Adrien Rabiot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Adrien Rabiot
Image illustrative de l’article Adrien Rabiot
Adrien Rabiot en mars 2018 contre la Russie.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Paris Saint-Germain
Numéro 25
Biographie
Nom Adrien Rabiot
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (23 ans)
Lieu Saint-Maurice (Val-de-Marne)
Taille 1,91 m (6 3)[1]
Période pro. 2012 -
Poste Milieu relayeur
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
2001-2003Drapeau : France US Créteil-Lusitanos
2003-2004Drapeau : France US Alfortville
2004-2008Drapeau : France US Créteil-Lusitanos
2008Drapeau : Angleterre Manchester City
2008-2009Drapeau : France Pau FC
2009-2010Drapeau : France Pôle Espoirs de Castelmaurou
2010-2012Drapeau : France Paris Saint-Germain
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2012-Drapeau : France Paris Saint-Germain2260(24)
2013 Drapeau : France Toulouse FC013 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010Drapeau : France France -16 ans002 0(0)
2011-2012Drapeau : France France -17 ans005 0(0)
2012Drapeau : France France -18 ans001 0(0)
2012-2013Drapeau : France France -19 ans020 0(4)
2014Drapeau : France France -20 ans006 0(0)
2013-2016Drapeau : France France espoirs019 0(1)
2016-Drapeau : France France006 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 5 décembre 2018

Adrien Rabiot, né le à Saint-Maurice dans le Val-de-Marne, est un footballeur international français qui évolue au poste de milieu de terrain au Paris Saint-Germain.

Professionnel depuis 2012, il a été sélectionné dans toutes les catégories de jeunes de l'équipe de France, des moins de 16 ans en 2010 aux espoirs à partir de 2013.

Le 12 mai 2016, il est sélectionné en équipe de France en tant que réserviste dans le cadre de l'Euro 2016. Deux ans plus tard, Didier Deschamps le place une nouvelle fois comme suppléant dans le cadre de la Coupe du monde de football de 2018. Cependant, il fait part à la FFF qu'il décline son statut de suppléant, ce qui soulève une polémique nationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Adrien Rabiot[2] commence le football à l'US Créteil en 2001. Il joue ensuite en 2003 à l'US Alfortville avant de revenir à l'US Créteil l'année suivante. En 2008, alors qu'il effectue un stage d'entrée à Clairefontaine, des recruteurs présents trouvent son profil intéressant. Ainsi, il signe à 13 ans avec Manchester City, mais le club anglais ne respecte pas certains des accords passés avec Adrien Rabiot[3] et après 6 mois à l'étranger, il retourne en France à Pau. Ensuite, il est admis en mai 2009 au Pôle Espoirs de Castelmaurou[4],[5]. En mai 2010, il intègre le centre de formation du PSG.

Paris Saint-Germain (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Équipes de jeunes[modifier | modifier le code]

Adrien Rabiot signe au Paris Saint-Germain à l'âge de 15 ans. Avec les catégories de jeunes, il est sacré champion de France des moins de 17 ans en 2011 face à l'Olympique de Marseille (victoire 2-1)[6] et remporte en janvier 2012 la Al-Kass Cup avec les moins de 17 ans face à la Juventus (match nul 0-0, victoire 5-4 aux tirs au but)[7]. Il inscrit trois buts au cours de cette compétition, tous face à Al-Ahly, et est désigné homme de ce match[8]. Le milieu de terrain atteint également la finale du championnat de France des moins de 19 ans face à l'AJ Auxerre le (défaite 2-1), marquant un but en demi-finale et en finale[9].

Débuts avec les professionnels et saison 2012-2013[modifier | modifier le code]

En mars 2012, Carlo Ancelotti demande à Bertrand Reuzeau, le directeur de la formation parisienne et entraîneur de l'équipe réserve, de lui envoyer quelques jeunes à l'entraînement des professionnels. Adrien Rabiot fait partie de ces joueurs et est remarqué par l'entraîneur transalpin[10]. Il s'entraîne ainsi pour la première fois avec le groupe professionnel le à l'âge de 16 ans[11]. Après avoir impressionné le technicien italien, Adrien Rabiot est retenu dans le groupe pour le match contre le FC Sochaux-Montbéliard le [12].

Dans la foulée, il signe son premier contrat professionnel avec le Paris Saint-Germain le [13]. Il prend ainsi part à la tournée du club francilien aux États-Unis et est titularisé en match amical face au FC Barcelone (match nul 2-2, défaite 1-4 aux tirs au but)[14],[15].

Le , il dispute son premier match officiel avec le Paris Saint-Germain face aux Girondins de Bordeaux, en étant titularisé au milieu de terrain aux côtés de Blaise Matuidi et Thiago Motta (match nul 0-0). Il réussit notamment 94 % de ses passes au cours de ce match[16].

Le , il participe à sa première rencontre en Ligue des Champions face au Dinamo Zagreb, en tant que titulaire (victoire 4-0)[17]. Il devient à cette occasion, à 17 ans et 7 mois, le plus jeune joueur du Paris Saint-Germain à démarrer une rencontre de ligue des champions, battant ainsi le record de 18 ans et 11 mois jusque-là détenu par Mikel Arteta[18].

Insatisfait de son temps de jeu, Adrien Rabiot est prêté sans option d’achat au Toulouse FC, le , jusqu'à la fin de la saison 2012-2013. Il comble le départ de Moussa Sissoko[19],[20]. Il dispute son premier match lors de la 24e journée de Ligue 1 face au Stade rennais (défaite 2-0)[21]. Il marque son premier but en championnat le 9 mars contre Brest (victoire 1-0)[22].

Le 12 mai 2013, face à l'Olympique lyonnais (victoire 1-0) au stade de Gerland, le PSG remporte la Ligue 1[23]. C'est une première pour Adrien Rabiot ; le club du PSG obtient, lui, un troisième titre après 1986 et 1994, soit 19 ans après le titre obtenu par la génération Ginola et Guérin[23].

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Au duel avec Matthieu Dossevi, contre Valenciennes.

Le 31 août 2013, il marque son premier but sous les couleurs du PSG lors d'une victoire 2-0 contre Guingamp. Sous les ordres de Laurent Blanc, il gagne du temps de jeu, et se retrouve de plus en plus titularisé, notamment lors des blessures de Thiago Motta.

Le 7 mai 2014, il remporte son deuxième championnat de France avec le PSG, malgré une défaite contre le Stade Rennais au Parc des Princes[24]. Le club remporte son quatrième titre et bat de nombreux records sur la saison, comme le nombre de points remportés (89), et porte à 27 le nombre de victoires dans la compétition[25].

Le 17 mai, il marque le dernier but de la saison de son club face à Montpellier (victoire 4-0).

Cette année-là, il remporte aussi la coupe de la Ligue, durant laquelle il donne la victoire à son équipe en quarts de finale à Bordeaux (1-3).

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

Mis à l'écart du groupe professionnel en début de saison 2014-2015, le club lui reproche un transfert avorté à l'AS Roma et une volonté de ne pas prolonger son contrat[26]. Après s'être réengagé jusqu'en 2019[27], il fait son retour dans le groupe parisien en novembre. Il connait sa première titularisation le 21 novembre 2014 lors du déplacement à Metz dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1 (victoire 2-3)[28].

Le 10 janvier 2015, il marque lors d'une défaite à Bastia (4-2). Le 21 février 2015, il inscrit son premier doublé sous les couleurs du PSG face à Toulouse.

Le 29 mai 2015, étant arrivé en retard à une convocation au Parc des Princes, il est sanctionné par son club et est écarté du groupe en vue de la finale de la Coupe de France face à l'AJ Auxerre[29].

Adrien Rabiot remporte donc deux trophées durant cette saison avec la Coupe de la Ligue, en plus du Championnat de France. Le club réalise, quant à lui, un quadruplé historique : il remporte le Trophée des Champions, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue et le Championnat de France de Ligue 1[30],[31]. Le titre de Ligue 1 est assuré à une journée de la fin du championnat face à Montpellier (victoire 2-1)[32].

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Contre Chelsea (à droite), en huitième de finale de Ligue des Champions.

Lors de la première journée du championnat face à Lille, il est exclu à la 28e minute après deux cartons jaunes[33]. Cependant, les parisiens parviennent à s'imposer 1 à 0 grâce à un but de Lucas. Pour ce début de saison, le PSG prend le meilleur départ en Ligue 1 depuis l'arrivée du propriétaire Qatari à la tête du club[33].

Lors de la phase de poules de Ligue des Champions, face au Real Madrid (3 novembre 2015), il entre en jeu à la place de Marco Verratti blessé à la 12e minute[34],[35]. À peine échauffé, il ne tarde pas à remporter des duels importants. Il manque de peu de tromper Keylor Navas après un enchaînement contrôle de la poitrine-reprise de volée, mais sa frappe finit sur le montant[35]. Même si les parisiens s'inclinent finalement (1-0), ce match apparaît comme l'un des plus aboutis de la saison, que ce soit pour Adrien Rabiot ou pour le PSG[34],[35].

Le 25 novembre 2015, il marque son premier but en Ligue des Champions contre Malmö FF (victoire 5-0)[36]. La saison européenne du club s'achèvera en quarts de finale contre Manchester City.

Sur le plan collectif, il gagne toutes les compétitions nationales auxquelles le club a participé, c'est-a-dire le Trophée des champions face à Lyon, la Ligue 1 avec une avance record de 31 points sur le second Lyon, la Coupe de France ainsi que la Coupe de la ligue.

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2016-2017, Rabiot devient un membre important du dispositif parisien emmené par le coach espagnol Unai Emery[37].

Lors de la douzième journée de championnat, il ouvre son compteur de but face à Rennes. Malheureusement, il se blesse à la cuisse à Lens, lors d'un match de l'Équipe de France, face à la Côte d'Ivoire (0-0)[38]. Il ne retrouve les terrains que deux mois plus tard, pour la réception de Bastia en coupe de France, contre qui il marque le deuxième but (victoire 7-0).

Titulaire lors de l'aller de la Ligue des champions face au FC Barcelone (victoire 4-0), il réalise une grosse prestation créditée d'un 8 par Eurosport et RMC Sport notamment[39] Il est aussi sur la pelouse du Nou Camp lors de la remontada du match retour (défaite 6-1).

Le 19 mars, il égalise en championnat contre Lyon (victoire 2-1). Il marque à nouveau lors de la dernière journée contre Caen (1-1). Cette saison est marquée par la déception collective, puisque le club est éliminé douloureusement en coupe d'Europe et ne remporte pas le championnat, devant se contenter des coupes nationales.

Saison 2017-2018[modifier | modifier le code]

Il lance parfaitement sa saison en gagnant le Trophée des Champions face au champion de Ligue 1 (Monaco), en marquant le but de la victoire sur une passe de son nouveau coéquipier Daniel Alves (2-1). Durant le même mois, il ouvre son compteur but en championnat face à Toulouse au Parc des Princes sur une passe de Neymar Jr[40].

Bien qu'une mésentente sur son positionnement soit relatée par les médias, Unai Emery utilise régulièrement son milieu de terrain à qui il offre de nombreuses titularisations[41]. Le 10 janvier 2018, Rabiot marque en coupe de la Ligue à Amiens (victoire 0-2). Il récidive deux semaines plus tard en coupe de France contre Guingamp (victoire 4-2).

Le 14 février 2018, il ouvre le score à Bernabéu lors du huitième de finale aller de Ligue des champions contre le Real Madrid (défaite 3-1, puis élimination après le match retour). Malgré la déception européenne, le club retrouve son rang de champion de France et réalise un nouveau quadruplé grâce à ses victoires en coupes nationales.

Saison 2018-2019[modifier | modifier le code]

Alors qu'il lui reste une année de contrat dans la capitale[42], Adrien Rabiot commence sa saison 2018-2019 avec un titre lors du trophée des champions (victoire 4-0 contre Monaco). Associé à Marco Verratti, il réalise une belle partie et délivre une passes décisive pour Ángel Di María au cours de cette rencontre[43].

Lors de la première journée de Ligue 1 contre Caen, il marque son premier but de la saison. Bien qu'il lui demande de faire un choix sur son avenir[44], le nouvel entraineur Thomas Tuchel lui fait confiance et le titularise systématiquement, faisant de lui le joueur le plus utilisé du début de saison[45].

Le , lors du Clásico à Marseille, son entraîneur le place sur le banc ainsi que Mbappé, suite à un retard du joueur lors de la causerie d'avant-match[46]. Les deux joueurs entrent finalement durant la partie et s'imposent (0-2), enchaînant une onzième victoire en autant de matchs depuis le début du championnat.

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Adrien Rabiot dispute deux rencontres avec l'équipe de France des moins de 16 ans les 26 et face aux Pays-Bas (défaite 1-2)[47] et au Portugal (victoire 4-0)[48]. La saison suivante, il apparaît cinq fois avec les moins de 17 ans, face à l'Ukraine deux fois (matches nuls 0-0 et 2-2)[49],[50], les Pays-Bas (défaite 1-0)[51], le Portugal (victoire 0-2)[52] et l'Angleterre (défaite 1-2)[53].

À la suite de son passage chez les professionnels, il est surclassé par deux fois lors de l'exercice suivant, en disputant tout d'abord une rencontre avec l'équipe de France des moins de 18 ans face à l'Autriche contre qui il ouvre le score (victoire 1-4)[54] puis en intégrant les moins de 19 ans. Il participe alors aux rencontres opposant les Bleuets à Israël (victoire 2-1)[55], à la Lettonie contre qui il inscrit le premier but de la rencontre (victoire 6-0)[56] et le Portugal (match nul 2-2)[57].

Lors du Championnat d'Europe de football des moins de 19 ans 2013, il est titulaire à chaque match. La France s'incline en finale face à la Serbie. Le 8 août 2013, il est convoqué par Willy Sagnol pour rejoindre les Espoirs en vue du match préparatoire contre l'Allemagne en vue des éliminatoires de l'Euro 2015[58].

Non retenu parmi les 23 joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro 2016, il fait partie d'un groupe de huit réservistes présents lors de la préparation de l'équipe de France et susceptibles de remplacer un joueur sélectionné qui serait blessé[59]. Le 3 novembre 2016, il est retenu dans les 23 de l'équipe de France de football par Didier Deschamps. Le 15 novembre 2016, à Lens, il obtient sa première sélection en étant titulaire face à la Côte d'Ivoire en match amical.

Le 25 mars 2017, Adrien Rabiot honore sa deuxième sélection en remplaçant de Blaise Matuidi à la 83e minute lors du match de qualification à la Coupe du monde de football contre le Luxembourg. Il honore sa quatrième sélection le 7 octobre 2017 à Sofia en Bulgarie en remplaçant N'Golo Kanté, blessé aux ischio-jambiers à la 33e minute. Il ne réalise pas un bon match, rentrant à froid sur une pelouse trempée ; il déclare ensuite qu'il a joué avec appréhension, de peur de se blesser. Néanmoins la France s'impose 1-0 dans un match important dans la course à la qualification pour la Coupe du Monde 2018.

Le 22 mai 2018, une semaine après que Didier Deschamps a annoncé la liste des joueurs retenus pour la Coupe du monde dans laquelle Adrien Rabiot est réserviste, le joueur du PSG adresse une lettre à son sélectionneur dans laquelle il expose sa décision de ne pas se mettre à la disposition de l’équipe de France en vue du Mondial[60]. Vexé, il annonce également qu'il ne souhaite plus être appelé avec les Bleus tant que Didier Deschamps sera entraîneur de la sélection[61]. Ce dernier déclare ensuite que Rabiot « a fait une énorme erreur »[62].

Le 9 octobre 2018, en marge d'un rassemblement de l'équipe de France, le président de la FFF Noël Le Graët déclare vouloir rencontrer le joueur afin de voir son état d'esprit[63].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Adrien Rabiot au 5 décembre 2018[64]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2012-2013 Drapeau de la France Toulouse FC (prêt) Ligue 1 13 1 3 - - - - - - - - - - - - - 13 1 3
Sous-total 13 1 3 - - - - - - - - - - - - - 13 1 3
2012-2013 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 6 0 0 1 0 0 1 0 0 - - - C1 1 0 0 9 0 0
2013-2014 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 25 2 0 1 0 0 2 1 0 0 0 0 C1 6 0 0 34 3 0
2014-2015 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 21 4 1 5 0 0 3 0 0 0 0 0 C1 4 0 0 33 4 1
2015-2016 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 24 1 1 6 1 0 4 1 1 1 0 0 C1 7 3 0 42 6 2
2016-2017 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 27 3 2 4 1 0 3 0 1 0 0 0 C1 5 0 1 39 4 4
2017-2018 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 33 1 5 5 1 0 3 1 0 1 1 0 C1 8 1 2 50 5 7
2018-2019 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 14 2 1 - - - - - - 1 0 1 C1 4 0 0 19 2 2
Sous-total 150 13 10 22 3 0 16 3 2 3 1 1 - 35 4 3 226 24 16
Total sur la carrière 163 14 13 22 3 0 16 3 2 3 1 1 - 35 4 3 239 25 19

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Adrien Rabiot au 27 mars 2018
Saison Sélection Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Compétition M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2016-2017 Drapeau de la France France - - - - 1 0 0 2 0 0 3 0 0
2017-2018 Drapeau de la France France Coupe du monde 2018 - - - 1 0 0 2 0 0 3 0 0
Sous-total - - - 2 0 0 4 0 0 6 0 0


Liste des matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Rabiot (portant son étendard, en haut à droite) remporte la Coupe de la Ligue 2014.

Avec le Paris Saint-Germain, Adrien Rabiot est champion de France à 5 reprises en 2013,2014, 2015, 2016 et 2018. Il remporte la Coupe de France en 2016, 2017 et 2018, le Trophée des champions en 2015, 2016, 2017, 2018 et la Coupe de la Ligue en 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

En sélection[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe de France des moins de 19 ans, Adrien Rabiot est finaliste de l'Euro en 2013 avant d'être finaliste du Festival International Espoirs de Toulon avec l'équipe de France des moins de 20 ans en 2014.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Gaucher du pied comme de la main[66], Adrien Rabiot évolue au poste de milieu de terrain en tant que milieu relayeur ou offensif[67],[68]. Ses points forts sont sa projection vers l'avant, sa relance, sa vision du jeu et son abnégation pour récupérer le ballon[8], ainsi qu’une grande qualité de frappe. La maturité dont il fait preuve à son jeune âge et sa personnalité impressionnent également[8],[10],[68],[69]. Grâce à son physique il est parfois utilisė dans un rôle de milieu défensif.

Polémiques et controverses[modifier | modifier le code]

En décembre 2012, quelques semaines après la signature de son premier contrat professionnel, il refuse d'accompagner ses coéquipiers lors du stage hivernal à Doha, sa mère et agent Véronique Rabiot ne pouvant l'accompagner au Qatar. En froid avec son entraîneur de l'époque Laurent Blanc, il sera prêté six mois à Toulouse[70].

Durant l'été 2014, Adrien Rabiot refuse de prolonger au PSG, estimant que son temps de jeu est trop faible. Sur les conseils de sa mère, il négocie avec l'AS Rome pour un transfert avoisinant les 15 M€[71]. Ayant un accord de principe avec le club romain, il reviendra sur sa décision mais ne rejouera pas avant le mois d'octobre, date à laquelle il prolonge son contrat avec le club de la capitale[33].

Le 29 mai 2015, la veille de la finale de la Coupe de France opposant le PSG à l'AJ Auxerre, Rabiot rate l'entraînement du jour ainsi que le bus pour se rendre à Saint-Denis[72]. En colère, il décide de regagner son domicile et ne participera pas à la finale du lendemain[33]. Il recevra une amende pour son retard[73].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1].
  2. « Fiche d'Adrien Rabiot », France Football (consulté le 10 février 2013).
  3. « Adrien Rabiot : « Quelque chose de grand » », sur Le Parisien, .
  4. « centre-de-formation-de-castelmaurou-jeunes-mais-pas-impatients ».
  5. L'Équipe Magazine, n° 1573 8 septembre 2012.
  6. « Adrien Rabiot est champion de France U17 ! », sur uscl.fr, (consulté le 10 février 2013).
  7. « Le PSG remporte la Al-Kass Cup U17 au Qatar », espoirsdufootball.com, 17 janvier 2012.
  8. a b et c « Qui es-tu, Adrien Rabiot ? », sur canal-supporters.com, (consulté le 10 février 2013).
  9. « AJ Auxerre Champion de France U19 2012 contre Paris SG », sur espoirsdufootball.com, (consulté le 10 février 2013).
  10. a et b « Le fabuleux destin d’Adrien Rabiot », sur sniperfoot.fr, (consulté le 10 février 2013).
  11. « Adrien Rabiot, 16 ans, avec les pros », sur espoirsdufootball.com, (consulté le 10 février 2013).
  12. « Adrien Rabiot, 17 ans, avec le PSG contre Sochaux », sur espoirsdufootball.com, (consulté le 10 février 2013).
  13. « Premier contrat professionnel pour Adrien Rabiot », sur psg.fr, (consulté le 31 janvier 2013).
  14. « Rabiot, la dernière surprise signée Ancelotti », Le 10 Sport, 5 août 2012.
  15. « PSG-Barcelone 2-2 : une soirée pleine de promesses », Le Parisien, 4 août 2012.
  16. « Rabiot, la révélation parisienne ! », football.fr, 28 août 2012.
  17. « Rabiot et Lavezzi titulaires, Pastore et Verratti sur le banc », Le Parisien, 6 novembre 2012.
  18. « Rabiot bat le record d'Arteta », sur maxifoot.fr, (consulté le 10 février 2013).
  19. « Mercato - Adrien Rabiot (PSG) prêté au TFC », sur tfc.info (consulté le 31 janvier 2013).
  20. « Adrien Rabiot prêté à Toulouse », sur psg.fr (consulté le 31 janvier 2013).
  21. « Le TFC craque sur la fin à Rennes (2-0) », sur tfc.info (consulté le 10 février 2013).
  22. Premier but en L1 pour Rabiot !, article sur footransferts.com.
  23. a et b « Lyon - PSG (0-1) : revivez la victoire du titre », sur leparisien.fr (consulté le 26 avril 2016).
  24. « VIDEOS. PSG-Rennes (1-2) : revivez le match minute par minute », sur leparisien.fr (consulté le 26 avril 2016).
  25. « Des records et la fête pour le PSG », sur L'Equipe.fr (consulté le 26 avril 2016).
  26. Rabiot sanctionné pour l'exemple
  27. Adrien Rabiot prolonge jusqu'en 2019
  28. « https://www.lesechos.fr/sport/football/sports-698328-psg-le-bonheur-de-rabiot-1067033.php », sur lesechos.fr, .
  29. « Adrien Rabiot, absent de la mise au vert, sera sanctionné ».
  30. « Ce fut plus compliqué que prévu mais le PSG tient son quadruplé historique », sur Eurosport, (consulté le 22 avril 2016).
  31. RMC SPORT, « Quadruplé national : le PSG seul dans l’histoire des grands championnats européens », sur RMC SPORT (consulté le 26 avril 2016).
  32. « Le PSG champion de la Ligue 1 », sur Le Huffington Post (consulté le 26 avril 2016).
  33. a b c et d « Le PSG débute comme jamais sous QSI : avec une victoire », sur Eurosport, (consulté le 26 avril 2016).
  34. a et b « Adrien Rabiot, déjà l'étoffe d'un titulaire ? - SO FOOT.com », sur SOFOOT.com (consulté le 26 avril 2016).
  35. a b et c « VIDEOS. Real Madrid-PSG (1-0) : Rabiot a tutoyé les étoiles », sur leparisien.fr (consulté le 26 avril 2016).
  36. « Ligue des champions : Le PSG écrase Malmö (0-5) et se qualifie pour les huitièmes de finale », sur Eurosport, (consulté le 26 avril 2016).
  37. [2], Eurosport.fr, 23 septembre 2016.
  38. Adrien Rabiot, touché à une cuisse avec les Bleus, ne pense pas pouvoir jouer à Arsenal
  39. [3], Eurosport.fr, 14 février 2017.
  40. [4], Le Parisien.fr, 29 juillet 2017.
  41. Les vérités d’Unai Emery sur le positionnement de Rabiot !
  42. pour prolonger, Rabiot ne voudrait pas plus de trois ans de contrat
  43. Le PSG remporte le Trophée des champions face à Monaco
  44. Tuchel demande à Rabiot de "faire un choix" pour son avenir
  45. Comment Tuchel parvient à impliquer tous ses joueurs
  46. Thomas Tuchel après OM-PSG : « C'est une décision disciplinaire »
  47. « France -16 ans 1 - 2 Pays-Bas -16 ans », fff.fr, 26 octobre 2010.
  48. « France -16 ans 4 - 0 Portugal -16 ans », fff.fr, 30 octobre 2010.
  49. « France -17 ans 0 - 0 Ukraine -17 ans », fff.fr, 27 septembre 2011.
  50. « Ukraine -17 ans 2 - 2 France -17 ans », fff.fr, 29 septembre 2011.
  51. « Pays-Bas -17 ans 1 - 0 France -17 ans », fff.fr, 2 février 2012.
  52. « Portugal -17 ans 0 - 2 France -17 ans », fff.fr, 4 février 2012.
  53. « France -17 ans 1 - 2 Angleterre -17 ans », fff.fr, 6 février 2012.
  54. « Autriche -18 ans 1 - 4 France -18 ans », fff.fr, 6 septembre 2012.
  55. « France -19 ans 2 - 1 Israël -19 ans », fff.fr, 11 octobre 2012.
  56. « France -19 ans 6 - 0 Lettonie -19 ans », fff.fr, 13 octobre 2012.
  57. « Portugal -19 ans 2 - 2 France -19 ans », fff.fr, 16 octobre 2012.
  58. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Sagnol-pioche-chez-les-u20/391395.
  59. Cyril Morin, « Ben Arfa-Gameiro-Lacazette, un sacré trio d'attaque parmi les 8 réservistes », sur eurosport.fr, .
  60. Ronan Folgoas, « Coupe du monde 2018 : ce que Rabiot a écrit à Deschamps », sur Le Parisien.fr, (consulté le 24 mai 2018).
  61. « Rabiot ne souhaite plus être appelé en Bleu sous Deschamps », sur Planète PSG.com, (consulté le 24 mai 2018).
  62. « Rabiot, la polémique enfle : il a fait "une énorme erreur" déclare Deschamps », Sud Ouest.fr, (consulté le 24 mai 2018).
  63. Equipe de France : Noël Le Graët veut voir Adrien Rabiot
  64. « Fiche d’Adrien Rabiot », sur footballdatabase.eu
  65. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  66. PSG - Paris Saint-Germain, « No Comment - Le zapping de la semaine with Mbappé, Thiago Silva and Kobe Bryant », (consulté le 28 octobre 2017).
  67. « Fiche d'Adrien Rabiot », psg.fr.
  68. a et b « Adrien Rabiot, la nouvelle perle de la formation parisienne », chronofoot.com, 16 juillet 2012.
  69. « Rabiot et Verratti, la nouvelle jeunesse parisienne », lemeilleurdupsg.com, 13 août 2012.
  70. Ronan Folgoas, « Adrien Rabiot, homme à failles », sur Le Parisien.fr, (consulté le 24 mai 2018).
  71. Rédaction, « Rabiot a dit oui à l'AS Rome », L'Équipe.fr (consulté le 24 mai 2018).
  72. « Sanctionné par le PSG, Rabiot est privé de la finale de Coupe de France », RTL.fr (consulté le 24 mai 2018).
  73. « Adrien Rabiot sera sanctionné financièrement par le Paris SG », Le Figaro.fr (consulté le 24 mai 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :