Kevin Gameiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kevin Gameiro
05-05-2016 - Sevilla FC - FC Shakhtar Donetsk - 3-1 (26773645701).jpg
Kevin Gameiro sous les couleurs du Séville FC en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Atlético Madrid
Numéro 21
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (29 ans)
Lieu Senlis (Oise)
Taille 1,72 m (5 8)[1]
Période pro. Depuis 2005
Poste Avant-centre
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1993-1999 Drapeau : France ES Marly-la-Ville
1999-2004 Drapeau : France US Chantilly
2004-2005 Drapeau : France RC Strasbourg
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2005-2008 Drapeau : France RC Strasbourg 068 (17)
2008-2011 Drapeau : France FC Lorient 120 (56)
2011-2013 Drapeau : France Paris SG 077 (23)
2013-2016 Drapeau : Espagne Séville FC 145 (67)
2016- Drapeau : Espagne Atlético Madrid 035 (13)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2004-2005 Drapeau : France France -18 ans 002 0(0)
2007-2008 Drapeau : France France -20 ans 004 0(5)
2008-2009 Drapeau : France France espoirs 004 0(1)
2010- Drapeau : France France 012 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 21 février 2017

Kevin Gameiro, né le à Senlis (Oise), est un footballeur international français évoluant en Liga au poste d'attaquant à l'Atlético Madrid.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours en club[modifier | modifier le code]

Débuts footballistiques[modifier | modifier le code]

Kevin Gameiro est né à Senlis, dans l'Oise. Il commence sa carrière à l’Étoile Sportive de Marly-la-Ville à l'âge de six ans, club où son père a fini sa carrière. Avant d'avoir 13 ans, il choisit de rester dans sa région et rejoint l'US Chantilly. Gameiro est alors repéré par Jacky Duguépéroux, qui lui recommande de jouer pour le RC Strasbourg. En 2004, il rejoint l'équipe des jeunes du club alsacien.

RC Strasbourg[modifier | modifier le code]

Il joue son premier match professionnel le , à 18 ans et 4 mois, lors d'une défaite un à zéro contre le Paris Saint-Germain. Pour sa première titularisation, il inscrit un doublé en coupe UEFA face à l'Étoile rouge de Belgrade. Après des débuts tonitruants sous le maillot strasbourgeois, il est victime d'une rupture des ligaments croisés à la suite d'un tacle du joueur troyen Blaise Kouassi le . Cette blessure le tient éloigné des terrains pendant six mois.

Lors de la saison 2007-2008, il participe à la quasi-totalité des matches du RCS et inscrit 6 buts en championnat. Le Racing Club de Strasbourg est dans les derniers de Ligue 1 mais il joue bien et se fait mieux connaître. Gameiro est alors l'un des « chouchous » de l'exigeant public du stade de la Meinau qui apprécie sa constante débauche d'énergie.

FC Lorient[modifier | modifier le code]

Kevin Gameiro avec le FC Lorient en 2010

Au mercato d'été 2008, le RC Strasbourg redescend en Ligue 2. Le jeune attaquant est transféré au FC Lorient, maintenu en Ligue 1. Le transfert s'élève à 3 millions d'euros. À Lorient, Gameiro ne tarde pas à confirmer les espoirs placés en lui. Il devient vite l'un des atouts offensifs majeurs des Merlus, en inscrivant 11 buts et en délivrant 8 passes décisives en 37 matches de L1. Lorient connaît des difficultés mais finit bien au classement et Kevin Gameiro semble avoir fait un choix judicieux.

Lors de sa deuxième saison en Bretagne, Gameiro inscrit 17 buts en 34 matchs de L1, ce qui fait de lui le 2e meilleur buteur du championnat après Mamadou Niang (18 buts).

Le , il annonce son envie de quitter Lorient dès l'hiver qui suit[2]. Suivi par les Girondins de Bordeaux[3], il avoue être intéressé par ce challenge. Lorient serait prêt à le laisser partir si le transfert se fait avec 12 millions d'euros. Le Valence CF a fait une offre inférieure (8 millions d'euros) pour s'attacher les services de ce joueur mais le club breton ne le laissera pas partir. Il termine la saison 2010-2011 en tant que second buteur du championnat avec 22 buts marqués. C'est son plus grand nombre de buts inscrits en une saison de Ligue 1. Plusieurs clubs français mais aussi étrangers cherchent à le recruter pour la saison 2011-2012[4].

Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Kévin Gameiro sous les couleurs du PSG.

Alors courtisé par plusieurs clubs tel que le Valence CF[5], Kévin signe au Paris Saint-Germain le pour une durée de quatre ans. Le transfert avoisine les 14 millions d'euros plus divers bonus[6],[7]. Au PSG, il porte le numéro 19. Lors de la 2e journée de la Ligue 1, il ouvre le score et son compteur but à Rennes sur un centre de Jérémy Ménez (1-1). Il inscrit son premier triplé de la saison lors de la 10e journée de championnat lors d'une victoire trois buts à zéro contre l'AC Ajaccio[8],[9]. Sa première moitié de saison est somme toute raisonnable avec un total de 10 buts inscrits à la trêve. Cependant, avec le départ d'Antoine Kombouaré, conjugué à l'arrivée de Carlo Ancelotti, Kévin va perdre petit à petit sa place dans le 11 Parisien. Ancelotti lui préfère tout d'abord Guillaume Hoarau, puis un système sans véritable pointe (avec Pastore dans le rôle d'attaquant axial).

À l'aube de la saison 2012-2013, Gameiro est sur le point de quitter le club, mais Ancelotti le convainc de rester. Lors de la réception du FC Sochaux-Montbéliard au Parc des Princes pour le compte de la 7e journée du Championnat, il signe un doublé pour sa première titularisation de la saison. Lors de la réception du Stade de Reims pour le compte de la 9e journée du Championnat, il marque le seul but de la rencontre sur un centre de Maxwell. Il marque de nouveau contre Évian Thonon Gaillard (4-0), le Stade brestois (3-0) et contre leToulouse FC en Coupe de France (3-1). Le 5 mars 2013, il joue le premier match de Ligue des Champions de sa carrière lors du match retour face à Valence CF. Gameiro rentre à l'heure de jeu et, après un raid depuis le milieu de terrain où il élimine trois joueurs, laisse le ballon à Ezequiel Lavezzi pour l'égalisation qui permet à son club d'assurer son passage en quarts de finale. Le 29 mars suivant, lors la 30e journée de L1, Kevin Gameiro marque, sur un service de Zlatan Ibrahimović, l'unique but de la rencontre opposant le Paris Saint-Germain au champion de France en titre : Montpellier HSC (1-0), à la 80e minute, peu de temps après son entrée en jeu. Lors de la dernière journée de championnat contre le FC Lorient, il offre une passe décisive à Zlatan Ibrahimović avant d'inscrire un doublé en deux minutes contre son ancien club, victoire 3-1.

Séville FC[modifier | modifier le code]

Le , il s'engage en faveur du Séville FC pour environ 10 millions d'euros et une clause libératoire située à hauteur de 40 millions d'euros. La concurrence d'Ezequiel Lavezzi et Zlatan Ibrahimović ainsi que l'arrivée d'Edinson Cavani, l'ont conforté dans son choix de quitter le PSG pour aller chercher du temps de jeu ailleurs et relancer sa carrière dans l'espoir de participer à la Coupe du monde de football de 2014. Malheureusement, il se blesse à l'adducteur de la jambe gauche lors de son premier entrainement devant 500 fans venus y assister[10]. Le , au cours du match opposant le Séville FC à Malaga CF pour le compte de la 3e journée de Liga 2013-2014, Gameiro inscrit ses deux premiers buts sous les couleurs de son nouveau club, permettant à chaque fois d'égaliser, pour un score final de deux buts partout[11]. Les douzième et treizième buts de l'attaquant au cours de cette saison là ont permis au Séville FC de remporter le derby sur la pelouse du Betis (0-2). Le , Gameiro remporte la Ligue Europa aux tirs-aux-buts face au Benfica Lisbonne, c'est lui qui transforme le penalty gagnant et permet à Séville d'être sacré champion d'Europe dans le Juventus Stadium. La saison suivante, il remporte de nouveau la Ligue Europa.

Le 11 août 2015, lors d'un match de Supercoupe de l'UEFA contre le FC Barcelone, Gameiro inscrit un but sur penalty qui permet aux siens de revenir à 3-4. Néanmoins, Séville s'incline 4-5 à la suite d'un but en prolongation de Pedro[12]. À l'occasion de son centième match avec le Séville FC en septembre suivant, Gameiro marque un but lors d'un match de Liga BBVA remporté trois buts à deux face au Rayo Vallecano[13]. Le 24 octobre, Gameiro confirme un excellent début de saison en marquant un triplé à l'occasion de la 9e journée de Liga BBVA, face à Getafe. Effectivement, Gameiro aura contribué à la large victoire de son équipe 5-0 à domicile[14]. Lors de la finale de la Ligue Europa, il marque le premier but de Séville, pour égaliser après l'ouverture du score par Liverpool. Gameiro et Séville remporte finalement leurs troisièmes Ligue Europa consécutives sur le score de trois buts à un.

Atlético Madrid[modifier | modifier le code]

Le 30 juillet 2016, Kevin Gameiro rejoint officiellement l'Atlético Madrid pour quatre saisons[15]. Le transfert est estimé a 30 millions d'euros[16]. Titulaire dès la première journée de championnat, il marque sur penalty dans le temps additionnel.

Le 18 février 2017, face au Sporting Gijon, alors qu'il est entré en seconde période, Gameiro inscrit un triplé en cinq minutes et sauve son équipe qui l'emporte 4-1[17],[18]. Il dédie ce triplé à sa grand-mère, récemment décédé[19]. Cette performance met fin à une période de disette devant le but où le joueur explique avoir été « hors du coup »[20].

Parcours international[modifier | modifier le code]

Espoirs et choix[modifier | modifier le code]

Appelé de dernière minute, il se fait remarquer en inscrivant 3 buts en finale du Tournoi de Toulon le contre la Chine pour une victoire 3-1 de l'équipe de France des moins de 20 ans, tournoi pour lequel il reçoit le trophée du meilleur buteur (5 buts), et dont il est élu meilleur joueur.

Il honore sa première sélection en Équipe de France espoirs contre la République tchèque le , inscrivant un but au passage.

Étant d'origine portugaise du côté de sa famille paternelle, Kevin Gameiro est approché par le sélectionneur Carlos Queiroz pour jouer avec la Selecção vers le mois de [21]. À l'époque, le Portugal fait face à des difficultés offensives et cherche à se renforcer en attaque, dans le but de se qualifier en Afrique du Sud pour la Coupe du monde 2010. Par la suite, Kevin Gameiro déclare ne pas être intéressé : « Je n'ai pas vraiment de liens avec le pays. Moi, je me sens Français, avant tout »[22]. Malgré tout, le , dans une interview au journal portugais Record, il déclare : « si l'opportunité se présente, je pourrais peut-être prendre la nationalité portugaise »[23].

Mais l'attaquant français décide finalement de jouer pour l'équipe de France. Il est d'ailleurs par la suite sélectionné par Laurent Blanc.

En équipe de France A[modifier | modifier le code]

Alors que des quotidiens annoncent qu'il pourrait être sélectionné en équipe de France pour le match amical du mois d' face à la Norvège[24], il se blesse lors du match amical de son club contre le Stade rennais après avoir marqué un but (victoire 2-1). Il est sélectionné par Laurent Blanc en septembre suivant pour affronter la Biélorussie et la Bosnie-Herzégovine, matchs comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2012, c'est d'ailleurs lors du premier match qu'il honore sa première sélection en remplaçant Louis Saha, sorti sur blessure. Régulièrement convoqué par le sélectionneur Laurent Blanc lors de la saison 2010-2011, il a du mal à s'imposer dans le onze de départ tricolore car Karim Benzema ou Loïc Rémy lui sont préférés. Le , il est titularisé pour la première fois en équipe de France contre l'Ukraine et marque son premier but avec les bleus lors de ce même match[25]. Souvent appelé par Laurent Blanc pour les éliminatoires de l'Euro 2012, il n'est cependant pas convoqué pour participer à l'Euro 2012.

Il n'est pas convoqué par Didier Deschamps à partir d'août 2012. Non retenu parmi les 23 joueurs français sélectionnés par Deschamps pour disputer l'Euro 2016, il fait partie d'un groupe de huit réservistes présents lors de la préparation de l'équipe de France et susceptibles de remplacer un joueur sélectionné qui serait blessé[26]. Après plus de quatre années d'absence, il fait finalement son retour en équipe de France en septembre 2016 pour le début des qualifications à la Coupe du Monde 2018 suite aux forfaits d'Alexandre Lacazette. Il entre d'ailleurs en jeu contre la Biélorussie (0-0) à dix minutes de la fin à la place d'Olivier Giroud. Titulaire face à la Bulgarie en qualifications de la Coupe du monde de football de 2018 le 7 octobre 2016, il égalise en première période suite à un pénalty transformé par le Bulgare Aleksandrov, puis marque un deuxième but à la 59e minute sur un centre d'Antoine Griezmann[27].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Gameiro est un attaquant de petite taille, vif et technique. À l'aise avec le ballon, il se montre très adroit devant le but adverse. Il sait également faire preuve de sang-froid, tirant la plupart des penalties de son équipe. En plus de ses qualités de finisseur, Gameiro joue pour le collectif et apprécie donner des ballons de buts à ses coéquipiers. Sa mentalité de combattant lui permet d'accepter la concurrence et de travailler pour être titulaire.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Kevin Gameiro au 21 février 2017[28]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2005-2006 Drapeau de la France RC Strasbourg Ligue 1 8 1 1 1 2 0 0 0 0 C3 3 2 0 - - - - - - 12 5 1
2006-2007 Drapeau de la France RC Strasbourg Ligue 2 16 3 2 3 3 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 20 6 2
2007-2008 Drapeau de la France RC Strasbourg Ligue 1 34 6 3 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 36 6 3
Sous-total 58 10 6 5 5 0 2 0 0 - 3 2 0 - - - - - - 68 17 6
2008-2009 Drapeau de la France FC Lorient Ligue 1 37 11 8 2 2 0 0 0 0 - - - - - - - - - - 39 13 8
2009-2010 Drapeau de la France FC Lorient Ligue 1 35 17 6 1 0 0 4 2 0 - - - - - - - - - - 40 19 6
2010-2011 Drapeau de la France FC Lorient Ligue 1 36 22 3 3 2 0 2 0 0 - - - - - - - 5 1 0 46 25 3
Sous-total 108 50 17 6 4 0 6 2 0 - - - - - - - 5 1 0 125 57 17
2011-2012 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 34 11 2 3 2 0 1 0 0 C3 7 1 0 - - - 3 0 0 48 14 2
2012-2013 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 25 8 1 4 1 1 0 0 0 C1 3 0 0 - - - - - - 32 9 2
Sous-total 59 19 3 7 3 1 1 0 0 - 10 1 0 - - - 3 0 0 80 23 4
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 35 15 3 1 0 0 - - - C3 13 6 1 - - - - - - 49 21 4
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 26 8 2 6 5 1 - - - C3 12 4 2 0 0 0 - - - 44 17 5
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 31 16 4 6 3 1 - - - C1+C3 5+9 1+8 0+1 1 1 0 - - - 52 29 6
Sous-total 92 39 9 13 8 2 - - - - 39 19 4 1 1 0 - - - 145 67 15
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Liga 22 9 5 6 2 1 - - - C1 7 2 1 - - - 4 2 0 39 15 7
Sous-total 22 9 5 6 2 1 - - - - 7 2 1 - - - 4 2 0 39 15 7
Total sur la carrière 339 127 40 36 22 5 9 2 0 - 59 24 4 1 1 0 12 3 0 456 179 49

Liste des matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux de Kévin Gameiro
Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. Donbass Arena, Donetsk, Ukraine Drapeau : Ukraine Ukraine 1 - 1 1-4 Match amical
2. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Bulgarie Bulgarie 1 - 1 4-1 Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018
3. 4 - 1

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Club[modifier | modifier le code]

Avec le Paris Saint-Germain, il est Champion de France 2013 après avoir été vice-champion en 2012.

Parti ensuite au FC Séville, il remporte la Ligue Europa à trois reprises en 2014, 2015 et 2016. Il est également finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 2014 et 2015 et finaliste de la Coupe d'Espagne en 2016.

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe de France des moins de 20 ans, il remporte le Tournoi de Toulon 2007 et termine meilleur joueur et meilleur buteur de la compétitions avec cinq buts.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sevillafc.es/nuevaweb/equipos/jugador/2762/kevin-gameiro
  2. « Pour progresser, je dois partir » francefootball.fr, 14 décembre 2010.
  3. Kevin Gameiro une cible privilégiée pour Jean Tigana sudouest.fr, 14 décembre 2010
  4. Féry n'a « pas renoncé» à garder Gameiro lequipe.fr, 2 mars 2011
  5. Discussion avec Kevin Gameiro
  6. Kevin Gameiro au PSG psg.fr, 12 juin 2011
  7. Gameiro a signé au PSG lequipe.fr, 12 juin 2011
  8. « Le Paris SG bat Ajaccio 3 à 1 avec un triplé de Gameiro », sur opl.fr, 16 octobre 2011.
  9. « Gameiro (PSG): "Trois buts façon +Inzaghi+" », sur opl.fr, 16octobre 2011.
  10. Gameiro déjà blessé sur francefootball.fr
  11. (es) El Málaga se deja dos puntos en el Ramón Sánchez Pizjuán, sur futbol.as.com. Mis en ligne le 2 septembre 2013, consulté le 2 septembre 2013.
  12. « Barcelone remporte la Supercoupe face à Séville (5-4) après un match tendu », sur lesoir.be,‎
  13. « Match Séville FC - Rayo Vallecano - 6è journée Liga BBVA. Saison 2015/2016 », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le 27 septembre 2015)
  14. (fr) « Espagne: Kevin Gameiro inscrit un triplé contre Getafe avec le Séville FC(5-0) », sur L'Equipe.fr (consulté le 24 octobre 2015)
  15. « Agreement with Sevilla FC for the transfer of Kevin Gameiro », sur atleticomadrid.com,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  16. « Kevin Gameiro rejoint l'Atlético de Madrid », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  17. Alexis Danjon, « L'entrée en jeu de Kevin Gameiro a tout changé pour l'Atlético de Madrid », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  18. « Football. Et un triplé pour Gameiro avec l'Atlético », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎
  19. « Vidéo : Kevin Gameiro marque 3 buts en 5 minutes et dédie son triplé à sa grand-mère décédée », sur lci.fr, LCI,‎
  20. Frédéric Hermel, « Kevin Gameiro : «J'étais hors du coup» », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  21. « Gameiro ouvre la porte au Portugal », sur sofoot.com, SoFoot,‎
  22. « Portugal : Gameiro appelé par le sélectionneur ? », sur maxifoot.com, Maxifoot,‎
  23. (pt) Kevin Gameiro: « Já recusei Portugal mas agora aceitava » Record.xl.pt, 1er mai 2010
  24. Gameiro : «C'est chiant...» lequipe.fr, 25 juillet 2010
  25. Après France-Ukraine, Blanc y voit plus clair leparisien.fr, 6 juin 2011
  26. Cyril Morin, « Ben Arfa-Gameiro-Lacazette, un sacré trio d'attaque parmi les 8 réservistes », sur eurosport.fr,‎
  27. « Le duo Gameiro-Griezmann porte les Bleus face à la Bulgarie », L'Équipe (consulté le 8 octobre 2016)
  28. « Statistiques de Kevin Gameiro », sur footballdatabase.eu
  29. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdue le match.