Gianluigi Donnarumma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gianluigi Donnarumma
Image illustrative de l’article Gianluigi Donnarumma
Gianluigi Donnarumma avec l'Equipe de l’AC Milan
Situation actuelle
Équipe Paris Saint-Germain
Numéro 99
Biographie
Nationalité Italien
Naissance (23 ans)[1],[2],[3]
Castellammare di Stabia (Italie)[1],[3]
Taille 1,96 m (6 5)[1],[2],[3]
Période pro. Depuis 2015
Poste Gardien de but[1],[2],[3]
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2003-2013 Club Napoli
2013-2015 AC Milan
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2015-2021 AC Milan251 0(0)
2021- Paris Saint-Germain046 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2014 Italie -15 ans004 0(0)
2014 Italie -16 ans003 0(0)
2014-2015 Italie -17 ans010 0(0)
2016-2017 Italie espoirs007 0(0)
2016- Italie050 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Gianluigi Donnarumma, né le à Castellammare di Stabia, est un footballeur international italien qui évolue au poste de gardien de but au Paris Saint-Germain.

Vainqueur de l'Euro 2020 avec l'équipe d'Italie, il est sacré meilleur joueur de la compétition grâce à ses excellentes performances dans le tournoi, jusqu'à la finale remportée aux tirs au but face à l'Angleterre.

Il s'engage dans la foulée librement avec le Paris Saint-Germain pour 5 ans, après six saisons à l'AC Milan, club où il a commencé sa carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Débuts et formation (2003-2015)[modifier | modifier le code]

Gianluigi Donnarumma débute le football en 2003 à l'ASD Club Napoli 1974, petit club de la municipalité de Castellammare di Stabia. Surnommé Gigio, il est le petit frère d'Antonio Donnarumma, également gardien de but de football professionnel.

En 2013, il rejoint le centre de formation de l'AC Milan.

AC Milan (2015-2021)[modifier | modifier le code]

Après avoir passé deux saisons chez les jeunes de la Primavera de l'AC Milan, et fraîchement élu meilleur gardien du championnat d'Europe des moins de 17 ans de 2015, en Bulgarie, Donnarumma est promu en équipe première par l'entraîneur serbe, Siniša Mihajlović, pour la saison 2015-2016[4]. Après avoir remporté l'Euro 2020, Donnarumma lui-même remercie Mihajlovic en déclarant: « Cet homme a changé ma vie en me donnant ma chance à 16 ans »[5],[6],[7].

En effet, il est titularisé par l'entraîneur serbe en Serie A pour la première fois le face à Sassuolo (victoire du Milan deux buts à un), à la place de l'expérimenté Diego López, auteur de quelques performances décevantes. Le portier d'à peine seize ans et huit mois devient le plus jeune gardien ayant jamais débuté en Série A[8].

Précoce et auteur d'arrêts aussi importants qu'impressionnants, il n'échappe pas à la comparaison avec l'inusable Gianluigi Buffon dès ses premières apparitions dans le championnat italien. Outre le fait qu'ils portent le même prénom, Donnarumma possède des qualités de gardien déjà matures pour son jeune âge[9]. Ses performances le hissent incontestablement en position de gardien numéro un du Milan AC, malgré le retour de blessure du titulaire habituel Diego López. En 2016, il est finaliste de la Coupe d'Italie dès sa première saison en professionnel, finale perdue contre la Juventus lors des prolongations.

La saison suivante, le portier confirme les espoirs placés en lui en réussissant des arrêts compliqués bien souvent décisifs. Son placement lors des duels, ses réflexes et sa détente exceptionnels lui permettent de prouver qu'il est déjà l'un des meilleurs gardiens du championnat italien, malgré un jeu au pied encore mauvais. Il est notamment l'artisan de la victoire contre la Juventus en Supercoupe d'italie 2016, avec un superbe arrêt lors de la séance de tirs au but face au canonnier argentin Paulo Dybala. Son talent indéniable avec une marge de progression très nette, déclenche une course à la signature entre la nouvelle équipe dirigeante du Milan AC à la suite de son rachat, qui essaie de le convaincre de prolonger son contrat au club malgré des résultats en berne, et les plus grandes écuries européennes prêtes à lui offrir un salaire mirobolant en plus des garanties sportives conformes aux exigences de son capricieux agent Mino Raiola. Ce dernier, considérant que le Milan AC avait perdu de son prestige, milite pour que Donnarumma se dirige vers un club disposant d'un effectif de meilleure qualité et qualifié de surcroît pour la Ligue des champions.

Après un été 2017 très mouvementé par des longues hésitations pour prolonger au club qui ont été extrêmement mal prises par les supporters rossoneri, lui valant de leur part le surnom temporaire de "Dollarumma", il décide finalement de rester au club de son cœur. Pour cela, le Milan AC a dû employer les gros moyens en lui offrant un salaire en or, faisant de lui, à 18 ans seulement, le gardien de but le mieux payé en Série A[10], en recrutant son frère aîné Antonio comme troisième gardien en provenance de l'Asteras Tripolis, et enfin en lui promettant le brassard de capitaine au plus vite.

Probablement perturbé par cette affaire et les nombreuses critiques qui en ont découlé, la saison qui suit ne lui vaudra pas autant d'éloges que les précédentes. Et pour cause, il s'est rendu coupable de plusieurs fautes de main pénalisantes lors de nombreux matchs décisifs. En championnat, il est grandement impliqué dans la double contre-performance contre l'Atalanta -concurrent direct aux places européennes- à l'aller[11] mais aussi au retour. En 1/8e de finale de Ligue Europa, alors que l'équipe pouvait croire à une remontée au score face à Arsenal, un arrêt non maitrisé scelle définitivement l'élimination du club. Enfin en finale de la coupe d'Italie, seul trophée auquel pouvait encore prétendre le club, deux fautes de mains fatales du gardien mèneront le club au naufrage (4-0) face à la Juventus[12]. Ceci n'enlevant rien au nombreuses autres interventions de grande classe durant cette saison 2017/2018, ces erreurs de jeunesse refroidissent néanmoins les plus grands clubs jusque-là prêts à sortir le chéquier pour parier sur lui comme titulaire.

Il s'améliore largement sur ce point dès la saison 2019, en travaillant sur une emprise de balle plus ferme et sur moins de prise de risque sur les ballons flottants. Son jeu au pied s'améliore également au fur et à mesure, doucement mais sûrement, surtout depuis une relance catastrophique face à la Sampdoria[13] qui a fait couler beaucoup d'encre et a coûté à son équipe une défaite très pénalisante pour sa quête des premières places en Serie A[14]. C'est un peu le paradoxe du jeune gardien qui, autant réalise des arrêts réflexe extraordinaires, parfois même improbables, autant se met des fois étrangement dans des situations périlleuses, comme lors de sa sortie incompréhensible de sa surface contre l'Udinese en janvier 2020[15] qui se conclut par un but encaissé dès l'entame du match.

Son contrat expirant à la fin de la saison 2020-2021, le Milan AC lui propose un renouvellement assorti d'un salaire annuel de 8 millions d'euros, soit le salaire le plus élevé du club et de la Serie A[16]. C'est insuffisant pour son agent, Mino Raiola, qui demande plutôt entre 10 et 12 millions d'euros de salaire annuel pour son protégé, ainsi qu'une commission d'agent de 20 millions d'euros. Comme un air de déjà vu, la prolongation traîne, le joueur esquive le sujet et gagne du temps, tandis que la situation se tend sévèrement avec les supporters[17]. Le Milan AC représenté par la légende du club Paolo Maldini, reste ferme sur sa politique salariale, s'impatiente des refus successifs du gardien de prolonger, de l'échéance retardée à chaque fois et finit par engager Mike Maignan tant que l'opération est faisable en prévision d'un départ qui parait de jour en jour plus inéluctable.

Paris Saint-Germain (depuis 2021)[modifier | modifier le code]

Le suspense prend fin le , juste après l'Euro 2020 dont Donnarumma est vainqueur et en même temps sacré meilleur joueur de la compétition: c'est bien les couleurs du Paris Saint-Germain qu'il va défendre désormais. En s'engageant au club de la capitale française pour une durée de cinq saisons, soit jusqu'en , il est la garantie d'une solution d'avenir à ce poste, en passant par une saine concurrence avec l'international costaricien Keylor Navas[18],[19], encore performant à 35 ans et en forme physiquement. Donnarumma porte le maillot floqué du no 50[20].

Il devra attendre la 5ème journée du championnat de cette Ligue 1 2021-2022[21] pour défendre les cages parisiennes. Sa première titularisation a lieu le , à domicile face au promu Clermont Foot 63. Environ deux semaines plus tard, il signe ses grands débuts en Ligue des champions et non des moindres, puisqu'en face c'est l'un des favoris de la compétition, Manchester City. Le PSG s'impose sur le score de 2-0 et le gardien italien se fait remarquer comme l'un des artisans de cette victoire, avec pas moins de 7 arrêts importants[22]. Impérial dans ses cages, il est à nouveau préféré par Pochettino à Keylor Navas lors des 8èmes de finales de la compétition face au Real Madrid. Si le match aller se déroule tranquillement, avec une victoire sans trop d'inquiétude du PSG 1-0, le match retour au Santiago-Bernabéu tourne rapidement au cauchemar, en particulier pour le jeune Donnarumma. Menant à nouveau au score, et alors que le match se dirigeait vers une qualification du PSG, une prise de risque du gardien italien sur un ballon au pied permet à Benzema de marquer et remotiver ses troupes[23]. Ce tournant sera le point de départ d'une nouvelle remontada qui finira par éliminer précocement le club parisien d'une compétition qu'il espérait enfin remporter. Ce douloureux épisode laissera quelques traces. En perte de confiance, Donnarumma enchaînera en Ligue 1 sur des performances mitigées contre l'AS Monaco, l'OM[24], ou encore le Racing de Strasbourg[25]. Toutefois en fin de saison, il est sacré comme meilleur gardien de Ligue 1 lors des trophées UNFP du football 2022, avec 17 matchs disputés[26].

Pour la saison 2022-2023, grâce à la nouvelle réglementation de la LFP sur les numéros de maillots, il opte pour son numéro fétiche le no 99 qu'il portait déjà au Milan AC, correspondant à son année de naissance[27].

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

En sélections jeunes (2014-2017)[modifier | modifier le code]

Le , Gianluigi Donnarumma fait ses débuts avec les espoirs italiens, face à l'Irlande, dans le cadre des qualifications pour le championnat d'Europe espoir. Il devient ainsi le plus jeune joueur de l'histoire des espoirs italiens, à seulement 17 ans et 28 jours[28].

Avec les espoirs, il participe au championnat d'Europe espoirs en 2017. Lors de cette compétition, il est le portier titulaire et son équipe se hisse jusqu'en demi-finale où elle est battue par l'Espagne (3-1)[29].

Avec les A (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Donnarumma (deuxième en partant de la droite) pendant les hymnes nationaux avec l'équipe d'Italie.

Le , Donnarumma est appelé par Giampiero Ventura, nouveau sélectionneur de l'Italie, et rejoint la «Squadra Azzurra» au détriment de Salvatore Sirigu. À 17 ans et 6 mois et 4 jours, il est le plus jeune joueur convoqué en équipe nationale depuis 1911[30]. Il dispute son premier match en sélection lors du match amical contre la France le 1er septembre suivant en entrant en jeu à la place de Gianluigi Buffon à la mi-temps. Son équipe s'incline par trois buts à un ce jour-là[31]. Il est de nouveau appelé en sélection pour les matchs de novembre et remplace une nouvelle fois Gianluigi Buffon à la mi-temps lors de la rencontre face à l'Allemagne.

En 2017, il fait de nouveau partie du groupe appelé par le sélectionneur italien Gian Piero Ventura et profite du match amical contre les Pays-Bas pour connaître sa première sélection en tant que titulaire[32].

En demi-finale de l'Euro 2020 face à l'Espagne, il se fait remarquer en stoppant le dernier tir au but espagnol face à Alvaro Morata, permettant ensuite à Jorginho d'inscrire le sien et d'envoyer les italiens en finale de la compétition. Cinq jours plus tard, il récidive, cette fois-ci en finale, en stoppant le tir au but de Jadon Sancho puis celui de Bukayo Saka, permettant à l'Italie de remporter son deuxième titres de Championnat d'Europe. À l'issue de la finale, il est élu meilleur joueur du tournoi. En octobre 2021, il est de retour au San Siro son premier match avec la Squadra Azzurra depuis l'Euro 2020 et donc son départ du Milan AC. Un accueil très hostile lui est accordé[33] par des supporters rossoneris toujours rancuniers de son départ. Il finira même ce match perdu contre l'Espagne en larmes puisqu'il a été hué et sifflé à chaque toucher de balle[34].

Fin mars 2022, à peine deux semaines après les circonstances douloureuses de l'élimination de son club, le PSG, de la ligue des champions, Donnarumma est rapidement confronté à une nouvelle désillusion avec son équipe nationale, dont il ne sera pas épargné. En effet, l'Italie se fait éliminer en barrage qualificatif pour la Coupe du monde 2022 par la modeste équipe de Macédoine du Nord, et la presse italienne pointe du doigt le gardien pour son manque de vigilance face à l'un des deux seuls tirs cadrés adverses qui a fini sa course au fond des filets[35].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Gianluigi Donnarumma au [3]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B.
2015-2016 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 30 0 1 0 - - - - - 31 0
2016-2017 Serie A 38 0 2 0 1 0 - - - 41 0
2017-2018 Serie A 38 0 4 0 - - C3 11 0 53 0
2018-2019 Serie A 36 0 2 0 1 0 C3 - - 39 0
2019-2020 Serie A 36 0 3 0 - - - - - 39 0
2020-2021 Serie A 37 0 - - - - C3 11 0 48 0
Sous-total 215 0 12 0 2 0 - 22 0 251 0
2021-2022 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 17 0 2 0 - - C1 5 0 24 0
2022-2023 Ligue 1 15 0 - - 1 0 C1 6 0 22 0
Sous-total 32 0 2 0 1 0 - 11 0 46 0
Total sur la carrière 247 0 14 0 3 0 - 33 0 297 0

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Statistiques de Gianluigi Donnarumma au
Saison Sélection Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Compétition M B M B M B M B


2016-2017 Drapeau de l'Italie Italie - - - 0 0 4 0 4 0
2017-2018 Drapeau de l'Italie Italie - - - 0 0 2 0 2 0
2018-2019 Drapeau de l'Italie Italie Ligue des nations 4 0 1 0 1 0 6 0
2019-2020 Drapeau de l'Italie Italie - - - 4 0 - - 4 0
2020-2021 Drapeau de l'Italie Italie Ligue des nations+Euro 2020 6+7 0+0 3 0 1 0 17 0
2021-2022 Drapeau de l'Italie Italie Ligue des nations 7 0 6 0 1 0 14 0
2022-2023 Drapeau de l'Italie Italie Ligue des nations 2 0 0 - 1 0 3 0
Total sur la carrière 26 0 14 0 10 0 50 0

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de Gianluigi Donnarumma (4 titres)
AC Milan (1) Paris Saint-Germain FC (2) Italie (1)

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Fiche de Gianluigi Donnarumma », sur L'Équipe.fr.
  2. a b et c « Gianluigi Donnarumma », sur footmercato.net (consulté le ).
  3. a b c d et e « Fiche de Gianluigi Donnarumma », sur footballdatabase.eu.
  4. Italie-pays de Galles Gianluigi Donnarumma, le prodige aux mains d’argent du PSG, liberation.fr, 20 juin 2021, par Damien Dole
  5. (sr) « Donaruma otkrio kako mu je Siniša Mihajlović promenio život NOVA portal », sur NOVA portal, (consulté le )
  6. « MIHA MU JE DAO ŠANSU SA 16 GODINA, A SADA JE PRVAK EVROPE: On je heroj Italije, a o karijeri mu brine kontroverzni agent », sur Mondo Portal (consulté le )
  7. (sr) informer.rs, « MIHAJLOVIĆ MU JE PROMENIO ŽIVOT! Otkriveno što je rekao Donarumi! Nikada ovo neće zaboraviti! », sur INFORMER (consulté le )
  8. « Donnarumma 'only wanted Milan' », sur football-italia.net (consulté le )
  9. « UEFA.com's weekly wonderkid: Gianluigi Donnarumma », sur uefa.com (consulté le )
  10. « Les salaires des stars en Serie A », sur sports.fr (consulté le )
  11. « L'Atalanta enfonce un peu plus Milan », sur sofoot.com (consulté le )
  12. RMC SPORT, « Les énormes bourdes de Donnarumma offrent la Coupe d'Italie à la Juventus », sur rmcsport.bfmtv.com (consulté le )
  13. « L’incroyable erreur de Donnarumma après 32 secondes de jeu contre la Sampdoria (vidéo) », sur Le Soir, (consulté le )
  14. « Milan AC : réunion de crise entre Leonardo, Maldini et Gattuso », sur Onze Mondial, (consulté le )
  15. « AC Milan: la grosse erreur de Donnarumma qui a provoqué un but face à Udinese », sur RMC SPORT (consulté le )
  16. « Rabiot 4e, les joueurs les mieux payés de la Serie A saison 2021-2022 », sur Sportune, (consulté le )
  17. « Le cas Gianluigi Donnarumma fait à nouveau polémique au Milan AC », sur Foot11.com, (consulté le )
  18. « Gianluigi Donnarumma rejoint officiellement le PSG », sur lequipe.fr,
  19. « Le PSG frappe un gros coup avec Gianluigi Donnarumma », sur footmercato.net,
  20. Xavier Béal, « PSG - Donnarumma autorisé à jouer avec un numéro interdit », sur goal.com,
  21. « Donnarumma, première réussie dans les buts du PSG », sur L'équipe.com,
  22. « PSG : brillant contre Manchester City, Donnarumma (re)lance le match des gardiens », sur LEFIGARO, (consulté le )
  23. Par Benjamin Quarez Le 9 mars 2022 à 23h07 et Modifié Le 9 Mars 2022 À 23h39, « Real-PSG (3-1) : Donnarumma, la bourde qui a tout changé », sur leparisien.fr, (consulté le )
  24. « PSG : la nouvelle disasterclass de Gianluigi Donnarumma », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  25. « Tops/Flops Strasbourg - Paris SG : Caci offre quasiment la victoire face à un Donnarumma transparent », sur LEFIGARO, (consulté le )
  26. « Trophées UNFP : Gianluigi Donnarumma nommé meilleur gardien de Ligue 1 », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  27. J. Au., « PSG: Donnarumma récupère son numéro fétiche grâce au nouveau règlement », RMC Sport,
  28. « Gigi Donnarumma bat un record de précocité », sur Calciomo.fr,
  29. « Statistiques avec les espoirs », sur transfermarkt.fr
  30. « Verratti est là, pas Sirigu », sur L'équipe.com,
  31. « Feuille du match Italie - France », sur transfermarkt.fr
  32. « Italie, première titularisation pour Donnarumma », sur Goal.fr,
  33. « Des banderoles insultantes pour le retour de Gianluigi Donnarumma à Milan », sur L'Équipe (consulté le )
  34. « Donnarumma, insulté par son public, finit en larmes dans les vestiaires », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  35. « En Italie, Donnarumma fait face à de sévères critiques », sur Foot11.com, (consulté le )
  36. « Gianluigi Donnarumma élu meilleur joueur de l'Euro 2021 », sur lequipe.fr,
  37. « Le onze officiel de l'Euro a été dévoilé ce mardi matin par l'UEFA. On y retrouve notamment cinq Italiens et trois Anglais. », sur L'équipe.fr,
  38. « Gianluigi Donnarumma (PSG) élu meilleur gardien de Ligue 1 aux trophées UNFP », sur lequipe.fr, (consulté le )
  39. « L'équipe type de la saison de Ligue 1 aux trophées UNFP avec un trio d'attaque Terrier-Ben Yedder-Mbappé », sur lequipe.fr, (consulté le )
  40. (en) « Gianluigi Donnarumma honored ! », IFFHS,
  41. (it) Site officiel du Président de la République italienne, « Mattarella ha conferito onorificenze motu proprio ai giocatori e allo staff della Nazionale vincitrice del campionato europeo », sur Quirinale.it, (consulté le ).
  42. (it) « Azzurri campioni e... cavalieri! Da Mattarella onorificenze a tutta la squadra », sur Gazzetta.it, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :