Fédération française de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FFF.
Fédération française de football
Logo de la FFF
Logo de la FFF

Sigle FFF
Nom précédent Fédération française de football association (FFFA)
Sport(s) représenté(s) Football
Création
Président Noël Le Graët
Siège Paris
Affiliation FIFA
UEFA
Nations membres France
Principauté de Monaco
Licenciés 2 135 193 (2015-2016)
Site internet www.fff.fr

La Fédération française de football (FFF) est une association française loi 1901 fondée le sous le nom de Fédération française de football association (FFFA) par transformation du Comité français interfédéral créé en 1907, regroupant les clubs de football de France et de la principauté de Monaco et organisant les compétitions nationales et les matchs internationaux des sélections de joueurs français.

Elle est affiliée à la FIFA depuis 1919 en ayant pris la succession du Comité français interfédéral (CFI) affilié depuis 1907 qui avait lui-même succédé à l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA), membre fondateur de l'organisme international en 1904.

Le siège de la FFF est situé au 87, boulevard de Grenelle à Paris tandis que le centre technique national Fernand-Sastre est installé à Clairefontaine-en-Yvelines.

Les dirigeants de la FFF[modifier | modifier le code]

La Fédération Française de Football est fondée le par transformation du Comité français interfédéral créé en 1906. Jules Rimet en devient le premier président et Henri Delaunay le premier secrétaire général. L'association est reconnue d'utilité publique par décret le 4 décembre 1922[1].

Listes des dirigeants de la FFF
Période Président Directeur général Directeur technique national
1919 - 1942 Jules Rimet
1942 - 1944 Henri Jevain
1944 - 1949 Jules Rimet
1949 - 1953 Emmanuel Gambardella
1953 - 1963 Pierre Pochonnet
1963 - 1968 Antoine Chiarisoli
1969 - 1972 Jacques Georges Michel Cagnion
1972 - 1984 Fernand Sastre
1985 - 1989 Jean Fournet-Fayard
1989 - 1992 Gérard Houllier
1992 - 1993 Gérard Enault (Intérim)
1993 - 1994 Jacques Georges (Intérim)
1994 - 1998 Claude Simonet Gérard Enault
1998 - 2005 Aimé Jacquet
2005 - 2006 Jean-Pierre Escalettes Jacques Lambert
2007 Jean-Pierre Morlans (Intérim)
2008 - 2010 Gérard Houllier
2010 Fernand Duchaussoy (Intérim) François Blaquart[2]
2010 - 2011 Fernand Duchaussoy Alain Resplandy-Bernard
Depuis 2011[3] Noël Le Graët Alain Christnacht
L'affaire Knysna

En juin 2010, éclate l'affaire de Knysna qui voit l'élimination de l'équipe de France au premier tour de la Coupe du monde 2010 émaillée par plusieurs incidents entre les joueurs et la fédération. Parmi ces événements, le renvoi de Nicolas Anelka et le boycott de l'entrainement par les joueurs promvoque la démission de Jean-Louis Valentin, le directeur délégué à l'équipe de France ainsi qu'une tempête médiatique sans précédent obligeant le président Jean-Pierre Escalettes à démissionner de son poste. Il est remplacé par un président intérimaire Fernand Duchaussoy, jusqu'à une réunion des états généraux voulue par le président de la République Nicolas Sarkozy sur la gouvernance du football français. De nombreuses personnalités (anciens sportifs, consultants, ministres) réclament alors une refonte du système fédéral jugé inadapté et une démission en bloc du conseil fédéral considéré comme le principal responsable de l'échec des Bleus.

Structures[modifier | modifier le code]

Statuts

La Fédération française de football a pour rôle[4] :

  • d'organiser, de développer et de contrôler l'enseignement et la pratique du football, sous toutes ses formes, par des joueurs de statuts différents, en France, sur le territoire métropolitain et dans les départements et territoires d'outre-mer,
  • de créer et de maintenir un lien entre ses membres individuels, les clubs affiliés, ses districts, ses ligues régionales, la Ligue du Football Amateur (LFA) et la Ligue de football professionnel (LFP),
  • de défendre les intérêts moraux et matériels du football français,
  • d'entretenir toutes relations utiles avec les associations étrangères affiliées à la FIFA, les organismes sportifs nationaux et les pouvoirs publics.
Administration

Depuis juin 2011, la fédération est administrée par trois organes : l'Assemblée Fédérale, le Comité Exécutif et la Haute Autorité du Football[4]. L'Assemblée Fédérale est composée des délégués des clubs, élus par les assemblées générales des organismes fédéraux et régionaux[5]. Elle élit par un vote secret les membres du Comité Exécutif, hors membres de droit, et les membres de la Haute Autorité du Football[5]. Le Comité Exécutif est composé de douze membres : deux membres de droit, les Présidents de la LFP et de la LFA, et dix membres élus, dont au minimum une femme[6]. La Haute Autorité du Football est composée de vingt membres :

  • deux membres représentant les présidents de ligue,
  • deux membres représentant les présidents de district,
  • deux membres représentant les clubs professionnels,
  • deux membres représentant les clubs amateurs,
  • deux membres représentant les éducateurs : un représentant les entraîneurs professionnels de football et un représentant les autres éducateurs de football,
  • deux membres représentant les arbitres : un représentant les arbitres d'élite et un représentant les autres arbitres de football,
  • deux membres représentant les joueurs professionnels,
  • deux membres représentant les administratifs et assimilés du football,
  • deux médecins,
  • deux femmes.

De 2005 à 2010, il existait également un Club France destiné à gérer l'équipe de France de football avec le sélectionneur et composé de onze membres[7].

Siège de la fédération
Le siège de la fédération est situé au 87 boulevard de Grenelle, dans le 15e arrondissement de Paris.

Le Siège de la FFF a été déplacé à de nombreuses reprises !

Identité visuelle
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Organisation de compétitions[modifier | modifier le code]

La FFF délègue à la Ligue la gestion du football professionnel (Ligue 1, Ligue 2 et Coupe de la Ligue), mais la Ligue, fondée en 1944, reste sous l'autorité de la Fédération.

La Coupe de France maculine est placée sous l'autorité de la Commission Fédérale de la Coupe de France, directement rattachée au Conseil Fédéral de la FFF.

La FFF organise également toutes les autres compétitions à caractère national :

Compétitions de football masculin
Compétitions de football féminin
Compétitions de football entreprise
  • Championnat national de football entreprise
  • Coupe de France de football entreprise
Compétitions de Futsal

À l'échelon régional et départemental, les Ligues et les Districts prennent le relais de la FFF, mais toujours sous l'autorité de cette dernière.

Les Ligues régionales de la FFF[modifier | modifier le code]

En Métropole[modifier | modifier le code]

La France métropolitaine est divisée en treize Ligues calquées sur les régions françaises :

Territoires d'Outre-Mer[modifier | modifier le code]

La Division d'Honneur est la plus haute division que peut atteindre un club affilié à une Ligue d'Outre-Mer puisque ces équipes ne peuvent pas disputer les championnats nationaux métropolitains. Il existe aujourd'hui cinq Ligues de ce type :

La Ligue guadeloupéenne, la Ligue de la Guyane et la Ligue de la Martinique sont membres associées de la CONCACAF.

La Ligue réunionnaise est membre associée de la CAF, alors que la Ligue de Mayotte n'est affiliée ou membre d'aucune autre organisation.

Palmarès des équipes nationales[modifier | modifier le code]

Palmarès des équipes de France en compétitions officielles[8]
Équipe de France masculine A
Compétitions intercontinentales Compétitions continentales Trophées divers

Coupe du monde de la FIFA (1 titre)
Vainqueur en 1998
Finaliste en 2006
Troisième en 1958 et 1986
Quatrième en 1982

Coupe des Confédérations (2 titres)
Vainqueur en 2001 et 2003

Coupe intercontinentale des nations (1 titre)
Vainqueur en 1985

Championnat d'Europe de football (2 titres)
Vainqueur en 1984 et 2000
Finaliste en 2016
Demi-finaliste en 1996
Quatrième en 1960

Tournoi de France (1 titre)
Vainqueur en 1988[9]

Tournoi du Koweït (1 titre)[10]
Vainqueur en 1990

Coupe Kirin (1 titre)
Vainqueur en 1994

Tournoi Hassan II (2 titres)
Vainqueur en 1998 et 2000

Nelson Mandela ICC (1 titre)
Vainqueur en 2000[11]

Challenge Evance-Coppée (1 titre)
Vainqueur en 1904.

Autres équipes de France masculine
Olympique Espoirs (-21 ans) Amateurs

Jeux olympiques (1 titre)
Vainqueur en 1984

Championnat d'Europe des -21 ans (1 titre)
Vainqueur en 1988

Jeux méditerranéens (1 titre)
Vainqueur en 1967

-20 ans -19 ans -18 ans

Coupe du monde des -20 ans (1 titre)
Vainqueur en 2013
Quatrième en 2011

Jeux de la Francophonie (1 titre)
Vainqueur 1994

Championnat d'Europe des -19 ans (8 titres)
Vainqueur en 1949, 1983, 1996, 1997, 2000, 2005, 2010 et 2016
Finaliste en 1950 et 1968

Coupe du monde des -17 ans (1 titre)
Vainqueur en 2001

-17 ans -16 ans Militaire

Championnat d'Europe des -17 ans (2 titres)
Vainqueur en 2004 et 2015

Tournoi triangulaire international (1 titre)
Vainqueur en 2000

Coupe du monde des militaires (5 titres)
Vainqueur en 1948, 1949, 1957, 1964 et 1995

Challenge Kentish (21 victoires)
Vainqueur de 1919 à 1986

Jeux Interalliés
Finaliste en 1919

Entreprise Beach Soccer

Championnat d'Europe entreprise (5 titres)
Vainqueur en 1988, 1990, 1995, 2000 et 2006

Championne du monde de Beach Soccer (1 titre)
Vainqueur en 2005

Championne d'Europe de Beach Soccer (1 titre)
Vainqueur en 2005

Équipe de France féminine A
Compétitions intercontinentales Compétitions continentales Trophées divers

Coupe du monde
Quatrième en 2011

Jeux olympiques
Quatrième en 2012

Tournoi de Chypre (2 titres)
Vainqueur en 2012 et 2014
Troisième en 2009 et 2011

Tournoi de l'Algarve
Finaliste en 2015
Troisième en 2004 et 2005
Quatrième en 2003, 2006 et 2007

Autres équipes de France féminine
-20 ans -19 ans -17 ans

Coupe du monde des -20 ans
Finaliste en 2016

Championnat d'Europe des -19 ans (4 titres)
Vainqueur en 2003, 2010, 2013 et 2016
Finaliste en 1998, 2002, 2005 et 2006

Coupe du monde des -17 ans (1 titre)
Vainqueur en 2012
Finaliste en 2008, 2011 et 2012

-16 ans

Nordic Cup (1 titre)
Vainqueur en 2011

Statitiques[modifier | modifier le code]

Evolution du nombre de licenciés (en milliers)
Evolution du nombre de clubs

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]