Wissam Ben Yedder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wissam Ben Yedder
Image illustrative de l’article Wissam Ben Yedder
Ben Yedder avec l'AS Monaco en 2019.
Situation actuelle
Équipe AS Monaco
Numéro 10
Biographie
Nationalité Français
Tunisien[1]
Nat. sportive Français[2]
Naissance (31 ans)
Sarcelles (France)
Taille 1,70 m (5 7)
Poste Attaquant
Pied fort Ambidextre
Parcours junior
Années Club
2000-2007 FCM Garges
2003-2010 Garges Djibson futsal
2007-2009 US Saint-Denis
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2010-2016 Toulouse FC174 (71)
2016-2019 Séville FC138 (70)
2019- AS Monaco088 (48)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008-2010 France futsal006 0(3)
2012 France espoirs003 0(0)
2018- France015 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 22 octobre 2021

Wissam Ben Yedder, né le à Sarcelles (Val-d'Oise), est un footballeur international français qui évolue au poste d'attaquant à l'AS Monaco.

Ben Yedder est formé à Garges-lès-Gonesse puis à Saint-Denis, en football mais aussi futsal. Il commence sa carrière au niveau amateur en 2009 en jouant pour l'UJA Alfortville, où il est repéré par le Toulouse FC l'année suivante. D'abord peu titulaire lors de ses deux premières saisons, Ben Yedder s'impose à partir de 2012 et devient un élément clef de l'équipe. Pendant trois saisons, il fait preuve de régularité et se classe parmi les meilleurs buteurs en activité de Ligue 1. À l'été 2016, Ben Yedder s'engage pour le Séville FC et découvre la Coupe d'Europe. Wissam continue de marquer, notamment sur la scène continentale. En 2019, il fait son retour en championnat de France et s'engage avec l'AS Monaco.

Wissam est le premier à évoluer en équipe de France de futsal (2008-2010) puis de football (depuis 2018). Entre-temps, il joue trois rencontres avec l'équipe de France espoirs en 2012. Ben Yedder marque ses premiers buts avec la France A en 2019, contre Andorre en éliminatoires de l'Euro 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille tunisienne de l'île de Djerba, Wissam Ben Yedder voit le jour à l'Hôpital Privé Nord Parisien, à Sarcelles, le . Il est le quatrième d'une fratrie de six enfants et passe toute sa jeunesse et son adolescence au quartier de la Cité-Perdue à Garges-lès-Gonesse[3].

Wissam signe sa première licence de football à dix ans, en 2000, au FCM Garges. Ses qualités techniques et sa rapidité sont déjà remarquées. « C'était un gamin surdoué, il avait quelque chose de plus que les autres », se rappelle Jean-Patrice Mendy, l'un de ses premiers entraîneurs[3].

À treize ans, Ben Yedder se met aussi au futsal, où il développe une grande palette technique[2]. Il jongle chaque week-end entre les matchs de football avec le FCM Garges et ceux de futsal avec le Garges Lamartine (puis Garges Djibson)[3], évoluant dans le Championnat de France de futsal.

En 2007, Wissam s'en va au Saint-Denis US où il reste jusqu'à 2009 en football à 11. Il continue d'évoluer au Garges Djibson et intègre l'équipe de France de futsal[4]. Ses deux années au SDUS permettent au club de toucher, en tant que solidarité aux clubs formateurs, 75 000 euros en 2016 grâce à son transfert au Séville FC, puis entre 350 000 et 400 000 euros des 40 M€ de sa signature à l'AS Monaco en 2018[5].

Alfortville et débuts professionnels à Toulouse (2009-2012)[modifier | modifier le code]

Meguellatti fait confiance au jeune Ben Yedder à Alfortville.

En 2009, Ben Yedder signe à l'UJA Alfortville qui évolue en CFA. Durant son unique saison au club, il participe à 23 matchs et inscrit neuf buts d'une équipe terminant seconde du groupe A, promouvant ainsi le club parisien en National. Il est repéré par Jérôme Fougeron, alors recruteur au Toulouse FC, et rejoint le club toulousain à l'été 2010[6].

Durant l'exercice 2010-2011, le joueur intègre progressivement le monde professionnel[7] et reste très peu utilisé, prenant part à trois matchs de championnat pour un maigre temps de jeu. Néanmoins, il se démarque en CFA avec l'équipe réserve en marquant douze buts et offrant six passes décisives.

La saison suivante, Ben Yedder est un peu plus présent dans l'effectif professionnel. Le , il marque son premier but en professionnel contre Évian Thonon-Gaillard alors qu'il vient de rentrer en jeu[8]. Malgré des performances solides, le jeune joueur ne joue aucun match en tant que titulaire, barré par Emmanuel Rivière et Daniel Braaten.

Buteur efficace et régulier du TFC (2012-2016)[modifier | modifier le code]

Wissan Ben Yedder en août 2012.

Pour la saison 2012-2013, l'entraîneur Alain Casanova envisage de faire jouer Ben Yedder, comme titulaire en soutien de l'attaquant[9]. Il est le joueur offensif toulousain le plus utilisé en pré-saison, devant Braaten et Rivière[10]. Le , lors de la première journée de Ligue 1, Wissam Ben Yedder inscrit le but égalisateur face au Montpellier HSC, champion en titre (1-1)[11]. Il récidive la semaine suivante contre l'AS Saint-Étienne (victoire 2-1)[12] et lors de la quatrième journée face au Stade de Reims (1-1)[13]. Ces performances lui valent d'être appelé en équipe de France espoirs[3]. Lors de la sixième journée, il inscrit son quatrième but de la saison et adresse une passe décisive à son gardien Ali Ahamada qui reprend le ballon de la tête et bat le gardien rennais (2-2)[14]. Il marque son premier doublé en Ligue 1 le , face à l'Olympique lyonnais, pour une victoire 3-0. Wissam est proche d'inscrire lui-même le troisième but mais tombe dans la surface et Étienne Capoue marque[15]. En pleine confiance, Ben Yedder trouve ainsi le chemin des filets huit fois avant la trêve hivernale. Après un passage plus calme, Ben Yedder se montre de nouveau en forme au mois d' en marquant trois buts en deux matchs dont, le , un doublé face à l'OGC Nice lors de la défaite 3-4 au Stadium. Pour la dernière rencontre de la saison, l'espoir réalise son troisième doublé en L1. Ben Yedder marque au total quinze buts et termine cinquième meilleur buteur du championnat pour sa première saison pleine en professionnel.

Casanova fait confiance à Ben Yedder à partir de 2012 et jusqu'à son départ.

Lors de la saison 2013-2014, Wissam ben Yedder confirme les espoirs placés en lui, marquant seize buts en championnat et jouant tous les matchs. Le , il marque son premier triplé (dont un pénalty) contre le FC Sochaux (victoire 5-1)[16]. Du au , il inscrit cinq buts en quatre matchs dont un doublé face au Paris Saint-Germain (défaite 2-4) le pour la 26e journée. Il est par ailleurs nommé au Trophée du joueur du mois UNFP en , aux côtés de Layvin Kurzawa et du lauréat Zlatan Ibrahimović. Face à Sochaux, durant la 33e journée, à la suite de la sortie de Serge Aurier, Ben Yedder hérite du brassard de capitaine pour la première fois de sa carrière avec le TFC. Il inscrit le deuxième triplé (dont un pénalty) de sa carrière lors de l'ultime journée face à Valenciennes (victoire 3-1)[17],[18]. Avec seize buts en Ligue 1, il est co-second meilleur buteur avec quatre autres joueurs (quatrième en prenant les autres critères de départage).

Le , la presse espagnole et française révèle que Ben Yedder serait suivi par le Villarreal CF[19] et le FC Barcelone[20]. En ouverture du championnat, le Toulousain marque contre Nice et récidive lors du match suivant face à Lyon. Son mois de septembre est réussit : décisif à Rennes, face au PSG et à Saint-Étienne, il est nommé au Trophée du joueur du mois UNFP. Mais l'attaquant, tout comme son club, connait une longue période de disette devant le but[21]. En , Wissam marque contre le PSG après pratiquement 900 minutes sans marquer[22]. Le mois suivant, il sauve l'honneur de Toulouse lors de la déroute contre l'Olympique de Marseille (6-1)[23]. Ben Yedder ouvre la marque durant le derby de la Garonne contre Bordeaux fin mars, puis inscrit son quatorzième et dernier but de la saison lors la défaite face à Metz. Toulouse se sauve de la relégation in extremis, finissant à la dix-septième place.

Annoncé partant tout au long de l'été 2015 vers l'Olympique de Marseille[24] ou le club allemand de Wolfsburg[25], l'attaquant reste à Toulouse mais n'en semble pas satisfait[26]. Des fans du TFC se mobilisent pour montrer leur sympathie envers leur buteur, scandant une chanson intitulé « Reste Wissam »[27]. Ben Yedder marque sur coup franc lors de la première journée de championnat et donne la victoire contre l'AS Saint-Étienne[28]. Pourtant, l'attaquant est mis sur le banc des remplaçants par le nouvel entraîneur Dominique Arribagé. Néanmoins, un doublé fin octobre en Coupe de la Ligue le remet en confiance. Après quatorze journées de Ligue 1 sans avoir marqué, Ben Yedder inscrit le second but des Garonnais contre Nice, qui signe leur première victoire depuis août. Lors du dernier match avant la trêve hivernale, il marque son cinquantième but en Ligue 1 en ouvrant le score face à Lille, devenant un des buteurs les plus réguliers des dernières saisons en France[29]. Ben Yedder redevient indispensable en décembre en inscrivant quatre buts[3]. Lors de la 20e journée, au début du mois de , il inscrit son troisième triplé avec le TFC face au Stade de Reims[30],[31],[32]. Durant le mercato hivernal, Ben Yedder est ardemment courtisé par l'Olympique de Marseille, l'Olympique lyonnais et le Séville FC[3]. Pascal Dupraz remplace Dominique Arribagé à la tête de l'équipe[33]. Wissam Ben Yedder marque son dixième but en championnat la journée suivante contre Marseille[34],[35]. Le TFC s'impose au Stadium lors du derby contre Bordeaux sur le score de 4-0 avec un doublé de Ben Yedder[36],[37]. Lors d'une importante victoire 4-0 face à Bastia en avril, Ben Yedder est impliqué sur les quatre buts, marquant à deux reprises et réalisant deux passes décisives[38],[39]. Le joueur, s'exprimant pour la première fois de la saison, dit vivre la saison la plus dure de sa carrière. Le , Ben Yedder joue son dernier match au Stadium de Toulouse où les supporters lui rendent hommage à la 10e minute de jeu[40]. La rencontre se solde par une victoire permettant au club de sortir de la zone rouge[41]. Le , il marque son dernier but pour les Violets durant la « finale du maintien » contre Angers en clôture de championnat. Ainsi, pour son dernier match en tant que toulousain, Ben Yedder contribue à la sauvegarde du club dans l'élite[42]. L'attaquant joue alors son dernier match pour le club garonnais. Olivier Sadran, président du club, assure après la rencontre que Ben Yedder quitte Toulouse[43].

Transféré fin juillet à Séville, le joueur fait ses adieux au TFC et à ses supporters en écrivant sur les réseaux sociaux « Merci pour tout »[44]. En 2017, à l'occasion des 80 ans du Toulouse Football Club, il est élu dans l'équipe de légende toulousaine sur le site internet du club[45].

Confirmation au Séville FC (2016-2019)[modifier | modifier le code]

Le , le FC Séville officialise la venue de Ben Yedder, après plusieurs semaines de spéculations. Le montant de la transaction atteint les 9 millions d'euros[46]. Il remplace son compatriote Kevin Gameiro, parti pour l'Atlético de Madrid[47]. L'ancien Toulousain reçoit le numéro 12[48]. C'est sa première expérience hors de France, découvrant l'Europe avec la Ligue des champions. Le Franco-Tunisien justifie son transfert en Andalousie en expliquant que ce dernier est « la meilleure option pour mon futur et pour continuer à progresser »[48].

Ben Yedder est convoqué pour la Supercoupe UEFA contre le Real Madrid[49] mais reste sur le banc alors que Séville subit une troisième défaite de suite dans cette compétition[50]. Il joue son premier match sévillan le , en Supercoupe d'Espagne. Entrant en jeu à la place de Luciano Vietto en début de seconde période à la pointe de l'attaque[51], il assiste à une défaite 2-0 contre le FC Barcelone[52]. Pour le match retour au Camp Nou, Ben Yedder est titularisé par Jorge Sampaoli en attaque. La rencontre tourne rapidement à l'avantage des Blaugranas qui s'imposent 0-3 et soulèvent le trophée[53]. Pour la première journée de championnat d'Espagne, il est à la construction du premier but sévillan et inscrit la cinquième réalisation de son équipe, son premier but pour Séville, qui s'impose 6-4 face à l'Espanyol de Barcelone[54]. Lors de son premier match en Ligue des champions de l'UEFA, il marque un but de la tête contre l'Olympique lyonnais pour une victoire 1-0, le . Lors de la septième journée de Liga le , il inscrit son premier doublé sous les couleurs du SFC et permet la victoire contre le Deportivo Alavés. Il inscrit son premier coup du chapeau en Liga face à la Real Sociedad le pour la 17e journée. Le , Séville bat le Real Madrid dans les dernières minutes Ben Yedder est à l'origine du but contre son camp de Sergio Ramos qui permet aux Sévillans d'égaliser, avant que Jovetić ne marque le but de la victoire. Le FC Séville met alors fin à une série de quarante matches consécutifs sans défaite pour le Real Madrid.

Ben Yedder (à g.) en novembre 2017.

Le , Wissam Ben Yedder marque son premier coup du chapeau en Ligue des champions et devient le premier joueur de l'histoire de Séville à réussir cet exploit sur la scène européenne[55]. Le , il est devient le premier français à marquer un doublé contre Manchester United, à Old Trafford en Ligue des champions. Ce doublé permet au Séville FC de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition.

En , Ben Yedder manque un penalty qui aurait permis à Séville de revenir au score lors de la Supercoupe d'Espagne contre le FC Barcelone (2-1)[56]. Ce raté lui attire les critiques des fans sévillans. Après une saison 2018-2019 épatante et une titularisation en sélection nationale, Ben Yedder laisse sous-entendre qu'il aimerait changer de club[57].

AS Monaco (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

Le , l'AS Monaco annonce avoir recruté Ben Yedder, qui s'engage pour une durée de cinq ans[58]. Sous ses nouvelles couleurs, il marque dès son deuxième match lors de la troisième journée de Ligue 1 contre Nîmes.

À l'issue de la saison 2019-2020, marquée notamment par son arrêt prématuré en raison de la pandémie de Covid-19, Wissam Ben Yedder finit co-meilleur buteur du championnat de France avec dix-huit réalisations mais est classé second au classement derrière Kylian Mbappé ; la LFP stipule qu'il a « moins marqué dans le jeu que Kylian Mbappé (15 fois contre 18) »[59],[60].

Il est promu capitaine de l'ASM pour la saison 2020-2021[61]. Lors de la quatrième journée de Ligue 1 contre le Stade rennais, il ouvre son compteur de la saison en ouvrant le score à la 28e minute d'une demi-volée puissante[62]. Lors de la cinquième journée de Ligue 1 contre le RC Strasbourg, il marque un doublé lors de la victoire 3-2 contre les Strasbourgeois[63]. Le 18 octobre 2020, il inscrit un but sur pénalty à la 70e minute pour offrir un point à l'ASM contre Montpellier[64].

Le , il est testé positif au Covid-19 au lendemain d'un match disputé avec l'équipe de France contre la Finlande[65].

Le 15 janvier 2021, lors de la 20e journée de Ligue 1, il marque deux nouveaux buts au stade de la Mosson contre le Montpellier HSC, le premier de la tête sur un centre de Caio Henrique et le deuxième sur pénalty[66]. Le 3 février 2021, à l'occasion du derby contre l'OGN Nice, il marque un doublé, le premier but sur pénalty et le deuxième sur coup franc direct d'une frappe surpuissante à la suite d'une combinaison avec Djibril Sidibé et Kevin Volland, le dernier à toucher le ballon avant la frappe de Ben Yedder[67]. Le 14 février 2021, lors de la 25e journée de Ligue 1, Monaco reçoit le FC Lorient au stade Louis-II, il score un doublé, tout d'abord sur un pénalty plein de sang-froid à la 48e minute. Puis, en toute fin de match, il égalise d'une reprise en demi-volée sous la barre transversale à la réception d'une remise de Benoît Badiashile et évite une déconvenue à domicile contre une équipe relégable. Le score final est 2-2[68]. Le 3 avril 2021, lors de la 31e journée de Ligue 1, malgré son statut de remplaçant au coup d'envoi, il entre en jeu en seconde période et accentue la victoire de son équipe. En effet, il marque d'une frappe sèche sous la barre transversale après un contrôle rapide à destination d'une passe de Caio Henrique et score un pénalty en prenant Marc-Aurèle Caillard à contre-pied en fin de match[69]. Ce sont ses premiers buts en championnat après une disette de près de 2 mois et demi. Pour l'occasion, il célèbre chacun de ses buts en faisant un geste mimant un kaméhaméha. Lors de la 32e journée de Ligue 1, il score deux buts, le premier sur une passe décisive d'Aleksandr Golovine, le deuxième sur pénalty en toute fin de match, portant son total à 17 buts contre le Dijon FCO[70]. Lors de la 33e journée de Ligue 1, il fait son retour comme titulaire après avoir passé quelques matches à entrer en cours de jeu. Il profite de l'occasion pour délivrer une passe décisive à destination de Kevin Volland pour l'ouvertue du score sur le terrain des Girondins de Bordeaux[71]. Lors du quart de finale de la Coupe de France 2020-2021, contre l'Olympique lyonnais, il réalise un match plein : un but sur pénalty en début de seconde période, puis, dans la foulée, une passe décisive pour Kevin Volland[72]. Monaco s'impose 2-0 et file vers les demi-finales. Et ce, alors qu'il ne devait même pas être titulaire, son entraîneur Niko Kovač ayant dû composer avec le forfait de Stevan Jovetić. Pendant le weekend suivant, lors de la 34e journée de Ligue 1, il n'est toujours pas titulaire, Stevan Jovetic étant apte à commencer le match, malheureusement, celui-ci se blesse en début de match et lui cède sa place. Monaco l'emporte finalment 1-0 sur le terrain du SCO d'Angers avec un but en fin de match de son capitaine sur un lob parfait à la réception d'une passe décisive salvatrice de Youssouf Fofana[73],[74]. Ce but constitue son cinquième depuis le début de la saison après être entré en jeu, ce qui fait de lui le remplaçant le plus efficace d'Europe à ce stade de la saison[75]. Le 2 mai 2021, contre l'Olympique lyonnais pour le compte de la 35e journée, il délivre une passe décisive et inscrit un nouveau but sur pénalty, mais Monaco s'incline 3-2[76]. C'est d'ailleurs son 100e but en Ligue 1[77]. Lors de la 36e journée de Ligue 1, il délivre une passe décisive pour son jeune coéquipier Eliot Matazo, pour le premier but en carrière de ce dernier, score final 1-0 sur le terrain du Stade de Reims[78]. Le 13 mai 2021, il lobe le gardien des amateurs de Rumilly en demi-finale de Coupe de France, participant au festival offensif monégasque et propulsant d'ASM en finale[79]. Trois jours plus tard, il inscrit un nouveau but, son 20ème en Ligue 1 cette saison en lobant le gardien du Stade Rennais. Il déclare à l'issue du match : "C’est une fierté. Je continuerai à marquer. C’est mon job. J’aime beaucoup le football. Je veux continuer comme ça. C’est une grosse fierté et un rêve[80]".

Lors de la saison 2021-2022, il marque un doublé sur le terrain du Chaktior Donetsk en tour préliminaire de la Ligue des Champions, mais ne peut emêcher l'élimination de l'ASM aux portes de la phase de groupes[81]. C'est lors de la 6ème journée de Ligue 1 qu'il ouvre son compteur but en convertissant un pénalty contre l'OGC Nice et en offrant ainsi un but lors du derby[82]. Puis, lors de la journée suivante, il score un doublé contre l'AS Saint-Etienne après son entrée en jeu[83]. Le 26 septembre 2021, il marque son quatrième but de la saison sur une passe décisive de Caio Henrique, alors que Monaco était mené 1-0 sur le terrain du Clermont Foot, finalement, Monaco renversera la vapeur et l'emportera 3-1[84]. Lors de la 9ème journée de Ligue 1, il offre une passe décisive pour Aleksandr Golovin et marque un pénalty en fin de match pour une victoire 3-0 contre les Girondins de Bordeaux.

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

En , alors qu'il évolue au Saint-Denis US en football à 11 et à l'ASC Garges Djibson futsal, Wissam Ben Yedder participe à un stage de détection avec les U21 Futsal à l'INF Clairefontaine. Six mois plus tard, il dispute son premier match avec l'équipe de France de futsal au Chili (victoire 7-0) et inscrit un but. Ses prestations sont suivies par le sélectionneur Pierre Jacky et, en , il prend part à une double confrontation victorieuse face à la Grèce (un but) à Orléans. En , Ben Yedder connaît deux nouvelles sélections contre la Slovaquie (défaite 10-6 et 3-3, un but)[4].

Au début de la saison 2012-2013 et ses débuts réussis en professionnel au Toulouse FC, Ben Yedder est convoqué en équipe de France espoirs. Après deux sélections, il est convoqué pour les barrages de qualification à l'Euro 2013 face à la Norvège. Titulaire à l'aller et la victoire 1-0, Wissam fait partie, trois jours avant le match retour, des cinq joueurs partis en virée nocturne sur les Champs Élysées alors que le reste de l'équipe se repose au Havre. Non sanctionné par le sélectionneur Erick Mombaerts, Wissam ne prend pas part à la seconde rencontre perdue (5-3), entrainant la non-qualification[85].

Lors de la préparation à la Coupe du monde 2014, le sélectionneur Didier Deschamps déclare que Wissam est supervisé, mais qu'il devra faire preuve de régularité à l'avenir. En , dans une longue interview, un journaliste lui demande sa position par rapport au fait qu'Alexandre Lacazette soit sélectionné à 22 ans alors que Wissam en a déjà 24. Wissam Ben Yedder admet que dans un « grand club » les joueurs bénéficient de la participation en Coupe d'Europe, mais assure qu'il fera un jour un essai en équipe de France[2]. La saison suivante (2016-2017), Ben Yedder confie son envie de porter le maillot bleu :« J’ai goûté au maillot de l’équipe de France, j’aimerais bien y regoûter. Je continuerai à tout faire pour »[86]. Ayant la double nationalité, Wissam Ben Yedder a toujours privilégié la France malgré de nombreuses sollicitations de la fédération tunisienne de football[87],[88].

Wissam Ben Yedder est sélectionné en équipe de France A par Didier Deschamps, le , pour participer aux matchs amicaux contre la Colombie le et en Russie le . Il joue son premier match contre la Colombie, qui s'impose 2-3, en remplaçant Olivier Giroud à la 73e minute. Deschamps ne le retient pas parmi les 23 sélectionnés pour la Coupe du monde 2018 qu'ils remportent.

Ben Yedder est de nouveau sélectionné en juin 2019 lors des éliminatoires pour le championnat d'Europe, figurant dans le groupe retenu pour affronter Andorre et l'Albanie. Titulaire lors du match à Andorre, suppléant peu avant le coup d'envoi Kingsley Coman blessé, il y inscrit son premier but sous le maillot bleu. Il ne rentre pas en jeu contre l'Albanie au stade de France.

Il est par la suite régulièrement convoqué dans le groupe des 23 pour la suite des éliminatoires sans forcément jouer. Il marque un second but en bleu, une nouvelle fois contre Andorre. Il est ensuite régulièrement convoqué pour les éliminatoires de la Coupe du monde.

Malgré un temps de jeu plus faible en club n'empêchant pas des bonnes performances, il est présent la liste des 26 de Didier Deschamps pour l'Euro 2020 annoncée le 18 mai 2021. Contre la Bulgarie en match de préparation, il entre à la 84e minute puis réalise une passe décisive pour Olivier Giroud quelques minutes plus tard qui déclara plus tard qu'il est « facile »de jouer avec lui [89]. Il aborde la compétition avec un statut de remplaçant et déclare à ce sujet que son statut ne le gêne « pas du tout » et que le plus important est le groupe[90].

Pendant la compétition, il est remplaçant et n'entre pas lors du premier match contre l'Allemagne (victoire 1-0 ) et laissé en tribunes avec Kingsley Coman et Kurt Zouma lors du second match contre la Hongrie (match nul 1-1) .

Il est sélectionné dans la liste des 23 joueurs de l'Equipe de France qui disputera le Final 4 de la Ligue des Nations[91].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Ben Yedder, en 2017 avec le Séville FC, effectuant une frappe après avoir éliminé un adversaire contre le Spartak Moscou.

Véritable « attaquant de poche » de par sa relative petite taille, Ben Yedder est un joueur possédant un large éventail technique[21]. Tirant profit de sa formation futsal, il se montre à son aise dans les dribbles et les petits espaces, qualités aperçues dès sa jeunesse[3]. Solide, il n'hésite pas à percuter les défenses et les mettre à mal par sa vitesse et ses gestes techniques. Droitier, Wissam est à l'aise des deux pieds qui serait due à sa poursuite du football malgré une entorse et un plâtre au pied droit durant son enfance[3].

Ben Yedder peut évoluer sur tous les fronts de l'attaque, aussi bien en pointe qu'en milieu offensif. Devant le but, il se montre bon finisseur. Sa vision du jeu et son sens du collectif lui permettent de donner des passes précises à ses coéquipiers. Néanmoins, ses faiblesses résident dans son jeu aérien, notamment dû à sa taille (bien qu'il a un bon placement et une bon synchronisation en tant que finisseur, ce qui lui permet de marquer de la tête quelques fois quand l'occasion se présente), et ainsi que son apport défensif.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les statistiques en carrière senior de Wissam Ben Yedder[92].

Statistiques de Wissam Ben Yedder au [93]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2009-2010 Drapeau de la France UJA Alfortville CFA 23 9 - - - - - - - - - - - - - - - - - 23 9 0
Sous-total 23 9 - - - - - - - - - - - - - - - - - 23 9 0
2010-2011 Drapeau de la France Toulouse FC B CFA 2 17 11 - - - - - - - - - - - - - - - - - 17 11 0
2011-2012 Drapeau de la France Toulouse FC B CFA 2 1 1 - - - - - - - - - - - - - - - - - 1 1 0
2012-2013 Drapeau de la France Toulouse FC B CFA 2 2 2 - - - - - - - - - - - - - - - - - 2 2 0
Sous-total 20 14 - - - - - - - - - - - - - - - - - 20 14 0
2010-2011 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 4 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 5 0 0
2011-2012 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 9 1 0 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 11 1 0
2012-2013 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 34 15 4 2 0 0 1 0 1 - - - - - - - - - - 37 15 5
2013-2014 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 38 16 5 2 0 0 2 1 0 - - - - - - - - - - 42 17 5
2014-2015 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 36 14 3 1 1 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 38 15 3
2015-2016 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 35 17 5 2 1 1 4 5 0 - - - - - - - - - - 41 23 6
Sous-total 156 63 17 9 2 1 9 6 1 - - - - - - - - - - 174 71 19
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 30 11 4 4 5 1 - - - 2 0 0 C1 5 2 0 - - - 41 18 5
2017-2018 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 25 9 3 6 3 2 - - - - - - C1 11 10 0 1 0 0 43 22 5
2018-2019 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 35 18 9 5 2 0 - - - 1 0 0 C3 13 10 2 3 1 0 57 31 11
Sous-total 90 38 16 15 10 3 0 0 0 3 0 0 - 29 22 2 4 1 0 141 71 21
2019-2020 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 26 18 5 3 1 2 2 0 0 - - - - - - - 4 1 0 35 20 7
2020-2021 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 37 20 7 4 2 1 - - - - - - - - - - 6 0 3 47 22 11
2021-2022 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 10 5 2 0 0 0 0 0 0 - - - C1+C3 4+2 2+0 1+0 1 0 0 17 7 3
Sous-total 73 43 14 7 3 3 2 0 0 - - - - 6 2 1 11 1 3 99 49 21
Total sur la carrière 362 168 47 31 15 7 11 6 1 3 0 0 - 35 24 3 15 2 3 457 215 61

Listes des matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Wissam Ben Yedder ne joue aucune de ses huit premières sélections en totalité et doit attendre sa quatrième pour être titularisé et marquer son premier but. En huit rencontres, il remplace Olivier Giroud à quatre reprises quand la situation inverse se présente deux fois. Les deux autres matchs, Wissam remplace Kylian Mbappé (2e cape) et est suppléé par Nabil Fekir (8e).

Ben Yedder inscrit son premier but international lors de sa quatrième sélection en Andorre, dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020, en marquant le deuxième but français (0-4). Lors de la rencontre suivante, face au même adversaire, il clôt le score au Stade de France (3-0).

Le , lors d'un match amical contre l'Ukraine, Ben Yedder rentre à la place d'Olivier Giroud, qui fêtait sa 100e sélection, et délivre deux passes décisives pour Kylian Mbappé et Antoine Griezmann (victoire 7-1).

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Séville FC (en blanc à d.) défait lors de la Supercoupe d'Espagne 2016.

En 2016, peu après son arrivée à Séville, Wissam Ben Yedder n'entre pas en jeu à l'occasion de la Supercoupe de l'UEFA, mais son équipe sera tenu en échec face au Real Madrid (3-2ap). Quelques jours plus tard, Séville perd la Supercoupe d'Espagne face au FC Barcelone (0-2, 3-0)

Deux ans plus tard, en 2018, il est finaliste de la Coupe d'Espagne (0-5), suivie de la Supercoupe d'Espagne (2-1), toutes deux perdus face au FC Barcelone.

En 2021, après une victoire écrasante pendant la demi-finale de la Coupe de France contre le GFA 74 (1-5), lui et son équipe perdront face au Paris Saint-Germain (0-2) en final.

Résultat sportif de Wissam Ben Yedder en club
Seville FC AS Monaco

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Le 10 octobre 2021, Wissam Ben Yedder gagne son premier titre avec l'équipe de France, la Ligue des nation.

Palmarès de Wissam Ben Yedder en sélection nationale (1)
Équipe de France (1) :

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Sur le plan individuel, Ben Yedder est nommé meilleur joueur du Trophée des centres de formation en 2010.

En , il reçoit le trophée du joueur du mois de Ligue 1 pour la période de [94].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Equipe de France : sur les traces de Ben Yedder », sur leparisien.fr (consulté le ).
  2. a b et c « Ligue 1 - Wissam Ben Yedder (Toulouse) : "Ce sera l'équipe de France et rien d'autre" », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  3. a b c d e f g et h « Tout a commencé dans le Val-d'Oise pour Ben Yedder », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  4. a et b « Le parcours unique de Wissam Ben Yedder », sur fff.fr, (consulté le ).
  5. « On a digéré », sur lejsd.com, (consulté le ).
  6. « Transferts : comment Le Havre avait recruté Tino Kadewere, nouveau joueur de l'OL », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  7. Le renard, nicematin.com, 1er octobre 2019, par Mathieu Faure
  8. « Feuille du match Evian TG vs Toulouse (2-1) », sur soccerway.com, .
  9. Antoine Mestres, « Le TFC, un club sympa », sur sofoot.com, .
  10. « Ben Yedder, le facteur x ? », sur eurosport.fr, .
  11. « Montpellier HSC 1 - 1 Toulouse FC », lfp.fr, 10 août 2012.
  12. « Toulouse FC 2 - 1 AS Saint-Étienne », lfp.fr, 18 août 2012.
  13. « Stade de Reims 1 - 1 Toulouse FC », lfp.fr, 1er septembre 2012.
  14. « Ben Yedder : "Gonfler mes stats" », sur ladepeche.fr, .
  15. « Toulouse et Ben Yedder brillent face à Lyon », sur sofoot.com, .
  16. « Ben Yedder, la fin des doutes ? », sur sport.fr, .
  17. Naim Beneddra, « Toulouse-Valenciennes (3-1), le show Ben Yedder », sur goal.com, .
  18. « Le TFC enfin victorieux bat Valenciennes pour la dernière journée de Ligue 1 », sur france3-regions.francetvinfo.fr, .
  19. « Ben Yedder séduit l'Espagne », sur lequipe.fr, .
  20. « Mercato - Barcelone : Quand le Barça supervise Ben Yedder... », sur le10sport.fr, .
  21. a et b Khaled Karouri, « Les cadors de Serie A ne lâchent pas un Ben Yedder en plein doute », sur footmercato.net, .
  22. « Football - Ligue 1 : Paris retrouve des couleurs », sur lepoint.fr, .
  23. « Ligue 1 : l'écrasante victoire de l'OM à Toulouse (6-1) », Le Monde, (consulté le ).
  24. « L'OM veut Ben Yedder », sur sport24.lefigaro.fr, .
  25. Matthieu Margueritte, « Wolfsbourg se penche sur Wissam Ben Yedder! », sur footmercato.net, .
  26. François Kulawik, « Ben Yedder, le malaise », sur sports.fr, .
  27. « Quand les Toulousains se mobilisent pour Ben Yedder », sur sofoot.com, .
  28. « Les coups francs décisifs de Braithwaite et Ben Yedder (vidéo) », sur football.fr, .
  29. « Ligue 1, Ben Yedder atteint la barre des 50 buts », sur goal.com, .
  30. « Ben Yedder : «Mon triplé» », sur ladepeche.fr, .
  31. « Ligue 1 : le triplé de Ben Yedder enfonce Reims et confirme le renouveau du TFC », sur m.france3-regions.francetvinfo.fr, .
  32. Nicolas Stival, « Ligue 1: Grâce à un triplé de Ben Yedder, le TFC donne un cours de maintien à Reims », sur 20minutes.fr, .
  33. « Dupraz, nouvel entraîneur du TFC : «Laissez-moi y croire !» », sur ladepeche.fr, .
  34. Nicolas Sbarra, « Face au TFC (1-1), l'OM ne gagne toujours pas au Vélodrome et ça fait bientôt six mois que ça dure », sur eurosport.fr, .
  35. « L'OM est désespérant, le TFC respire encore », sur foot01.com, .
  36. « TFC : quelle résurrection ! », sur ladepeche.fr, .
  37. « Les Girondins fessés à Toulouse », sur sudouest.fr, .
  38. Nicolas Stival, « Ligue 1: Ben Yedder est magique, le TFC poursuit sa «remontada» », sur 20minutes.fr, .
  39. « Un Ben Yedder premium au Stadium », sur lfp.fr, .
  40. « Toulouse : Les supporters vont rendre hommage à Ben Yedder », sur sport24.lefigaro.fr, .
  41. « Wissam Ben Yedder : «Seuls eux savent la trace que j'ai laissée» », sur lequipe.fr, .
  42. Cyril Morin, « Ligue 1 - Toulouse se maintient au terme d’un match fou, Reims et le Gazélec relégués », sur eurosport.fr, Eurosport, .
  43. Samuel Sarfati, « Toulouse, Olivier Sadran confirme le départ de Wissam Ben Yedder », sur goal.com, .
  44. « "Merci pour tout", le message de Ben Yedder », sur lesviolets.com, .
  45. « 80 ans du TFC : Découvrez le 11 de légende du club », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, .
  46. « Officiel : Le FC Séville annonce l'arrivée de Wissam Ben Yedder », sur eurosport.fr, .
  47. Patrick Desprez et Lucas Serdic, « Ça y est, Ben Yedder signe au FC Séville demain », sur ladepeche.fr, La Dépêche, .
  48. a et b Dahbia Hattabi, « Wissam Ben Yedder explique le choix Séville », sur footmercato.net, .
  49. « Ben Yedder fera ses grands débuts face au Real », sur sport.fr, .
  50. « Carvajal délivre le Real », sur uefa.com, UEFA, .
  51. Ndiasse Sambe, « Séville FC - FC Barcelone, Super Coupe d'Espagne - Super Coupe d'Espagne Aller (0-2) », sur lequipe, L'Équipe, .
  52. « Supercoupe d'Espagne : première manche à l'usure pour Barcelone », sur sport24.lefigaro.fr, Le Figaro, .
  53. Damien Dorso, « Le Barça sacré pour la 12e fois après sa victoire sur le FC Séville (3-0) », sur eurosport, Eurosport, .
  54. Romain Lantheaume, « Esp. : 6-4 pour Séville, Ben Yedder buteur ! », sur maxifoot.fr, .
  55. « FC Séville-Maribor : Premier triplé de Ben Yedder en Ligue des champions », sur telefoot.fr, .
  56. Glenn Ceillier, « Supercoupe d'Espagne : le Barça s'impose sur le fil face à Séville (1-2) », sur eurosport.fr, Eurosport, .
  57. « Mercato : Ben Yedder veut rêver plus grand... mais où ? », sur www.maxifoot.fr (consulté le ).
  58. « Wissam Ben Yedder à l’AS Monaco », sur asmonaco.com, (consulté le ).
  59. « Buteurs : Kylian Mbappé reste sur le trône », LFP, .
  60. Ch. B., « Ligue 1 : Kylian Mbappé officiellement sacré meilleur buteur 2019-2020 », sur Le Parisien, .
  61. « Ligue 1: Ben Yedder en plein doute, malgré le carton de Monaco », sur RMC SPORT (consulté le )
  62. « Match : RENNES vs MONACO », sur MatchEnDirect.fr (consulté le )
  63. « Match : MONACO vs STRASBOURG », sur MatchEnDirect.fr (consulté le )
  64. « Match : MONACO vs MONTPELLIER », sur MatchEnDirect.fr (consulté le )
  65. « Équipe de France : Wissam Ben Yedder positif au Covid-19 », sur L'Équipe (consulté le )
  66. « Match : MONTPELLIER vs MONACO », sur MatchEnDirect.fr (consulté le )
  67. « Match : MONACO vs NICE », sur MatchEnDirect.fr (consulté le )
  68. « Match : MONACO vs LORIENT », sur MatchEnDirect.fr (consulté le )
  69. « L’AS Monaco envoie un message face à Metz », sur Ligue1 (consulté le )
  70. « Match : MONACO vs DIJON », sur MatchEnDirect.fr (consulté le )
  71. « Monaco taille patron ! - Débrief et NOTES des joueurs (FCGB 0-3 ASM) », sur www.maxifoot.fr (consulté le )
  72. « Monaco taille patron ! - Débrief et NOTES des joueurs (FCGB 0-3 ASM) », sur www.maxifoot.fr (consulté le )
  73. « Monaco : sans Jovetic contre Lyon », sur news.maxifoot.fr (consulté le )
  74. « Sauvé par Ben Yedder, Monaco met la pression avant le choc ! - Débrief et NOTES des joueurs (SCO 0-1 ASM) », sur www.maxifoot.fr (consulté le )
  75. « Monaco : Ben Yedder, joker exemplaire, et meilleur supersub d'Europe ! », sur www.maxifoot.fr (consulté le )
  76. « L’AS Monaco cède en toute fin de match contre Lyon », sur AS Monaco, (consulté le )
  77. « Wissam Ben Yedder, capitaine puissance 100 en Ligue 1 », sur AS Monaco, (consulté le )
  78. « Eliot Matazo : "Mon premier but, un sacré moment pour moi" », sur AS Monaco, (consulté le )
  79. « L’AS Monaco qualifié en finale de Coupe de France, 11 ans après », sur AS Monaco, (consulté le )
  80. « Wissam Ben Yedder : "On fait une super saison et on ne lâchera rien" », sur AS Monaco, (consulté le )
  81. « Monaco se fait hara-kiri - Débrief et NOTES des joueurs (Shakhtar 2-2 ap ASM) », sur www.maxifoot.fr (consulté le )
  82. « L'AS Monaco accroche un point dans le 101e derby à Nice », sur AS Monaco, (consulté le )
  83. « L'AS Monaco poursuit sa bonne dynamique face à Saint-Etienne », sur AS Monaco, (consulté le )
  84. « L'AS Monaco poursuit sa très belle série à Clermont », sur AS Monaco, (consulté le )
  85. « Bleuets : le scandaleux écart de conduite de cinq espoirs », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  86. « Toulouse, Ben Yedder : "J'aimerais regoûter au maillot de l'équipe de France" », sur goal.com, .
  87. « Les Bleus ou la Tunisie ? Ben Yedder ne changera pas d'avis », sur foot01.com, .
  88. « Wissam Ben Yedder : «Une fierté de représenter la France» », sur leparisien.fr, .
  89. « France-Bulgarie: "Facile de jouer avec Ben Yedder", se félicite Giroud », sur RMC SPORT (consulté le )
  90. « Wissam Ben Yedder (équipe de France) : « Donner le maximum à chaque fois » », sur L'Équipe (consulté le )
  91. « Aurélien Tchouameni et Wissam Ben Yedder appelés chez les Bleus », sur AS Monaco, (consulté le )
  92. « Wissam Ben Yedder », sur foot-national.com (consulté le ).
  93. « Fiche de Wissam Ben Yedder », sur footballdatabase.eu.
  94. Tom Monegier, « Ligue 1 : Wissam Ben Yedder élu joueur du mois de décembre », sur Foot Mercato, .

Liens externes[modifier | modifier le code]