Aller au contenu

Randal Kolo Muani

Cette page est semi-protégée.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Randal Kolo Muani
Image illustrative de l’article Randal Kolo Muani
Kolo Muani avec le FC Nantes en 2020.
Situation actuelle
Équipe Paris Saint-Germain
Numéro 23
Biographie
Nom Randal Kolo Muani
Nationalité Congolaise
Française (depuis le 3 Septembre 2008)
Nat. sportive Française
Naissance (25 ans)
Bondy, France
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. Depuis 2018
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2004-2009 FC Villepinte
2009-2011 Tremblay FC
2011-2015 Garges FC
2015-2018 FC Nantes
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2018-2022 FC Nantes 087 (23)
2019-2020 US Boulogne 015 0(3)
2022-2023 Eintracht Francfort 050 (26)
2023- Paris Saint-Germain 039 0(9)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2020-2021 France espoirs 007 0(1)
2021-2022 France olympique 004 0(1)
2022- France 018 0(4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Randal Kolo Muani, né le à Bondy (Seine-Saint-Denis), est un footballeur international français qui joue au poste d'avant-centre au Paris Saint-Germain.

Biographie

Né à Bondy, dans le département français de Seine-Saint-Denis[1], Randal Kolo Muani est issu d'une famille congolaise. Il grandit à Villepinte[2]. Il acquiert la nationalité française le 3 septembre 2008, par l'effet collectif attaché à la naturalisation de ses parents[3].

Carrière en club

Débuts professionnels au FC Nantes (2018-2019)

Passé par plusieurs clubs de la région parisienne, Randal Kolo Muani arrive à Nantes en 2015[1].

Vu comme un grand espoir du centre de formation nantais, il doit patienter plusieurs saisons avant de faire ses débuts professionnels. Figurant sur la feuille de match dès la saison 2016-2017, sous les ordres de Sérgio Conceição, il doit attendre un match du contre Saint-Étienne pour entrer en jeu sous les ordres de Vahid Halilhodžić et connaître la Ligue 1[1],[2].

Il connaît quelques semaines plus tard sa première titularisation lors du derby face au SCO d'Angers[4].

Il passe deux essais en Italie, dans les clubs de Cremonese et Vicenza, sans que cela ne débouche sur un contrat professionnel[2].

Prêt à l'US Boulogne (2019-2020)

Mais malgré ces premières minutes en pro lors de la saison 2018-19, Kolo est prêté la saison suivante à l'US Boulogne afin de gagner en temps de jeu[1].

Avec le club de Boulogne-sur-Mer, malgré un début de saison marqué par deux exclusions et huit matchs de suspensions[2], alors que le jeune bondynois découvre la rugosité du championnat de National, il s'impose comme titulaire et élément central de son équipe[1],[5]. Parfaitement intégré dans le groupe boulonnais, Randal Kolo Muani s'illustre d'abord comme un joueur faisant les efforts pour le collectif[5], avant de soigner également ses statistiques avec 3 buts et 5 passes décisives lors d'une saison à la fin précoce[1].

Retour à Nantes (2020-2022)

De retour à Nantes, Kolo Muani impressionne le nouveau staff dès la préparation, et malgré un test positif au Covid-19 qui lui fait manquer la première journée du championnat, il s'impose comme titulaire au poste d'avant-centre (malgré la concurrence des plus aguerris Renaud Emond et Kalifa Coulibaly)[1],[6]. Si le FC Nantes ne fait pas un bon début de saison et que le jeune attaquant ne parvient pas encore à marquer (deux buts lui sont refusés après appel à l'assistance vidéo), ses performances n'en sont pas moins remarquées, lui valant sa convocation en équipe de France espoirs[7],[8].

Si la saison du FC Nantes continue à être marquée par les turbulences, avec trois changements d'entraîneur, il conserve sa place de titulaire tout du long[9], s'illustrant le avec une des performances les plus remarquées de la 29e journée de Ligue 1[10],[11],[12],[13] et du week-end européen[14],[15],[16]: il est l'acteur central de la victoire 2-1 de Nantes chez le Paris SG, provoquant ce qui semblait être un penalty pour son équipe, il marque ensuite le but de l'égalisation et délivre la passe décisive qui permet à Moses Simon d'achever la remontée des Canaris[17],[18].

Vainqueur de la Coupe de France 2022 avec le FC Nantes et artisan de la bonne saison du club avec treize buts et six passes décisives, Kolo Muani est en fin de contrat en juin 2022 avec les Canaris.

Départ à l'Eintracht Francfort (2022-2023)

Malgré les propositions de prolongation de la part des dirigeants nantais, le joueur choisit de signer librement avec l'Eintracht Francfort, futur vainqueur de la Ligue Europa[19]. Cette décision prise en cours de saison lui attire les critiques de son ex-président Waldemar Kita[20].

Randal Kolo Muani inscrit son premier but en Bundesliga lors de la défaite 6 à 1 face au Bayern Munich[21] pour le compte de la première journée de championnat. De plus, il participe à la rencontre de Supercoupe de l'UEFA perdue 2 à 0 face au Real Madrid[22]. Kolo Muani devient alors le buteur titulaire de l'Eintracht et se montre régulièrement décisif en Bundesliga[23]. Il inscrit en octobre 2022 le premier but de sa carrière en Ligue des Champions face à l'Olympique de Marseille[24]. Il marque finalement quinze buts et délivre quatorze passes décisives en Bundesliga (deuxième meilleur buteur et deuxième passeur du championnat) et termine meilleur buteur de la coupe d'Allemagne avec six buts[25]. Ses performances attirent l'œil de grands clubs européens tels que le Bayern Munich ou le Paris Saint-Germain[26].

Retour en France au Paris Saint-Germain (2023-)

Après de nombreuses spéculations autour de son avenir, allant même jusqu’à refuser de jouer pour le club allemand, désireux de quitter le club, le , il quitte l'Eintracht Francfort pour un montant de 90 millions d'euros bonus compris et s'engage avec le Paris Saint-Germain où il signe un contrat de 5 ans[27].

Le 24 septembre, il ouvre son compteur de but avec le PSG, lors du Classique contre l'Olympique de Marseille, but entaché d'une position de hors-jeu claire et évidente[28]. ; il délivre même une passe décisive pour Gonçalo Ramos en fin de match, soldant le score sur un 4-0 dans un match où le premier but n'est pas valable (simulation d'Mbappé qui donne coup-franc) au même titre que le second qu'il marque donc[28].

Carrière en sélection

Premières sélections chez les espoirs et aux jeux olympiques

Kolo Muani est convoqué une première fois en équipe de France espoirs par Sylvain Ripoll en pour les matchs de qualification à l'Euro espoirs 2021[8],[29],[2].

Le , il est retenu dans la liste des vingt-et-un joueurs français sélectionnés par Sylvain Ripoll pour disputer les Jeux olympiques d'été de 2020 qui se déroulent à l'été 2021 au Japon[30]. Il joue son premier match en équipe de France olympique le , remplaçant André-Pierre Gignac à la 69e minute d'un match amical contre la Corée-du-Sud, il marque le premier but français (victoire 2-1)[31].

Arrivée dans l'équipe première en 2022

En mai 2022, pour la première fois de sa carrière, il est présélectionné en équipe de France A par Didier Deschamps[32].

Le , il est appelé pour la première fois en équipe de France, pour les matchs de groupe de Ligue des nations contre l'Autriche et le Danemark[33].

Le 22 septembre 2022, il joue son premier match, en entrant en jeu à la place de Kylian Mbappé, contre l'Autriche (victoire 2-0), puis joue son deuxième match, le 25 septembre 2022, en entrant en jeu à la place d'Antoine Griezmann, contre le Danemark (défaite 2-0).

Coupe du monde 2022

Le 16 novembre 2022, alors qu'il se trouve au Japon en tournée avec son équipe, il est appelé dans le groupe sélectionné pour disputer sa première Coupe du monde, pour pallier le forfait sur blessure de Christopher Nkunku[34].

Au cours de la compétition, il joue la dernière rencontre de la phase de groupes face à la Tunisie en tant que titulaire alors que l'équipe de France est déjà qualifiée pour les huitièmes de finale et que Didier Deschamps en profite pour faire jouer plusieurs remplaçants[35].

En demi-finale face au Maroc, il entre en jeu à la 78e minute, en remplacement d'Ousmane Dembélé, profitant du fait que Kingsley Coman, le remplaçant habituel dans cette compétition, soit malade[36]. Moins d'une minute plus tard, sur son premier ballon, à la suite d'un gros travail de Kylian Mbappé dans la surface au milieu de nombreux joueurs marocains, il marque, libre, le second but de l'équipe de France (victoire 2-0)[37].

Lors de la finale face à l'Argentine, il rentre en jeu en fin de première mi-temps, une nouvelle fois à la place d'Ousmane Dembélé[38]. Il se montre immédiatement très remuant, et redonne de l'élan à l'attaque française. Ainsi, il devient le joueur ayant atteint le plus haut total de duels gagnés (13 en tout) en finale de Coupe du monde depuis Gennaro Gattuso (17) en 2006[39]. Il provoque le penalty transformé par Kylian Mbappé à la 80e minute, après une faute de Nicolás Otamendi. À la dernière minute des prolongations, à la suite d'un ballon venu du milieu de terrain dégagé par Ibrahima Konaté, il parvient à se présenter en face-à-face avec Emiliano Martínez. Sa frappe est déviée du bout du pied gauche par le gardien argentin, une action qualifiée de « balle de match » par les observateurs[40] et de « balle de Coupe du monde » par Didier Deschamps[41]. À l'issue des prolongations, le score est de 3 à 3, ce qui donne lieu à la séance de tirs au but. Après deux tirs ratés côté français, Kolo Muani maintient son pays en vie en convertissant sa tentative[42]. Le tir suivant, réussi par Gonzalo Montiel, offre le Mondial 2022 à l'Argentine[43] (3-3 a.p, 4-2 t.a.b).

Euro 2024

En mai 2024, il figure dans une liste de 25 joueurs appelés par Didier Deschamps pour l'Euro 2024[44].

Style de jeu

Ayant fait ses débuts à Boulogne sur l'aile, Kolo Muani est également capable de jouer en pointe de l'attaque. Il est de ce fait décrit comme un attaquant très complet, possédant en plus de la vitesse et la technique, un sens du timing, un jeu de tête et une explosivité le rendant largement apte à jouer en 9[1],[7].

Christian Gourcuff, son entraîneur à Nantes lors de la saison 2020-21, le décrit avec ces mots : « Il a un très bon timing sur le jeu de tête. Il décolle de façon assez phénoménale. Il se déplace très bien, il est intelligent, il va vite. Techniquement, il a un registre très large. C’est justement l’harmonie de ses qualités qui le rendent très intéressant »[1]. L'entraîneur de la réserve nantaise Pierre Aristouy explique que « ce n'est pas un joueur qui ne va penser qu'au but, mais il se crée beaucoup d'occasions »[2].

Il est comparé à des joueurs comme Nicolas Pépé, avec qui il partage aussi l'éclosion relativement tardive au plus haut niveau français[1].

Palmarès

En club

FC Nantes (1) Eintracht Francfort Paris Saint-Germain (3)

En sélection

France

Distinctions personnelles

Statistiques

Statistiques de Randal Kolo Muani au [49]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2018-2019 Drapeau de la France FC Nantes Ligue 1 6 0 0 - - - - - - - - - - - - - 6 0 0
2020-2021 Drapeau de la France FC Nantes Ligue 1 37+2 9+1 4 1 0 1 - - - - - - - - - - 40 10 5
2021-2022 Ligue 1 36 12 4 5 1 2 - - - - - - - - - - 41 13 6
Sous-total 81 22 8 6 1 3 - - - - - - - - - - 87 23 11
2019-2020 Drapeau de la France US Boulogne (prêt) National 14 3 2 1 0 0 - - - - - - - - - - 15 3 2
2022-2023 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort Bundesliga 32 15 11 6 6 3 - - - C1 7 2 0 1 0 0 46 23 14
2023-2024 Bundesliga 2 1 0 1 1 0 - - - C4 1 1 0 - - - 4 3 0
Sous-total 34 16 11 7 7 3 - - - - 8 3 0 1 0 0 50 26 14
2023-2024 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 25 6 5 3 2 1 1 0 0 C1 10 1 0 - - - 39 9 6
Total sur la carrière 154 48 24 17 10 7 1 0 0 - 18 4 0 1 0 0 191 62 31

En sélection nationale

Statistiques de Randal Kolo Muani au
Saison Sélection Phases finales Éliminatoires CDM Éliminatoires EURO Ligue des nations UEFA Matchs amicaux Total
Compétition M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2022-2023 Drapeau de la France France Coupe du monde 2022 3 1 0 - - - 4 0 0 2 0 0 - - - 9 1 0
2023-2024 Drapeau de la France France - - - - - - - 2 1 0 - - - 5 2 1 7 3 1
Total sur la carrière 3 1 0 - - - 6 1 0 2 0 0 5 2 1 16 4 1

Liste des matchs internationaux

Buts internationaux

Notes et références

  1. a b c d e f g h i et j Felix Barbé, « Randal Kolo Muani, de la tristesse aux promesses », sur So Foot, (version du sur Internet Archive).
  2. a b c d e et f Pierre-Hakim Ouggourni, « Randal Kolo Muani a trouvé la bonne voie », dimanche Ouest-France, vol. Loire-Atlantique, cahier Sports, no 23473,‎ , p. 3 (ISSN 0999-2138, lire en ligne, consulté le ).
  3. « JORF n° 0208 du 6 septembre 2008 » Accès limité [PDF], sur legifrance.gouv.fr (consulté le ), p. 13978
  4. « Angers s’impose sur le fil face au FC Nantes », sur Ouest-France, (consulté le ).
  5. a et b Sylvain Liron, « Football (National): Vahid, Mbappe, le Congo, la fusée Randal Kolo Muani se confie », sur La Voix du Nord, (consulté le ).
  6. Loïc Folliot, « FC Nantes. Randal Kolo Muani leur a coupé le sifflet », Ouest-France,‎ (ISSN 0999-2138, lire en ligne).
  7. a et b Aurélien Léger-Moëc, « Nantes : la belle éclosion de Randal Kolo Muani », sur Foot Mercato, (consulté le ).
  8. a et b « FC Nantes. Le grand bonheur de Kolo Muani », sur Ouest-France, (consulté le ).
  9. Nélio Da Silva, « FC Nantes : Randal Kolo Muani prend (enfin) son envol ? », sur Sport24, Le Figaro, (consulté le ).
  10. « L'équipe type de la 29e journée : du banc, du bon et des buts », sur L'Équipe, (consulté le ).
  11. Romain Rigaux, « L'équipe type de L1 - 29e journée », sur Maxifoot, (consulté le )
  12. « Ligue 1 : Les notes de PSG-Nantes », sur France Football, (consulté le ).
  13. Gilles Campos, « Kolo Muani, Maignan, Luis Henrique… Votez pour le meilleur joueur de la 29e journée », sur Eurosport, (consulté le ).
  14. Syanie Dalmat et Merwann El Bouzaidi, « L'équipe des Français du week-end : Benzema et Kolo Muani étincelants », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (en-GB) « Inter Milan pull clear in Serie A as city rivals slip up », Belfast Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le ).
  16. (en) Paul Myers, « Kolo Muani shines as Nantes shock PSG », sur RFI, (consulté le ).
  17. José Barroso, Régis Dupont et Hugues Sionis, « Les notes de PSG - Nantes : Kolo Muani s'est baladé face aux défenseurs parisiens », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le ) :

    « Il aurait dû obtenir, dès la 20e minute, un penalty qu'il était allé chercher tout seul. [...] Impressionnant de maîtrise sur l'égalisation nantaise (59e), il offre la passe décisive sur le deuxième but. Sa vitesse a fait très mal. »

    .
  18. Régis Dupont, « Randal Kolo Muani comme chez lui à Paris lors de la victoire de Nantes au Parc des Princes », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « FC Nantes : Kolo Muani a signé pour son futur club ! (officiel) », sur Onze Mondial, (consulté le ).
  20. « Waldemar Kita au sujet de Randal Kolo Muani : « On m'a pris un peu pour un con » », sur L'Équipe (consulté le ).
  21. « Football - Bundesliga - 1e journée : Le Bayern Munich (1-6) martyrise Francfort et démarre sa saison en trombe », sur Eurosport, (consulté le ).
  22. « Football : le Real Madrid soulève la Supercoupe de l’UEFA 2022 », sur euronews, (consulté le ).
  23. « OM-Francfort: comment Kolo Muani a déjà conquis l’Allemagne », sur RMC SPORT (consulté le )
  24. Hanif Ben Berkane, « Francfort-OM : la réaction à chaud de Kolo Muani », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, (consulté le )
  25. « Randal Kolo Muani : tout pour la coupe », sur SOFOOT.com, (consulté le )
  26. Jordan Pardon, « Le Bayern Munich négocie pour Randal Kolo Muani ! », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, (consulté le )
  27. « Le PSG officialise la venue de Randal Kolo Muani », sur L'Équipe (consulté le )
  28. a et b « PSG 4-0 OM : 2 buts pas valables qui lancent les parisiens. Simulation grotesque d'Mbappé et hors-jeu de Kolo Muani. Et même avec le deuxième angle ça permet pas de déterminer que Kolo Muani est pas hors-jeu bref ... », twitter.com,‎
  29. Matthieu Margueritte, « France Espoirs : premières pour Wesley Fofana, Yvann Maçon et Randal Kolo Muani », sur Foot Mercato, (consulté le ).
  30. Dahbia Hattabi, « Jeux Olympiques : la liste finale de la France », sur footmercato.net, .
  31. Richard Loyant, « Beau succès sur la Corée du Sud (2-1) », sur fff.fr, .
  32. « Kolo Muani présélectionné en équipe de France », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  33. « Équipe de France : Dembélé et Giroud rappelés, première pour Fofana, Badiashile et Kolo Muani », sur ladepeche.fr (consulté le ).
  34. « Coupe du monde : Randal Kolo Muani rejoindra les Bleus jeudi », sur L'Équipe (consulté le ).
  35. « Une équipe de France remaniée s'incline contre la Tunisie, qui est éliminée », sur lequipe.fr, .
  36. "Coman était lui aussi malade mercredi soir", Sofoot.com, 15 décembre 2022.
  37. « Coupe du monde 2022 : Randal Kolo Muani, un nouveau héros inattendu pour les Bleus », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  38. « Argentine-France : Kolo Muani, Thuram, Coman, Camavinga... Après le néant, comment les remplaçants ont fait surgir l'espoir », sur Franceinfo, (consulté le )
  39. « France-Argentine: l’impressionnante stat de Kolo Muani en finale de Coupe du monde », sur RMC SPORT (consulté le )
  40. « La balle de match de Kolo Muani hante déjà autant que celle de Gignac en 2016 », sur Le HuffPost, (consulté le )
  41. « Deschamps accuse le coup après la perte du titre des Bleus : «Le rêve ne s'est pas concrétisé» », sur LEFIGARO, (consulté le )
  42. « Si fou, si beau, si cruel », sur www.fff.fr (consulté le )
  43. Victor Cousin, « Argentine-France : revivez la terrible séance de tirs au but remportée par l’Albiceleste », sur leparisien.fr, (consulté le )
  44. « Euro 2024 : Deschamps convoque Bradley Barcola, Ferland Mendy et N'Golo Kanté dans la liste de l'équipe de France » (consulté le )
  45. (en) « The official Bundesliga Team of the Season 2022/23 », sur bundesliga.com - the official Bundesliga website (consulté le )
  46. « VDV - Aktuelles », sur www.spielergewerkschaft.de (consulté le )
  47. « Ballon d'Or : le classement de Randal Kolo Muani révélé », sur Foot National,
  48. Valentin Feuillette, « Ballon d’Or 2023 : le classement du 30e au 26e », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert,
  49. « Fiche de Randal Kolo Muani », sur footballdatabase.eu
  50. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.

Liens externes