est fantastique. »[19]. Quelques jours après ce match, le 7 novembre, Özil se montre de nouveau décisif, lors du derby madrilène opposant son club à l'Atlético de Madrid. À la 19e minute, Özil transforme un superbe coup-franc à la limite de la surface de réparation, permettant à son équipe de mener 2 buts à zéro[20]. Il s'impose par la suite comme un élément clé du dispositif mis en place par José Mourinho[21], dans lequel il évolue comme un électron libre, tantôt meneur de jeu, tantôt ailier, il est souvent le catalyseur de la dynamique offensive madrilène. Le parcours du Real en Coupe d'Europe s'arrêtent lors des demi-finales où les madrilènes se font battre par le FC Barcelone 0-2 à Santiago Bernabéu avant d'arracher un nul au Camp Nou au match retour, 1-1. Il termine meilleur passeur de la compétition dont il fait partie de l'équipe-type. Le 20 avril 2011, Özil remporte le deuxième titre de sa carrière, le premier avec le Real en battant le FC Barcelone lors de la finale de la Coupe du Roi. Cette victoire empêche l'ennemi juré de rafler toutes les compétitions auxquelles ils ont participé durant cette saison.

Malgré une excellente saison, l'Allemand voit son club terminer à la deuxième place de la Liga derrière le Barça. Özil aura disputé 48 rencontres, inscrit 10 buts et délivré 26 passes décisives, faisant de lui le meilleur passeur d'Europe à l'issue de la saison 2010-2011[22].

Saison 2011-2012

Avec le retour d'Emmanuel Adebayor à Manchester City, Sami Khedira choisit le no 6, laissé vacant par ce dernier, tandis que Lassana Diarra récupère le no 24 de l'Allemand pour le plus grand bonheur de Mesut Özil qui s'empare du no 10 que son coéquipier français a délaissé.

Le début de saison 2011-2012 d'Özil est un peu en dessous des attentes. Le 17 août, il est expulsé dans les derniéres minutes de la Supercoupe d'Espagne après une altercation avec le Barcelonais David Villa[23]. Même si statistiquement, il est en décembre dans la lignée de sa première saison chez les Merengues, il est plus irrégulier et alterne le bon et le moins bon. Cette irrégularité explique d'ailleurs la rotation que José Mourinho a mis en place entre Kaká et le jeune Allemand. Cependant, dès janvier 2012, Özil retrouve son meilleur niveau. Sa prestation la plus aboutie est sûrement le quart de finale retour en Copa del Rey face au FC Barcelone au Camp Nou. Il est l'un des principaux artisans de l'excellent match du Real Madrid qui domine ce soir-là son éternel rival malgré l'élimination. Il enchaine alors les bonnes prestations et est plus régulier que lors de la première moitié de saison. En janvier 2012, Mesut Özil est désigné meilleur joueur allemand de l'année 2011 par les supporters allemands sur le site de la Fédération allemande de football. Le 21 avril 2012 lors d'un clasico qui comme souvent fait office de "finale de la Liga", sa prestation très aboutie permet au Real Madrid de s'imposer pour la première fois depuis 5 ans en terre catalane. Il impressionne les observateurs en offrant une passe magistrale pour Cristiano Ronaldo pour le second but des Madrilènes, et étant le joueur de son équipe ayant récupéré le plus de ballons (10). Quelques jours plus tard, il perd aux tirs aux buts en demi-finale de Ligue des Champions face au Bayern Munich. Lors de la 36e journée et une victoire 0-3 à l'Athletic Bilbao au cours de laquelle Özil inscrit le deuxième but des siens sur un service de Cristiano Ronaldo avant de rendre la pareille au Portugais sur corner, Mesut remporte son premier titre national en Espagne. Lors de la 38e et dernière journée de Championnat contre le Real Majorque, le stratège allemand, auréolé du titre de Champion, y va de son doublé pour couronner sa splendide saison avec une victoire 4-1.

Le no 10 merengue boucle sa deuxième saison madrilène avec un total de 6 buts et 24 passes décisives et le titre de meilleur passeur de Liga avec 17 passes décisives avant de s'envoler avec la Nationalmannschaft pour disputer l'Euro 2012 en Pologne et Ukraine.

Saison 2012-2013

Özil débute la saison avec une victoire en Supercoupe d'Espagne contre le FC Barcelone. En Liga, il se retrouve en concurrence avec Luka Modrić qui signe au club dans les derniers jours du mercato.

L'Allemand est élu meilleur joueur allemand de l'année 2012 par les supporters de son pays pour la deuxième fois consécutive[24]. Cette distinction vient, en partie, du fait qu'Özil a été le joueur le plus utilisé par Joachim Löw et le meilleur buteur de sa sélection en 2012[réf. nécessaire] .

Pourtant mal commencée au niveau individuel, Mesut Özil termine la saison après avoir inscrit 10 buts (dont 9 en Liga, son record) et réalisé 22 passes décisives en 52 apparitions. Il termine deuxième au classement des passeurs avec 13 unités, à 3 longueurs d'Andrés Iniesta.

Saison 2013-2014

Sous la direction de Carlo Ancelotti, Mesut Özil prend part aux deux premières victoires en Liga face au Betis Séville (2-1) et à Grenade (0-1), sans jamais terminer les rencontres. Sur le banc durant tout le match opposant le Real Madrid à l'Athletic Bilbao, le no 10 assiste à l'explosion d'Isco à son poste de milieu offensif qui inscrit deux buts (3-1). Avec l'arrivée de Gareth Bale lors des dernières heures du mercato, le nom de l'Allemand circule avec insistance du côté de Manchester United, prétendant de longue date, et de Paris qui cherche un milieu créatif, mais il s'envole pour Arsenal.

Mesut Özil quitte donc le Real Madrid après 3 saisons, 159 matchs disputés, 27 buts et 72 passes décisives.

À Arsenal (depuis 2013)

Saison 2013-2014
Mesut Özil et Olivier Giroud face à Southampton.

Le 2 septembre 2013, lors du dernier jour du mercato, Özil s'engage pour cinq ans avec Arsenal FC en échange d'une indemnité de transfert s'élevant à 50 millions €. L'Allemand y porte le no 11 et touche un salaire avoisinant les 8,5 millions € annuel soit 3,5 millions € de plus qu'en Espagne[25]. Ce transfert représente la plus grosse dépense d'Arsenal, le deuxième plus gros transfert du pays derrière celui de Fernando Torres à Chelsea en 2011 pour 58 millions €, mais aussi la plus grosse vente du Real Madrid[26]. Ce départ a provoqué la colère des supporters madrilènes qui ont entonné un chant à la gloire du joueur lors de la présentation de Gareth Bale, mais aussi de Sergio Ramos, très proche de l'Allemand et surtout de Cristiano Ronaldo, dont le milieu offensif était le meilleur pourvoyeur[27].

Pour son premier match avec le maillot des Gunners sur les épaules, Özil sort le grand jeu face à Sunderland et offre le premier but à Olivier Giroud avant d'être à l'origine du dernier but d'Aaron Ramsey pour une victoire 1-3 lors de la 4e journée[28]. En League Cup, lui et les siens ne passent pas le deuxième tour en se faisant éliminer, à domicile, contre Chelsea (0-2) malgré l'entrée en jeu du milieu offensif après l'heure de jeu. Les prestations d'Özil sont de plus en plus décevantes et l'Allemand touche le fond lors de la claque reçue à Liverpool lors de la 25e journée où il est clairement fautif sur deux buts adverses (5-1). Le milieu offensif commence à agacer les médias outre-manche qui se moquent de sa transparence sur le terrain[29]. Le no 11 des Gunners s'enfonce un peu plus lorsqu'au début du huitième de finale aller de Ligue des Champions contre le Bayern, il voit son penalty, mollement frappé à mi-hauteur, être détourné par Manuel Neuer, le match s'achèvant par une défaite 0-2. Cet échec est son deuxième dans l'exercice cette saison[30].

Özil et Arsenal terminent 4e de la Premier League et sont donc qualifiés pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Ils remportent la Coupe d'Angleterre, mettant ainsi fin à 8 années de disette pour le club londonien.

Au niveau personnel, il aura participé à 40 rencontres pour 7 buts et 13 passes décisives[31].

Saison 2014-2015
Mesut Özil face à Chelsea.

Auréolé du titre de Champion du Monde, c'est donc tardivement et après la Community Shield remportée par ses coéquipiers, que Mesut Özil retrouve les terrains avec Arsenal pour le compte de la 2e journée de Premier League contre Everton où les Gunners font match nul dans les toutes dernières minutes de la partie après que l'Allemand ait été à l'origine de la réduction du score d'Aaron Ramsey (2-2). Ses prestations sont loin de satisfaire ses dirigeants et il devient la cible des supporters après le nul face à Manchester City lors de la 4e journée de Premier League (2-2) puis lors de la défaite contre le Borussia Dortmund lors de la 1re journée de Ligue des Champions (2-0), à tel point que les médias anglais l'annoncent partant pour le Bayern Munich contre 40 millions € malgré la fermeture du mercato[32]. Critiqué, le meneur de jeu se réveille contre Aston Villa lors de la 5e journée où il ouvre le score et son compteur but cette saison sur une passe de Danny Welbeck avant de lui rendre la pareille deux minutes plus tard pour son premier but pour les Gunners et une victoire probante 0-3[33]. Au moment d'attaquer les qualifications pour Euro 2016 avec son équipe nationale, Mesut Özil se plaint de douleurs au genou. Le verdict tombe et révèle que l'Allemand souffre d'une rupture partielle des ligaments croisés du genou gauche[34]. Il fait son retour sur les terrains après trois mois d'absence contre Stoke City le 11 janvier 2015, où il reçoit une ovation du public. Il joue environ un quart d'heure alors que son équipe menait déjà 3-0. Quinze jours plus tard, lors du 4e tour de FA Cup, il est titulaire et retrouve le chemin des filets contre Brighton & Hove Albion (2-3). Le 1er février, il prouve son retour en forme contre Aston Villa où il délivre une superbe passe décisive en aile de pigeon sans contrôle depuis le milieu de terrain pour Olivier Giroud avant de marquer un but à son tour (5-0)[35]. La journée suivante, lors du derby face à Tottenham, il confirme son retour en forme et ouvrant le score, mais il ne peut empêcher la défaite des siens (2-1). Le 10 février 2015, lors de la réception de Leicester City, il distribue une assist sur corner à Laurent Koscielny avant de permettre à Theo Walcott de doubler la mise sur une frappe puissante repoussée tant bien que mal par le portier adverse sur l'attaquant anglais (2-1). Lors de la 28e journée de Premier League face à QPR Özil s'offre un doublé d'assits, la première pour son meilleur « transformeur », Olivier Giroud et la seconde pour Tomáš Rosický (2-0). Après une défaite 1-3 en huitièmes de finale aller de Ligue des Champions contre Monaco où il a été transparent, Arsenal est éliminé au match retour malgré une victoire 0-2 à Monaco. Coupable d'avoir échangé son maillot avec Geoffrey Kondogbia dès la mi-temps, chose mal perçue à ce moment du match en Angleterre, Özil déclenche une nouvelle polémique dans le pays et notamment de la part de l'ancien international anglais Paul Scholes[36]. Le 30 mai 2015, il remporte la FA Cup face à Aston Villa (Victoire 4-0).

Il aura donc disputé 32 matchs dont 22 de Championnat pour 5 buts et 9 assists toutes compétitions confondues. Un maigre bilan malgré la bonne 3e place obtenue par les Gunners, synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions.

Saison 2015-2016
Mesut Özil en 2015.

La saison de l'Allemand commence par le gain de son quatrième trophée, en Angleterre avec la victoire 1-0 sur Chelsea lors du Community Shield. A l'occasion du North London derby contre Tottenham, Mesut Özil devient le premier joueur à donner au moins une passe décisive sur six matchs consécutifs de Premier League[37]. L'Allemand ne s'arrête pas là puisque lors de la journée suivante il pousse un peu plus loin le record avec une nouvelle passe décisive pour Olivier Giroud malgré la défaite à West Bromwich Albion (2-1). Il forme avec le français le duo le plus prolifique d'Europe[38]. Le 24 novembre, il inscrit un nouveau but en Coupe d'Europe face au Dinamo Zagreb (3-0). La série d'assists consécutives prend fin lors de la journée suivante contre Norwich mais c'est lui qui permet à son club d'éviter la défaite en inscrivant le seul but des siens (1-1). Deux jours après sa lourde défaite lors du Boxing Day contre Southampton (4-0), il relance les siens contre Bournemouth où il délivre sa 16e passe décisive de la saison avant d'inscrire son 3e but de la saison pour prendre la tête du classement grâce au nul dans le choc entre Leicester City, désormais 2e, et Manchester City, 3e (0-0)[39],[40]. Le 14 janvier 2016, il est logiquement élu meilleur joueur allemand de l'année 2015 par les supporters allemands, récoltant 45,9 % des suffrages pour une distinction qu'il remporte pour la 4e fois après 2011, 2012 et 2013[41].
Auteur de 16 passes décisives en première partie de saison, Özil attend le choc face à Leicester City, le leader, lors de la 26e journée, le 14 février, pour ouvrir son compteur passe en 2016 et permettre à Danny Welbeck de donner la victoire aux Gunners au bout du temps additionnel (90+5e minute) pour revenir à la 2e place à deux points de son adversaire du soir[42]. Malheureusement pour les Londoniens, Özil et les siens chutent lors du choc à Manchester United le weekend suivant malgré une bonne prestation de l'Allemand auteur d'une passe décisive et d'un but (3-2). Lors de la 38e et dernière journée de Premier League, Özil délivre sa 19e et dernière passe décisive de la saison, à une unité du record absolu détenu par Thierry Henry depuis la saison 2002-2003, et permet à son club lors de cette victoire contre la lanterne rouge d'Aston Villa (4-0) de chiper la 2e place à l'ennemi intime de Tottenham, défait contre un autre relégué de son côté.

Auteur de 8 buts et 20 assists en 45 rencontres toutes compétitions confondues dont 6 réalisations et 19 passes décisives en 35 matchs de Championnat, son record sur une saison, l'Allemand, meilleur Passeur de premier League, réalise ici sa saison la plus aboutie en Angleterre. Mesut Özil est d'ailleurs plébiscité par les supports du club londonien lors de l'élection du meilleur Gunners de l'année[43].

Saison 2016-2017

Après un début de saison poussif avec une défaite à domicile contre Liverpool (3-4) et un nul à Leicester (0-0), Özil et les Gunners enchainent six victoires consécutives et l'Allemand inscrit 3 buts contre Watford (1-3), Chelsea (3-0) et Swansea (3-2) pour revenir à hauteur du leader Manchester City. Contre le PFC Ludogorets Razgrad en Ligue des champions de l'UEFA il s'offre le premier triplé de sa carrière et remporte ce match 6-0. Lors du match retour, il inscrit à Razgrad, en toute fin de match un but d'anthologie synonyme de victoire et de qualification pour Arsenal aux phases finales. Lancé en profondeur devant le gardien de Ludogorets, il élimine celui-ci d'un sombrero puis anticipe le retour des défenseurs par un crochet suivi d'une feinte de frappe avant de marquer dans le but vide. Arsenal remporte ce match 3-2 après avoir été mené 2-0 au bout de vingt minutes. Arsenal termine cette saison à la cinquième place en championnat et remporte la FA Cup, aidé par les 12 buts et 13 passes décisives en 44 apparitions de son milieu allemand.

Saison 2017-2018

En Janvier 2018, il prolonge son contrat, qui expirait six mois plus tard, jusqu'en 2021[44]. Le 11 mars il atteint la barre des 50 passes décisives en Angleterre et devient le joueur ayant atteint le plus rapidement ce total, devant Eric Cantona[45]. Il atteint avec son club les demi-finales de la Ligue Europa perdues contre l'Atlético de Madrid.

Saison 2018-2019

Après le départ de Jack Wilshere, il porte le numéro 10.

En sélection

Avec les jeunes

Özil fait ses premières apparitions dans les sélections allemandes junior assez tard. C'est en effet à l'âge de 17 ans, en septembre 2006, qu'il fait ses débuts avec l'Équipe d'Allemagne des moins de 19 ans le 5 septembre 2006 face à l'Autriche. Il participe à l'Euro des moins de 19 ans 2007 en Autriche pendant lequel il inscrit deux buts lors de la phase de groupe face à la Russie et la France. Il atteint la demi-finale perdue face à la Grèce. Jusqu'en juillet 2007 il joue 11 matchs et inscrit 4 buts pour cette sélection.

En novembre 2007, le sélectionneur turc Fatih Terim lui propose de rejoindre la sélection turque. Le joueur refuse préférant se concentrer avec les Espoirs allemands[46]. Alors que Terim revient plusieurs fois à la charge[47] Özil décide fin 2008 de jouer définitivement pour l'Allemagne[48]. Sous les rênes de Horst Hrubesch il remporte en juin l'Euro espoirs 2009 en Suède[49]. Élu homme du match de la finale remportée (4-0) face à l'Angleterre, il y inscrit un doublé et réalise deux passes décisives[50].

Avec la Nationalmannschaft

Appelé par Joachim Löw, il dispute à Düsseldorf, le 11 février 2009, son premier match pour la sélection A lors d'une défaite (0-1) face à la Norvège.

Coupe du monde 2010

Il marque son premier but en sélection lors de sa troisième apparition contre l’Afrique du Sud, le 5 septembre 2009[51]. Le 10 octobre, dans un match décisif en Russie, il permet à Miroslav Klose d'inscrire le seul but du match et d'envoyer l'Allemagne à la Coupe du Monde.

Mesut Özil est retenu parmi les 23 Allemands pour disputer la Coupe du monde de football de 2010. Pour le tournoi, Özil est amené à jouer dans l'axe en soutien de Miroslav Klose, alors que Lukas Podolski évolue à gauche du milieu de terrain. Lors du premier match, il offre le dernier but de la victoire face l'Australie (4-0) à Cacau[52]. Alors que les Allemands sont défaits par la Serbie (0-1)[53], ceux-ci trouvent en Özil leur buteur face au Ghana (victoire 1-0) lors du dernier match de poule. Il est élu Homme du match[54] et l'Allemagne, première de son groupe, se qualifie pour les huitièmes de finale face à l'Angleterre. Özil s'y montre à son avantage dans les phases de contres et offre notamment une passe décisive à Thomas Müller, action sur laquelle il démontre un sens du collectif particulièrement développé, pour une victoire sans appel, 4-1[55]. En quarts, lui et les siens rencontrent l'Argentine de Lionel Messi pour un match qui s'annonce extrêmement serré avant le coup d'envoi mais les Allemands sont irrésistibles et balayent leur adversaire, 4-0 avec une nouvelle passe décisive d'Özil sur le dernier but de Miroslav Klose[56]. C'est l'Espagne qui se met, en demi-finale, sur la route des joueurs de Joachim Löw, l'Allemagne est défaite 0-1 sur un but de Carles Puyol[57]. Mesut Özil et les siens terminent à la 3e place de la compétition en venant à bout de la surprenante équipe d'Uruguay (3-2) lors de la petite finale[58]. À la suite de cette Coupe du monde globalement réussie par le jeune meneur de jeu, son entraîneur lui rend hommage par ces termes : « Özil est une chance pour le football allemand. »[59]

Euro 2012
Özil tirant le penalty face à l'Italie.

Pendant la campagne de qualifications à l'Euro 2012, pendant laquelle les Allemands remportent tous leurs matchs, il dispute 9 des 10 matchs, inscrit 5 buts et réalise 7 passes décisives. Il termine ainsi meilleur passeur des éliminatoire[60]Pour son entrée dans la compétition, l'Allemagne de Mesut Özil, grande favorite avec l'Espagne et les Pays-Bas, s'impose face au Portugal de son ami Cristiano Ronaldo par le plus petit des écarts (1-0)[61]. Il est élu Homme du match[62]. Pour la deuxième rencontre, Mesut Özil et les siens rencontrent la redoutable équipe des Pays-Bas défait lors de son premier match contre le surprenant Danemark (1-0). Malgré un début de rencontre en faveur des Bataves, la Mannschaft, emmenée par un bon Mesut Özil qui trouve le poteau sur une belle reprise, inverse la tendance pour s'imposer sur le score de 1-2[63]. Contre le Danemark, il se met une fois de plus en lumière en offrant le but de la victoire à Lars Bender en fin de match (1-2)[64]. L'Allemagne, avec 9 points sur 9 possibles, file vers les quarts de finale où elle affronte la Grèce dans une rencontre qui n'aura jamais été autant au centre de l'actualité économique de la zone euro. Le no 8 allemand est encore à son aise durant ce match puisqu'après s'être créé plusieurs occasions de but sans réussite, il est passeur décisif sur l'ouverture du score de Philipp Lahm avant de déposer un maître coup sur la tête de Miroslav Klose pour le troisième but de la victoire allemande 4-2[65]. Pour la deuxième fois de la compétition, il remporte le prix de l'Homme du match[66]. Lors de la demi-finale, les Allemands peinent à se montrer à leur niveau. Menés 0-2 après une grosse demi-heure et un doublé de Mario Balotelli, ils ne parviennent pas à réagir et souffrent jusqu'à la fin du match où le stratège allemand réduit le score sur penalty (1-2)[67]. Il est nommé dans l'équipe-type[68] de l'Euro où il finit co-meilleur passeur à égalité avec Andreï Archavine, Steven Gerrard et David Silva avec 3 passes décisives[69].

Coupe du monde 2014
Mesut Özil face à Luiz Gustavo lors de la demi-finale de la coupe du monde Brésil-Allemagne.

Özil termine meilleur buteur du groupe C lors des éliminatoire pour la Coupe du monde 2014 au Brésil avec huit buts[70]. Pour l'entrée de la Manschaft dans la compétition, Özil et les siens explosent le Portugal de Cristiano Ronaldo grâce notamment à un triplé de Thomas Müller pour ce choc du Groupe G sans que le milieu des Gunners se mettent en évidence avant de sortir à l'heure de jeu (4-0)[71]. Le deuxième match s'avère plus compliqué pour les Allemands qui sont tenus en échec par le Ghana où Özil ne parvient pas à tirer son épingle du jeu au contraire de Miroslav Klose qui marque son 15e but en Coupe du monde, deux minutes après son entrée en jeu et égale ainsi le record du plus grand nombre de buts dans cette compétition détenu par Ronaldo (2-2)[72]. La 1re place se joue donc face aux États-Unis et il est à l'origine de l'unique but inscrit par Müller (0-1)[73]. Avec 7 points sur 9, Özil et ses compatriotes accèdent logiquement aux huitièmes de finale où ils sont opposés à l'Algérie. Déséquilibré sur le papier, le match ne l'est pourtant pas et il faut attendre le début des prolongations pour voir les Allemands ouvrir le score. Bien bougés par les Fennecs, le joueur sort de sa coquille et délivre définitivement son pays d'une frappe en force à bout portant et la réduction du score algérienne ne changera rien, place à la France en quart[74]. Auteur de prestations décevantes voire insipides depuis le début de la compétition malgré son but en huitièmes, il est de nouveau aligné face aux Bleus. Dans la droite lignée de ce qu'il a fait jusqu'à présent, le milieu offensif déçoit et est remplacé à la fin du match d'une rencontre remportée 0-1 qui l'envoie retrouver l'hôte brésilien en demi-Finale[75]. Bénéficiant de la confiance de son sélectionneur, il est titulaire et participe à la plus large victoire lors d'une demi-finale de Coupe du monde où les siens humilient les Brésiliens pour leur quatrième participation consécutive à une demi-finale de Coupe du monde (2002, 2006, 2010 et 2014) avec une passe décisive du no 8, sa seule dans le tournoi (1-7)[76]. Contre l'Argentine de Messi en finale, Özil étale sa panoplie technique par intermittence et cède sa place en toute fin de prolongation. C'est grâce à un but de Mario Götze inscrit cinq minutes plus tôt que lui et les siens remportent le trophée le plus prestigieux de leur sport: la Coupe du monde (1-0)[77].

Euro 2016

Auteur d'une très bonne saison avec Arsenal, Mesut Özil fait logiquement partie des 23 Allemands qui s'envolent pour l'Euro 2016 en France. Pour leur entrée en lice dans la compétition, les Champions du Monde affrontent l'Ukraine. Il délivre une passe décisive à Bastian Schweinsteiger au bout du temps additionnel après avoir remonté tout le terrain pour sceller la victoire allemande (2-0)[78]. Lors du deuxième match face au voisin polonais, aucune équipe ne parvient à trouver la faille (0-0)[79]. Face à la surprenante Irlande du Nord, Mesut Özil et les siens dominent largement les débats mais ne réussissent qu'à inscrire un but (1-0) dont il est à l'origine. Il est élu homme du match[80]. En huitièmes de finale face à la Slovaquie, alors que la Mannshchaft mène 1-0, Özil voit son penalty repoussé par le gardien mais les siens s'imposent tout de même largement (3-0) pour accéder aux quarts de finale [81]. Lors du choc des quarts de finale contre l'Italie, il déverrouille un match fermé en inscrivant son seul but de la compétition face à Gianluigi Buffon. Lors de la séance de tirs-aux-buts, il voit sa tentative échouer sur le poteau, sans conséquence pour les siens qui accèdent aux demi-finales malgré ce second échec de la compétition dans cet exercice (1-1 ; 6-5 ap. tab)[82]. En demi-finale, face à la France, pays hôte, Özil et les siens, diminués par l'indisponibilité de trois titulaires, s'inclinent et voient leur rêve de doublé Coupe du Monde 2014-Euro 2016 partir en fumée (0-2)[83].

Coupe du monde 2018, polémique et retrait de la sélection

En mai 2018, une photo de lui, accompagné de son coéquipier en sélection İlkay Gündoğan et du président turc Recep Tayyip Erdoğan, provoque des tensions dans les médias allemands[84],[85],[86].

Il est convoqué, quelques jours plus tard, par le sélectionneur allemand Joachim Löw pour participer à Coupe du monde de football de 2018. Le début de la compétition tourne très mal pour l'Équipe d'Allemagne pourtant tenante du titre. Özil est titulaire et joue l'intégralité de la rencontre contre le Mexique, mais malheureusement les champions du monde perdent leur premier match (0-1)[87] suite à la réalisation de Hirving Lozano à la 35eme minute. Il reste sur le banc des remplaçants pour l’intégralité du deuxième match synonyme de victoire allemande face à l'équipe suédoise (2-1)[88]. Le dernier match oppose les Allemands à la Corée du Sud quasiment éliminée. Il dispute l'intégralité de la rencontre, que les Allemands doivent impérativement gagner. Ceux-ci dominent nettement mais les Coréens réussissent à marquer à deux reprises dans le temps additionnel (2-0)[89]. Ce résultat provoque une grosse polémique sur la performance des joueurs et surtout celle de Mesut Özil, auteur d'une mauvaise coupe du monde[90].

Le 22 juillet, il annonce avoir décidé de ne plus porter le maillot allemand[91]. Lors de cette annonce, il se dit avoir été, à plusieurs occasions, victime de comportements racistes dus surtout à ses origines turques et nomme entre autres le président de la fédération allemande de football Reinhard Grindel. Cette accusation provoque une forte polémique en Allemagne[92]

Style de jeu

Mesut Özil indique : « Ma conduite de balle et ma technique sont les côtés turcs de mon jeu. La discipline, l’attitude et le fait de tout donner tout le temps c’est le côté allemand »[93].

Dans la pure lignée des Wolfgang Overath et des Thomas Häßler, Mesut Özil possède toute la panoplie du meneur de jeu moderne. Capable d'ouverture limpide en territoire limité, il est un excellent passeur.

Sa qualité première est sa faculté à trouver ses coéquipiers grâce à des passes millimétrées et surprenantes de l'aveu de Zinédine Zidane en personne, autre très grand meneur de jeu du Real Madrid : « Lui, c’est la passe laser. Il n’a pas besoin de regarder ce qui se passe autour de lui, il l’a déjà intégré, il anticipe ce qui va se passer. Il n’est pas super rapide mais c’est un mec juste. Les défenseurs sont souvent surpris. »[94].

Il est également un excellent dribbleur, d'où les nombreuses comparaisons avec un autre génie de sa génération, Lionel Messi[95]. Tout comme Messi, la qualité de son toucher du cuir lui donne un excellent contrôle de balle. Comme Zinédine Zidane, il a également une excellente vision de jeu, qui, couplée avec une qualité de passe élevée et une créativité rare, le rend capable de déverrouiller beaucoup de défense adverse, cependant, il a une faible puissance de tir [96].

Horst Hrubesch, entraîneur de l'équipe d'Allemagne des moins de 21 ans, disait de lui : « En Allemagne, nous avons une certaine propension à nous enthousiasmer sur les joueurs étrangers. Nous vénérons Wayne Rooney comme un dieu, tout comme Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Mais nous avons notre propre Messi. Notre Messi, c'est Özil. »[97].

Son ancien capitaine en sélection, Philipp Lahm estime fin 2015 que Mesut Özil est le joueur le plus intelligent en Europe : « Mesut est probablement le joueur le plus intelligent face à qui j'ai joué. Il est même probablement le joueur le plus intelligent actuellement en Europe. Il est le seul à voir ce qu'il voit. Sa vision du jeu n'a jamais été aussi bonne. C'était ridicule quand j'ai entendu qu'il était discuté après son arrivée à Arsenal. Il crée des espaces et des occasions pour ses partenaires et vous n'avez qu'à voir le classement des meilleurs passeurs pour voir que personne n'est meilleur que lui. »[98].

Andrea Pirlo, milieu italien, déclare en 2016: « Özil est le joueur le plus créatif d'Europe actuellement. Il crée un nombre incalculables d'occasions pour les joueurs offensifs qui jouent devant lui.Personne n'a la même vision du jeu que lui en Europe. »[99]

Divers

Il est parfois considéré comme un sosie d'Enzo Ferrari, mort l'année de sa naissance[100].

Statistiques

Détails par saison

Statistiques de Mesut Özil au 6 octobre 2018[101]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Allemagne Allemagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2006-2007 Drapeau de l'Allemagne Schalke 04 Bundesliga 19 0 1 1 0 0 2 0 0 - - - C3 1 0 0 - - - 23 0 1
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne Schalke 04 Bundesliga 11 0 4 1 1 0 - - - - - - C1 4 0 0 - - - 16 1 4
Sous-total 30 0 5 2 1 0 2 0 0 - - - - 5 0 0 - - - 39 1 5
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne Werder Brême Bundesliga 12 1 1 0 0 0 0 0 0 - - - C3 2 0 0 - - - 14 1 1
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne Werder Brême Bundesliga 28 3 12 5 2 1 - - - - - - C1+C3 6+8 0+0 3+3 - - - 47 5 19
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne Werder Brême Bundesliga 31 9 14 5 0 2 - - - - - - C3 10 1 9 16 1 4 62 11 29
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne Werder Brême Bundesliga - - - 1 0 1 - - - - - - - - - - 0 0 0 1 0 1
Sous-total 71 13 27 11 2 4 0 0 0 - - - - 26 1 15 16 1 4 124 17 50
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 36 6 17 6 3 1 - - - - - - C1 11 1 7 9 2 6 62 12 31
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 35 4 17 5 0 4 - - - 2 1 0 C1 10 2 3 12 5 8 64 12 32
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 32 9 13 8 0 4 - - - 2 0 1 C1 10 1 4 8 6 5 60 16 27
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 2 0 0 0 0 0 - - - - - - C1 - - - 1 0 1 3 0 1
Sous-total 105 19 47 19 3 9 - - - 4 1 1 - 31 4 14 30 13 20 189 40 91
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 26 5 9 5 1 2 1 0 0 - - - C1 8 1 2 15 3 4 55 10 17
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 22 4 5 5 1 2 0 0 0 0 0 0 C1 5 0 1 4 1 3 36 6 11
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 35 6 19 1 0 1 0 0 0 1 0 0 C1 8 2 0 13 2 4 58 10 24
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 33 8 9 3 0 1 0 0 0 - - - C1 8 4 3 5 1 2 49 13 15
2017-2018 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 26 4 8 - - - 2 0 0 - - - C3 7 1 2 8 2 3 43 7 13
2018-2019 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 6 2 0 - - - - - - - - - C3 2 1 0 - - - 8 3 0
Sous-total 148 29 50 14 2 6 3 0 0 1 0 0 - 38 9 8 46 9 16 250 49 80
Total sur la carrière 354 61 129 46 8 19 5 0 0 5 1 1 - 100 14 37 92 23 40 602 107 226

Buts internationaux

Dernière mise à jour le 1er décembre 2016

# Date Stade Adversaire Score Résultat Compétition
1 5 septembre 2009 BayArena, Leverkusen, Allemagne Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 2–0 2–0 Amical
2 23 juin 2010 Soccer City, Johannesbourg, Afrique du Sud Drapeau : Ghana Ghana 1–0 1–0 Coupe du monde 2010
3 8 octobre 2010 Stade olympique de Berlin, Berlin, Allemagne Drapeau : Turquie Turquie 2–0 3–0 Qualifications Euro 2012
4 7 juin 2011 Stade Tofik Bakhramov, Bakou, Azerbaïdjan Drapeau : Azerbaïdjan Azerbaïdjan 1–0 3–1 Qualifications Euro 2012
5 2 septembre 2011 Veltins-Arena, Gelsenkirchen, Allemagne Drapeau : Autriche Autriche 2–0 6-2 Qualifications Euro 2012
6 2 septembre 2011 Veltins-Arena, Gelsenkirchen, Allemagne Drapeau : Autriche Autriche 4–0 6-2 Qualifications Euro 2012
7 11 octobre 2011 Esprit Arena, Düsseldorf, Allemagne Drapeau : Belgique Belgique 1–0 3-1 Qualifications Euro 2012
8 15 novembre 2011 Imtech Arena, Hambourg, Allemagne Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 3–0 3-0 Amical
9 28 juin 2012 Stadion Narodowy, Varsovie, Pologne Drapeau : Italie Italie 2-1 2-1 Euro 2012
10 7 septembre 2012 AWD-Arena, Hanovre, Allemagne Drapeau : Îles Féroé Îles Féroé 2-0 3-0 Qualifications Coupe du monde 2014
11 7 septembre 2012 AWD-Arena, Hanovre, Allemagne Drapeau : Îles Féroé Îles Féroé 3-0 3-0 Qualifications Coupe du monde 2014
12 11 septembre 2012 Stade Ernst Happel, Vienne, Autriche Drapeau : Autriche Autriche 2-0 2-1 Qualifications Coupe du monde 2014
13 12 octobre 2012 Aviva Stadium, Dublin, Irlande Drapeau : Irlande Irlande 0-3 1-6 Qualifications Coupe du monde 2014
14 16 octobre 2012 Olympiastadion, Berlin, Allemagne Drapeau : Suède Suède 4-0 4-4 Qualifications Coupe du monde 2014
15 11 septembre 2013 Tórsvøllur, Torshavn, Îles Féroé Drapeau : Îles Féroé Îles Féroé 2-0 3-0 Qualifications Coupe du monde 2014
16 11 octobre 2013 RheinEnergieStadion, Cologne, Allemagne Drapeau : Irlande Irlande 3-0 3-0 Qualifications Coupe du monde 2014
17 15 octobre 2013 Friends Arena, Solna, Suède Drapeau : Suède Suède 2-1 3-5 Qualifications Coupe du monde 2014
18 30 juin 2014 Estádio Beira-Rio, Porto Alegre, Brésil Drapeau : Algérie Algérie 2-0 2-1 Coupe du monde 2014
19 29 mars 2016 Allianz Arena, Munich, Allemagne Drapeau : Italie Italie 4-0 4-1 Amical
20 2 juillet 2016 Stade Matmut-Atlantique, Bordeaux, France Drapeau : Italie Italie 1-0 1-1 Euro 2016
21 31 août 2016 Borussia-Park, Mönchengladbach, Allemagne Drapeau : Finlande Finlande 2-0 2-0 Amical
22 4 septembre 2017 Mercedes-Benz Arena, Stuttgart, Allemagne Drapeau : Norvège Norvège 1-0 6-0 Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018
23 2 juin 2018 Wörthersee Stadion, Klagenfurt, Autriche Drapeau : Autriche Autriche 0-1 2-1 Amical

Palmarès

Avec le Werder Brême

Avec le Real Madrid

Avec Arsenal

Avec l'Allemagne

Récompenses individuelles

2008 :

2009 :

2010 :

2011 :

2012 :

2013 :

2015 :

  • Meilleur joueur allemand de l'année 2015 élu par les supporters allemands
  • Joueur du mois d'octobre 2015 élu par les supporters d'Arsenal
  • Joueur du mois de novembre 2015 élu par les supporters d'Arsenal
  • Joueur du mois de décembre 2015 élu par les supporters d'Arsenal

2016 :

  • Joueur du mois de février 2016 élu par les supporters d'Arsenal
  • Meilleur passeur de la Premier League 2015-2016 avec 19 passes
  • Meilleur joueur de la saison 2015-2016 élu par les supporters d'Arsenal
  • Meilleur joueur allemand de l'année 2016 élu par les supporters allemands

Sponsors

Il devient ambassadeur officiel d'Adidas en 2013[105], à la suite de différentes polémiques[106] l'opposant à son ancien sponsor Nike.

Vie privée

Discret sur sa vie privée lorsqu'il évoluait en Allemagne, Mesut Özil a cédé aux sirènes de la capitale espagnole en arrivant au Real Madrid, selon le président du club, Florentino Pérez. En couple avec Aída Yéspica (en), célébrité de la télévision vénézuélienne, l'Allemand bénéficiait de nombreux passe-droits comme lorsqu'il se rendait, en jet privé et en pleine semaine, dans les capitales européennes pour passer la nuit avec sa compagne, ce qui impactait sur sa présence aux entrainements. Cette relation et les manquements professionnels du joueur qui en découlaient seraient la principale raison du départ d'Özil à Arsenal[107]. Aujourd'hui, le Gunner a quitté la Vénézuélienne et a entretenu une relation avec Mandy Capristo, une chanteuse germano-italienne, star de la télévision allemande. Cette relation s'est terminée en octobre 2014[108].

Özil est par ailleurs supporteur du programme Big Shoe, favorisant l'insertion des enfants en difficulté dans le football. Il a reversé l'intégralité de sa prime gagnée à la Coupe du monde 2014 à cette association.

Voir aussi

Notes et références

  1. https://www.lemonde.fr/sport/article/2011/05/02/quotas-dans-le-foot-les-binationaux-dans-les-autres-pays-européens_1515886_3242.html
  2. (en) « Budding Germany Star Borrows Qualities From His Two Cultures », The New York Times, (consulté le 7 septembre 2011)
  3. (en) « Ozil out to upstage Messi », FIFA, (consulté le 7 septembre 2011)
  4. « Le joueur de football allemand d'origine turque Mesut Özil », 20 Minutes
  5. « Mesut Özil, prodige d'origine turque de la Nationalmannschaft », France24
  6. Mesut Ozil 100 Per Cent Committed To Germany
  7. Türken buhlen um Talent
  8. Özil derzeit nicht für die Türkei spielberechtigt
  9. « La frontière entre Özil et Altintop », sur cahiersdufootball.net, .
  10. AFP (fifa.com), « Özil, nouveau Merengue », sur fifa.com, (consulté le 2 janvier 2013)
  11. http://www.espacefoot.net/ozil.htm
  12. « Perfekt! Özil an die Weser », (consulté le 28 mai 2011)
  13. [1]
  14. http://www.footmercato.net/real-madrid-ozil-veut-imiter-son-modele-zidane_54082
  15. Fabien Mulot (sport24.com), « Özil, nouveau Merengue », sur Lefigaro.fr, (consulté le 17 août 2010)
  16. [2]
  17. « Spielschema – Real Madrid vs. CA Osasuna » (consulté le 28 mai 2011)
  18. a et b [3]
  19. http://www.football.fr/cmc/scanner/football/201042/real-madrid-un-ozil-magique-selon-mourinho_311884.html?popup3
  20. http://www.sports.fr/cmc/football/201044/le-derby-madrilene-pour-le-real_315227.html?headlineshome-page
  21. http://www.footmercato.net/real-madrid-ozil-s-enflamme-pour-cristiano-ronaldo_62511
  22. a et b http://www.sofoot.com/zil-est-le-meilleur-passeur-d-europe-142924-news.html
  23. « Barcelona 3–2 Real Madrid (Agg. 5–4): Lionel Messi brace wins Supercopa amid violent scenes at Camp Nou », Goal.com, (consulté le 28 août 2011)
  24. « Real: Özil élu meilleur joueur allemand par les supporters », sur footespagnol.fr.
  25. « Özil signe 5 ans à Arsenal », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  26. Arsenal officialise l'arrivée de Mesut Özil (Real Madrid) sur eurosport.fr, le 2 septembre 2013
  27. Ronaldo : "Je suis très énervé par le départ d'Özil" sur tf1.fr, le 5 septembre 2013
  28. Özil sort le grand jeu pour sa première avec Arsenal ! sur footmercato.net, le 14 septembre 2013
  29. Arsenal : quand la presse internationale se moque de Mesut Özil sur butfootballclub.fr, le 12 février 2014
  30. Özil, la traversée du désert sur francefootball.fr, le 20 février 2014
  31. « Pourquoi Mesut Özil est-il le meilleur 10 de Premier League ? », sur PKFoot,
  32. Özil, le Bayern comme porte de sortie ?
  33. Özil se réveille, Arsenal s’éclate !
  34. Mesut Özil absent 10 à 12 semaines !
  35. L'assist génial signé Mesut Özil
  36. Monaco-Arsenal : la gaffe d’Özil sur bfmtv.com, le 18 mars 2015
  37. Özil, roi de la passe sur sofoot.com, le 9 novembre 2015
  38. Critiqués à Arsenal, Giroud et Özil forment le duo le plus prolifique d’Europe sur goal.com, le 23 novembre 2015
  39. Özil relance Arsenal sur sofoot.com, le 28 décembre 2015
  40. Une passe et un but, Özil propulse Arsenal en tête sur eurosport.fr, le 28 décembre 2015
  41. Allemagne : belle récompense pour Mesut Özil ! sur footmercato.net, le 14 janvier 2016
  42. Arsenal bat Leicester au bout du temps additionnel sur lequipe.fr, le 14 février 2016
  43. Mesut Özil élu joueur de l'année à Arsenal sur lequipe.fr, le 20 mai 2016
  44. « Mesut Ozil: Arsenal midfielder signs new contract until 2021 », (consulté le 31 janvier 2018)
  45. Nick Wright, « Mesut Ozil brings up 50 Premier League assists in record time », Sky Sports, (consulté le 12 mars 2018)
  46. « Mesut Özil spielt weiter für Deutschland », (consulté le 3 juillet 2011)
  47. « Nächste Runde im Özil-Wettstreit », 20. dezember 2008 (consulté en 21. dezember 2008)
  48. « Özil für Deutschland: „Löw hat mich überzeugt“ », 9. februar 2009 (consulté en 9. februar 2009)
  49. / Mesut Özil remporte l'Euro Espoirs 2009
  50. Man of the Match: Mesut Özil vom 30. Juni 2009 auf kicker.de
  51. (de) « Mesut Özil: Heilsbringer oder verfrühter Hype? »,
  52. L'Allemagne en démonstration (Feuille de match Allemagne-Australie)
  53. L’Allemagne dans un jour sans (Feuille de match Serbie-Allemagne)
  54. Un vainqueur et deux qualifiés (Feuille de match Ghana-Allemagne)
  55. L’Allemagne file à l’anglaise (Feuille de match Allemagne-Angleterre)
  56. L’Allemagne en demi sans demi-mesure (Feuille de match Argentine-Allemagne)
  57. Le champion d’Europe se paye une finale (Feuille de match Espagne-Allemagne)
  58. L’Allemagne s’abonne à la troisième marche (Feuille de match Uruguay-Allemagne)
  59. http://fr.fifa.com/worldcup/players/player=305036/profile.html
  60. (de) « Die Top-Elf der EM-Qualifikation » [archive du ], Sportal.de, (consulté le 19 octobre 2011)
  61. Gomez délivre l'Allemagne (Feuille de match Allemagne-Portugal)
  62. Le prix pour Özil
  63. L'Allemagne tout près des quarts (Feuille de match Pays-Bas-Allemagne)
  64. L'Allemagne fait carton plein (Feuille de match Danemark-Allemagne)
  65. Les Allemands sans fioriture (Feuille de match Allemagne-Grèce)
  66. Özil, la grande classe pour la qualification
  67. L'Italie tombe l'Allemagne (Feuille de match Italie-Allemagne)
  68. « Carlsberg Man of the Match Award » [archive du ], UEFA.com, (consulté le 28 juin 2012)
  69. Statistiques de l'Euro 2012
  70. (en) « South Africa 2010 - Top scorers », sur fifa.com (consulté le 16 octobre 2014)
  71. Müller met le Portugal à terre (Feuille de match Allemagne-Portugal)
  72. Nul haletant entre Ghanéens et Allemands (Feuille de match Allemagne-Ghana)
  73. L'Allemagne met les choses au point (Feuille de match États-Unis-Allemagne)
  74. L’Allemagne change la fin de l’histoire (Feuille de match Allemagne-Algérie)
  75. La France tombe sur un mur (Feuille de match France-Allemagne)
  76. Correction à la maison (Feuille de match Brésil-Allemagne)
  77. Götze envoie l’Allemagne au paradis (1:0 a.p.) (Feuille de match Allemagne-Argentine)
  78. La Mannschaft met le turbo d'entrée (Feuille de match Allemagne-Ukraine) sure www.uefa.com
  79. L'Allemagne bute sur le mur polonais (Feuille de match Allemagne-Pologne) sur www.uefa.com
  80. Les Allemands sans trembler (Feuille de match Irlande du Nord-Allemagne) sur uefa.com
  81. L'Allemagne déroule ! (Feuille de match Allemagne-Slovaquie) sur uefa.com
  82. L'Allemagne, pour quelques nerfs de plus (Feuille de match Allemagne-Italie) sur uefa.com
  83. La France tient sa finale (Feuille de match Allemagne-France) sur uefa.com
  84. « Erdogan taunts Germany with Nazi comparison », sur BBC, (consulté le 23 juillet 2018)
  85. « Germany block Erdogan rally in Hamburg », sur DW, (consulté le 23 juillet 2018)
  86. Es geht nicht um Politik, auf spiegel.de.
  87. (en-GB) FIFA.com, « 2018 FIFA World Cup Russia™ - Matches - Germany - Mexico - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 22 juillet 2018)
  88. (en-GB) FIFA.com, « 2018 FIFA World Cup Russia™ - Matches - Germany - Sweden - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 22 juillet 2018)
  89. (en-GB) FIFA.com, « 2018 FIFA World Cup Russia™ - Matches - Korea Republic - Germany - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 22 juillet 2018)
  90. (de) Christoph Cöln, « WM 2018: Nationalmannschaft - Mesut Özil wirkt wie ein sehr alter Vulkan », Die Welt,‎ (lire en ligne)
  91. « „Alarmzeichen“ – Das sagen Politiker zum Rücktritt von Özil », morgenpost.de, (consulté le 26 juillet 2018)
  92. Hamburger Abendblatt - Hamburg, « Mesut Özil: So reagieren Politiker auf den Rücktritt »
  93. A la découverte de Mezut Ozil
  94. Real Madrid - Zidane: Özil anticipe tout sur le terrain
  95. http://www.pronostics-sportifs-fr.be/mesut-ozil-le-nouveau-zidane/70
  96. http://soccernet.espn.go.com/player/_/id/84775/mesut-ozil?cc=5739
  97. http://www.dailymail.co.uk/sport/worldcup2010/article-1289196/WORLD-CUP-2010-England-end-Messi-control-Germany-star-Mesut-Ozil.html
  98. Lahm évoque la créativité d'Özil sur goal.com, le 4 novembre 2015
  99. « Arsenal, Pirlo : "Özil est le joueur le plus créatif d'Europe" - Goal.com », sur Goal.com, (consulté le 20 mai 2016)
  100. Rachel O'Donoghue, « Is Mesut Özil IMMORTAL? Fans in meltdown over Arsenal man's likeness to late F1 legend », sur Dailystar.co.uk (consulté le 1er mars 2017)
  101. « Fiche de Mesut Özil », sur footballdatabase.eu
  102. http://www.francefootball.fr/#!/news/2011/10/12/114816_huntelaar-meilleur-buteur-des-eliminatoires.html
  103. http://fr.uefa.com/uefaeuro/news/newsid=1838284.html#dix+espagnols+dans+lequipe+tournoi
  104. http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2012/statistics/index.html
  105. « Özil, ambassadeur "Superstar" Adidas »
  106. « Real : l'étonnante polémique qui tiraille Özil »
  107. AIDA, LA RAISON DU DÉPART D'ÖZIL CHEZ LES GUNNERS ? sur lebuzz.eurosport.fr, le 10 septembre 2013
  108. Arsenal : la vie privée de Mesut Özil au centre d’un 1er scandale ! sur africatopsports.com, le 9 septembre 2013

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :