Dayot Upamecano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dayot Upamecano
Image illustrative de l’article Dayot Upamecano
Upamecano avec le RB Leipzig en 2020.
Situation actuelle
Équipe Bayern Munich
Numéro 2
Biographie
Nom Dayotchanculle Oswald UpamecanoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Française
Naissance (25 ans)
Évreux (France)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 2015-
Poste Défenseur central
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2004-2007 Vaillante Sports Angers
2008-2009 FC De Prey
2009-2013 Évreux FC 27
2013-2015 Valenciennes FC
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2015-2017 RB Salzbourg 023 0(0)
2015-2016 FC Liefering 016 0(0)
2017-2021 RB Leipzig 154 0(4)
2021- Bayern Munich 111 0(3)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2014 France -16 ans 003 0(0)
2014-2015 France -17 ans 012 0(0)
2015-2016 France -18 ans 010 0(1)
2016-2017 France -19 ans 006 0(0)
2018-2021 France espoirs 016 0(1)
2020- France 018 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Dayot Upamecano, né le à Évreux (Eure), est un footballeur international français qui évolue au poste de défenseur dans l'équipe du Bayern Munich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Dayot Upamecano[1] naît le 27 octobre 1998 à Évreux. Il est issu d'une famille originaire de Guinée-Bissau. Son prénom lui est donné par ses parents en hommage à un arrière-grand-père, roi du village de Guinée-Bissau dont sa famille est originaire[2]. Il a quatre sœurs et un petit frère[3]. À quinze ans, il suit des séances d'orthophonie pour surmonter des troubles de dyslexie et de bégaiement, à l'origine d'une grande timidité et de certaines difficultés à s'exprimer[2].

Enfant il vivra 5 ans à Angers et débutera le football, jouant au club de La Vaillante entre ses 6 et 10 ans[4]. De retour à Évreux, sa famille vit dans le quartier de la Madeleine et Dayot joue dans les catégories U13-U15 au Évreux Football Club 27[5], peu après la création de ce club, issu de la fusion en 2009 entre les deux principaux clubs de la ville: le club historique, l'Évreux AC et le club de la Madeleine, l'ALM Évreux. Ce dernier a formé plusieurs joueurs internationaux français : Bernard Mendy, Mathieu Bodmer, Steve Mandanda et Ousmane Dembélé. Il y joue avec Just Kwaou-Mathey, futur champion français de 110 mètres haies[6].

Il poursuit sa formation au Valenciennes FC (chez les moins de 17), Upamecano marche sur la pointe des pieds, sans faire de bruit. « Il était très effacé, très introverti […] il n'était pas du genre à faire la fête au village comme les ados de son âge. Et sur le terrain, il avait un autre visage, il gagnait tous les duels. », raconte Madjid Belhouari, alors responsable pédagogique des jeunes Valenciennois[7].

Upamecano est sélectionné en équipe nationale pour la phase finale de l'Euro des moins de 17 ans 2015, remporté par les Bleuets.

Révélation au Red Bull Salzbourg (2015-2017)[modifier | modifier le code]

En juillet 2015, il signe au Red Bull Salzbourg[8] pour 2,2 millions d'euros avant d'être prêté dans la foulée au FC Liefering, club appartenant au même propriétaire, le groupe autrichien Red Bull et qui évolue en D2 autrichienne[9]. Il y joue ses premiers matches en professionnel lors de la saison 2015-2016.

Il revient au Red Bull Salzbourg en première division autrichienne pour la saison 2016-2017 où il s'impose rapidement[10].

Confirmation au RB Leipzig (2017-2021)[modifier | modifier le code]

En , il quitte Salzbourg pour rejoindre le club allemand du RB Leipzig (pour 10 millions d'euros) qui appartient également à la société Red Bull[11]. Il joue son premier match pour Leipzig le lors d'une rencontre de Bundesliga face au Borussia Dortmund. Il est titularisé lors de cette rencontre perdue par les siens sur le score de un but à zéro[12]. Upamecano participe à une dizaine de matchs jusque la fin de la saison. Le 9 février 2018, il inscrit son premier but professionnel lors d'une victoire à domicile (2-0) face au FC Augsbourg. En 2020, il parvient à se hisser avec ses coéquipiers en demi-finale de ligue des champions, première historique pour son club.

Sous la direction de Ralph Hasenhüttl, son entraîneur, Upamecano s'installe régulièrement dans le onze de départ du RB Leipzig lors de la saison 2017-2018, généralement associé au capitaine Willi Orban. En 2018 il est l'un des 20 finalistes du Golden Boy Award, que le journal sportif italien Tuttosport attribue chaque année au meilleur joueur U21 du monde[13].

Alors qu'il est courtisé par plusieurs clubs européens à l'été 2020, Upamecano prolonge son contrat avec le RB Leipzig le 31 juillet 2020, le liant avec le club jusqu'en 2023[14].

Bayern Munich (depuis 2021)[modifier | modifier le code]

Le , le Bayern Munich paye la clause libératoire de 40 millions d'euros au RB Leipzig et permet à Upamecano de rejoindre le club le [15],[16]. Il joue son premier match avec le Bayern le , lors de la première journée de la saison 2021-2022 de Bundesliga face au Borussia Mönchengladbach. Il est titularisé, les deux équipes se neutralisent ce jour-là (1-1)[17].

En sélection[modifier | modifier le code]

Après avoir joué dans toutes les équipes de France jeunes de 2014 à 2020 (des moins de 16 ans aux espoirs), il est sélectionné par Didier Deschamps en équipe de France A le , pour affronter la Suède et la Croatie dans le cadre de la Ligue des nations[18]. Il est titulaire en défense avec Raphaël Varane et Presnel Kimpembe dans un 3-5-2[19], lors du premier match face à la Suède, où les Bleus l'emportent 1-0 au Friends Arena de Solna[20].

Le 8 septembre 2020, il inscrit son premier but de la tête lors d'un corner, pour son deuxième match en sélection avec l'équipe de France, contre la Croatie (4-2)[21].

Dayot Upamecano fait partie des 26 joueurs de l'équipe de France sélectionnés pour disputer la Coupe du monde de football 2022 au Qatar. Régulièrement titulaire lors de cette compétition, il tombe cependant malade avant la demi-finale face au Maroc et est alors remplacé par Ibrahima Konaté pour cette rencontre[22].

Upamecano fait son retour dans le onze de Deschamps pour la finale face à l'Argentine de Messi qui se montrent particulièrement dangereux. Au terme de nombreuses combinaisons inspirées, entre Messi et Lautaro Martinez notamment, Upamecano a permis à la France de ne pas sombrer par toute sa classe défensive. Des interventions salvatrices qui n'ont pu empêcher le sacre argentin aux tirs au but.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Dayot Upamecano au [23]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
France Total
Division M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B.
2015-0000 Drapeau de l'Autriche Red Bull Salzbourg Bundesliga 2 0 - - - - - - - - - 2 0
2015-2016 Drapeau de l'Autriche FC Liefering (prêt) Erste Liga 16 0 - - - - - - - - - 16 0
2016-0000 Drapeau de l'Autriche Red Bull Salzbourg Bundesliga 15 0 1 0 - - C1+C3 1+4 0+0 - - 21 0
Sous-total 17 0 1 0 - - - 5 0 0 0 23 0
0000-2017 Drapeau de l'Allemagne RB Leipzig Bundesliga 12 0 - - - - - - - - - 12 0
2017-2018 Bundesliga 28 3 2 0 - - C1+C3 5+6 0 - - 41 3
2018-2019 Bundesliga 15 0 3 0 - - C3 4 0 - - 22 0
2019-2020 Bundesliga 28 0 2 0 - - C1 8 0 - - 38 0
2020-2021 Bundesliga 29 1 5 0 - - C1 7 0 3 1 44 2
Sous-total 112 4 12 0 - - - 30 0 3 1 157 5
2021-2022 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 30 1 1 0 1 0 C1 7 0 3 0 42 1
2022-2023 Bundesliga 29 0 3 1 1 0 C1 10 0 9 1 52 2
2023-2024 Bundesliga 21 1 - - 1 0 C1 7 0 3 0 32 1
Sous-total 80 2 4 1 3 0 - 24 0 15 1 126 4
Total sur la carrière 224 6 17 1 3 0 - 59 0 18 2 321 9

Liste des matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

RB Salzbourg (4) RB Leipzig (0) Bayern Munich (4)

En sélection[modifier | modifier le code]

Équipe de France -17 ans (1) Équipe de France (1)

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arnaud Tulipier, « Un beau bouquet de bleuets », France Football, no 3625,‎ , p. 36
  2. a et b Timothé Crépin, « Dayot Upamecano (RB Leipzig), la douce puissance », sur France Football (consulté le )
  3. « Dayot Upamecano : « J'ai toujours eu un corps d'adulte » », sur SOFOOT.com (consulté le )
  4. "VIDEO. Coupe du Monde : À Angers, Dayot Upamecano fait la fierté du club de la Vaillante" par Valentin Pasquier et Jeremy Armand, France 3 Pays de Loire, 14 décembre 2002
  5. "Dayot Upamecano, une pépite du football européen made in Evreux" sur footnormand.fr
  6. Anthony Hernandez, « Championnats du monde d’athlétisme : Just Kwaou-Mathey, le hurdler français que l’on n’attendait pas », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. « Coupe du monde 2022 : « son plaisir, c’était le jeu », l’éclosion de Dayot Upamecano à Valenciennes », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  8. « Upamecano à Salzbourg », sur lequipe.fr,
  9. « Salzbourg : Upamecano engrange de l’expérience en D2 », sur foot U21,
  10. Promis, ces treize mecs vont percer en 2017, 1er janvier 2017, par Maeva Alliche, Maxime Brigand, Kevin Charnay, Régis Delanoë, Ali Farhat, Steven Oliveira et Matthieu Pécot
  11. « Le Français Dayot Upamecano à Leipzig », sur lequipe.fr,
  12. « Feuille du match Borussia Dortmund - RB Leipzig », sur transfermarkt.fr.
  13. (de) « Golden Boy Award 2018: Die 20 Kandidaten für das Finale », sur spox.com,
  14. (en) « Arsenal dealt major transfer blow as Dayot Upamecano signs new RB Leipzig contract extension », sur talksport.com,
  15. (de) « FC Bayern verpflichtet Dayot Upamecano », sur fcbayern.com,
  16. « Dayot Upamecano transféré du RB Leipzig au Bayern Munich, c'est officiel », sur lequipe.fr,
  17. « Feuille du match Borussia Mönchengladbach - Bayern Munich », sur transfermarkt.fr
  18. « Équipe de France : Didier Deschamps rappelle Rabiot et convoque pour la première fois Aouar, Camavinga et Upamecano », sur L'Équipe,
  19. A. Bo., « Suède-France, les compos: Upamecano fait sa première, Rabiot de retour », sur RMC Sport,
  20. N. G., « Ligue des nations : un slalom de Kylian Mbappé permet aux Bleus de s'imposer en Suède », sur L'Équipe,
  21. « Équipes de France - France-Croatie, un air de déjà vu (4-2) », sur fff.fr (consulté le )
  22. H. De., L. T. D. D., V. G., « La compo des Bleus contre le Maroc : sans Upamecano ni Rabiot, Fofana et Konaté titulaires », sur L'Équipe, .
  23. « Fiche de Dayot Upamecano », sur transfermarkt.fr
  24. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  25. (en) « Team of the Tournament », sur uefa.com
  26. « L'Équipe de la Saison en UEFA Champions League », sur uefa.com
  27. (en) « ESM reveal Team of the Year for 2019/20 », sur Marca.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :