Aufeminin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis AuFeminin)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Au féminin.

Aufeminin
logo de Aufeminin

Création 1999
Fondateurs Anne-Sophie Pastel, Marc-Antoine Dubanton, Cyril Vermeulen
Personnages clés Marie-Laure Sauty de Chalon, Présidente du groupe aufeminin
Forme juridique Société anonyme
Action aufeminin (ISIN : FR0004042083, Mnemo : FEM)
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Marie-Laure Sauty de Chalon
Actionnaires Groupe TF1
Activité Media, internet, numérique, digital, mobile, réseaux sociaux, marketing
Produits Portail webVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Groupe TF1
Effectif 395 (2016)[1]
Site web www.aufeminin.com

Chiffre d’affaires 93 millions d’euros (2015)[1]
Résultat net 33,8 millions d’euros (2015)[1]

Aufeminin est un groupe de média mondial[2] fondé en 1999[3], qui a réalisé un chiffre d’affaires de 87,2 M€ en 2014.

La société anonyme est détenue à 100 % par le groupe TF1 et cotée en bourse.

Présent dans vingt-et-un pays, aufeminin est l'un des premiers éditeurs mondiaux de contenus et communautés pour femmes, avec des marques comme aufeminin, Marmiton, My Little Paris, Onmeda, Merci Alfred, EtoileCasting, Netmums, Zimbio, StyleBistro et Lonny. En 2011, aufeminin a lancé Womenology[4], un laboratoire de recherche, consacré au marketing à vocation féminine.

Le groupe poursuit son développement à l'international en 2015, avec l'acquisition de Livingly Media un groupe de média aux États-Unis, regroupant les sites Zimbio, StyleBistro et Lonny.

Historique[modifier | modifier le code]

Anne-Sophie Pastel, Marc-Antoine Dubanton et Cyril Vermeulen créent en 1999 le site aufeminin.com[3]. En , la société est cotée en bourse[3], et lance Smart AdServer, un logiciel indépendant d'adserving. En 2006, aufeminin.com achète le premier site culinaire français Marmiton[5].

Le 26 juin 2007, la fondatrice et ses deux associés vendent l'entreprise à Axel Springer[6], un des premiers groupes de médias en Europe, ayant son siège en Allemagne. En 2008, aufeminin.com fait l'acquisition d'Onmeda, premier site de santé en Allemagne[7][réf. insuffisante].

Depuis le 1er juin 2010, Marie-Laure Sauty de Chalon, dirige le groupe aufeminin en tant que PDG, succédant à Bertrand Stephann[8]. En 2011, le groupe renforce sa position en tant que média féminin en achetant Netmums[9], le premier site parental au Royaume-Uni, puis EtoileCasting[10][réf. insuffisante] en 2012, et My Little Paris[11], en 2013 acquis à 60%.

En 2014, aufeminin a retiré le « .com » de sa dénomination sociale et de son logo, afin d'affirmer le positionnement multi-plateforme[réf. nécessaire] du groupe présent sur le web, mais également sur les autres supports (mobile, tablette, vidéo, réseaux sociaux, papier) ainsi que dans les secteurs du brand publishing, du commerce électronique et de l'événementiel (concours, salons, formations).

En février 2015, le groupe renforce son internationalisation, en annonçant l’acquisition de la société Livingly Media[12][réf. insuffisante], l’un des 25 premiers éditeurs de contenu numérique sur les modes de vie aux États-Unis, comprenant les sites Zimbio, StyleBistro et Lonny.

En 2015 aufeminin cède sa filiale Smart AdServer au fond de capital-investissement Cathay Capital pour 37 millions €[13].

En décembre 2017, TF1 annonce son entrée en négociation avec le Groupe Axel Springer pour acquérir ses parts de 78,43% dans le groupe Aufeminin[14].

Marques et médias du groupe aufeminin[modifier | modifier le code]

Le groupe détient des marques en France et à l'international, dans 21 pays.

Mode, déco et bons plans[modifier | modifier le code]

  • aufeminin : premier éditeur mondial de contenus et de communautés pour femmes, présent sur toutes les plateformes (site web, mobiles, tablettes, TV, papier)
  • Etoile Casting : site de castings acquis en août 2012[10].
  • Happy Happening[15], la Fabrique à héroïnes : événement de réseautage destiné aux femmes, créé en collaboration avec Aude de Thuin, présidente d'ADT lab. Lancé en 2014 , cet événement a fait suite aux Rencontres aufeminin.com, organisées en 2013.
  • Joyce : site web dédié au luxe.
  • Lonny : média de design et décoration aux États-Unis, ayant rejoint le groupe aufeminin en février 2015, à la suite de l'acquisition de Livingly Media[12].
  • Merci Alfred : média de mode et bons plans destiné aux hommes, acquis à 60 % en novembre 2013[11].
  • My Little Paris : média de mode et bons plans, acquis à 60 % en novembre 2013 [11]: Éditeur de lettre d'information auprès d’une communauté de 1,5 million de lectrices et de boîtes surprises distribuées à plus de 80 000 abonnées.
  • Beautiful Box : Plateforme de vente et de distribution de boîte mode et beauté
  • Style Bistro : site de mode et de beauté aux États-Unis, appartenant au groupe aufeminin depuis février 2015, à la suite de l'acquisition de Livingly Media[12].

Cuisine et divertissement[modifier | modifier le code]

  • Marmiton : premier site de cuisine et recettes en France, acquis en 2006. Depuis novembre 2010, Marmiton est également disponible en presse avec le bimestriel Marmiton Magazine. En décembre 2014, Marmiton s'est développé en Italie avec Tutto Gusto[16].
  • Zimbio : site de divertissement aux États-Unis, appartenant au groupe depuis février 2015, à la suite de l'acquisition de Livingly Media[12].
  • Gretel Box : plateforme de vente et distribution de box nutrition et forme

Santé et bien-être[modifier | modifier le code]

  • Netmums : le premier site parental au Royaume-Uni, acquis en août 2011[9].
  • Onmeda.de : le premier site de santé en Allemagne, acquis en juin 2008[7].
  • Onmeda.es : le premier site de santé en Espagne lancé en mai 2012
  • Onmeda.fr : Le site santé bien être de référence en France lancé en avril 2015

Événements[modifier | modifier le code]

Le groupe aufeminin organise différents événements pour créer un lien avec ses communautés et faire émerger de jeunes talents.

  • Le prix littéraire e-crire
  • La Journée Marmiton[17] (Marmiton)
  • Les Impertinentes[18], le premier prix d'humour féminin (Etoilecasting)
  • Happy Happening[15], Fabrique à héroïnes, dont la première édition a été organisée du 14 au 16 novembre 2014 au Carreau du Temple. Happy Happening a constitué un laboratoire d’idées où des formations, des conférences et des ateliers ont été proposés aux femmes. L'événement a fait suite au lancement du salon "Les Rencontres aufeminin.com"[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Aufeminin.com : une véritable "success story" faiblement valorisée..., Challenges, 29 septembre 2016
  2. « Aufeminin.com : un leader mondial aux performances fondamentales faiblement valorisées… », Challenges,‎ (lire en ligne)
  3. a, b et c Hugo Sedouramane, « La gestion de la croissance d'Aufeminin.com vue par Anne-Sophie Pastel », JDN,‎ (lire en ligne)
  4. Catherine Heurtebise, « Et Aufeminin.com créa Womenology », emarketing,‎ (lire en ligne)
  5. « AUFEMININ.COM : Rachat de Marmiton.org, le premier site culinaire français », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  6. Patricia Salentey, « Aufeminin.com, sacrée plus belle entreprise française 2007 », L'Express Entreprise,‎ (lire en ligne)
  7. a et b « Acquisition d'Onmeda, N°1 des portails Santé en Allemagne », CP aufeminin,‎ (lire en ligne)
  8. E.R., « Marie-Laure Sauty de Chalon à la tête d'aufeminin.com », Le Figaro économie,‎ (lire en ligne)
  9. a et b « Aufeminin.com rachète le site britannique Netmums.com », Capital,‎ (lire en ligne)
  10. a et b « Acquisition d’Etoile Casting, site de castings en ligne par aufeminin.com », CP aufeminin,‎ (lire en ligne)
  11. a, b et c Benoit Zante, « My Little Paris + auFéminin : ce qui n’a pas été dit », sur petitweb.fr,
  12. a, b, c et d « aufeminin annonce l’acquisition de la société Livingly Media, l’un des premiers éditeurs de contenus « lifestyle » aux États-Unis », CP aufeminin,‎ (lire en ligne)
  13. « Aufeminin va vendre Smart AdServer pour plus de 35 millions d'euros », Journal du Net,‎ (www.journaldunet.com/ebusiness/publicite/vente-smart-adserver-cathay-capital.shtml)
  14. « TF1 négocie le rachat d'Aufeminin avec Axel Springer », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  15. a et b Isabelle Lefort, « Ensoleillons la France ! », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  16. Marion Lefebvre, « Marmiton s'installe en Italie avec Tutto Gusto », Stratégies,‎ (lire en ligne)
  17. « La Journée Marmiton, qu’est-ce que c’est ? »
  18. Mélanie Richard, « Un concours génial pour toutes les femmes drôles ! », BIBA Magazine,‎ (lire en ligne)
  19. « LES RENCONTRES AUFEMININ.COM - Femmes et réussites », France Info,‎ (lire en ligne)