Gianluigi Donnarumma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donnarumma.

Gianluigi Donnarumma
Image illustrative de l’article Gianluigi Donnarumma
Donnarumma sous les couleurs du Milan AC en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AC Milan
Numéro 99
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance (20 ans)[1],[2],[3]
Lieu Castellammare di Stabia (Italie)[1],[3]
Taille 1,96 m (6 5)[1],[2],[3]
Période pro. 2015
Poste Gardien de but[1],[2],[3]
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
2003-2013Drapeau : Italie Club Napoli
2013-2015Drapeau : Italie AC Milan
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2015- Drapeau : Italie AC Milan173 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2014 Drapeau : Italie Italie -15 ans 004 0(0)
2014Drapeau : Italie Italie -16 ans003 0(0)
2014-2015 Drapeau : Italie Italie -17 ans 010 0(0)
2016- Drapeau : Italie Italie espoirs 003 0(0)
2016- Drapeau : Italie Italie 016 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 16 novembre 2019

Gianluigi Donnarumma, est né le à Castellammare di Stabia en Italie, il est un footballeur international italien évoluant au poste de gardien de but au sein du club de l'AC Milan.

Surnommé Gigio, il est le petit frère de Antonio Donnarumma, également gardien de but professionnel de l'AC Milan.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

AC Milan (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Après avoir passé deux saisons chez les jeunes de la Primavera de l'AC Milan, et fraîchement élu meilleur gardien du championnat d'Europe des moins de 17 ans en Bulgarie, Donnarumma est promu en équipe A par Siniša Mihajlović pour la saison 2015-2016.

Il est titularisé par l'entraîneur serbe en Serie A pour la première fois le 25 octobre 2015 à la place de l'expérimenté Diego López, coupable d'erreurs qui ont conditionné le mauvais début de saison de l'équipe. Face à Sassuolo, (victoire du Milan deux buts à un), le portier de 16 ans et 8 mois devient le plus jeune gardien à débuter en Série A[4]. Suite à la tendinite de son homologue espagnol, il conservera dès lors sa place de titulaire.

Précoce, auteur d'arrêts de plus en plus importants, il n'échappera pas dès ses premières apparitions dans le championnat italien, à la comparaison avec l'inusable Gianluigi Buffon. Outre le fait qu'ils portent le même prénom, Donnarumma possède des qualités de gardien déjà impressionnantes pour son jeune âge[5]. Ses performances le hissent incontestablement en position de gardien numéro un du Milan AC, malgré le retour e blessure de l'habituel titulaire au poste. Il est finaliste de la Coupe d'Italie dès sa première saison en professionnel, finale perdue contre la Juventus lors des prolongations.

La saison suivante, le portier confirme les espoirs placés en lui en réussissant des arrêts aussi compliqués que décisifs. Son placement lors des duels, ses réflexes et sa détente exceptionnels lui permettent de prouver qu'il est déjà l'un des meilleurs gardiens du championnat italien. Il est notamment l'artisan de la victoire contre la Juventus en Supercoupe d'Italie, avec un superbe arrêt lors de la séance de tirs au but face au canonnier argentin Paulo Dybala. Son talent indéniable avec une marge de progression très nette, déclenche une course à la signature entre la nouvelle équipe dirigeante du Milan AC suite à son rachat, qui essaie de le convaincre de prolonger son contrat au club malgré des résultats en nette baisse, et les plus grandes écuries européennes prêtes à lui offrir un salaire mirobolant en plus des garanties sportives exigées par son capricieux agent Mino Raiola. Ce dernier considérant que le Milan AC avait perdu de son prestige, il milite pour que Donnarumma se dirige vers un club disposant d'un meilleur effectif et qualifié de surcroît pour la Ligue des champions.

Après un été 2017 mouvementé par ses hésitations qui ont été très mal prises par les supporters et lui ont valu temporairement le surnom de "Dollarumma", il décide finalement de rester au club de son cœur. Pour cela le Milan AC a dû lui offrir un salaire en or faisant de lui, à 18 ans seulement, le gardien de but le mieux payé en Série A[6], recruter son frère aîné Antonio comme troisième gardien en provenance de l'Asteras Tripolis, et enfin lui promettre un futur brassard de capitaine.

La saison qui suit ne lui vaudra pas autant d'éloges que les précédentes, et pour cause, plusieurs fautes de main intervenant à des moments décisifs de la saison. En championnat, il est grandement impliqué dans la double contre-performance contre l'Atalanta -concurrent direct aux places européennes- à l'aller[7] et au retour. En 1/8e de finale de Ligue Europa, alors que l'équipe pouvait croire à une remontée au score face à Arsenal, un arrêt non maitrisé scelle définitivement l'élimination du club. Enfin en finale de la coupe d'Italie, seul trophée auquel pouvait encore prétendre le club, deux fautes de mains décisives du gardien mèneront le club au naufrage 4-0 face à la Juventus[8]. Ceci n'enlevant rien à certaines autres interventions de grande classe durant cette saison 2017/2018, ces erreurs de jeunesse refroidissent néanmoins les plus grands clubs étant encore prêts à parier sur lui comme titulaire.

Équipe nationale (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Le 24 mars 2016, Gianluigi Donnarumma fait ses débuts avec les espoirs italiens, face à l'Irlande, dans le cadre des qualifications pour le championnat d'Europe espoir. Il devient ainsi le plus jeune joueur de l'histoire des espoirs italiens, à seulement 17 ans et 28 jours.

Le 27 août 2016, Donnarumma est appelé par Giampiero Ventura, nouveau sélectionneur de l'Italie, et rejoint la « Squadra Azzurra » au détriment de Salvatore Sirigu. À 17 ans et 6 mois, il est le plus jeune joueur convoqué en équipe nationale depuis 1911[9]. Il dispute son premier match en sélection lors du match amical contre la France le 1er septembre suivant en entrant en jeu à la place de Gianluigi Buffon à la mi-temps. Il est de nouveau appelé en sélection pour les matchs de novembre et remplace une nouvelle fois Gianluigi Buffon à la mi temps lors de la rencontre face à l'Allemagne.

En 2017, il fait de nouveau partie du groupe appelé par le sélectionneur italien et profite du match amical contre les Pays-Bas pour connaître sa première sélection en tant que titulaire.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Gianluigi Donnarumma au 13 octobre 2019[3]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Italie Italie Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2015-2016 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 30 0 1 0 - - - - - - - 31 0
2016-2017 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 38 0 2 0 1 0 - - - 4 0 45 0
2017-2018 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 38 0 4 0 - - C3 11 0 2 0 55 0
2018-2019 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 36 0 2 0 1 0 C3 0 0 6 0 45 0
2019-2020 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 6 0 0 0 - - - - - 3 0 9 0
Total sur la carrière 148 0 9 0 2 0 - 11 0 15 0 185 0

Liste des matches internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 

Drapeau : Italie AC Milan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Fiche de Gianluigi Donnarumma », sur L'Équipe.fr.
  2. a b et c « Gianluigi Donnarumma », sur footmercato.net (consulté le 7 août 2017).
  3. a b c d et e « Fiche de Gianluigi Donnarumma », sur footballdatabase.eu.
  4. « Donnarumma 'only wanted Milan' », sur football-italia.net (consulté le 10 février 2016)
  5. « UEFA.com's weekly wonderkid: Gianluigi Donnarumma », sur uefa.com (consulté le 10 février 2016)
  6. « Les salaires des stars en Serie A », sur Sports.fr (consulté le 1er juin 2018)
  7. « L'Atalanta enfonce un peu plus Milan », sur SOFOOT.com (consulté le 1er juin 2018)
  8. RMC SPORT, « Les énormes bourdes de Donnarumma offrent la Coupe d'Italie à la Juventus », sur RMC SPORT (consulté le 1er juin 2018)
  9. Verratti est là, pas Sirigu
  10. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe d'Italie a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :