Philippe Montanier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Philippe Montanier
Image illustrative de l’article Philippe Montanier
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique Standard de Liège
(entraîneur)
Biographie
Nom Philippe Jacques William Montanier
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (56 ans)
Lieu Vernon (France)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Gardien de but puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1970-1980Drapeau : France Pacy-sur-Eure
1980-1984Drapeau : France ALM Évreux
1984-1987Drapeau : France SM Caen
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1987-1990Drapeau : France SM Caen061 0(0)
1990-1991Drapeau : France FC Nantes008 0(0)
1991-1994Drapeau : France SM Caen079 0(0)
1994-1997Drapeau : France Toulouse FC088 0(0)
1997-1999Drapeau : France FC Gueugnon082 0(0)
1999-2000Drapeau : France AS Saint-Étienne 006 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2004-2009 Drapeau : France US Boulogne116v 53n 79d
2009-2011 Drapeau : France Valenciennes FC26v 28n 28d
2011-2013 Drapeau : Espagne Real Sociedad32v 24n 26d
2013-2016 Drapeau : France Stade rennais 43v 34n 38d
2016-2017 Drapeau : Angleterre Nottingham Forest 9v 6n 15d
2018-2020 Drapeau : France RC Lens 36v 18n 20d
2020-Drapeau : Belgique Standard de Liège9v 4n 5d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 25 octobre 2020

Philippe Montanier, né le à Vernon (Eure), est un joueur de football professionnel français, qui évoluait au poste de gardien de but, avant de devenir entraîneur.

Il porte essentiellement les couleurs du SM Caen où il dispute neuf saisons, participant notamment à l'aventure européenne de 1992. Il défend par la suite les buts du Toulouse FC puis du FC Gueugnon, en deuxième division.

Reconverti technicien, il reste pendant trois saisons l'adjoint de Robert Nouzaret (Toulouse FC, SC Bastia puis équipe de Côte d'Ivoire). En 2004, il se voit confier l'équipe première de l'US Boulogne, qu'il fait monter de CFA en Ligue 1 en cinq saisons. Il est débauché en 2009 par le Valenciennes FC, qui obtient des résultats remarqués tout en produisant un football attrayant. En juin 2011, il part pour l'Espagne, dans le club basque de la Real Sociedad. Après des débuts difficiles, il obtient la quatrième place du championnat et une place en Ligue des champions à l'issue de sa seconde saison.

En fin de contrat, il décline la prolongation que lui propose sa direction et retourne en France entraîner le Stade rennais de à , le sulfureux Rolland Courbis arrivé au club une semaine auparavant en tant que conseiller du président lui soufflant alors son poste. En juin de la même année, il rejoint le club anglais de Nottingham Forest en Championship mais est démis de ses fonctions début 2017, l'équipe ne parvenant pas à s'extirper de la zone rouge. A l'issue de la saison 2017/2018, il prend les rênes du RC Lens en Ligue 2. Il est limogé le  : à cette date, les Sang et or occupent la 3e place d'un championnat très serré où seuls les deux premiers sont directement promus. Ironie du sort, la LFP décide de figer le classement après la 28e journée, la compétition étant arrêtée en raison de la pandémie de coronavirus à dix rencontres de son terme, au moment où 4 points seulement séparent le cinquième du leader. Les Nordistes ayant remporté les deux matchs consécutifs au départ de Montanier avaient récupéré la deuxième place qui fut longtemps la leur et accèdent donc à la Ligue 1.

Le 10 juin 2020, il est nommé entraîneur du Standard de Liège.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Formé à Evreux, il arrive au SM Caen en 1984, à 19 ans. Il joue trois saisons en équipe réserve et devient la doublure de Michel Bensoussan en 1987. Il participe à la montée du club en 1988 en disputant trois matchs. Pour sa première saison parmi l’élite, il part comme doublure. À la trêve, Nouzaret décide de le titulariser à la place de l’ancien joueur du Paris SG. Il dispute son premier match en D1 le sur le terrain du Sporting Toulon Var (1-0) et s’impose naturellement. Il dispute finalement quatorze matchs de championnat, le club bas-normand assurant son maintien en toute fin de saison, grâce notamment aux exploits de Fabrice Divert en attaque.

Lors de la saison 1989-1990, il s'affirme en titulaire indiscutable et devient l'un des joueurs les plus appréciés par les supporters. Ses prestations attirent l’œil de clubs plus huppés, alors qu'il dispose d'une clause de départ d'un demi million de francs. Devenu une valeur sûre du championnat, il est annoncé un temps à l'OM mais rejoint finalement le FC Nantes, le club caennais n'ayant pas les moyens financiers de le conserver. Mais le titulaire à Nantes, David Marraud, ne part pas, et lui est finalement préféré. Réduit à un rôle de remplaçant, son temps de jeu se réduit énormément. Il ne joue que sept rencontres et décide de revenir dans son club formateur en fin de saison. À son retour, le Stade Malherbe est devenu un club de milieu de tableau grâce à la génération dorée des Stéphane Paille, Benoît Cauet et Franck Dumas. Montanier récupère sa place dans les buts et Caen termine 5e du championnat lors de la saison 1991-1992, se qualifiant ainsi pour la Coupe UEFA 1992-1993.

Il fait logiquement partie de l'équipe qui dispute le premier tour de la coupe UEFA face au Real Saragosse (victoire 3-2 à l'aller mais défaite 2-0 en Espagne). L'équipe finit 11e et l'inter-saison 1993-1994 est marquée par un fort renouvellement au sein de club. Les Gravelaine, Paille et autres Calderón ne sont pas efficacement remplacés, tandis que Richard Dutruel, prêté par le PSG, est propulsé comme titulaire dans les buts normands. Philippe Montanier ne vit pas très bien cette situation et quitte le club à la fin de la saison[1].

En fin de contrat, il rebondit au Toulouse FC, en D2. Il passe trois saisons sur les bords de la Garonne : le TFC échoue aux portes de la D1 (4e puis 5e) avant de remonter au terme de la saison 1996-97, au cours de laquelle il perd sa place de titulaire au profit de Teddy Richert.

À nouveau en fin de contrat, il n’est pas conservé dans l’effectif toulousain, de retour en D1. Il rejoint alors le FC Gueugnon et passe deux saisons en Bourgogne. Il y réalise deux saisons pleines, dans un club qui se maintient confortablement (11e puis 8e). À la fin de son contrat, il réalise une dernière pige à l'AS Saint-Étienne, en tant que doublure de Jérôme Alonzo. Il joue tout de même quatre matchs dans le Forez avant de prendre sa retraite sportive en 2000.

Au cours de ces années de joueur professionnel au Stade Malherbe de Caen, Philippe Montanier suit en parallèle ses études à l'université de Caen, il obtient une licence à L'UFR STAPS de Caen en 1989 et une maîtrise de gestion avec mention en 1991. Au cours de sa carrière de joueur professionnel, il passe par ailleurs ses diplômes d'entraîneur, ce qui lui permet d'enchainer sa reconversion aussitôt sa carrière de joueur terminée.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Ayant mis un terme à sa carrière de joueur en 2000, il devient dans la foulée directeur général du SM Caen, son club formateur, qui vient d'être privatisé. Il remplace en quelque sorte Daniel Jeandupeux, son ancien entraîneur, qui était revenu comme directeur sportif en 1997. L'expérience est de courte durée puisqu'il part quelques semaines seulement après son arrivée, alors que le club caennais a complètement manqué son début de saison et que l'entraîneur Pascal Théault a été remercié.

En avril 2001, il entame une carrière d'entraîneur, et devient l'adjoint de Robert Nouzaret, son ancien entraîneur à Caen, au Toulouse FC. La saison suivante il le suit au SC Bastia, puis entre 2002 et 2004 avec l'équipe de Côte d'Ivoire[2].

Montanier à la Real Sociedad, en 2012

À partir de juillet 2004, il prend la responsabilité de l'équipe première de Boulogne-sur-Mer. Les succès ne se font pas attendre puisque dès la première saison, il est champion de CFA et deux saisons plus tard, il accède à la Ligue 2. Après une saison d'acclimatation, le club joue les premiers rôles en Ligue 2 lors de la saison 2008-2009, jusqu'à arracher la montée en Ligue 1 à la dernière journée ! Grégory Thil, capitaine et auteur de 18 buts, est le symbole de la réussite d'une équipe qui se distingue par son jeu. Philippe Montanier est désigné entraîneur de Ligue 2 de l'année.

Le , à la surprise des supporters boulonnais, Philippe Montanier signe un contrat de trois ans avec le Valenciennes FC[3], où il remplace Antoine Kombouaré. Pour sa première saison au VAFC, il conduit son équipe à la 10e place, le meilleur résultat du club de Valenciennes depuis la saison 1979-1980.

Le , après plusieurs jours de négociations entre les clubs concernés, Philippe Montanier s'engage pour deux ans avec la Real Sociedad[4]. Le , il réussit l'exploit d'arracher un point face au FC Barcelone (score final 2-2).

Lors de la saison 2012-2013, il bat la même équipe du FC Barcelone 3-2. La Real Sociedad finira quatrième et se qualifiera pour les barrages de la Ligue des champions. Mais Philippe Montanier, en fin de contrat, refuse la proposition du club basque de continuer l'aventure[5].

Le , le Stade rennais annonce avoir trouvé un accord avec lui pour un contrat d'une durée de trois saisons[6]. Il conclut sa première saison à la tête du club breton à la 12e place, assortie d'une finale perdue en Coupe de France face à Guingamp. À l'été 2014, l'effectif est profondément renouvelé avec près de 20 mouvements de joueurs. Bien que le club n'arrive pas à s'immiscer dans la course à l'Europe, il est conforté dans ses fonctions par le président René Ruello qui prolonge son contrat jusqu'en afin qu'il puisse bâtir un projet sur la durée[7].

Philippe Montanier et Mickaël Debève, août 2018.

Le , la direction du Stade rennais décide de se séparer de son entraîneur à la suite d'une défaite lors d'un 16e de finale de Coupe de France perdu contre Bourg-en-Bresse, club de Ligue 2. Rolland Courbis le remplace le jour même[8]. Le club était classé 6e à 3 points de la 3e place en ayant la 3e attaque du championnat à égalité avec l'Olympique de Marseille (source LFP)[1]

Le , un temps annoncé au RC Lens, il devient finalement le nouvel entraîneur de Nottingham Forest[9]. Il est démis de ses fonctions le alors que l'équipe se trouve à la 20e place au classement, à trois points des places de relégation[10]. Montanier avait été nommé en juin, suivant la volonté d'un futur repreneur. Ce dernier n'a pu racheter le club et Montanier n'a jamais été conforté par le milliardaire koweitien, toujours à la recherche d'un acquéreur[11].

Le , il est nommé entraîneur du RC Lens, s'engageant pour deux saisons plus une en option[12]. Son staff technique, dévoilé début juin, se compose de Philippe Lambert, Mickaël Debève, Stéphane Wiertelak et Thierry Malaspina[13]. Lors de sa première saison chez les Sang et or, il parvient à décrocher la cinquième place, emmenant son équipe jusqu'aux play-offs. Il remporte le premier match au stade Charléty face au Paris FC à l'issue de la séance de tirs au but, puis arrache la victoire à Troyes dans la seconde rencontre, et accède au barrage contre Dijon, 18e de Ligue 1. Mais après un partage au stade Bollaert-Delelis (1-1), le club s'incline 3-1 au retour et reste en Ligue 2.

Pour la saison 2019-2020, le groupe est partiellement renouvelé, via des recrues expérimentées (Yannick Cahuzac, Florian Sotoca et Tony Mauricio notamment), alors que plusieurs jeunes joueurs offensifs quittent l'Artois[14]. Le club boucle la première moitié de championnat à la première place[15], mais s'écroule après la trêve hivernale. Le , à la suite de deux défaites consécutives (3-2 à Châteauroux et 1-4 contre Caen), le technicien ainsi que son staff prennent la porte et l'entraîneur de l'équipe réserve, Franck Haise[16], le relais.

Celui-ci remporte les deux matchs suivants, permettant à son équipe de gagner une place au classement. Le championnat 2019-2020 est arrêté le 28 avril 2020 à cause de la pandémie de Covid-19. Le RC Lens, deuxième du championnat accède à la Ligue 1, retrouvant l'élite après cinq années d'absence. Ayant obtenu 88% des points lors de la saison 2019-2020 (46/52), Montanier aura largement contribué au retour dans l'élite des Sang et Or.

Le , le Standard de Liège annonce son arrivée en tant qu'entraîneur principal à la suite du retrait de Michel Preud'homme, coach emblématique des Rouches. La durée de son contrat n'est pas annoncée.[17].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques de Philippe Montanier au 2 octobre 2014[18],[19]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
1987-1988 Drapeau de la France SM Caen D2 4 0 - - - - - - - 4 0
1988-1989 Drapeau de la France SM Caen D1 14 0 4 0 - - - - - 18 0
1989-1990 Drapeau de la France SM Caen D1 38 0 1 0 - - - - - 39 0
Sous-total 56 0 5 0 - - - - - 61 0
1990-1991 Drapeau de la France FC Nantes D1 8 0 - - - - - - - 8 0
Sous-total 8 0 - - - - - - - 8 0
1991-1992 Drapeau de la France SM Caen D1 31 0 2 0 - - - - - 33 0
1992-1993 Drapeau de la France SM Caen D1 34 0 1 0 - - C3 2 0 37 0
1993-1994 Drapeau de la France SM Caen D1 8 0 1 0 - - - - - 9 0
Sous-total 73 0 4 0 - - - 2 0 79 0
1994-1995 Drapeau de la France Toulouse FC D2 42 0 - - - - - - - 42 0
1995-1996 Drapeau de la France Toulouse FC D2 31 0 - - 1 0 - - - 32 0
1996-1997 Drapeau de la France Toulouse FC D2 14 0 - - - - - - - 14 0
Sous-total 87 0 - - 1 0 - - - 88 0
1997-1998 Drapeau de la France FC Gueugnon D2 42 0 - - 2 0 - - - 44 0
1998-1999 Drapeau de la France FC Gueugnon D2 37 0 - - 1 0 - - - 38 0
Sous-total 79 0 - - 3 0 - - - 82 0
1999-2000 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D1 4 0 - - 1 0 - - - 5 0
Sous-total 4 0 - - 1 0 - - - 5 0
Total sur la carrière 306 0 9 0 5 0 - 2 0 322 0

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Saison Club Division J V N D %V
2004-2005 Drapeau : France US Boulogne CFA 38 22 9 7 58
2005-2006 Drapeau : France US Boulogne National 39 16 10 13 41
2006-2007 Drapeau : France US Boulogne National 40 23 9 8 58
2007-2008 Drapeau : France US Boulogne Ligue 2 45 15 9 21 33
2008-2009 Drapeau : France US Boulogne Ligue 2 46 26 6 14 57
2009-2010 Drapeau : France Valenciennes FC Ligue 1 40 14 10 16 35
2010-2011 Drapeau : France Valenciennes FC Ligue 1 42 11 19 12 26
2011-2012 Drapeau : Espagne Real Sociedad Liga 42 14 11 17 33
2012-2013 Drapeau : Espagne Real Sociedad Liga 40 18 13 9 45
2013-2014 Drapeau : France Stade rennais FC Ligue 1 46 16 14 16 35
2014-2015 Drapeau : France Stade rennais FC Ligue 1 44 16 12 16 36
2015-2016 Drapeau : France Stade rennais FC Ligue 1 17 5 8 4 29
2016-2017 Drapeau : Angleterre Nottingham Forest Championship (D2) 30 9 6 15 30
2018-2019 Drapeau : France RC Lens Ligue 2 38 18 9 11 47
2019-2020 Drapeau : France RC Lens Ligue 2 26 13 8 5 -
2020-2021 Drapeau : Belgique Standard de Liège D1A 0 0 0 0 -
Total 518 212 136 170 41

Dernière mise à jour le

Palmarès joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Palmarès entraîneur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Portrait de Philippe Montanier, afterfoot.com
  2. Football : Montanier : « Un bon test à Guingamp », Ouest-France du 15 janvier 2009
  3. Site mercato365, le 2 juin 2009
  4. (es) « Comunicao oficial: Montanier nuevo entrenador de la Real Sociedad », sur http://www.realsociedad.com,
  5. « Montanier va quitter la Real Sociedad », sur lequipe.fr, (consulté le 21 mai 2013)
  6. « Rennes - Montanier nouvel entraîneur », sur lequipe.fr, (consulté le 21 mai 2013)
  7. « Ruello conforte Montanier », sur ouest-france.fr,
  8. Courbis remplace Montanier sur L'Équipe, 20 janvier 2016
  9. Philippe Montanier est le nouvel entraîneur de Nottingham Forest (D2 anglaise), www.lequipe.fr, 27 juin 2016.
  10. « Philippe Montanier a été remercié par Nottingham Forest », sur lequipe.fr, (consulté le 14 janvier 2017)
  11. Rédaction, « Philippe Montanier a été remercié par Nottingham Forest », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mai 2017)
  12. « Philippe à la tête de l'équipe pro », sur rclens.fr, (consulté le 22 mai 2018).
  13. Montanier déjà à l'aise sur ses terres d'adoption
  14. Philippe Montanier et le RC Lens : les dessous d’une rupture (1/2)
  15. Ligue 2 : Lens champion d'automne, Le Mans sort de la zone rouge
  16. Football : Philippe Montanier n’est plus l’entraîneur du RC Lens, Franck Haise intronisé
  17. Philippe Montanier nommé entraîneur du Standard de Liège
  18. « Fiche de Philippe Montanier », sur L'Équipe.fr
  19. « Fiche de Philippe Montanier », sur footballdatabase.eu
  20. Montanier récompensé, lequipe.fr. Mis en ligne le 08/10/2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :