Wissam Ben Yedder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ben Yedder.

Wissam Ben Yedder
Image illustrative de l’article Wissam Ben Yedder
Ben Yedder avec l'AS Monaco en 2019.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Monaco
Numéro 9
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Tunisie Tunisien[1]
Nat. sportive Drapeau : France Français
Naissance (29 ans)
Lieu Sarcelles (France)
Taille 1,70 m (5 7)
Période pro. Depuis 2010
Poste Attaquant
Pied fort Ambidextre
Parcours junior
Saisons Club
2000-2007 Drapeau : France FCM Garges
2007-2009 Drapeau : France US Saint-Denis
Parcours amateur
Saisons Club
2009-2010 Drapeau : France UJA Alfortville
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2010-2016 Drapeau : France Toulouse FC174 (71)
2016-2019Drapeau : Espagne Séville FC138 (70)
2019-Drapeau : France AS Monaco012 0(9)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008-2010Drapeau : France France futsal006 0(1)
2012Drapeau : France France espoirs003 0(0)
2018-Drapeau : France France007 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 10 novembre 2019

Wissam Ben Yedder, né le à Sarcelles, est un footballeur international français qui évolue au poste d'attaquant à l'AS Monaco.

Ben Yedder est formé à Garges-lès-Gonesse puis à Saint-Denis. Il commence sa carrière au niveau amateur en 2009 en jouant pour l'UJA Alfortville. Son talent est repéré et il rejoint le Toulouse FC l'année suivante. D'abord peu titulaire lors de ses deux premières saisons, Ben Yedder éclot à partir de 2012 et devient un élément clef du club. Pendant trois saisons, il fait preuve de régularité et se classe parmi les meilleurs buteurs en activité de Ligue 1. À l'été 2016, Ben Yedder s'engage pour le Séville FC avec qui il découvre la Coupe d'Europe. Wissam continue de marquer, notamment sur la scène continentale. En 2019, il fait son retour en France et s'engage avec l'AS Monaco.

Après avoir joué pour la France en futsal puis chez les Espoirs, Ben Yedder est souvent présenté comme méritant d'être convoqué en sélection A pour les médias. Il doit attendre le 15 mars 2018 pour être appelé en équipe de France par Didier Deschamps pour affronter la Colombie et la Russie en match amical[2]. Il marque son premier but en bleu contre Andorre en éliminatoires de l'Euro 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille tunisienne de l'île de Djerba, Wissam Ben Yedder voit le jour à Sarcelles le 12 août 1990. Il rejoint à 10 ans et demi, en 2000, le FCM Garges. Le jeune Ben Yedder y est formé au futsal où il développe une grande palette technique[1]. Il débute dans des gymnases en région parisienne, et fait le bonheur du club de Garges Djibson, évoluant dans le Championnat de France Futsal. Il joue d'ailleurs 6 matchs et marque un but avec l'équipe de France de futsal[3]. En 2007, il s'en va à l'US Saint-Denis où il reste jusqu'à 2009.

Alfortville et débuts professionnels à Toulouse (2009-2012)[modifier | modifier le code]

En 2009, Ben Yedder commence sa carrière à l'UJA Alfortville, qui évolue en CFA. Durant son unique saison au club, il participe à 23 matchs et inscrit neuf buts. Il est alors détecté par le Toulouse FC[4] et rejoint le club de la Garonne en juin 2010[5].

Les deux premières saisons de Ben Yedder chez les Violets se font discrètement. Durant l'exercice 2010-2011, le joueur est très peu utilisé, prenant part à trois matchs de championnat pour un maigre temps de jeu. Néanmoins, il se démarque en CFA avec l'équipe réserve en marquant douze buts et offrant six passes décisives.

La saison suivante, Ben Yedder est un peu plus présent dans l'effectif professionnel. Le 21 avril 2012, il marque son premier but sous les couleurs toulousaines contre Evian Thonon-Gaillard alors qu'il vient de rentrer en jeu[6]. Malgré des performances solides, le jeune joueur ne joue aucun match en tant que titulaire, barré par Emmanuel Rivière et Daniel Braaten.

Buteur efficace et régulier du TFC (2012-2016)[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2012-2013, l'entraîneur Alain Casanova envisage de le faire jouer en tant que titulaire en soutien de l'attaquant[7]. Il est d'ailleurs l'attaquant toulousain le plus utilisé lors des matches de préparation, devançant Braaten et Rivière[8]. Ben Yedder ne tarde pas à accaparer la place de titulaire en attaque. Il marque dès la première journée contre Montpellier puis Saint-Étienne. En pleine confiance, Ben Yedder trouve le chemin des filets huit fois avant la trêve hivernale.

Malgré une période délicate pour le joueur où il peine à rééditer ses performances passées, Ben Yedder se montre de nouveau en forme au mois d'avril 2013 en marquant trois buts en deux matchs. Pour la dernière rencontre de la saison, l'espoir réalise son troisième doublé en Ligue 1. Ben Yedder marque au total quinze buts, passant de joueur anonyme à buteur confirmé.

Wissan Ben Yedder en août 2012.

Le , lors de la première journée de Ligue 1, Wissam Ben Yedder inscrit le but égalisateur face au Montpellier HSC, champion de France en titre (match nul 1-1)[9]. Il récidive la semaine suivante contre l'AS Saint-Étienne (victoire 2-1)[10] et lors de la quatrième journée face au Stade de Reims (match nul 1-1)[11]. Lors de la sixième journée, il inscrit son quatrième but de la saison et adresse une passe décisive à son gardien Ali Ahamada qui reprend le ballon de la tête et va battre le gardien rennais Benoît Costil (match nul 2-2)[12]. Il marque son premier doublé en Ligue 1 le , face à l'Olympique lyonnais, au terme d'une victoire 3 à 0 pour le TFC. Il manque de peu le triplé en fin de match, il tombe en effet dans la surface et le troisième but est inscrit par Étienne Capoue[13]. Le 6 avril 2013, il inscrit un doublé face à l'OGC Nice lors de la défaite du TFC sur le score de 3-4 au Stadium.

Lors de la saison 2013-2014, il confirme les espoirs placés en lui marquant 16 buts en championnat (un but de plus que la saison précédente) et jouant tous les matchs. Le 30 novembre 2013 il marque son premier triplé (dont un but sur pénalty) contre le FC Sochaux (victoire 5-1)[14]. Du 15 février au 8 mars 2014, il inscrit cinq buts en quatre matchs dont un doublé face au Paris Saint-Germain (TFC 2-4 PSG) le 23 février (26e journée). Il est par ailleurs nommé au Trophée du joueur du mois UNFP (février 2014) au côté de Layvin Kurzawa et Zlatan Ibrahimović, ce dernier remportant le trophée. Face à Sochaux, durant la 33e journée, à la suite de la sortie de Serge Aurier, Ben Yedder hérite du brassard de capitaine pour la première fois de sa carrière avec le TFC. Il inscrit le deuxième triplé (dont un but sur pénalty) de sa carrière lors de l'ultime journée face à Valenciennes (victoire 3-1)[15],[16]. Lors de la préparation à la Coupe du monde 2014, le sélectionneur Didier Deschamps déclare que Wissam est supervisé, mais qu'il devra faire preuve de régularité à l'avenir. En septembre 2014, dans une longue interview, un journaliste lui demande sa position par rapport au fait qu'Alexandre Lacazette a été sélectionné à 22 ans alors que Wissam en a déjà 24. Wissam Ben Yedder admet que dans un « grand club » les joueurs bénéficient de la participation en coupes d'Europe, mais assure qu'il fera un jour un essai en équipe de France[1].

Le 22 août 2014, la presse espagnole et française révèle que Ben Yedder serait suivi de près par Villarreal[17] et surtout par le FC Barcelone[18]. En ouverture du championnat, le Toulousain marque contre Nice et confirme sa forme en récidivant lors du match suivant face à Lyon. Son mois de septembre est une belle réussite, décisif à Rennes, face au PSG et à Saint-Étienne, il est ensuite nommé au Trophée du joueur du mois UNFP. Mais l'attaquant, tout comme son club, connait une longue période de disette devant le but[19]. En février 2015, il marque contre le PSG après pratiquement 900 minutes passées sans but pour lui[20]. Le mois suivant, il sauve l'honneur de Toulouse lors d'un non-match contre l'Olympique de Marseille qui s'impose 6-1[21]. Ben Yedder ouvre la marque durant le derby de la Garonne contre Bordeaux fin mars puis inscrit son quatorzième et dernier but de la saison lors la défaite face à Metz. Toulouse se sauve ainsi de la relégation in extremis, finissant à la dix-septième place.

Annoncé partant tout au long de l'été vers l'Olympique de Marseille[22] ou le club allemand de Wolfsburg[23], il reste pourtant à Toulouse lors de la clôture du mercato. L'attaquant ne semble pas satisfait de sa situation, tout proche de rejoindre un autre club[24]. De nombreux fans du TFC se mobilisent pour montrer leur sympathie envers leur buteur, scandant une chanson intitulé « Reste Wissam »[25]. Ben Yedder marque sur coup franc lors de la première journée de championnat et donne la victoire à Toulouse contre l'AS Saint-Étienne[26]. Pourtant, l'attaquant est en mauvaise forme, livrant des prestations que son entraineur Dominique Arribagé juge insuffisantes, et se retrouve sur le banc des remplaçants. Néanmoins, un doublé fin octobre en Coupe de la ligue semble le remettre en confiance. Après quatorze journées sans avoir marqué, Ben Yedder inscrit le second but du succès surprise des Garonnais contre Nice permettant au club de renouer avec la victoire pour la première fois depuis le mois d'août. Lors du dernier match avant la trêve hivernale, il marque son cinquantième but en Ligue 1 en ouvrant le score face à Lille, faisant de lui l'un des buteurs les plus réguliers des dernières saisons en France[27]. Lors de la 20e journée, au début du mois de janvier 2016, il inscrit son troisième triplé avec le TFC face au Stade de Reims[28],[29],[30]. Il marque un but contre Rennes, donnant une chance à Toulouse de croire au maintien, avant que les bretons ne marquent deux buts en toute fin de rencontre[31]. À la suite de cette nouvelle défaite, Dominique Arribagé démissionne de son poste d'entraîneur[31],[32]. Pascal Dupraz reprend alors l'équipe en main[33]. Wissam Ben Yedder marque son dixième but en championnat la journée suivante contre Marseille. Malgré le nul concédé, Toulouse montre un meilleur visage que les olympiens[34],[35]. À la surprise générale, le TFC s'impose au Stadium lors du derby contre Bordeaux sur le score de 4-0 avec un doublé de Ben Yedder[36],[37]. Lors d'une importante victoire 4-0 face à Bastia en avril, Ben Yedder réalise l'exploit d'être impliqué sur les quatre buts inscrits par son équipe, marquant à deux reprises et réalisant deux passes décisives[38],[39]. Le joueur, s'exprimant pour la première fois de la saison, dit vivre la saison la plus dure de sa carrière et ajoute son envie de porter le maillot bleu :« J’ai goûté au maillot de l’équipe de France, j’aimerais bien y regoûter. Je continuerai à tout faire pour »[40]. Le 7 mai, Ben Yedder joue son dernier match au Stadium de Toulouse où les supporters lui rendent hommage à la 10e minute de jeu[41]. La rencontre se solde par une victoire permettant au club de sortir de la zone rouge. Après le match, il rend hommage au club : « C’est un club qui m’a beaucoup apporté. J’ai beaucoup apporté à ce club. J’en profite chaque jour. La trace que j’ai laissée, eux seuls le savent, eux savent qui je suis et ce que je vaux. C’est le plus important. J’ai l’habitude de me donner à fond, d’être honnête de travailler, les choses n’arrivent pas sans raison »[42]. Le 14 mai, il marque son dernier but pour les Violets durant la « finale du maintien » contre Angers en clôture de championnat. Ainsi, pour son dernier match en tant que toulousain, Ben Yedder contribue à la sauvegarde du club dans l'élite[43].

L'attaquant joue alors son dernier match pour le club garonnais. Olivier Sadran, président du club, assure après la rencontre que Ben Yedder quitte Toulouse[44]. Transféré fin juillet à Séville, le joueur fait ses adieux au TFC et à ses supporters en écrivant sur les réseaux sociaux « Merci pour tout »[45]. En 2017, à l'occasion des 80 ans du Toulouse Football Club, il est élu dans l'équipe de légende toulousaine sur le site internet du club[46].

Séville FC (2016-2019)[modifier | modifier le code]

Ben Yedder en novembre 2017.

Le , le FC Séville officialise la venue de Ben Yedder, après plusieurs semaines de spéculations. Le montant de la transaction atteint les 9 millions d'euros[47]. Il remplace son compatriote Kevin Gameiro, parti pour l'Atlético Madrid[48]. L'ancien Toulousain reçoit le numéro 12[49]. C'est sa première expérience hors de France, découvrant l'Europe avec la Ligue des champions. Le Franco-Tunisien justifie son transfert en Andalousie en expliquant que ce dernier est « la meilleure option pour mon futur et pour continuer à progresser »[49].

Ben Yedder est convoqué pour la Supercoupe UEFA contre le Real Madrid[50] mais reste sur le banc alors que Séville subit une troisième défaite de suite dans cette compétition[51]. Il joue son premier match sévillan le 14 août, en Supercoupe d'Espagne. Entrant en jeu à la place de Luciano Vietto en début de seconde période à la pointe de l'attaque[52], il assiste à une défaite 2-0 contre le FC Barcelone[53]. Pour le match retour au Camp Nou, Ben Yedder est titularisé par Jorge Sampaoli en attaque. La rencontre tourne rapidement à l'avantage des Blaugranas qui s'imposent 3-0 et soulèvent le trophée[54].

Pour la première journée de championnat d'Espagne, il réalise un très bon match. Il est à la construction du premier but sévillan et inscrit le cinquième but de son équipe, son premier pour Séville, qui s'impose 6-4 face à l'Espanyol Barcelone[55]. Lors de son premier match en Ligue des champions de l'UEFA, il marque un but de la tête contre l'Olympique lyonnais pour une victoire 1-0 de son club, le 27 septembre 2016. Lors de la septième journée du Championnat d'Espagne de football le , il inscrit son premier doublé sous les couleurs du Séville Fútbol Club et permet à son équipe de gagner le match contre le Deportivo Alavés. Il inscrit son premier coup du chapeau en Liga face à la Real Sociedad le 7 janvier 2017 lors de la 17e journée de Liga. Le 15 janvier, Séville bat le Real Madrid dans les dernières minutes : Ben Yedder est à l'origine du but contre son camp de Sergio Ramos qui permet aux Sévillans d'égaliser, avant que Stevan Jovetić ne marque le but de la victoire. Le FC Séville met ainsi fin à une série de 40 matches consécutifs sans défaite pour le Real Madrid.

Le 26 septembre 2017, il marque son premier coup du chapeau en Ligue des champions et devient par la même occasion le premier joueur de l'histoire de Séville à réussir cet exploit sur la scène européenne[56]. Le 13 mars 2018, il est devient le premier français à marquer un doublé contre Manchester United, sur le terrain de Old Trafford en Ligue des champions. Ce doublé permet au Séville FC de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition.

En août 2018, Ben Yedder manque un penalty qui aurait permis à Séville de revenir au score lors de la Supercoupe d'Espagne contre le FC Barcelone (2-1)[57]. Ce raté lui attire les critiques des fans sévillans.

AS Monaco (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

Le , l'AS Monaco annonce avoir recruté Ben Yedder, qui s'est engagé pour une durée de cinq ans[58]. Sous ses nouvelles couleurs, il marque dès son deuxième match lors de la troisième journée du Championnat de France de Football 2019-2020 contre Nîmes.

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Ayant la double nationalité, Wissam Ben Yedder a toujours privilégié la France malgré de nombreuses sollicitations de la fédération tunisienne de football[59],[60]. Il est sélectionné en équipe de France par Didier Deschamps, le 15 mars 2018, pour participer aux matchs amicaux contre la Colombie le 23 mars et en Russie le 27 mars. Il joue son premier match contre la Colombie en remplaçant Olivier Giroud à la 73e minute mais la Colombie s'impose, 3 buts à 2. Didier Deschamps ne le retient pas parmi les 23 sélectionnés pour la Coupe du monde en Russie qu'ils remportent.

Il inscrit son tout premier but contre Andorre en débutant le match, devant remplacer Kingsley Coman peu avant le coup d'envoi en raison d'une blessure du joueur du Bayern Munich.

Après une saison 2018-19 épatante, et une titularisation en Équipe de France face à Andorre, Ben Yedder laisse sous-entendre qu'il aimerait changer de club cet été[61].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Véritable « attaquant de poche » de par sa petite taille[19], Ben Yedder est un joueur possédant un large éventail technique[19]. Tirant profit de sa formation futsal, il se montre à son aise dans les dribbles et trouve facilement des petits espaces. Solide, il n'hésite pas à percuter les défenses et les mettre à mal par sa vitesse et ses grigris.

Ben Yedder peut évoluer sur tous les fronts de l'attaque, aussi bien en pointe qu'en milieu offensif. Devant le but, il se montre redoutable finisseur. Sa vision du jeu et son sens du collectif lui permettent de donner des passes précises à ses coéquipiers. Néanmoins, ses faiblesses résident dans son jeu aérien ainsi que son apport défensif.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Détaillées par saison[modifier | modifier le code]

Statistiques de Wissam Ben Yedder au 10 novembre 2019[62]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe de l'UEFA Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2010-2011 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 4 - - 1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - 5 0 0
2011-2012 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 9 1 - 1 - - 1 - - - - - - - - - - - - - - - 11 1 0
2012-2013 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 34 15 4 2 - - 1 - 1 - - - - - - - - - - - - - 37 15 5
2013-2014 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 38 16 5 2 - - 2 1 - - - - - - - - - - - - - - 42 17 5
2014-2015 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 36 14 3 1 1 - 1 - - - - - - - - - - - - - - - 38 15 3
2014-2015 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 35 17 5 2 1 1 4 5 - - - - - - - - - - - - - - 41 23 6
Sous-total 156 63 17 9 2 1 9 6 1 0 0 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 174 71 19
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 30 11 4 4 5 1 - - - 2 - - C1 5 2 - - - - - - - 41 18 5
2017-2018 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 25 9 3 6 3 2 - - - - - - C1 11 10 - - - - 1 0 0 43 22 5
2018-2019 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 35 18 9 5 2 - - - - 1 0 0 C3 13 10 2 - - - 3 1 0 57 31 11
Sous-total 90 38 16 15 10 3 0 0 0 3 0 0 - 29 22 2 0 0 0 4 1 0 141 71 21
2019-2020 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 11 9 0 - - - 1 0 0 - - - - - - - - - - 3 1 0 15 10 0
Total sur la carrière 257 110 33 24 12 4 9 6 1 3 0 0 - 29 22 2 0 0 0 7 2 0 329 152 40

Liste des matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Matchs internationaux de Wissam Ben Yedder
Date Lieu Adversaire Résultat Compétition Notes
1. Stade de France, Saint Denis, France Drapeau : Colombie Colombie 2-3 Match amical Entre en jeu à la place d'Olivier Giroud à la 73e minute de jeu.
2. Stade de la Beaujoire, Nantes, France Drapeau : Bolivie Bolivie 2-0 Entre en jeu à la place de Kylian Mbappé à la 45e minute de jeu.
3. Konya Stadyumu, Konya, Turquie Drapeau : Turquie Turquie 2-0 Éliminatoires Euro 2020 Entre en jeu à la place d'Olivier Giroud à la 72e minute de jeu.
4. Estadi Nacional, Andorre la Vieille, Andorre Drapeau : Andorre Andorre 0-4 Titulaire et remplacé par Olivier Giroud à la 73e minute de jeu.
5. Stade de France, Saint Denis, France Drapeau : Andorre Andorre 3-0 Entre en jeu à la place d'Olivier Giroud à la 72e minute de jeu.
6. Laugardalsvöllur, Reykjavik, Islande Drapeau : Islande Islande 0-1 Entre en jeu à la place d'Olivier Giroud à la 78e minute de jeu.
7. Stade de France, Saint Denis, France Drapeau de la Turquie Turquie 1-1 Titulaire et remplacé par Olivier Giroud à la 72e minute de jeu.

Liste des buts internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux de Wissam Ben Yedder
Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. Estadi Nacional, Andorre la Vieille, Andorre Drapeau : Andorre Andorre 0-2 0-4 Éliminatoires Euro 2020
2. Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Andorre Andorre 3-0 3-0 Éliminatoires Euro 2020

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Ligue 1 - Wissam Ben Yedder (Toulouse) : "Ce sera l'équipe de France et rien d'autre" », sur eurosport.fr, (consulté le 13 janvier 2016)
  2. « Les Bleus avec Lucas Hernandez et Wissam Ben Yedder », L'Equipe,‎ (lire en ligne)
  3. Arnaud Clément, « Ben Yedder et la pépinière du futsal », sur sofoot.com,
  4. Abou Cissé, « Wissam Ben Yedder lâche la Tunisie », sur afrik-foot.com,
  5. « Ligue 1. Transferts : deux nouveaux au TFC », sur ladepeche.fr, La Dépêche, (consulté le 16 mai 2016)
  6. « Feuille de match : Evian TG vs Toulouse (2-1) », sur fr.soccerway.com,
  7. Antoine Mestres, « Le TFC, un club sympa », sur sofoot.com,
  8. « Ben Yedder, le facteur x ? », sur eurosport.fr,
  9. « Montpellier HSC 1 - 1 Toulouse FC », lfp.fr, 10 août 2012.
  10. « Toulouse FC 2 - 1 AS Saint-Étienne », lfp.fr, 18 août 2012.
  11. « Stade de Reims 1 - 1 Toulouse FC », lfp.fr, 1er septembre 2012.
  12. « Ben Yedder : "Gonfler mes stats" », sur ladepeche.fr,
  13. « Toulouse et Ben Yedder brillent face à Lyon », sur sofoot.com,
  14. « Ben Yedder, la fin des doutes ? », sur sport.fr,
  15. Naim Beneddra, « Toulouse-Valenciennes (3-1), le show Ben Yedder », sur goal.com,
  16. « Le TFC enfin victorieux bat Valenciennes pour la dernière journée de Ligue 1 », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  17. « Ben Yedder séduit l'Espagne », sur lequipe.fr,
  18. « Mercato - Barcelone : Quand le Barça supervise Ben Yedder... », sur le10sport.fr,
  19. a b et c Khaled Karouri, « Les cadors de Serie A ne lâchent pas un Ben Yedder en plein doute », sur footmercato.net,
  20. « Football - Ligue 1 : Paris retrouve des couleurs », sur lepoint.fr,
  21. « Ligue 1 : l'écrasante victoire de l'OM à Toulouse (6-1) », Le Monde, (consulté le 17 août 2016)
  22. « L'OM veut Ben Yedder », sur sport24.lefigaro.fr,
  23. Matthieu Margueritte, « Wolfsbourg se penche sur Wissam Ben Yedder! », sur footmercato.net,
  24. François Kulawik, « Ben Yedder, le malaise », sur sports.fr,
  25. « Quand les Toulousains se mobilisent pour Ben Yedder », sur sofoot.com,
  26. « Les coups francs décisifs de Braithwaite et Ben Yedder (vidéo) », sur football.fr,
  27. « Ligue 1, Ben Yedder atteint la barre des 50 buts », sur goal.com,
  28. « Ben Yedder : «Mon triplé» », sur ladepeche.fr,
  29. « Ligue 1 : le triplé de Ben Yedder enfonce Reims et confirme le renouveau du TFC », sur m.france3-regions.francetvinfo.fr,
  30. Nicolas Stival, « Ligue 1: Grâce à un triplé de Ben Yedder, le TFC donne un cours de maintien à Reims », sur 20minutes.fr,
  31. a et b François Touminet, « Ligue 1 : Toulouse sombre, Arribagé démissionne », sur tf1.fr,
  32. Kevin Charnay, « Paris chute enfin, Toulouse chute encore », sur sofoot.com,
  33. « Dupraz, nouvel entraîneur du TFC : «Laissez-moi y croire !» », sur ladepeche.fr,
  34. Nicolas Sbarra, « Face au TFC (1-1), l'OM ne gagne toujours pas au Vélodrome et ça fait bientôt six mois que ça dure », sur eurosport.fr,
  35. « L'OM est désespérant, le TFC respire encore », sur foot01.com,
  36. « TFC : quelle résurrection ! », sur ladepeche.fr,
  37. « Les Girondins fessés à Toulouse », sur sudouest.fr,
  38. Nicolas Stival, « Ligue 1: Ben Yedder est magique, le TFC poursuit sa «remontada» », sur 20minutes.fr,
  39. « Un Ben Yedder premium au Stadium », sur lfp.fr,
  40. « Toulouse, Ben Yedder : "J'aimerais regoûter au maillot de l'équipe de France" », sur goal.com,
  41. « Toulouse : Les supporters vont rendre hommage à Ben Yedder », sur sport24.lefigaro.fr,
  42. « Wissam Ben Yedder : «Seuls eux savent la trace que j'ai laissée» », sur lequipe.fr,
  43. Cyril Morin, « Ligue 1 - Toulouse se maintient au terme d’un match fou, Reims et le Gazélec relégués », sur eurosport.fr, Eurosport,
  44. Samuel Sarfati, « Toulouse, Olivier Sadran confirme le départ de Wissam Ben Yedder », sur goal.com,
  45. « "Merci pour tout", le message de Ben Yedder », sur lesviolets.com,
  46. « 80 ans du TFC : Découvrez le 11 de légende du club », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,
  47. « Officiel : Le FC Séville annonce l'arrivée de Wissam Ben Yedder », sur eurosport.fr,
  48. Patrick Desprez et Lucas Serdic, « Ça y est, Ben Yedder signe au FC Séville demain », sur ladepeche.fr, La Dépêche,
  49. a et b Dahbia Hattabi, « Wissam Ben Yedder explique le choix Séville », sur footmercato.net,
  50. « Ben Yedder fera ses grands débuts face au Real », sur sport.fr,
  51. « Carvajal délivre le Real », sur uefa.com, UEFA,
  52. Ndiasse Sambe, « Séville FC - FC Barcelone, Super Coupe d'Espagne - Super Coupe d'Espagne Aller (0-2) », sur lequipe, L'Équipe,
  53. « Supercoupe d'Espagne : première manche à l'usure pour Barcelone », sur sport24.lefigaro.fr, Le Figaro,
  54. Damien Dorso, « Le Barça sacré pour la 12e fois après sa victoire sur le FC Séville (3-0) », sur eurosport, Eurosport,
  55. Romain Lantheaume, « Esp. : 6-4 pour Séville, Ben Yedder buteur ! », sur maxifoot.fr,
  56. « FC Séville-Maribor : Premier triplé de Ben Yedder en Ligue des champions », sur telefoot.fr,
  57. Glenn Ceillier, « Supercoupe d'Espagne : le Barça s'impose sur le fil face à Séville (1-2) », sur eurosport.fr, Eurosport,
  58. « Wissam Ben Yedder à l’AS Monaco », sur asmonaco.com, (consulté le 14 août 2019)
  59. Les Bleus ou la Tunisie ? Ben Yedder ne changera pas d'avis, foot01.com, le 10 octobre 2017.
  60. Wissam Ben Yedder : «Une fierté de représenter la France», leparisien.fr, le 21 mars 2018.
  61. « Mercato : Ben Yedder veut rêver plus grand... mais où ? », sur www.maxifoot.fr (consulté le 12 juin 2019)
  62. « Fiche de Wissam Ben Yedder », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :