Grenade Club de Fútbol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Granada CF.
Grenade CF
Logo du Grenade CF
Généralités
Nom complet Granada Club de Fútbol
Surnoms Los Filipinos
El Graná
El 5001
Noms précédents Club Recreativo Granada (1931-1947)
Fondation
Couleurs Rouge et blanc
Stade Nuevo Los Cármenes
(22 524 places)
Siège C/ Pintor Manuel Maldonado s/n,
Grenade, Espagne
Championnat actuel LaLiga 2
Président Drapeau : République populaire de Chine Jiang Lizhang
Entraîneur Drapeau : Espagne Diego Martínez Penas
Joueur le plus capé Drapeau : Espagne Pedro Fernández Cantero (193)
Meilleur buteur Drapeau : Maroc Youssef El-Arabi (45)
Site web granadacf.es
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Espagne de D2 (3)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Espagne de football D2 2018-2019
0

Le Granada Club de Fútbol est un club de football espagnol basé à Grenade qui évolue en Liga 2

Le Grenade CF est partenaire de l'équipe de Serie A de l'Udinese Calcio, dont le propriétaire est le même, qui lui prête chaque saison plusieurs joueurs.

Depuis , le club appartient à la société chinoise Link International Sports Limited.

Histoire[modifier | modifier le code]

La création du Recreativo de Granada[modifier | modifier le code]

Après sa création en 1931 sous le nom de Recreativo de Granada, le club, évoluant à cette époque en bleu et blanc, passe en seulement sept saisons (il n'y a pas eu de championnat pendant la Guerre civile espagnole) de division régionale (D4) à la première division, qu'il atteint lors de la saison 1941/1942, et où il se maintient durant quatre ans, puis s'ensuivent douze saisons en deuxième division. Au terme de la saison 1956/1957, conclue à la première place de la deuxième division, le club vit une nouvelle promotion en première division. Les quatre saisons suivantes sont difficiles et au terme de celles-ci le club redescend en deuxième division. Toutefois, lors de la saison 1958/1959, Grenade accomplit un des plus grands exploits de son histoire en parvenant en finale de la Coupe du Roi ; le club perd 4-1 face au FC Barcelone. Grenade restera ensuite 5 saisons en deuxième division, suivies d'une montée pour un an.

L'époque triomphale[modifier | modifier le code]

La saison 1967/1968 est l'une des plus importantes pour le club, puisque ce fut la dernière montée en première division jusqu’à celle de 2011. L'année suivante, le club amorce son époque triomphale : il restera huit saisons en Première division. Les saisons 1971/1972 et 1973/1974 sont les meilleures de l'histoire du club puisqu'il se classera sixième. À noter également que Enrique Porta conquiert le titre de pichichi (meilleur buteur du championnat) lors de la saison 1971/1972. La saison 1975/1976 s'achève par une relégation en deuxième division ; le Grenade CF ne réapparaîtra pas dans l'élite durant les 35 ans suivants. Jusqu'à la saison 1987/1988, où le club s'installe en troisième division pendant plus de dix ans, le club alterne la deuxième et la troisième division.

Une chute sportive et économique[modifier | modifier le code]

La situation empire en 2002 quand le club perd sa place au troisième niveau national (la division 2b). Criblé de dettes, il ne peut plus assurer la paie de ses joueurs, et tombe en Tercera (quatrième niveau national).

Soixante-dix ans après sa création, le club passe alors par les pires moments de son histoire. Au bord de la disparition, abandonné par les pouvoirs publics, le club parvient cependant à survivre jusqu'à l'arrivée de Paco Sanz, fils de Lorenzo Sanz l'ex-président du Real Madrid. Celui-ci remonte le club en division 2b malgré la poursuite de ses difficultés financières.

L'un des clubs rivaux régionaux du Grenade CF, le Granada '74, club de Tercera qui obtient la montée en 2b, défraye alors la chronique en rachetant la licence professionnelle du club de Ciudad de Murcia. Il signe ainsi le retour du football professionnel dans la cité andalouse et revendique le stade des Carmenes pour pouvoir évoluer en Segunda. Cet épisode semble avoir piqué au vif les responsables locaux attachés au club historique… Toujours est-il qu'à ce moment-là, le Grenade CF entame sa reconstruction. Le , une assemblée exceptionnelle accepte la conversion du club en SASP, condition nécessaire pour que Giampaolo Pozzo puisse faire son entrée dans le capital et prenne en charge sa dette.

Le renouveau[modifier | modifier le code]

Sanz met à la tête du club Enrique Pina et Juan Carlos Cordero qui, ensemble et grâce notamment aux joueurs prêtés par l'Udinese Calcio, construisent une équipe compétitive entraînée par Fabriciano "Fabri" Gonzales qui obtient le le retour en deuxième division. Plusieurs joueurs de l'Udinese Calcio sont prêtés à Grenade. Bien que le début soit un peu poussif, le club finit quatrième et participe donc aux barrages de montée en première division. Le premier tour, contre le Celta de Vigo, s'achevant par 1-0 et 0-1, la qualification se décide aux tirs aux buts. Le gardien Roberto devient alors le héros du match : après avoir marqué lui-même son tir au but, il arrête le suivant. Le deuxième tour est contre l'Elche CF. Après un match nul 0-0 à domicile, le match retour s'achève sur le score de 1-1 ; Grenade obtient donc la montée tant attendue en Première division le . C'est également le premier club depuis Málaga CF en 1999 à réussir la montée de division 2b à première division en deux ans.

Retour en première division[modifier | modifier le code]

Depuis, le club ne cesse de progresser. Après avoir agrandi le stade pour son retour en première division, la première saison est tendue et le club se sauve lors de la dernière journée. La deuxième saison est plus tranquille, et malgré une série de sept matches sans victoire, le club trouve son salut lors de l'avant-dernière journée de championnat. La saison 2012-2013 s'achève par les promotions en Segunda división B de l’équipe réserve et en première division de l’équipe féminine ; seul le FC Barcelone, avec son équipe réserve en deuxième division, parvient à faire mieux.

De plus, le club trouve un accord avec la municipalité de Grenade pour la location d'un terrain de 75 000 m2 permettant la construction du centre d'entraînement souhaité par le club depuis longtemps. Il s'agit d'un investissement de 8,6 millions d'euros dont la première phase comprend cinq terrains de pelouse naturelle ainsi qu'un plus petit en pelouse artificielle. La première phase comprend également un bâtiment pour l'équipe première avec salle de physiothérapie, vestiaires et cafétéria ; elle devrait être finie en . La deuxième phase, qui n'a pas encore de date arrêtée, comprendra un bâtiment pour les jeunes ainsi que deux terrains naturels supplémentaires, dont un avec tribune de 3 000 spectateurs, et un petit terrain artificiel.

Lors de la saison 2013-2014, conclue sur une 15e place, Grenade CF entérine son maintien en première division en s'imposant à la dernière journée 1-0 sur le terrain du Real Valladolid, un concurrent direct que cette défaite condamne à la relégation. Si les difficultés financières persistent, le club a toutefois atteint une certaine stabilité sportive dans l'élite espagnole. À la fin de la saison, l'entraîneur Lucas Alcaraz est remplacé par Joaquín Caparrós.

Match opposant le Deportivo La Corogne et Grenade CF en 2016.

Le 5 avril 2015, Grenade connaît la pire défaite de son histoire en championnat en s'inclinant 9-1 sur la pelouse du Real Madrid. Le , José Ramón Sandoval remplace Abel Resino au poste d'entraîneur alors que Grenade occupe l'avant-dernière place du championnat à quatre journées de la fin de la saison. Le 3 mai, Grenade gagne 2 à 1 à l'extérieur lors du premier match de Sandoval sur le banc. Le 9 mai, le club enchaîne avec une victoire 2 à 0 face au Cordoue CF.

Le 17 mai, Grenade remporte une troisième victoire de suite en allant gagner sur le terrain de la Real Sociedad, victoire qui lui permet de sortir de la zone de relégation à une journée de la fin de la saison. Lors de la dernière journée, Grenade fait match nul face à l'Atlético de Madrid et parvient à se maintenir en première division (10 points sur 12 possibles lors des 4 derniers matchs).

Le contre le Deportivo La Corogne, Youssef El-Arabi devient le meilleur buteur de Grenade en première division et dépasse l'ancien record détenu par Enrique Porta (34 réalisations).

Le , le club devient la propriété de la société chinoise Link International Sports Limited lors d'une transaction qui s'élève à 37 M€. Jiang Lizhang devient président du club succédant à Enrique Pina. L'entraîneur Paco Jémez est recruté en été mais il est vite démis de ses fonctions en raison des mauvais résultats. Il est remplacé en octobre par Lucas Alcaraz qui est à son tour remplacé par Tony Adams en avril.

Le , le club est mathématiquement relégué en D2 à trois journées de la fin du championnat.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel du Grenade CF de la saison 2018-2019
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[2] Nom Date de naissance Sélection[3] Club précédent
1 G Drapeau du Portugal Silva, RuiRui Silva 07/02/1994 (25 ans) CD Nacional
13 G Drapeau de l'Espagne Escandell, AarónAarón Escandell 27/09/1995 (23 ans) Atlético Malagueño
2 D Drapeau de l'Espagne , BernardoBernardo 17/07/1993 (25 ans) Espagne -19 ans CD Lugo
3 D Drapeau de l'Espagne Martínez, ÁlexÁlex Martínez 12/08/1990 (28 ans) Betis Séville
5 D Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite Martínez, José AntonioJosé Antonio Martínez 12/02/1993 (26 ans) SD Eibar
6 D Drapeau de l'Espagne Sánchez, GermánGermán Sánchez 31/10/1986 (32 ans) CD Tenerife
16 D Drapeau de l'Espagne Díaz, VíctorVíctor Díaz 12/06/1988 (30 ans) CD Leganés
17 D Drapeau de l'Espagne Quini, Quini 24/09/1989 (29 ans) Rayo Vallecano
22 D Drapeau de l'Espagne Castellano, AdriAdri Castellano 26/06/1994 (24 ans) Celta de Vigo rés.
4 M Drapeau de l'Espagne Rico, FranFran Rico 03/08/1987 (31 ans) SD Eibar
8 D Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite San Emeterio, FedeFede San Emeterio 16/03/1997 (22 ans) Espagne -19 ans Real Valladolid
12 M Drapeau du Nigeria Azeez, RamonRamon Azeez 12/12/1992 (26 ans) Nigéria CD Lugo
15 M Drapeau de l'Argentine Aguirre, NicolásNicolás Aguirre 27/06/1990 (28 ans) Chongqing Lifan
19 M Drapeau de l'Espagne Montoro, ÁngelÁngel Montoro 25/06/1988 (30 ans) UD Las Palmas
23 M Drapeau de l'Espagne Martín, AlbertoAlberto Martín 31/03/1989 (30 ans) CD Leganés
24 M Drapeau de l'Espagne González, José AntonioJosé Antonio González 20/12/1995 (23 ans) Córdoba CF rés.
7 A Drapeau de l'Espagne Vadillo, ÁlvaroÁlvaro Vadillo 12/09/1994 (24 ans) Espagne -20 ans SD Huesca
9 A Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite Pozo, ÁlexÁlex Pozo 22/02/1999 (20 ans) Espagne espoirs Sevilla Atlético
10 A Drapeau de l'Espagne Puertas, AntonioAntonio Puertas 21/02/1992 (27 ans) UD Almería
11 A Drapeau de l'Espagne , RodriRodri 06/06/1990 (28 ans) Espagne espoirs Cultural Leonesa
14 A Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite Vico, FedeFede Vico 04/07/1994 (24 ans) Espagne -20 ans CD Leganés
18 A Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite Ojeda, DaniDani Ojeda 03/12/1994 (24 ans) CD Leganés
20 A Drapeau de la Colombie Ramos, AdriánAdrián Ramos 22/01/1986 (33 ans) Colombie Chongqing Lifan
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Espagne Ángel Rodríguez

Légende

Consultez la documentation du modèle

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Liens externes[modifier | modifier le code]