Hugo Lloris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lloris.

Hugo Lloris
Image illustrative de l’article Hugo Lloris
Hugo Lloris lors de la Coupe du monde 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur
Numéro 1
Biographie
Nom Hugo Hadrien Dominique Lloris[1]
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (32 ans)
Lieu Nice (France)
Taille 1,88 m (6 2)
Période pro. 2005-
Poste Gardien de but
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1993-1997Drapeau : France CEDAC Cimiez
1997-2005Drapeau : France OGC Nice
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2005-2008Drapeau : France OGC Nice 078 0(0)
2008-2012Drapeau : France Olympique Lyonnais 202 0(0)
2012-Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur 307 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003-2004Drapeau : France France -18 ans 003 0(0)
2004-2005Drapeau : France France -19 ans 014 0(0)
2005-2006Drapeau : France France -20 ans 004 0(0)
2006-2008Drapeau : France France espoirs 005 0(0)
2008Drapeau : France France A' 002 0(0)
2008-Drapeau : France France 114 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 1er octobre 2019

Hugo Lloris, né le à Nice, est un footballeur international français qui évolue au poste de gardien de but à Tottenham Hotspur.

Il est révélé à la fin des années 2000 alors qu'il joue à l'OGC Nice. En 2008, il rejoint l'Olympique lyonnais et s'affirme comme étant le meilleur gardien français de sa génération. Élu trois fois meilleur gardien de Ligue 1, il atteint également les demi-finales de la Ligue des champions en 2010, soit le meilleur parcours jusqu'à ce jour de Lyon dans la compétition. En 2012, il remporte la Coupe de France puis s'engage avec Tottenham Hotspur.

Avec son club londonien, Hugo Lloris connaît des débuts compliqués avant de devenir l'un des meilleurs gardiens du monde. Lors de la Ligue des champions 2018-2019, il se distingue à plusieurs reprises comme étant l'un des acteurs majeurs de la campagne de son club qui atteint la finale, la première de sa carrière. Il est le gardien le plus capé de l'histoire de Tottenham et est également le gardien français le plus capé de l'histoire de la Ligue des champions.

Il fait ses débuts en équipe de France après l'Euro 2008 et prend la place de numéro un à partir de fin 2009 puis devient capitaine de la sélection après le fiasco de Knysna lors de la Coupe du monde 2010. Il a le record de longévité comme gardien de but en sélection nationale. Il participe en tant que gardien numéro un à la Coupe du monde 2010, à l'Euro 2012, la Coupe du monde 2014, à l'Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018 qu'il remporte. Il est le deuxième capitaine français à soulever le trophée planétaire, après l'actuel sélectionneur des Bleus Didier Deschamps en 1998. Il détient le record du nombre de capitanats de l'histoire de l'équipe de France[2] et est également capitaine dans son club londonien depuis 2015.

Entre 2016 et 2019, il atteint les trois finales les plus prestigieuses du football : l'Euro en 2016, la Coupe du monde en 2018 et la Ligue des champions en 2019[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts en pro[modifier | modifier le code]

Hugo Lloris rejoint l'OGC Nice à l'âge de dix ans[4] après avoir été repéré par Dominique Baratelli l'année précédente, alors qu'il jouait au CEDAC, petit club amateur du quartier niçois de Cimiez[5].

Au début de la saison 2005-2006, il profite du départ en retraite de Bruno Valencony pour devenir le gardien remplaçant de l'équipe première, le titulaire étant Damien Grégorini. Son premier match professionnel a lieu le en Coupe de la Ligue contre La Berrichonne de Châteauroux (victoire 2-0). Il joue par la suite tous les matchs de cette compétition jusqu'à la finale perdue face à l'AS Nancy-Lorraine (1-2) le . Il découvre la Ligue 1 le , soit un jour après avoir signé son premier contrat professionnel.

La saison suivante, il participe à 37 matchs de championnat et totalise 13 clean sheets, ce qui lui permet de devenir le gardien titulaire de l'OGC Nice à seulement 20 ans. Cette performance est d'autant plus notable qu'il est alors en compétition avec Lionel Letizi et Damien Grégorini, qui quitte la Côte d'Azur en janvier 2007. La médiatisation qui entoure ses performances en championnat suscite l'intérêt de plusieurs clubs mais il décide de prolonger le contrat qui le lie à Nice d'une année supplémentaire[6].

Au cours de la saison 2007-2008, Lloris permet à Nice de terminer à la 8e place, la meilleure place du club depuis la 6e place de la saison 1988-1989. Le jeune Lloris est également nommé dans la catégorie " meilleur gardien de Ligue 1 " aux Trophées UNFP 2008.

Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison 2007-2008, Hugo Lloris signe un contrat de cinq ans avec l'Olympique lyonnais[7]. Le jeune gardien succède ainsi à Grégory Coupet, parti à l'Atlético Madrid. Les rumeurs l'envoyaient à l'AC Milan puisqu'un accord avait apparemment été trouvé mais aurait été empêché par le refus de Christian Abbiati de partir à Palerme, poussant Lloris à rejoindre les lyonnais en raison de son temps de jeu qui aurait été incertain en Italie[8].

Saison 2008-2009 : Parmi les meilleurs de Ligue 1[modifier | modifier le code]

Le , il prend part à son premier match officiel sous le maillot lyonnais lors du Trophée des champions face aux Girondins de Bordeaux. Il se démarque en réalisant plusieurs arrêts décisifs puis en arrêtant deux tirs lors de la séance de tirs au but. Malgré cela, l'Olympique lyonnais s'incline par cinq tirs au but à quatre, et perd le trophée qu'il détenait depuis 2002.

Hugo Lloris dispute son premier match en championnat sous ses nouvelles couleurs lors de la 1re journée contre Toulouse pour une victoire 3-0. Lors des trois matchs suivants, Lloris n'a encaissé aucun buts, série qui s'est stoppée à la suite d'une victoire 3-2 contre son ancien club, l'OGC Nice.

Lors de cette saison, Hugo Lloris dispute pour la première fois la Ligue des champions et s'y illustre notamment lors d'un match nul contre le Bayern Munich (1-1). Cependant, le parcours des rhodaniens est stoppé en huitièmes de finale par le futur vainqueur, le FC Barcelone de Lionel Messi.

La bonne saison 2008-2009 de Lloris est récompensée par le titre de meilleur gardien de Ligue 1 aux trophées UNFP.

Saison 2009-2010 : Une épopée incroyable en Ligue des champions[modifier | modifier le code]

Hugo Lloris commence l’exercice 2009-2010 sur les chapeaux de roues en réussissant quatre clean sheets lors des huit premiers matchs de Ligue 1. Le 8 novembre 2009, Lloris et les Lyonnais prennent part à un match de légende en réalisant un match nul incroyable contre les Marseillais sur le score de 5-5[9]. Hugo Lloris se rend cependant coupable d'une faute de main lors de ce match, amenant à un but marseillais. Lors de cette saison, l'Olympique lyonnais finit vice-champion de France derrière Marseille.

Lors de la campagne européenne 2009-2010 de l'OL, il permet à son équipe de décrocher une place en huitièmes de finale de la Ligue des champions grâce à de multiples arrêts décisifs face aux attaques des joueurs de Liverpool. Il se fait également remarquer lors du match retour en huitième de finale contre le Real Madrid où il stoppe plusieurs fois les tirs des attaquants madrilènes, ce qui permet à l'OL de se qualifier pour les quarts de finale. Face à Bordeaux, en quarts de finale, il sort d'une claquette gauche un extérieur du pied de Marouane Chamakh à la 60e minute, empêchant les Bordelais d'égaliser à deux buts partout et l'Olympique lyonnais remporte finalement le match 3-1. Lors du match retour au stade Chaban-Delmas, il rejette d'une claquette une tête de Wendel et permet ainsi à l'Olympique lyonnais de se qualifier pour la première fois de son histoire pour les demi-finales contre le Bayern Munich. Cependant, l'OL est privé de finale après son élimination face au club allemand (1-0, 0-3).

Hugo Lloris en 2010.

À l'issue de la saison, l'OL termine à la deuxième place derrière l'Olympique de Marseille. Le , il remporte le trophée UNFP de meilleur gardien de Ligue 1 pour la seconde année consécutive, malgré la concurrence de Steve Mandanda et de Stéphane Ruffier.

Saison 2010-2011 : Une saison plus difficile en championnat et en Ligue des champions[modifier | modifier le code]

La saison 2010-2011 est sans aucun doute la saison la moins prolifique statistiquement pour Lloris sous le maillot rhodanien, qui concède une quarantaine de buts au cours de la saison. Cependant, pour ses performances en Ligue des champions lors de la précédente saison, Lloris est nommé pour le titre de meilleur gardien de la Ligue des champions lors des UEFA Football Awards.

Le 3 avril 2011, alors que Lyon mène 2-0 sur la pelouse de l'OGC Nice, son ancien club, Lloris arrête un penalty. Malgré ce fait de jeu, les Gones se relâchent et concèdent deux buts dans les dernières minutes du match (2-2). Lloris, furieux et frustré, éclate de colère en entrant dans les vestiaires en déclarant : « On se ch... dessus ! Y'en a ras l'c... ! ». Hugo Lloris s'excusera par la suite dans le Canal Football Club.

Malgré tout, l'OL termine à la 3e place du championnat derrière Marseille et le LOSC Lille.

Saison 2011-2012 : Premiers trophées[modifier | modifier le code]

Auteur d'un bon début de saison 2011-2012, Hugo Lloris prolonge son contrat de deux saisons supplémentaires le , ce qui le lie désormais à l'OL jusqu'en 2015[10]. Le 21 septembre 2011, Hugo Lloris se voit sanctionné d'un carton rouge lors d'un match de championnat contre Caen pour une sortie dangereuse. Lors de cette saison, le club lyonnais remporte la coupe de France et termine à la 4e place du championnat. Lloris remporte le trophée UNFP du meilleur gardien de Ligue 1 pour la troisième fois[11].

À l'entame de la saison 2012-2013, un possible transfert de Lloris est évoqué. Ces rumeurs le renvoient notamment au FC Barcelone, à l'AC Milan ou encore à Tottenham Hotspur. Malgré cela, il commence sa saison avec l'OL en tant que titulaire et remporte le Trophée des champions contre Montpellier en arrêtant trois pénalties lors de la séance de tirs au but.

Tottenham Hotspur[modifier | modifier le code]

Saison 2012-2013 : Début mitigé en Angleterre[modifier | modifier le code]

Le , Hugo Lloris signe un contrat de quatre ans avec le club anglais de Tottenham Hotspur[12],[13]. Mis en concurrence avec le gardien titulaire, l'Américain Brad Friedel (alors âgé de 41 ans), il est titulaire pour la première fois avec les Spurs le 20 septembre suivant à l'occasion du premier match de la phase de groupes de la Ligue Europa face à la Lazio[14]. Le , le gardien français joue pour la première fois en Premier League lors de la victoire des siens face à Aston Villa (2-0) lors de la 7e journée de championnat[15] et devient peu à peu titulaire devant Friedel.

Pour ses performances lors du mois de décembre, Hugo Lloris est nommé au prix du joueur du mois de Premier League mais la récompense est attribuée à Robin Van Persie. Le club atteint les quarts de finale de Ligue Europa et termine 5e en championnat en battant leur record de points (72). Malgré ces résultats, le bilan de Lloris est mitigé, ce dernier ayant mis plusieurs mois à s'imposer en tant que titulaire.

Saison 2013-2014 : Une adaptation difficile[modifier | modifier le code]

Le 3 novembre 2013, Hugo Lloris perd connaissance plusieurs secondes lors d'un match de championnat contre Everton (0-0), à la suite d'un contact avec Romelu Lukaku. Suite à plusieurs défaites humiliantes contre Manchester City, futur champion, et Liverpool, l'entraîneur André Villas-Boas est limogé en décembre et laisse la place à Tim Sherwood.

Lors de la seconde partie de la saison, Lloris réalise plusieurs bonnes prestations, notamment contre Newcastle (victoire 0-4) où il réalise cinq parades décisives où encore contre Fulham (3-1) match lors duquel il arrête un penalty et réussi une claquette réflexe impressionnante sur une tête de Hugo Rodallega. La situation instable du club engrange des rumeurs sur un possible départ du capitaine de l'équipe de France, notamment à Monaco, chose que Lloris ne tarde pas à démentir, affirmant avoir signé avec Tottenham pour jouer à l'étranger. Les Spurs terminent à la 6e place du championnat.

Hugo Lloris avec Tottenham en 2014-2015.

Saison 2014-2015 : Parmi les meilleurs gardiens du monde[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2014-2015, il est battu en finale de la Coupe de la ligue par Chelsea (2-0) et termine à la 5e place du championnat. Au cours de la saison, il se distingue parmi les meilleurs gardiens au monde grâce notamment à ses arrêts de grande classe et à ses prestations de haute volée comme contre le rival Arsenal et contre Manchester United en septembre et en décembre 2014. Lors du match contre les Red Devils, Lloris réussi cinq brillantes interventions en première période notamment sur une une frappe enroulée d'Ashley Young (score final 0-0).

Le 23 octobre 2014, lors d'un match du groupe C de la Ligue Europa 2014-2015, opposant son club à l'Asteras Tripolis, (marqué notamment par un triplé de Harry Kane et un magnifique but sur coup du foulard signé Erik Lamela[16]) Hugo Lloris reçoit un carton rouge à la 87e minute pour avoir fait tomber l'ailier gauche Tasos Tsokanis[17]. Harry Kane le remplace alors immédiatement au poste de gardien, mais ce dernier évoluant au poste d'attaquant, commet une faute de main en relâchant le ballon sur un coup franc de Jerónimo Barrales, qui inscrit le seul but tripolitain de la soirée[18].

Emmenés par leur jeune attaquant Harry Kane, les Spurs redeviennent un grand d'Angleterre, parvenant ainsi à accomplir plusieurs exploits, comme celui d'humilier le futur champion Chelsea à White Hart Lane sur le score de 5-3, le 1er janvier 2015[19]. Lors de cette rencontre mémorable, Lloris réalise une magnifique parade face à César Azpilicueta à la 75e minute. En mars 2015, il se blesse dès les premières minutes de la rencontre de Premier League opposant Tottenham à Leicester City, à la suite d'un choc avec son coéquipier Kyle Walker. Cette blessure entraîne son forfait pour les trois prochaines rencontres du championnat, mais également pour les matchs de l'équipe de France opposant les Bleus au Brésil et au Danemark.

À la fin de la saison, il est annoncé au Paris Saint-Germain et au Real Madrid, bien que la rumeur la plus crédible soit celle d'un départ vers Manchester United dans le cas d'un départ de David de Gea. Cependant, Lloris décide de poursuivre sa carrière avec Tottenham, malgré son désir de jouer la Ligue des champions.

Saison 2015-2016 : Sur le podium de la Premier League et gardien de la meilleure défense d'Angleterre[modifier | modifier le code]

À partir d'août 2015, il porte le brassard de capitaine à la suite du départ de Younès Kaboul et reçoit l'entière confiance de son entraîneur, Mauricio Pochettino. Pendant la trêve estivale, il se blesse au poignée et manque le premier match de la saison contre Manchester United, perdu sur le score de 1-0. Il fait son retour lors du match suivant contre Stoke City (2-2). Tout au long de la saison, et dans la continuité de la précédente, Hugo Lloris s'affirme comme étant l'un des meilleurs gardiens de Premier League par ses arrêts époustouflants, comme lors du succès contre Manchester City (4-1), tout comme contre Crystal Palace (1-0) ou encore lors du match nul 1-1 obtenu à Anfield contre Liverpool lors duquel il effectue sept arrêts, repoussant magistralement des frappes de Philippe Coutinho et de Daniel Sturridge. Les Spurs retrouvent le podium de la Premier League pour la première fois depuis 1990, finissant la saison 2015-2016 à la troisième place derrière Arsenal et le champion surprise Leicester City. En Ligue Europa, après avoir battu la Fiorentina où Lloris est absent lors du match aller pour cause de blessure, ils sont éliminés par le Borussia Dortmund en huitièmes de finale.

Statistiquement, Hugo Lloris dispute 37 rencontres de championnat et garde 13 clean sheets au cours de l'exercice. Il se retrouve également à la tête de la meilleure défense anglaise de la saison en n'ayant concédé que 34 buts. Sa très bonne saison avec Tottenham mais également son parcours lors de l'Euro 2016 lui valent de recevoir une nomination au Ballon d'Or 2016, trophée récompensant le meilleur joueur de l'année[20].

Hugo Lloris (en bleu) avec Tottenham contre Manchester United lors d'un match de championnat de la saison 2016-2017.

Saison 2016-2017 : retour en Ligue des champions[modifier | modifier le code]

En décembre 2016, Hugo Lloris prolonge son contrat jusqu'en 2022[21], alors que plusieurs rumeurs l'annonçaient du côté du Paris Saint-Germain ou encore du côté du Real Madrid, champion d'Europe en titre. La même saison, Tottenham finit deuxième du championnat et Lloris permet aux Spurs de battre leur record de points (86). Cependant, Lloris commence mal sa saison en se blessant dès la 1re journée du championnat contre Everton (1-1) et ne fait son retour que lors de la 4e journée contre Stoke City (victoire 0-4). Tout au long de la saison en championnat, il réalise des performances de très haut niveau comme lors de la victoire contre Manchester City (2-0) où il réalise 4 magnifiques parades. Il totalise 15 clean sheets au cours de la saison mais manque le trophée du Golden Glove de peu.

Lors de la Ligue des champions 2016-2017, Hugo Lloris réalise un grand match contre le Bayer Leverkusen où il réalise un arrêt de légende en s'enroulant autour du ballon sur sa ligne de but[22]. Il stoppe également un penalty contre Monaco et effectue un total de 9 arrêts pendant le match, mais Tottenham est éliminé dès la phase de groupe. Le 2 mars 2017, il reçoit le trophée du meilleur gardien de Londres de l'année 2016, devançant ses principaux rivaux, à savoir Thibaut Courtois et Petr Čech.

Saison 2017-2018 : une saison mitigée[modifier | modifier le code]

Hugo Lloris réalise une saison 2017-2018 mitigée. Celle-ci commence plutôt bien et Lloris réalise un très grand match contre le Real Madrid en Ligue des champions (1-1) où il réalise 7 arrêts décisifs dont une magnifique parade réflexe sur une tête de Karim Benzema, mais également plusieurs arrêts contre les puissantes frappes de Cristiano Ronaldo, ce qui lui vaut d'être nommé homme du match[23]. Contre Liverpool (4-1) il réalise également une bonne performance en réalisant 6 parades dont une magnifique main opposée sur une frappe de Philippe Coutinho[24]. Il se montre également décisif lors de la victoire de Tottenham contre le Real à Wembley (3-1) mais se blesse en fin de rencontre. Il est même évalué par l'Observatoire du football comme étant le meilleur gardien du monde de l'année 2018.

Malgré avoir réalisé une bonne phase de groupe, Tottenham est éliminé sans gloire par la Juventus de Turin (2-2 ; 1-2), malgré plusieurs arrêts décisifs de Lloris au cours de la double confrontation, notamment sur une puissante frappe croisée de Federico Bernardeschi. Cependant il commet plusieurs erreurs en Premier League lors de la deuxième moitié de la saison, notamment contre Stoke City, Chelsea ou encore le futur champion Manchester City, pour lesquelles il reçoit plusieurs critiques juste avant le début de la Coupe du monde[25].

Saison 2018-2019 : une finale de Ligue des champions après la Coupe du monde[modifier | modifier le code]

En 2018, après sa Coupe du monde et ses problèmes judiciaires[26], il se blesse à la cuisse et ne participe pas aux matchs de son équipe en septembre de la même année[27]. Pour son retour le 3 octobre lors d'un match du Groupe B de Ligue des champions 2018-2019 face au FC Barcelone, il encaisse quatre buts dont une sortie ratée qui lui vaut de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux[28]. Dans le même mois, il est nominé pour le Ballon d'or[29]. Il reçoit dans le même mois un carton rouge face au PSV Eindhoven[30], encore en phase de groupes de Ligue des champions.

Cependant, malgré ce début de saison poussif, Hugo Lloris assume son rôle de champion du monde en titre et se montre décisif en Premier League. Il stoppe un penalty de Jamie Vardy lors de la victoire de Tottenham sur Leicester City (3-1)[31]. Le 2 mars, il en stoppe un deuxième face à Pierre-Emerick Aubameyang, cette fois ci dans le temps additionnel (90+1) du North London Derby contre Arsenal le score étant de 1-1 au moment de l'action[32].

Il se distingue également en Ligue des champions contre le Borussia Dortmund. Il réalise plusieurs arrêts en première mi-temps pour préserver le 0-0 (victoire 3-0), puis lors du match retour le 5 mars, alors que les Spurs auraient pu sombrer, Hugo Lloris est auteur de sept parades, dont deux spectaculaires arrêts réflexes contre Julian Weigl et contre Mario Götze[33], ce qui lui vaut d'être nommé homme du match. Lors du quart de finale aller contre Manchester City, il repousse un penalty de Sergio Agüero à l'entame du match (13e) et préserve ses cages inviolées pour une victoire 1-0[34]. Le match retour est un match d'anthologie, Lloris encaisse 4 buts mais réalise 3 parades décisives qui permettent aux siens de rester dans la course alors que le score est de 4-2 pour Manchester City qui est virtuellement qualifié[35]. Cependant, les Spurs réagissent et perdent finalement le match 4-3 et obtiennent leur ticket pour les demi-finales grâce aux buts marqués à l’extérieur. Hugo Lloris atteint la finale de la Ligue des champions à l'issue d'une incroyable remontada de Tottenham contre l'Ajax Amsterdam[36]. En effet, battus à domcile (0-1), les Spurs se qualifient en battant l'Ajax à Amsterdam sur le score de 2-3 grâce à un triplé de Lucas Moura dont un but dans le temps additionnel (90+6e), alors qu'à la mi-temps, l'Ajax menait 2-0. Au cours de cette double confrontation, Lloris est décisif car il empêche Donny van de Beek d'inscrire un doublé au match aller (24e) et stoppe plusieurs tirs des hollandais aux match retour[37]. À la mi-temps, il remotive ses troupes en leur demandant « de ne rien abandonner mais de tout essayer »[38]. Son entraîneur, Mauricio Pochettino déclare après la rencontre : " He's the best goalkeeper of the world " (c'est le meilleur gardien du monde)[39].

En finale, Lloris est impuissant sur un penalty de Mohamed Salah sifflé pour une main de Moussa Sissoko, ce dernier ayant contré un centre de Sadio Mané. Son équipe perd la finale sur le score de 2-0.

Saison 2019-2020 : Terrible blessure et longue absence[modifier | modifier le code]

Hugo Lloris se distingue dès la deuxième journée de Premier League lors du choc entre Tottenham et Manchester City. Le gardien français réalise 8 arrêts pendant la rencontre dont deux arrêts spectaculaires sur des tentatives de Zinchenko et de Rodrigo pour un match nul 2-2 à l'Etihad Stadium. Il récidive lors d'un autre match nul 2-2 cette fois ci lors du derby du nord de Londres contre Arsenal, faisant de lui le gardien ayant effectué le plus d'arrêts au mois d'août en Premier League (19 arrêts). Il vit un match étrange contre Southampton lors de la 7e journée car il est coupable d'une grossière erreur sur le but égalisateur des Saints mais se rattrape en effectuant en seconde période deux arrêts de classe mondiale[40].

Début octobre 2019, lors du match de championnat face à Brighton & Hove Albion FC, Hugo Lloris se blesse gravement au coude en chutant après avoir voulu capter un centre adverse. Il est sorti du terrain sur brancard avec un masque à oxygène[41] [42]. Une luxation du coude lui est alors diagnostiquée, l'écartant des terrains d'entraînement jusqu'à la fin de l'année 2019[43]. Le 7 novembre, soit plus d'un mois après sa blessure, Lloris est opéré afin de pouvoir reprendre le football début 2020[44] [45].

Il est nommé au Ballon d'or 2019 pour la troisième fois de sa carrière[46] et est également nommé pour la première édition du Trophée Yachine, qui récompense le meilleur gardien de but de l'année 2019[47].

En sélection[modifier | modifier le code]

Hugo Lloris lors du match contre l'Espagne durant l'Euro 2012.

Gardien de l'équipe de France des moins de 20 ans, Hugo Lloris remporte le Tournoi de Toulon en 2006 après avoir été sacré champion d'Europe des moins de 19 ans en 2005.

L'équipe de France A', « réserve » de l'équipe de France A, ayant été relancée début 2008 par Raymond Domenech, il y est sélectionné à deux reprises lors de matchs de préparation à l'Euro 2008 face au Congo et au Mali. Il ne fait cependant pas partie des trois gardiens retenus par Raymond Domenech pour disputer l'Euro qui se déroule en Suisse et en Autriche à cause d'une blessure à la main survenue lors d'un match entre l'OGC Nice et son futur club, l'Olympique lyonnais[48].

Hugo Lloris honore sa première sélection en A le lors d'un match amical face à l'Uruguay (0-0). Le , ses performances en club et les erreurs successives de Steve Mandanda (titulaire habituel) lui valent d'être convoqué en tant que gardien numéro un contre la Turquie (1-0). Il réalise une bonne prestation dans les cages françaises et reste le numéro un dans les buts face aux îles Féroé, match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Le , il se fait expulser à la 9e minute à la suite d'une faute sur Nikola Žigić lors du match contre la Serbie, provoquant un pénalty transformé par Nenad Milijaš face à Steve Mandanda. La décision arbitrale de l'Italien Roberto Rosetti est qualifiée de sévère dans les médias français[49]. Ce carton rouge fait de lui le premier gardien de but de l'équipe de France expulsé lors d'un match international[50]. Lors des barrages contre l'Irlande, Hugo Lloris réalise deux prestations de haute volée sauvant à plusieurs occasions ses coéquipiers de l'élimination. Finalement, la France se qualifie pour le Mondial dans un match de barrage marqué par la main de Thierry Henry. Le , il fait partie de la liste des 23 joueurs convoqués par Raymond Domenech en vue de la Coupe du monde 2010[51]. Durant le Mondial, Lloris ne parvient pas à sauver les Bleus de la débâcle sud-africaine étant notamment fautif, lors du dernier match de poule, sur le premier but des Bafana Bafana à la suite d'une sortie aérienne manquée. L'équipe de France est éliminée dès le premier tour.

Hugo Lloris durant l'Euro 2012.

Conservé comme gardien titulaire par le nouveau sélectionneur Laurent Blanc, Hugo Lloris hérite pour la première fois du brassard de capitaine le , lors du match amical opposant les Bleus à l'Angleterre à Wembley (victoire 1-2)[52], puis régulièrement à partir d'octobre 2011. Le , après plusieurs mois de réflexion, Laurent Blanc le nomme finalement capitaine de l'équipe de France pour les prochains matchs et l'Euro 2012[53]. Qualifié de choix « par défaut », cette décision est critiquée par certains en raison de la contrainte du poste (gardien) et pour sa personnalité prétendue « timide ». L'Euro est assez terne pour Lloris qui voit la France se faire éliminer par l'Espagne en quart-de-finale.

Dès son arrivée au poste de sélectionneur de l'équipe de France durant l'été 2012, Didier Deschamps maintient Lloris capitaine malgré sa situation, provisoire, de remplaçant à Tottenham[54]. Il est décisif face à l'Espagne (1-1) en octobre 2012 en arrêtant un pénalty de Cesc Fàbregas en première mi-temps. Alors que les qualifications pour la Coupe du monde 2014 se poursuivent sereinement pour Lloris, il réalise un match catastrophique contre la Biélorussie (4-2) où il est responsable sur deux buts biélorusses, coupable de deux fautes de mains. Après le match, il assume ses erreurs mais confie qu'il avait été malade la veille de la rencontre. Plus tard, à la suite d'un retournement de situation inédit en remontant un retard de deux buts, les Bleus parviennent à se qualifier pour le Mondial au Brésil après une victoire 3-0 contre l'Ukraine. Sans surprise, il est titulaire et capitaine dans les cages des bleus pendant la Coupe du monde 2014. Il se montre très précieux en huitième de finale contre le Nigeria (remporté 2-0) en réussissant deux parades des deux poings sur des tirs d'Emmanuel Emenike puis de Peter Odemwingie[55]. Au soir de la défaite en quart de finale face à l'Allemagne (1-0), Lloris est le 4e joueur et 1er gardien au nombre de capitanats. Il devient aussi le deuxième gardien le plus sélectionné derrière Fabien Barthez.

Il fait partie de la liste des vingt-trois joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro 2016[56]. Le 10 juin 2016, pour le match d'ouverture face à la Roumanie remporté deux buts à un, il fait dès la 4e minute du match une superbe parade sur une frappe à bout portant de Bogdan Stancu. Le 26 juin 2016, à l'occasion de sa 79e sélection, il porte le brassard de capitaine de l'équipe de France pour la 55e fois, battant ainsi le record de capitanat jusque là détenu par Didier Deschamps[57]. Durant ce match qui oppose en huitième de finale la France contre l'Eire, il ne peut stopper un pénalty de Robbie Brady en tout début de match mais réalise deux belles parades sur des tirs de Daryl Murphy et James McClean et la France se qualifie (2-1). En quart de finale, face aux surprenants islandais (victoire 5-2), il s'illustre de nouveau par une nouvelle parade sur une reprise de la tête sur corner de Sverrir Ingi Ingason. Lors des demi-finales contre l'Allemagne[58] il réussit à garder sa cage inviolée en effectuant 6 arrêts au cours du match, dont trois parades magistrales. Il se couche pour dégager d'une main ferme une frappe au ras du poteau d'Emre Can à la 14e minute puis effectue une magnifique claquette sur une frappe enroulée de Bastian Schweinsteiger à la 26e minute. Enfin, dans le temps additionnel (90+2), il effectue un arrêt devenu célèbre : il claque une tête de Joshua Kimmich en effectuant une magnifique horizontale[59]. Titulaire lors de tous les matchs de la compétition, la sélection atteint la finale avant de s'incliner contre le Portugal lors de la prolongation, sur un but d'Éder d'une frappe puissante de 25 mètres.

Le , face au Paraguay (5-0) à Rennes, il devient recordman du nombre de matchs joués chez les gardiens en équipe de France. Quelques jours plus tard, à quelques secondes de la fin du match de qualification face à la Suède voulant sauver une touche, il rate son dégagement et Ola Toivonen en profite pour ajuster depuis le rond central un lobe millimétré, qui atterrit dans le but vide du gardien français. Cette défaite a de lourdes conséquences (la Suède prend la tête devant les Bleus) mais les Bleus se qualifient en octobre 2017 pour la phase finale en Russie.

Hugo Lloris (en jaune) est le capitaine de l'équipe de France qui remporte la Coupe du monde 2018.

Capitaine de la sélection, il permet aux siens à l'occasion du premier tour de la Coupe du monde 2018 de remporter le premier match face à l'Australie (2-1). Le , lors du deuxième match remporté 1-0 contre le Pérou, il honore sa centième sélection. L'équipe de France étant déjà qualifié pour les huitièmes de finale, le sélectionneur Didier Deschamps laisse Steve Mandanda disputer le troisième match face aux Danois (0-0). En quarts de finale face à l'Uruguay, il réalise une magnifique horizontale en extension pour dégager d'une main ferme une tête de Martin Cáceres à la 44e minute[60]. Il réitère sa performance lors de la demi-finale contre la Belgique en claquant un tir en pivot de son coéquipier à Tottenham, Toby Alderweireld lors de la première période et en boxant une frappe lointaine de Axel Witsel en fin de match[61]. Ses arrêts permettent aux Bleus de se qualifier pour la finale contre la Croatie. Lors de la finale, il s'illustre en claquant une frappe croisée d'Ante Rebić à la 47e minute alors que la France ne mène que 2-1 mais commet une erreur en fin de match en essayant de crocheter Mario Mandzukic qui conduit au deuxième but croate (4-2). Mais le score n'évolue plus et la France l'emporte. Hugo Lloris devient le deuxième capitaine de l'équipe de France, après Didier Deschamps en 1998 (ainsi que le quatrième gardien-capitaine au monde après Gianpiero Combi en 1934, Dino Zoff en 1982 et Iker Casillas en 2010), à soulever la Coupe du monde.

Le , Hugo Lloris réalise un très grand match contre les Pays-Bas lors d'une rencontre de la Ligue des nations. En effet, le capitaine des Bleus est le seul joueur à maintenir son niveau durant la rencontre et réalise neuf arrêts lors du match, un record pour un gardien de l'équipe de France sur les dix dernières années. Le face à l'Uruguay, il devient le quatrième joueur le plus sélectionné de l'histoire de l'équipe de France, avec 108 matchs joués.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Hugo Lloris au 1er octobre 2019[62]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2005-2006 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 5 0 1 0 5 0 - - - - - 11 0
2006-2007 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 37 0 - - - - - - - - - 37 0
2007-2008 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 30 0 - - - - - - - - - 30 0
Sous-total 72 0 1 0 5 0 - - - - - 78 0
2008-2009 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 35 0 3 0 - - C1 8 0 2 0 48 0
2009-2010 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 36 0 2 0 - - C1 14 0 12 0 64 0
2010-2011 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 37 0 2 0 - - C1 8 0 9 0 56 0
2011-2012 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 36 0 5 0 3 0 C1 10 0 14 0 68 0
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 2 0 1 0 - - C3 - - 1 0 4 0
Sous-total 146 0 13 0 3 0 - 40 0 38 0 240 0
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 27 0 - - 1 0 C3 5 0 9 0 42 0
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 37 0 1 0 1 0 C3 6 0 15 0 60 0
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 35 0 - - 1 0 C3 8 0 5 0 49 0
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 37 0 - - - - C3 9 0 15 0 61 0
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 34 0 1 0 - - C1+C3 6+2 0+0 8 0 51 0
2017-2018 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 36 0 - - - - C1 7 0 14 0 57 0
2018-2019 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 33 0 - - - - C1 11 0 8 0 52 0
2019-2020 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 7 0 - - - - C1 2 0 2 0 11 0
Sous-total 247 0 2 0 3 0 - 55 0 76 0 383 0
Total sur la carrière 463 0 16 0 11 0 - 95 0 114 0 699 0

Liste des matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il est finaliste de la Coupe de la ligue 2006 avec l'OGC Nice[64].

Avec l'Olympique lyonnais, il remporte la Coupe de France 2012 en battant l'US Quevilly[64] et le Trophée des champions la même année contre le Montpellier HSC. Il est également finaliste du Trophée des champions en 2008 face aux Girondins de Bordeaux et finaliste de la Coupe de la Ligue en 2012 contre l'Olympique de Marseille[64]. Il est également vice-champion de France à l'issue de la saison 2009-2010.

Sous le maillot anglais de Tottenham Hotspur, il est finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 2015[64]. Il est également vice-champion d'Angleterre en 2017. En 2019, il atteint la finale de la Ligue des Champions contre Liverpool FC. Il remporte l'édition 2019 de l'Audi Cup face au Bayern de Munich.

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe de France des 19 ans, il remporte le Championnat d'Europe en 2005[64]. Il remporte également le Tournoi de Toulon en 2006 avec les moins de 20 ans.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Avec le maillot bleu, il est élu meilleur gardien du Tournoi de Toulon en 2006 et meilleur joueur de l'année 2012 de l'équipe de France.

Il est élu « étoile d'or » France Football des gardiens en 2008, 2010 et 2011, gardien de Ligue 1 aux trophées UNFP en 2009[65], 2010[66] et 2012 et membre de l'équipe type de Ligue 1 en 2009, 2010 et 2012. Il remporte également le trophée du joueur du mois UNFP en septembre 2009.

Il est élu meilleur sportif niçois en 2008 (Aiglon d'or) et meilleur sportif lyonnais en 2010 (Lion d'or)[67]. En 2012 et 2014, il est classé 9e du Meilleur gardien de football de l'année (IFFHS), 7e en 2016, 8e en 2017 et 2e en 2018.

Le 24 octobre 2016, il fait partie des trente nommés pour le Ballon d'or 2016, trophée créé par le magazine France Football[68]. Le 2 mars 2017, il est nommé meilleur gardien de Londres pour la saison 2016[69]. Il est classé 29e au Ballon d'or 2018[70]. L'année suivante, il est classé 23e au Ballon d'or 2019[71].

Aux trophées UNFP 2019, il est nommé dans la catégorie meilleur joueur français évoluant à l'étranger[72].

Décoration[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Hugo Lloris est issu d'un milieu plutôt aisé, son père, d'origine catalane (Espagne), est banquier à Monte-Carlo et sa mère, morte en 2008[74], était avocate[75],[76]. Avant de choisir de se focaliser exclusivement sur le football à l'âge de 13 ans, Hugo Lloris excelle dans le tennis au point d'être classé parmi les meilleurs nationaux de son âge[77]. Il opte pour des études scientifiques qu'il suit au lycée public Thierry-Maulnier à Nice, avec l'accord de son club d'alors, l'OGC Nice[75],[76] et obtient son baccalauréat S[74] en pleine préparation de l’Euro 2005 avec l'équipe de France des moins de 19 ans.

En septembre 2010, sa compagne Marine, qu'il a rencontrée sur les bancs du lycée, donne naissance à une fille nommée Anna-Rose[78]. Le couple se marie le à l'église Saint-François-de-Paule, dans le Vieux-Nice[79],[78]. Ils sont à nouveau parents d'une petite Giuliana née en février 2014[78]. Le couple donne naissance à un troisième enfant, un petit garçon prénommé Léandro né le 20 septembre 2019[80].

Son jeune frère Gautier (en), né en 1995, évolue au poste de défenseur à l'OGC Nice[81].

Controverses[modifier | modifier le code]

Dans la nuit du 23 au 24 août 2018, il est arrêté par la police britannique puis placé en cellule de dégrisement pendant sept heures avant d'être inculpé pour conduite en état d'ivresse, son alcoolémie était de deux fois la limite légale. Libéré sous caution, il se présente face aux magistrats le 11 septembre ; condamné le lendemain après avoir plaidé coupable, il écope de vingt mois de suspension de permis et de 56 000 euros d'amende[82],[26].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Hugo Lloris apparaît sur la jaquette française du jeu vidéo FIFA 11 aux côtés de Karim Benzema et de Wayne Rooney[83].

À l'occasion de la Coupe du monde 2010, Les Guignols de l'info créent une marionnette à son effigie[84].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes

  1. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.

Références

  1. « Décret du 31 décembre 2018 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le 8 septembre 2019)
  2. « Qui est le plus grand capitaine de l'équipe de France ? », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2018)
  3. Hugo Lloris, le capitaine qui n'aime pas la lumière
  4. [vidéo] Interview Lloris et Baratelli sur France 2, dailymotion.com.
  5. « Fiche de Hugo Lloris », sur FFF.fr.
  6. « Lloris prolonge à Nice », eurosport.fr, 17 juin 2007.
  7. « Lloris : J'ai choisi Lyon », francefootball.fr, Brèves 2008.
  8. [http://"http://www.footmercato.net/serie-a/transferts/quand-le-milan-ac-a-rate-hugo-lloris_48029" « Quand le Milan AC a raté Hugo Lloris »], sur Foot Mercato, Foot Mercato,
  9. « OL 5-5 OM : Le match le plus fou de l'histoire du football français », sur Oh My Goal, Oh My Goal,
  10. « Lloris deux ans de plus », francefootball.fr, 3 octobre 2011.
  11. « Trophées UNFP 2012 : Hazard encore au top », lequipe.fr, 14 mai 2012.
  12. « Lloris (Lyon) transféré à Tottenham », lefigaro.fr, 31 août 2012.
  13. « Lloris à Tottenham (officiel) », francefootball.fr, 31 août 2012.
  14. « Lloris titulaire avec Tottenham », francefootball.fr, 20 septembre 2012.
  15. Première victorieuse pour Lloris, francefootball.fr, 7 octobre 2012.
  16. « VIDÉO. L'incroyable but réussi sur coup du foulard par Erik Lamela lors de Tottenham-Asteras Tripolis », sur www.huffingtonpost.fr, (consulté le 7 août 2018)
  17. (en) Steve Canavan, « Tottenham Hotspur 5-1 Asteras Tripolis », sur www.bbc.com/sport, (consulté le 7 août 2018)
  18. (en) « Harry Kane as a GOALKEAPER!!! TOTTENHAM - HUGO Lloris Red Card Sitch Nation », sur www.youtube.com, (consulté le 7 août 2018)
  19. [http://"https://www.eurosport.fr/football/premier-league/2014-2015/tottenham-chelsea-5-3-battu-par-les-spurs-chelsea-cede-son-fauteuil-de-leader-a-manchester-city_sto4531191/story.shtml" « Tottenham-Chelsea (5-3) : Battus par les Spurs, les Blues ne sont plus tout seuls au sommet »], sur Eurosport FC, Eurosport FC,
  20. [http://"https://www.eurosport.fr/football/ballon-d-or/2016/ballon-d-or-hugo-lloris-dans-la-liste-des-30-messi-et-mahrez-bien-presents_sto5924989/story-amp.shtml" « Ballon d'Or : Hugo Lloris dans la liste des 30, Messi et Mahrez bien présents »], sur Eurosport FC, Eurosport FC
  21. Hugo Lloris a prolongé son bail avec Tottenham jusqu'en 2022
  22. > « Enquête de perfection : Ep. 2 : Lloris vs Leverkusen », sur Main opposée, Main opposée,
  23. [http://"https://www.gqmagazine.fr/lifestyle/news/articles/larret-de-dingue-dhugo-lloris-face-a-karim-benzema/57061" « L'arrêt de dingue d'Hugo Lloris face à Karim Benzema »], sur GQ, GQ,
  24. [http://"https://www.eurosport.fr/football/premier-league/2017-2018/tottenham-s-impose-4-1-face-a-liverpool-et-revient-a-hauteur-de-mu-2e_sto6376876/story.shtml" « Tottenham s'impose 4-1 face à Liverpool et revient à hauteur de Liverpool (2e) »], sur Eurosport FC, Eurosport FC,
  25. [http://"https://www.eurosport.fr/football/the-emirates-fa-cup/2017-2018/les-boulettes-de-lloris-sont-elles-inquietantes-lollichon-fait-le-point_sto6719105/story-amp.shtml" « Les boulettes de Lloris sont-elles inquiétantes ? »], sur Eurosport FC, Eurosport FC,
  26. a et b https://sports.orange.fr/football/angleterre/tottenham/article/lourde-sanction-pour-lloris-CNT0000016sLgg.html
  27. « Tottenham: Fin de la mauvaise passe? Hugo Lloris de retour pour le gros choc face à Barcelone », sur www.20minutes.fr (consulté le 3 novembre 2018)
  28. « Hugo Lloris ridiculisé par les internautes (REVUE DE TWEETS) », Télé Loisirs,‎ (lire en ligne, consulté le 3 novembre 2018)
  29. « Ballon d'Or : Mbappé et Lloris rejoignent les 30 finalistes », foot01.com,‎ (lire en ligne, consulté le 3 novembre 2018)
  30. « Lloris, le rouge qui tache », sur Sports.fr (consulté le 3 novembre 2018)
  31. Rémi Farge, « Premier League : Hugo Lloris sauve Tottenham contre Leicester », Foot365,‎ ("https://www.football365.fr/premier-league-hugo-lloris-sauve-tottenham-contre-leicester-8880937.html")
  32. Rémi Farge, « Premier League : Tottenham arrache le nul contre Arsenal grâce à Hugo Lloris », Foot365,‎ ("https://www.football365.fr/premier-league-tottenham-arrache-nul-contre-arsenal-grace-a-hugo-lloris-8982445.html")
  33. [http://"https://rmcsport.bfmtv.com/football/tottenham-le-festival-de-lloris-qui-a-douche-les-espoirs-de-dortmund-1646643.html"%20/> « Tottenham-Dortmund : Le festival d'Hugo Lloris »], sur RMC Sport, RMC Sport,
  34. [http://"https://rmcsport.bfmtv.com/football/tottenham-manchester-city-le-superbe-arret-de-lloris-sur-le-penalty-d-aguero-1669671.html"%20/> « Tottenham-Manchester City : Le superbe arrêt de Lloris sur le penalty d'Agüero »], sur RMC Sport, RMC Sport,
  35. [http://"https://rmcsport.bfmtv.com/football/manchester-city-tottenham-l-enorme-arret-de-lloris-devant-de-bruyne-1675786.html"%20/> « Manchester City-Tottenham : L'énorme arrêt de Lloris devant De Bruyne »], sur RMC Sport, RMC Sport,
  36. [http://"https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Tottenham-se-qualifie-en-finale-de-la-ligue-des-champions-apres-un-match-fou-contre-l-ajax/1016753" « Tottenham se qualifie en finale de la Ligue des champions après un match fou contre l'Ajax »], sur L'équipe, L'équipe
  37. [http://"https://www.parismatch.com/Actu/Sport/Lucas-Moura-et-Hugo-Lloris-super-heros-de-Tottenham-1622715" « Lucas Moura et Hugo Lloris super-héros de Tottenham »], sur Paris Match, Paris Match
  38. [http://"https://sports.orange.fr/football/ligue-des-champions/article/ligue-des-champions-demi-finales-tottenham-pochettino-revient-sur-le-discours-determinant-d-hugo-lloris-dans-le-vestiaire-CNT000001fCDM4.html « Pochettino revient sur le discours déterminant d'Hugo Lloris à la mi-temps d'Ajax-Tottenham »], sur Orange Sport, Orange Sport,
  39. [http://"http://sport24.lefigaro.fr/football/ligue-des-champions/actualites/pochettino-hugo-lloris-est-le-meilleur-gardien-du-monde-956587" « Pochettino : Hugo Lloris est le meilleur gardien du monde »], sur Le Figaro, Le Figaro
  40. Vincent Bregevin, « Lloris peut remercier Kane, Chelsea retrouve le sourir », sur Eurosport FC,
  41. B.D. avec AFP, « Équipe de France : Hugo Lloris victime d'une terrible blessure au coude avec Tottenham », sur 20 minutes,
  42. Laurent Louët, « Le visage de douleur d'Hugo Lloris lors de sa terrible blessure avec Tottenham », sur Sport24.com / Le Figaro,
  43. « Hugo Lloris (Tottenham) ne reprendra pas l'entraînement avant fin 2019 », sur L'Équipe,
  44. Dahbia Hattabi, « Tottenham : Lloris a été opéré », sur Foot Mercato,
  45. « Tottenham : Lloris de retour en janvier », BeIn Sports,
  46. « Ballon d'or : Lloris parmi les nommés », sur sports.fr,
  47. N.B., « Trophée Yachine : Alisson, Ter Stegen et Lloris parmi les dix nommés », RMC Sport,
  48. « Allemagne-France : Lloris, l’autiste devenu capitaine des Bleus », menly.fr, 29 février 2012.
  49. « Hugo Lloris : La hiérarchie des gardiens, on n'en parle pas avec Domenech », 20minutes.fr, 6 octobre 2009.
  50. Lloris : « Une faute d'arbitrage », lequipe.fr, 10 septembre 2009.
  51. « Domenech dévoile la liste des 23 joueurs pour le Mondial », lemonde.fr, 24 mai 2010.
  52. « Nasri et Gourcuff en meneurs, Lloris capitaine », lemonde.fr, 17 novembre 2011.
  53. « Lloris : Une grande fierté », lequipe.fr, 29 février 2012.
  54. « France-Uruguay : Lloris capitaine des Bleus », lexpress.fr, 14 août 2012.
  55. « FRANCE - NIGERIA : La France passe en quart ! (2-0) » (consulté le 26 juin 2016).
  56. « Liste des 23 : les Bleus sans Hatem Ben Arfa, avec Lucas Digne à l'Euro », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  57. « Euro - Bleus : Hugo Lloris bat le record de capitanat de Didier Deschamps » (consulté le 26 juin 2016).
  58. « Equipe de France : Hugo Lloris, l’assurance tous risques des Bleus » (consulté le 8 juillet 2016).
  59. [http://"https://www.beinsports.com/france/football/video/larret-miracle-de-lloris/294761" « L'arrêt miracle de Lloris »], sur Bein Sport, Bein Sport,
  60. [http://"https://www.20minutes.fr/sport/2303423-20180706-video-coupe-monde-2018-ouuuuh-parade-malade-lloris-face-caceres" « Coupe du monde 2018 : La parade de malade de Lloris face à Caceres »], sur 20 minutes, 20 minutes,
  61. [http://"https://www.goal.com/fr/amp/news/france-belgique-1-0-samuel-umtiti-permet-aux-bleus-de-rever-dune-/8opzxhiqvnz61gpzry7pei31m" « France 1-0 Belgique : Samuel Umtiti permet aux Bleus de rêver d'une deuxième étoile »], sur Goal.com, Goal.com,
  62. « Fiche de Hugo Lloris », sur footballdatabase.eu.
  63. (en) « Fiche de Hugo Lloris », sur national-football-teams.com
  64. a b c d et e Vincent Duluc, « Avant Tottenham-Liverpool en Ligue des champions, Hugo Lloris raconte ses finales », sur L'Équipe,
  65. « Lloris, meilleur gardien de L1 », L'Équipe, Brèves 2009.
  66. « Trophée UNFP 2010 », LFP.fr.
  67. « OL - Lloris élu sportif lyonnais de l'année », madeinfoot.com, 18 janvier 2011.
  68. « Voici la liste complète des 30 noms pour remporter le Ballon d'Or France Football 2016 », sur France Football (consulté le 11 décembre 2016).
  69. « Hugo Lloris (Tottenham) élu meilleur gardien de Londres », sur lequipe.fr, (consulté le 10 mars 2017).
  70. « Le classement complet du Ballon d'Or France Football 2018 », sur L'ÉQUIPE (consulté le 16 décembre 2018)
  71. " « Ballon d'or 2019 : Hugo Lloris (Tottenham) est 23e », sur L'Équipe,
  72. Julien Castanheira, « Trophées UNFP - Les nommés pour le titre du meilleur français à l'étranger », sur madeinfoot.com,
  73. Décret du 31 décembre 2018 portant promotion et nomination, legifrance.gouv.fr, 1er janvier 2019.
  74. a et b "20 choses à savoir sur Hugo Lloris" par Mathieu Faure, So Foot, 6 juillet 2016.
  75. a et b « Lloris, l'Aiglon qui prend son envol », ogcnice.info.
  76. a et b « Hugo Lloris », sur Les Échos, (consulté le 29 mars 2016).
  77. (en) « Champions League 2009-10, Group E », soccernet.espn.com, 11 septembre 2009.
  78. a b et c Baptiste Blanchet, « Qui est Marine, la femme de Hugo Lloris ? », sur Télérama, (consulté le 29 mars 2016).
  79. « Hugo Lloris s'est marié vendredi 6 juillet 2012 », sur Le Parisien, (consulté le 29 mars 2016).
  80. « Premier League : papa pour la troisième fois, Hugo Lloris (Tottenham) est absent à Leicester », sur L'Équipe,
  81. Puel évoque le petit frère Lloris, football.fr, 1er novembre 2012.
  82. [1]
  83. « Hugo Lloris rejoint Karim Benzema et Wayne Rooney sur la jaquette de FIFA 11 », info-utiles.fr, 10 août 2010.
  84. « Hugo Lloris entre aux Guignols ! », News de Stars, 14 juin 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :