Matmut Atlantique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Stade Matmut-Atlantique)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Matmut Atlantique
Sba logo.png
Grand Stade de Bordeaux 2014-11-16.jpg
Généralités
Adresse
Cours Jules-Ladoumègue, 33300 Bordeaux, France
Construction et ouverture
Construction
Construction
Ouverture
Architecte
Herzog & de Meuron assisté de l'agence Groupe-6
Coût de construction
183 000 000
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Administration
Équipement
Surface
Capacité
42 115 places[2]
Affluence record
41 290 (BordeauxParis SG) (22 avril 2018)[3]
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bordeaux
voir sur la carte de Bordeaux
Red pog.svg

Nouveau stade de Bordeaux Le Matmut Atlantique[4], est un stade multifonctions, inauguré le sous le nom de Nouveau stade de Bordeaux[5], dans le quartier de Bordeaux-Lac à Bordeaux[6]. La société Stade Bordeaux-Atlantique a construit et gère l'enceinte.

D'une capacité commerciale de 42 115 places[2] et équipé d'une pelouse hybride PlayMaster, il est le sixième stade français en nombre de places assises.

Le nouveau stade accueille les matchs de football des Girondins de Bordeaux, en remplacement du stade Chaban-Delmas. Il reçoit également cinq rencontres du Championnat d'Europe de football 2016. Enfin, certains matchs de rugby de l'Union Bordeaux Bègles, ainsi que d'autres événements culturels et sportifs, s'y déroulent occasionnellement.

Projet[modifier | modifier le code]

La question de la construction d'un nouveau stade pour les Girondins de Bordeaux a refait surface lors de la candidature de la France à l'organisation de l'Euro 2016. La vétusté du Stade Chaban-Delmas, ouvert en 1938[7], ne permettant pas à Bordeaux de s'associer à ce projet, la municipalité a alors décidé de construire un nouveau stade multifonctionnel dans le quartier du Lac au nord de la ville.

Le 18 juillet 2011, la construction du stade est confiée au groupe Vinci associé au groupe Fayat, formant le consortium Vinci-Fayat, et aux architectes suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron, déjà auteurs de l'Allianz Arena de Munich et du stade olympique de Pékin[8].

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le , le stade prend le nom de Matmut Atlantique, selon le concept du naming (ou nommage), pour un montant estimé à 2 M€ par an durant 10 ans[9],[10]. Les recettes du naming reviennent à la société Stade Bordeaux-Atlantique qui a eu la responsabilité de trouver ce sponsor. En attendant l'arrivée d'un parrain, le stade a porté le nom de "Nouveau stade de Bordeaux"[11].

Une partie des Supporters du FC Girondins de Bordeaux mécontents de l'appellation de l'enceinte ont décidé d'organiser un vote pour choisir un nom d'usage pour le stade[12]. Les résultats du vote sont connus le et le nom René Gallice est choisi en hommage à l'ancien joueur du Football Club des Girondins de Bordeaux, de l'Équipe de France de football et résistant[13].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le stade imaginé par les architectes suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron, assistés de l'agence Groupe-6 pour la fonctionnalité, se singularise par la présence de plus de 1 000 poteaux blancs s'inspirant à la fois des forêts de pins des Landes et des temples grecs.

Une coursive découverte ceinture l'aire de jeu et permet aux spectateurs de faire le tour du stade sans obstacle et sans perdre de vue le terrain.

Le stade comprend[14] :

  • 42 115 places[15] sur ses deux volées, dont :
    • 3 400 places « VIP »,
    • 1 000 places dans les 60 loges privatives[16],
    • 200 places en tribune presse,
    • 125 places pour les personnes à mobilité réduite ainsi que 125 pour leurs accompagnateurs[17],
  • 9 000 m2 d'espaces de réception, dont 4 000 m2 avec vue sur le terrain,
  • Un restaurant permanent de 200 couverts.

Pour des raisons de sécurité, les supporters adverses ont un accès réservé pour leur bus sous la coursive et un accès direct à leur tribune. La coursive ne leur est pas ouverte.

Construction[modifier | modifier le code]

Le chantier a débuté le 4 novembre 2012.

La première pierre du stade est officiellement posée le 15 avril 2013 en présence d'Alain Juppé, maire de la ville, Alain Rousset, président de la région d'Aquitaine, Nicolas de Tavernost, Francis Gillot et Jaroslav Plašil, respectivement propriétaire, entraîneur et capitaine du club des Girondins de Bordeaux et Raphaël Ibañez représentant l'Union Bordeaux Bègles[18].

945 pieux ont dû être forés, sur une profondeur de 22 mètres, pour soutenir la structure du stade dans cette ancienne zone marécageuse. Cette contrainte a encouragé les constructeurs à privilégier une structure métallique, plus légère que le béton[19].

Le stade est livré à la ville de Bordeaux, le 30 avril 2015[20].

Financement[modifier | modifier le code]

Le nouveau stade est financé sous la forme d'un partenariat public-privé (PPP) entre la ville de Bordeaux et la société « Stade Bordeaux-Atlantique » (détenue à parts égales par Vinci et Fayat).

Le contrat de partenariat prévoit de confier, pour une durée de 30 ans après mise à disposition du nouveau stade, à la société Stade Bordeaux-Atlantique la maîtrise d'ouvrage des travaux à réaliser pour le 30 avril 2015 (la conception, l'obtention de toutes les autorisations nécessaires, le financement partiel, la construction), le gros entretien-renouvellement, l'entretien et la maintenance, et l'exploitation du nouveau stade (y compris le droit de dénomination du stade). Ce coût global estimé entre 303 M€ et 375 M€[21].

Selon la mairie de Bordeaux, le coût de la conception-construction du projet est estimé à 183 millions d'euros (M€), réparti comme suit[21] :

Opposition[modifier | modifier le code]

En , l'association Trans'CUB dénonçe le coût « réel », selon elle, supporté par les fonds publics[23]. Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, réfute, dans un communiqué, les « amalgames » et la « pure fantaisie de la démonstration »[24].

Le , l'opposition socialiste au conseil municipal de la Ville de Bordeaux annonce qu'elle va déposer un recours devant le tribunal administratif de Bordeaux afin de faire annuler le contrat de partenariat public-privé prévu pour la construction du stade[25].

L'opposition municipale explique : « Le stade va coûter environ 550 millions d’euros (fonctionnement et investissement), cette somme engageant la Mairie de Bordeaux sur toute la durée du contrat. Notre recours identifie huit illégalités potentielles, tout particulièrement des vices de forme (défaut d’information des élus ou communication d’informations trompeuses) et des violations de la loi (absence d’activités de service public, aides d’État illégales au regard du droit européen, ...). Dans l’hypothèse où le juge nous donnerait raison, le contrat de partenariat sera annulé et l’argent public ne pourra pas être engagé pour le financement de cette infrastructure. Toutefois, nous conseillerons alors au groupe M6, actionnaire du club des Girondins de Bordeaux, de se substituer aux financeurs publics pour assurer la poursuite du projet. »[26]

Le 19 décembre 2012, le tribunal administratif de Bordeaux déboute les opposants au stade et valide le montage retenu par la municipalité d'Alain Juppé[27].

En 2014, le financement du nouveau stade est attaqué devant le Conseil d'État par un élu socialiste[28]. Avant que le Conseil d’État ne se prononce, il est annoncé[29] que le rapporteur public demande l'annulation du contrat de partenariat public-privé (PPP) signé pour la construction et l'exploitation du stade. Le 11 mai 2016, le Conseil d’État annule en effet le PPP, au motif que l’information qui a été donnée aux conseillers municipaux préalablement à la décision de recourir au contrat de partenariat a été insuffisante. Le Conseil laisse quatre mois à la mairie pour régulariser la situation[30].

Philippe Poutou a dénoncé les magouilles du projet et appel à un boycott du nouveau stade.

Événements[modifier | modifier le code]

Match de football entre le FC Girondins de Bordeaux et l'AEK Larnaca pour le compte du tour préliminaire de la Ligue Europa 2015-2016.

Match inaugural[modifier | modifier le code]

Le , les Girondins de Bordeaux inaugurent le Nouveau stade contre le Montpellier HSC, dans le cadre de la 38e et dernière journée du championnat de France de Ligue 1 de football[31]. Grâce à un doublé de l'attaquant uruguayen Diego Rolán, premier buteur dans la nouvelle antre, les marine et blanc s'imposent 2-1 face aux Héraultais. Deux cents anciens joueurs des Girondins sont invités, dont Zinédine Zidane qui donne le coup d'envoi fictif de la rencontre[32]. Un spectacle d'inauguration est proposé à la fin du match, retraçant l'histoire du club.

Demi-finales du Top 14 2014-2015[modifier | modifier le code]

Le Nouveau stade de Bordeaux reçoit les demi-finales du Top 14 les 5 et 6 juin 2015[33].

La première demi-finale oppose le tenant du titre, le RC Toulon, au Stade français Paris. Une minute de silence est respectée en mémoire de Jerry Collins, ancien joueur toulonnais et international All Black, mort dans un accident de voiture dans la journée[34]. Le club parisien s'impose 33-16 et se qualifie pour la finale[34].

Lors de la seconde demi-finale, l'ASM Clermont s'impose face au Stade toulousain, que Guy Novès dirige pour la dernière fois, sur le score de 18-14[35].

Date Heure (CET) Équipe 1 Résultat Équipe 2
21:00 RC Toulon 16 - 33 Stade français Paris
16:30 ASM Clermont Auvergne 18 - 14 Stade toulousain

Équipe de France de football[modifier | modifier le code]

L'équipe de France de football joue un match amical au Matmut Atlantique contre la Serbie le [36]. C'est la première fois depuis 1994 que les Bleus jouent à Bordeaux. Les Français s'imposent sur le score de 2-1. Le milieu de terrain Blaise Matuidi s'illustre lors de ce match en marquant un doublé (9e et 25e), avec notamment son deuxième but, une reprise de volée du gauche à 20 mètres du but qui termine dans la lucarne du but serbe[37]. Le serbe Mitrović réduit l'écart juste avant la mi-temps (39e).

France : Lloris (c) - Sagna (Debuchy, 46è), Varane, Mangala, Trémoulinas - Schneiderlin, Pogba, Matuidi (Kondogbia, 46è) - Valbuena (Martial, 76è), Giroud (Benzema, 62è), Griezmann (Sissoko, 90è).

UEFA Euro 2016[modifier | modifier le code]

Le Matmut Atlantique accueille cinq rencontres de l'Euro 2016[38].

Date Heure (CET) Équipe 1 Résultat Équipe 2 Tour Affluence
18:00 Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles 2 - 1 Drapeau : Slovaquie Slovaquie 1er tour, groupe B 37 831
18:00 Drapeau : Autriche Autriche 0 - 2 Drapeau : Hongrie Hongrie 1er tour, groupe F 34 424
15:00 Drapeau : Belgique Belgique 3 - 0 Drapeau : Irlande Irlande 1er tour, groupe E 39 493
21:00 Drapeau : Croatie Croatie 2 - 1 Drapeau : Espagne Espagne 1er tour, groupe D 37 245
21:00 Drapeau : Allemagne Allemagne 1 - 1 a.p., 6 - 5 t.a.b. Drapeau : Italie Italie Quarts de finale 38 764

Finale de la Coupe de la Ligue 2018[modifier | modifier le code]

Le stade a accueilli le 31 mars 2018 la finale de l'édition 2017-2018 de la Coupe de la Ligue[39] opposant le PSG à l'AS Monaco. Le PSG s'est imposé 3 - 0 face à l'AS Monaco.

Demi-finales du Top 14 2018-2019[modifier | modifier le code]

Le stade accueillera, pour la deuxième fois de son histoire, les demi-finales de la saison 2018-2019 du Top 14[40].

Coupe du monde de rugby 2023[modifier | modifier le code]

La FFR a sélectionné le Matmut Atlantique pour accueillir des rencontres de la Coupe du monde de rugby à XV 2023[41].

Jeux olympiques d'été de 2024[modifier | modifier le code]

Le stade a été sélectionné par le comité de candidature de Paris pour les Jeux olympiques d'été de 2024. Celui-ci accueillera des rencontres de football[42].

Clubs résidents[modifier | modifier le code]

Girondins de Bordeaux[modifier | modifier le code]

À partir de 1938, le FC Girondins de Bordeaux joua en alternance au stade des Chartrons et au parc Lescure, avant de s'installer uniquement au parc Lescure (devenu stade Chaban-Delmas en 2001) de 1958 à 2015. Il devient le club résident du nouveau stade en mai 2015, avec le match inaugural face au Montpellier Hérault SC. Au 1er mars 2018, les Girondins ont disputé 66 matchs dans l'enceinte : 52 en Ligue 1, 6 en UEFA Europa League (tours préliminaires inclus), 3 en Coupe de France et 5 en Coupe de la Ligue.

À partir du , l'équipe féminine des Girondins joue plusieurs matchs par saison au stade Matmut-Atlantique[43], en baisser de rideau des matchs de leurs collègues masculins.

Union Bordeaux Bègles[modifier | modifier le code]

L'UBB s'engage à jouer les trois matchs les plus importants au stade Matmut-Atlantique à partir de la saison 2015-2016 et ce pour trois ans[44].

Le dimanche 14 février 2016, l'Union Bordeaux Bègles joue contre le Rugby club toulonnais son premier match au Matmut-Atlantique, dans le cadre de la treizième journée du championnat de France de Top 14 2015-2016 (le match ayant été reporté à la suite des attentats du 13 novembre 2015 en France)[45]. Le match était initialement prévu le weekend du 9 janvier 2016.

Affluences[modifier | modifier le code]

Records d'affluence[modifier | modifier le code]

Meilleures affluences en compétition sportive
Rang Spectateurs Compétition (Tour) Rencontre Date
1 41 290 Ligue 1 2017-2018 (34e journée) Girondins de Bordeaux / Paris Saint-Germain
2 41 266 Ligue 1 2016-2017 (37e journée) Girondins de Bordeaux / Olympique de Marseille
3 41 248 Coupe de la Ligue 2017-2018 (finale) Paris Saint-Germain / AS Monaco
Pires affluences en compétition sportive
Rang Spectateurs Compétition (Tour) Rencontre Date
1 5 738[46] Coupe de France 2016-2017 (1/16 de finale) Girondins de Bordeaux / Dijon FCO
2 7 751 Coupe de France 2016-2017 (1/8 de finale) Girondins de Bordeaux / FC Lorient 28 février 2017
3 8 676 Coupe de la Ligue 2015-2016 (1/4 de finale) Girondins de Bordeaux / FC Lorient
4 8 900 Coupe de la Ligue 2016-2017 (1/4 de finale) Girondins de Bordeaux / En Avant Guingamp 11 janvier 2017
5 9 207 Coupe de France 2015-2016 (1/8 de finale) Girondins de Bordeaux / FC Nantes 10 février 2016

Affluences moyennes[modifier | modifier le code]

Girondins de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Saison Compétition Affluence moyenne Nombre de matchs
2015-2016 Ligue 1 25 088 19
Ligue Europa 24 450 5
Coupe de la Ligue 11 919 2
Coupe de France 9 207 1
2016-2017 Ligue 1 23 270 19
Coupe de la Ligue 17 604 3
Coupe de France 6 445 2
2017-2018 Ligue 1 25 349 18
Ligue Europa 21 337 1

Accès et stationnement[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Le stade est accessible en transport en commun via le réseau Transports Bordeaux Métropole (TBM) et de façon directe à la station « Parc des expositions - Stade Matmut-Atlantique » :

Les jours de match, le réseau TBM met en place la « navette stade » entre le stade et la station Brandebourg de la Ligne B du tramway.

  • En voiture : accès par la rocade :
    • Sortie 4 Parc des expositions
    • Sortie 4a Centre hôtelier du lac
    • Sortie 4b Parc des expositions

Stationnement[modifier | modifier le code]

Construit à proximité du Parc des expositions de Bordeaux, le stade bénéficie de 6 000 places gratuites de stationnement ainsi que 1 250 places gardées pour les deux-roues. Au nord, un parking de 1 250 places est réservé aux officiels, VIP et personnes handicapées[47].

Stade Bordeaux-Atlantique[modifier | modifier le code]

Stade Bordeaux-Atlantique
logo de Matmut Atlantique
Logo de la société
illustration de Matmut Atlantique

Création 2012
Siège social Bordeaux
Drapeau de France France
Direction Bernard Hagelsteen
Actionnaires Vinci et Fayat
Activité infrastructures
Société mère Vinci et Fayat
Site web www.girondins.com/futur-stade-projet-devoile.htmlVoir et modifier les données sur Wikidata

Stade Bordeaux-Atlantique est le nom de la société qui gère le stade Matmut-Atlantique[48]. C'est une filiale commune des groupes Vinci et Fayat.

Le Matmut Atlantique est financé sous la forme d'un partenariat public-privé (PPP) entre la ville de Bordeaux et la société « Stade Bordeaux-Atlantique » (détenue à parts égales par Vinci et Fayat).

Le contrat de partenariat prévoit de confier, pour une durée de 30 ans après mise à disposition du nouveau stade, à la société Stade Bordeaux-Atlantique la maîtrise d'ouvrage des travaux à réaliser pour le 30 avril 2015 (la conception, l'obtention de toutes les autorisations nécessaires, le financement partiel, la construction), le gros entretien-renouvellement, l'entretien et la maintenance, et l'exploitation du nouveau stade (y compris le droit de dénomination du stade).

Le , le stade prend le nom de Matmut Atlantique, selon le concept du naming (ou nommage), pour un montant estimé à 2 M€ par an durant 10 ans[9],[10].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [www.grassmastersolutions.com]
  2. a et b http://www.lfp.fr/club/girondins-de-bordeaux
  3. https://www.challenges.fr/sport/ligue-1-paris-poursuit-sa-quete-de-records-en-gagnant-petitement-a-bordeaux_582516
  4. [1]
  5. Bordeaux: L'inauguration officielle du Nouveau stade
  6. Les acteurs sur le site Nouveau stade de Bordeaux.
  7. http://www.bordeaux.fr/ebx/LinkResolverServlet?classofcontent=lieu&id=2
  8. bordeaux-a-choisi-son-stade
  9. a et b Sud ouest du 3 septembre 2015
  10. a et b Sud Ouest du 4 septembre 2015
  11. « Le nouveau stade de Bordeaux s'appellera... Nouveau stade de Bordeaux ! »
  12. Salinier Quentin, « Nouveau stade de Bordeaux : les supporters choisissent de l'appeler "René Gallice" », sur SudOuest.fr (consulté le 19 mai 2016)
  13. « Girondins: Les ultras veulent appeler leur stade René Gallice », sur 20minutes.fr, (consulté le 19 mai 2016)
  14. « Un stade pour tous », sur http://www.nouveau-stade-bordeaux.com/
  15. « Stade de Bordeaux »
  16. « Loges et salons du nouveau stade »
  17. « Premier test d’accessibilité », sur Nouveau Stade de Bordeaux, (consulté le 4 février 2015)
  18. https://www.20minutes.fr/bordeaux/1138123-20130415-pose-premiere-pierre-grand-stade-beau-monde-absents-petites-phrases
  19. « Etapes de la construction », sur http://www.nouveau-stade-bordeaux.com/
  20. Le nouveau stade de Bordeaux livré ce jeudi, Sud-Ouest du 30/04/2015
  21. a et b Denis Lherm, « Grand stade de Bordeaux : ce qu'il va réellement coûter », sur www.sudouest.fr, (consulté le 16 février 2016)
  22. « Coûts, risques et opportunités du financement du Grand Stade »
  23. http://transcub.e-monsite.com/blog/grand-stade/nouvelle-analyse-de-trans-cub-sur-le-cout-du-stade-octobre-2014.html
  24. http://www.sudouest.fr/2011/12/20/stade-la-contre-attaque-chiffree-d-alain-juppe-585753-710.php
  25. « Recours contre le futur stade - Foot - L1 - Bordeaux - L'EQUIPE.FR » (consulté le 31 mai 2015)
  26. http://matthieu-rouveyre.fr/dossiers/grand-stade/jour-j-recours-socialiste-contre-le-grand-stade-de-bordeaux.html
  27. http://www.sudouest.fr/2013/01/04/et-vogue-la-vague-des-ppp-925064-7.php
  28. Bordeaux : Le financement du nouveau stade attaqué devant le conseil d’État. 20 minutes.fr du 7 octobre 2014.
  29. « Stade Matmut Atlantique à Bordeaux : le montage financier attaqué devant le Conseil d'Etat », sur Sud Ouest,
  30. « CE, 11 mai 2016, M.B... N°s 383768, 383769 », sur www.conseil-etat.fr,
  31. « Calendrier 2014-2015 de la Ligue 1 : Bordeaux recevra Montpellier au Grand stade », sur http://www.sudouest.fr/,
  32. Zidane a donné le coup d'envoi à Bordeaux
  33. « Bordeaux accueillera les demi-finales 2015 du TOP 14 » [PDF], sur nouveau-stade-bordeaux.com, .
  34. a et b « Top 14 : le Stade français bat Toulon et se qualifie pour la finale », sur lemonde.fr, .
  35. « Top 14 : Clermont rejoint le Stade français en finale », sur lemonde.fr, .
  36. Football : France - Serbie au nouveau stade de Bordeaux le 7 septembre
  37. « FRANCE - SERBIE : deuxième succès d'affilée pour les Bleus (2-1) » (consulté le 8 septembre 2015)
  38. (en) « Bordeaux city guide », sur http://www.uefa.com/
  39. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/La-finale-de-la-coupe-de-la-ligue-aura-lieu-au-parc-ol/723363
  40. « LES PROCHAINES DEMIES À BORDEAUX ET NICE », sur www.lnr.fr, .
  41. https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Dates-villes-stades-equipes-budget-ce-qu-on-sait-deja-de-la-coupe-du-monde-2023/850987
  42. Paris 2024: 9 stades de football pré-sélectionnés, pas le SDF
  43. Les filles au Matmut !
  44. Sud-Ouest du 28/01/2016
  45. « Le calendrier Top 14 2015-2016 », sur www.ubbrugby.com (consulté le 11 juillet 2015)
  46. Sud-ouest du 01/02/2017
  47. « Gratuité et proximité », sur Nouveau Stade de Bordeaux,
  48. Les acteurs sur le site Nouveau Stade de Bordeaux.