Diego Godín

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Godin.

Diego Godín
Image illustrative de l’article Diego Godín
Diego Godín avec l'équipe d'Uruguay en 2017.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Atlético de Madrid
Numéro 2
Biographie
Nom Diego Roberto Godín Leal
Nationalité Drapeau : Uruguay Uruguayen
Drapeau : Espagne Espagnol
Nat. sportive Drapeau : Uruguay Uruguayen
Naissance (32 ans)
Lieu Rosario (Uruguay)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. Depuis 2003
Poste Défenseur central
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Uruguay Defensor
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2003-2006 Drapeau : Uruguay CA Cerro056 0(6)
2006-2007 Drapeau : Uruguay Nacional046 0(2)
2007-2010 Drapeau : Espagne Villarreal CF116 0(4)
2010- Drapeau : Espagne Atlético de Madrid334 0(23)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2005- Drapeau : Uruguay Uruguay122 00(8)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 6 juillet 2018

Diego Roberto Godín Leal, né le à Rosario en Uruguay, est un footballeur international uruguayen évoluant au poste de défenseur central à l'Atlético de Madrid.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né à Rosario, Diego Godín commence à jouer au football à l'âge de cinq ans. Le jeune uruguayen rêve de jouer pour la Celeste, à l'instar de son idole, Enzo Fransescoli[1]. À l'âge de quinze ans, Godín quitte Rosario pour Montevideo, où il évolue avec le Defensor Sporting Club, mais l'expérience est peu convaincante. Il rejoint alors le Club Atlético Cerro, un autre club de la capitale.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Diego Godín commence sa carrière professionnelle en 2003 à l'âge de 17 ans au sein du CA Cerro[2]. Milieu offensif à son arrivée, Godín deviendra peu à peu défenseur central[1]. Ses bonnes performances lui permettent de se faire remarquer par le prestigieux club Nacional de Football, également basé dans la capitale uruguayenne.

Après une saison passé au Nacional, Godín est recruté par Villareal pour la saison 2007-2008[3]. En effet, Villareal avait besoin d'un défenseur central faute d'avoir pu garder Roberto Ayala. Godín et le Villareal atteindront la deuxième place en ligue espagnole.

En août 2010, Godín quitte Villareal pour l'Atlético de Madrid, club champion d'Europa League en titre, où il joue comme défenseur central. Godin remporte peu après son arrivée à Madrid la Supercoupe d'Europe, mais son équipe est éliminée en phases de groupe de Ligue Europa, malgré un but de Godín face à Rosenborg.

Godín est titulaire lors des victoires des Colchoneros en finale de l'Europa League 2012 et en Supercoupe d'Europe 2012 le 31 août 2012[4].

Lors de la 2013/2014, Godín et l'Atlético remportent le championnat espagnol pour la première fois depuis 18 ans. Le titre leur revient après le match nul (1-1) face au FC Barcelone lors de la dernière journée de championnat grâce à l'égalisation de Godín. L'Atlético arrivera également en finale de la Champions League le 24 mai 2014 face au Real Madrid, où Godín ouvre le score. Cependant, le Real égalise et marque trois autres buts, dont un sur pénalty suite à une faute de Godín[5].

En août 2015, Godín décide de prolonger son contrat jusqu'en 2019[6], malgré l'intérêt que lui portent d'autres clubs européens. Le 28 mai 2016, Godín et ses coéquipiers ne parviennent pas à prendre leur revanche sur le Real Madrid en finale de Champions League et s'inclinent sur pénaltys face à leur rivaux madrilènes.

Au cours de la saison 2017/18, Godín et l'Atlético terminent troisième de leur groupe en Ligue des Champions, ce qui entraine leur élimination mais aussi leur repêchage dans un autre tournoi, la Ligue Europa. L'Atlético remporte la finale de la Ligue Europa face à l'Olympique de Marseille[7], et Godín fait partie, en raison de ses bonnes prestations, des trois candidats au prix du meilleur joueur de l'Europa League (trophée en fin de compte remporté par son coéquipier Antoine Griezmann).

En août 2018, suite au départ de Gabi, Godín devient capitaine des Colchoneros. Il remporte peu après sa troisième Supercoupe de l'UEFA en battant le Real Madrid 4-2[7].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Le 26 octobre 2005, alors qu'il est âgé de 19 ans, Godín est appelé par Jorge Fossati pour sa première sélection en équipe nationale, à l'occasion d'un match amical face au Mexique[8].

En 2007, Godín est appelé par Óscar Tabárez pour participer à la Copa América. Tabárez lui donne une place de titulaire lors du premier match face au Pérou, mais confie par la suite la défense centrale à Andrés Scotti et Diego Lugano. C'est sur le banc que Godín assistera à l'élimination de son équipe en demi-finale face au Brésil[9].

Diego Godín dispute sa première Coupe du monde en 2010, après que son équipe se soit qualifié en barrages face au Costa Rica[10]. Il occupe la place de défenseur central aux côtés du capitaine uruguayen Diego Lugano. Blessé lors du dernier match de poules face au Mexique, Godín voit son équipe se qualifier pour les huitièmes de finale, une première pour l'Uruguay depuis 1990. Signe de l'efficacité de la défense uruguayenne, Godín et ses coéquipiers n'encaissent aucun but en phase de groupes[11]. Pourtant présent lors de la victoire en huitièmes, il manque les quarts de finale face au Ghana à nouveau en raison d'une blessure[12], mais dispute la demi-finale face aux Pays-Bas ainsi que le match pour la troisième place face à l'Allemagne (matchs tous deux perdus).

Godín fait partie de l'effectif uruguayen lors de la Copa América 2011. Malade, Godín ne peut disputer la plupart des matchs, ce qui n'empêchera pas son équipe de remporter le tournoi. En fin de compte, il ne jouera que deux minutes lors des derniers instants de la finale face au Paraguay[13].

La victoire en Copa América ouvre à l'Uruguay les portes de la Coupe des Confédérations 2013. Godín y joue tous les matchs, à l'exception de l'écrasante victoire face à Tahiti (score: 8-0). Il ne parvient pas à éviter l'élimination de son équipe en demi-finale face au Brésil[14].

Diego Godín aide son équipe à se qualifier à la Coupe du Monde 2014, en jouant les deux matchs de barrages face à la Jordanie[15]. Au Brésil, l'Uruguay débute très mal sa Coupe du Monde en perdant son premier match face au Costa Rica (score: 1-3). De plus, Diego Lugano, capitaine d'équipe, ne peut participer aux matchs face à l'Angleterre et l'Italie en raison d'une blessure au genou. Godín obtient donc le brassard de capitaine et occupe à présent la charnière centrale avec son coéquipier à l'Atlético Madrid, José María Giménez. La Celeste parviendra tout de même à se rattraper en battant l'Angleterre puis l'Italie. Face aux Italiens, Godín marquera l'unique but du match de la tête sur corner, qualifiant son équipe dans la foulée[16]. L'aventure s'arrêtera cependant en huitièmes suite à la défaite 2-0 face à la Colombie.

Par la suite, Godín gardera le rôle de capitaine, tandis que son coéquipier Giménez obtiendra une place de titulaire dans la défense centrale uruguayenne[17]. Les deux défenseurs font partie de l'effectif uruguayen pour la Copa América 2015. La Celeste, tenante du titre, est éliminée en quart de finale par les Chiliens, futurs vainqueurs du tournoi[18].

Titulaire lors la Copa América Centenario en 2016, Godín et l'Uruguay quitteront le tournoi à l'issue des phases de poules. C'est au cours de ce tournoi que le défenseur uruguayen effectuera son centième match en sélection nationale[19].

Après avoir aidé son équipe à se qualifier (notamment en inscrivant trois buts), Diego Godín est sélectionné par Oscar Tabarez pour participer à la Coupe du Monde 2018[20]. Avec leur défense efficace, Godín et ses coéquipiers forment la seule équipe à ne pas avoir encaissé de buts durant la phase de groupes. L'Uruguay atteindra les quarts de finale, où elle s'inclinera face à la France.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Excellent en ce qui concerne le jeu de tête, il marque plusieurs buts déterminants sur corner: l'unique but de son club le 17 mai, lors de la 38e journée de la Liga 2013/2014, entérinant le score final (1-1) permettant à l'Atlético d'être champion, le 24 mai 2014 à l'occasion de la finale de Ligue des champions où son équipe s'incline 4-1 après prolongations, ainsi que le 24 juin de la même année contre l'Italie où il marque du dos le but qui permet à l'Uruguay de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2014.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Il est le parrain de la fille d'Antoine Griezmann.

Depuis le 28 juillet 2011, il possède la nationalité espagnole[21].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Statistiques de Diego Godín au 6 mai 2017[22]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Uruguay Uruguay Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2002-2003 Drapeau de l'Uruguay CA Cerro Primera División 1 0 - 0 0 0 - - - - - - - - - - 1 0 0
2003-2004 Drapeau de l'Uruguay CA Cerro Primera División 8 0 - 0 0 0 - - - - - - - - - - 8 0 0
2004-2005 Drapeau de l'Uruguay CA Cerro Primera División 17 1 - 0 0 0 - - - - - - - 1 0 0 18 1 0
2005-2006 Drapeau de l'Uruguay CA Cerro Primera División 30 5 2 4 0 0 - - - - - - - 7 1 0 41 6 2
2006-2007 Drapeau de l'Uruguay CA Cerro Primera División - - - - - - - - - - - - - 2 0 0 2 0 0
Sous-total 56 6 2 4 0 0 - - - - - - - 10 1 0 70 7 2
2006-2007 Drapeau de l'Uruguay Nacional Primera División 26 0 0 4 0 0 - - - CL+CS 10+6 2+0 0 6 2 0 52 4 0
Sous-total 26 0 0 4 0 0 - - - - 16 2 0 6 2 0 52 4 0
2007-2008 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF Liga 24 1 1 3 0 0 - - - C3 7 0 0 10 0 0 44 1 1
2008-2009 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF Liga 31 0 2 - - - - - - C1 7 0 0 9 0 0 47 0 2
2009-2010 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF Liga 36 3 2 2 0 0 - - - C3 6 0 0 11 0 0 55 3 2
Sous-total 91 4 5 5 0 0 - - - - 20 0 0 30 0 0 146 4 5
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid Liga 25 0 0 1 1 1 - - - C3+SE 3+1 1+0 0 4 0 0 34 2 1
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid Liga 27 2 3 1 0 0 - - - C3 13 1 0 9 0 2 50 3 5
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid Liga 35 1 2 5 0 0 - - - C3+SE 1+1 0 0 13 0 0 55 1 2
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid Liga 34 4 1 5 2 0 2 0 0 C1 10 2 0 13 1 0 64 9 1
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid Liga 34 3 0 3 0 0 2 0 0 C1 9 1 0 6 0 0 54 4 0
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid Liga 31 1 1 3 0 0 - - - C1 12 0 1 9 3 0 55 4 2
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid Liga 31 3 1 5 0 1 - - - C1 10 0 0 7 1 0 53 4 2
Sous-total 217 13 8 23 3 2 4 0 0 - 60 5 1 62 5 2 366 26 13
Total sur la carrière 390 24 15 36 3 2 4 0 0 - 96 7 1 108 8 2 634 42 20

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Adversaire Score Résultats Compétitions
1. 27 mai 2006 Stade de l'Étoile rouge, Belgrade, Serbie Drapeau : Serbie Serbie 1-1 1-1 Match amical
2. 16 août 2006 Stade international du Caire, Le Caire, Égypte Drapeau : Égypte Égypte 1-0 2-0
3. 18 octobre 2006 Estadio Centenario, Montevideo, Uruguay Drapeau : Venezuela Venezuela 1-0 4-0
4. 24 juin 2014 Arena das Dunas, Natal, Brésil Drapeau : Italie Italie 1-0 1-0 Coupe du monde 2014
5. 8 octobre 2015 Estadio Hernando Siles, La Paz, Bolivie Drapeau : Bolivie Bolivie 1-0 2-0 Éliminatoires Coupe du monde 2018
6. 13 octobre 2015 Estadio Centenario, Montevideo, Uruguay Drapeau : Colombie Colombie 1-0 3-0
7. 17 novembre 2015 Estadio Centenario, Montevideo, Uruguay Drapeau : Chili Chili 1-0 3-0
8. 5 juin 2016 University of Phoenix Stadium, Glendale, États-Unis Drapeau : Mexique Mexique 1-1 1-3 Copa América Centenario

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b UEFA.com, « Godín : "Je n'aimais pas être défenseur" », UEFA.com,‎ (lire en ligne)
  2. Un petit cours de samba ? E13 – Uruguay – Diego Godin, www.toutlemondesenfoot.fr, 24 mai 2014.
  3. uefa.com, « Villarreal engage Godín - UEFA Europa League - News - UEFA.com », sur UEFA.com (consulté le 14 août 2018)
  4. (en) Karel Stokkermans, « UEFA Champions League, Europa League 2011-12 », sur www.rsssf.com (consulté le 14 septembre 2018)
  5. (en) UEFA.com, « UEFA Champions League - Real Madrid-Atlético », sur UEFA.com (consulté le 14 septembre 2018)
  6. Rédaction, « Diego Godin prolonge jusqu'en 2019 avec l'Atletico Madrid », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  7. a et b (en) Karel Stokkermans, « UEFA Champions League, Europa League 2017-18 », sur www.rsssf.com (consulté le 14 septembre 2018)
  8. « Uruguay - International Matches 2001-2005 », sur www.rsssf.com (consulté le 15 août 2018)
  9. « Copa América 2007 », sur www.rsssf.com (consulté le 14 août 2018)
  10. (en-GB) FIFA.com, « 2010 FIFA World Cup South Africa™ - Matches - Uruguay-Costa Rica - FIFA.com », sur FIFA.com (consulté le 14 août 2018)
  11. FIFA.com, « Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ - Infos - La clé de voûte Celeste - FIFA.com », www.fifa.com,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Uruguay defender Diego Godin out of Ghana tie », sur news.bbc.co.uk, (consulté le 14 août 2018)
  13. « URUGUAY - PARAGUAY », sur lequipe.fr (consulté le 14 août 2018)
  14. « Tournois FIFA Joueurs & Entraîneurs - Diego GODIN », sur FIFA.com (consulté le 14 août 2018)
  15. « Mondial 2014 : l'Uruguay, dernier qualifié », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  16. FIFA.com, « Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ - Infos - Godin, une tête qui vaut de l'or - FIFA.com », www.fifa.com,‎ (lire en ligne)
  17. FIFA.com, « Live - Copa America - FIFA.com », sur FIFA.com (consulté le 14 août 2018)
  18. « Le Chili remporte la Copa America 2015 », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  19. FIFA.com, « Triplé argentin, cauchemar brésilien et nouveau gardien », FIFA.com,‎ (lire en ligne)
  20. Rédaction, « Uruguay : Edinson Cavani et Luis Suarez dans la liste des 23 pour le Mondial », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  21. http://www.clubatleticodemadrid.com/Web/noticia/template_noticia/noticia1.php?idnoticia=26271&previo=1
  22. « Fiche de Diego Godín », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :