Adil Rami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Adil Rami
Image illustrative de l’article Adil Rami
Adil Rami avec le trophée de la Coupe du monde, le à Moscou.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France ES Troyes AC
Numéro 23
Biographie
Nationalité Drapeau de la France Français
Drapeau du Maroc Marocain
Nat. sportive Drapeau de la France Français
Naissance (35 ans)
Bastia (Corse)
Taille 1,91 m (6 3)
Période pro. 2003-
Poste Défenseur
Parcours junior
Années Club
1994-2003Drapeau : France ES Fréjus
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2003-2006Drapeau : France ES Fréjus 058 0(0)
2006-2011Drapeau : France LOSC Lille 163 0(8)
2011-2014Drapeau : Espagne Valence CF 093 0(4)
2014 Drapeau : Italie AC Milan 022 0(3)
2014-2015Drapeau : Italie AC Milan 022 0(1)
2015-2017Drapeau : Espagne Séville FC 079 0(0)
2017-2019Drapeau : France Olympique de Marseille 075 0(3)
2019-2020Drapeau : Turquie Fenerbahçe SK 007 0(0)
2020Drapeau : Russie FK Sotchi000 0(0)
2020-2021Drapeau : Portugal Boavista FC022 0(0)
2021-Drapeau : France ES Troyes AC000 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008 Drapeau : France France A' 001 0(0)
2010-2018Drapeau : France France 036 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 5 août 2021

Adil Rami, né le à Bastia (France), est un footballeur international français, évoluant au poste de défenseur à l'ES Troyes AC.

Rami commence sa carrière de footballeur à l'ES Fréjus, sans être passé par un centre de formation. Il est alors remarqué par le LOSC Lille avec qui il débute en Ligue 1. Après avoir remporté le doublé coupe-championnat en 2011, il rejoint le championnat espagnol et le Valence CF. Rami s'y impose et découvre la Ligue des champions puis perd peu à peu sa place.

En , il part à l'AC Milan, alors en difficulté sur le plan sportif. À l'été 2015, Rami retourne en Espagne, au Séville FC, où ses performances lui permettent de retrouver l'équipe de France. À l'issue de sa première saison, il remporte la Ligue Europa 2016 et est finaliste de la Coupe d'Espagne.

À l'été 2017, Rami retrouve Rudi Garcia, son entraîneur lillois, à l'Olympique de Marseille et échoue en finale de la Ligue Europa 2018.

Malgré les sollicitations précoces de la fédération marocaine, Rami décide de représenter la France. Avec les Bleus, il participe à l'Euro 2012 puis est finaliste de l'édition 2016 en France avant de remporter la Coupe du monde 2018 sans entrer en jeu de la compétition.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Né en Corse de parents marocains, il grandit à Fréjus. Adil Rami est formé à l'Étoile sportive fréjusienne (CFA). Alors joueur de football amateur, Adil Rami travaille pour la mairie de Fréjus en tant qu'agent municipal, s'occupant des espaces verts et notamment des terrains de football[1].

En effet, à seize ans, alors qu’il déclare à sa mère vouloir devenir footballeur professionnel, elle l’enjoint à trouver un « vrai travail » pour assurer ses arrières. Il passe alors son BEP de mécanicien et se fait embaucher à la mairie de Fréjus, ville dans laquelle il s’entraîne par ailleurs avec son club de l’époque : « J'en ai bavé mais je trouvais déjà cette vie formidable. J'étais en CDI et je gagnais 1050€ par mois plus 500 € que me donnait le club. C’est comme ça que j'ai pu m’acheter ma première bagnole, une Renault Mégane 2 », déclarait-il en 2010 à France Football[2].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Révélation au LOSC[modifier | modifier le code]

Adil Rami est contacté par le LOSC Lille qu'il rejoint en 2006, à l'âge de 21 ans. Il n'est donc jamais passé par un centre de formation et signe son premier contrat professionnel en juin 2007 après avoir évolué pendant trois saisons en Championnat de France amateur, le 4e échelon du football français. D'abord cantonné à l'équipe réserve, il y fait ses débuts au sein de l'équipe première en , et s'impose rapidement comme titulaire, au point d'apparaître comme l'un des meilleurs défenseurs centraux du championnat.

Le , il se blesse au genou lors du match d'ouverture de la saison face au FC Lorient. Les ligaments du genou sont touchés, mais la blessure ne nécessite pas d'intervention chirurgicale. Il retrouve la Ligue 1 lors du match face à l'AS Nancy-Lorraine, le .

Le , il marque son premier but avec le LOSC contre l'Olympique lyonnais lors de la 9e journée de Ligue 1. À l'été 2009, Rami fait l'objet d'une offre de l'Olympique de Marseille, mais les dirigeants du club lillois refusent les avances du club olympien. Un an plus tard, les Russes du Zénith Saint-Pétersbourg sont prêts à aligner 14 millions d'euros pour faire venir le défenseur. Le joueur reste dans le Nord où il réalise un excellent début de saison avec le LOSC, leader au premier tiers du championnat.

Le , Adil Rami s'engage officiellement en faveur du club espagnol du Valence CF. Il reste néanmoins lillois jusqu'à la fin de la saison, le LOSC ayant réussi à obtenir le prêt de son désormais ancien joueur. Le montant avoisine les six millions d'euros et son contrat court jusqu'en 2015[3]. À l'issue de la saison 2010-2011, le LOSC remporte le doublé coupe-championnat. Grâce à ses bonnes performances lors de cette saison, Rami est nommé dans l'équipe type de la saison aux trophées UNFP.

Valence puis rebond à Milan[modifier | modifier le code]

Le , il dispute son premier match de Liga lors du match comptant pour la 2e journée de championnat face au Racing de Santander. Il marque également son premier but lors de cette rencontre remportée par son équipe (4-3)[4]. Auteur de performances remarquables en début de saison, Adil Rami s'impose rapidement au sein de la défense valencienne et gagne facilement sa place de titulaire dans la formation d'Unai Emery.

Le , le nouvel entraîneur de Valence Miroslav Đukić décide de retirer sa convocation à Adil Rami en vue du match contre Grenade « en raison de ses prises de position publiques irrespectueuses pour l'entraîneur et ses partenaires »[5].

En , il est prêté avec une option d'achat de 6 M€ à l'AC Milan, mais le transfert ne prend effet qu'au mercato d'hiver, même si le joueur a reçu l'autorisation de s'entrainer avec son nouveau club. En Lombardie, il retrouve Philippe Mexès pour former la défense centrale. Le , Clarence Seedorf lui fait jouer son premier match sous les couleurs du Milan lors de la réception de l'Atalanta Bergame, contre qui il entre à sept minutes de la fin. Le défenseur inscrit son premier but le contre le Torino. En , il quitte définitivement le Valence CF, trois ans après son arrivée en Espagne, pour s'engager officiellement jusqu'en 2017 avec les « Rossoneri », désormais entrainés par Filippo Inzaghi. Après une saison compliquée terminée à la dixième place de Serie A, le club intronise Sinisa Mihajlovic comme entraîneur et effectue des changements dans son effectif. Rami quitte alors le club milanais.

Retour au haut niveau avec Séville puis Marseille[modifier | modifier le code]

Le , il signe au Séville FC[6]. Sous les ordres d'Unai Emery, il prend part à quarante-six rencontres toutes compétitions confondues durant la saison et remporte la Ligue Europa 2015-2016 en battant Liverpool. Cette même année, il atteint la finale de la coupe d'Espagne, mais est battu par le FC Barcelone lors de la prolongation.

Le , l'Olympique de Marseille officialise le transfert d'Adil Rami, qui signe un contrat de quatre ans[7]. Il joue son premier match officiel lors du troisième tour préliminaire de Ligue Europa avec une victoire quatre buts à deux contre le KV Ostende. Le , il débute en championnat contre Dijon. Le , il marque contre Monaco (2-2).

Au cours de cette première saison, il s'impose comme titulaire de l'effectif de Rudi Garcia et dispute cinquante-six matchs toutes compétitions confondues.

L'OM termine quatrième du championnat et atteint la finale de la Ligue Europa (perdue contre l'Atlético Madrid 0-3).

Relance au Boavista 2020-2021[modifier | modifier le code]

Après un été qui l'a vu conquérir la Coupe du monde en équipe de France, le joueur a un début de saison délicat. Auteur de deux grosses erreurs contre Monaco lors de la quatrième journée[8], il se blesse ensuite contre Francfort en Ligue Europa[9]. Marseille est éliminée de la Coupe de la Ligue dès les huitièmes de finale par le RC Strasbourg (1-1 tab. 2-4)[10] et peu de temps après par Andrezieux Bouthéon en Coupe de France (2-0)[11]. Rami ne joue que très peu au cours de sa deuxième saison sous le maillot du club marseillais, qui termine à la cinquième place au classement.

Le , l'Olympique de Marseille annonce avoir lancé une procédure disciplinaire à l'encontre d'Adil Rami, qui est également mis à pied pour la reprise de l'entraînement[12]. La direction du club lui reproche en effet d'« avoir menti au sujet de son absence à l'entraînement le 20 mai précédent », et de « s'être rendu sur le tournage de l'émission Fort Boyard sans l'accord de Rudi Garcia », alors entraîneur du club[13]. Le , le défenseur n'est pas présent dans la liste des joueurs marseillais qui s'envolent vers les États-Unis pour trois rencontres amicales[14]. Le , l'Olympique de Marseille annonce la rupture de son contrat pour faute grave[15].

Le , libre de tout contrat, il signe avec le club turc de Fenerbahçe[16]. Le , d'un commun d'accord avec le club, il résilie son contrat avec Fenerbahçe[17] et rejoint le même jour l'équipe russe du FK Sotchi. Alors que le championnat est arrêté pour cause de pandémie de Covid-19, son contrat est résilié le sans qu'il n'ait joué un seul match[18]. Rami affirme ne pas avoir été payé[19].

Annoncé avec insistance à la Reggina (Série B), le défenseur central intègre finalement pour la saison 2020-2021 le Boavista, notamment convaincu par Luis Campos[20]. Il paraphe un contrat de deux saisons[21] et participe à 22 matchs de championnat avec l'équipe portugaise, laquelle parvient en fin de saison à se maintenir en première division[22]. il a rompu son contrat d'un commun accord avec son club après y avoir joué une saison[23].

Retour en Ligue 1[modifier | modifier le code]

Libre depuis son départ du Boavista où il a su revenir à un niveau professionnel, Adil Rami signe pour une saison à l'ES Troyes AC, le [24]. Il fait ainsi son retour en Ligue 1, deux ans après son départ de l'Olympique de Marseille et trois ans après avoir remporté la Coupe du monde avec l'équipe de France.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Équipe de France[modifier | modifier le code]

Rami luttant avec Fernando Torres à l'Euro 2012.

Fin 2007[25], Henri Michel demande à Adil Rami de rejoindre la sélection marocaine pour disputer la Coupe d'Afrique des nations début 2008, mais le jeune franco-marocain décline la proposition du sélectionneur des Rouge et Vert. Il déclare à la presse hexagonale : « J'avais refusé la sélection marocaine, parce que je ne voulais pas me mettre une barrière éventuelle par rapport à l'équipe de France. J'ai préféré attendre »[26].

Ce choix se révèle judicieux puisqu'en il est retenu dans une liste élargie de 39 joueurs par le sélectionneur français Raymond Domenech[27] et joue le un match amical de l'équipe de France A' face au Mali[25].

En , il est retenu en équipe de France A pour deux matches de qualification pour la Coupe du monde 2010 contre la Lituanie, puis à nouveau le en amical contre l'Espagne, championne d'Europe en titre, mais la charnière centrale Julien Escudé-Michaël Ciani lui est préférée. Le suivant, il fait partie de la liste de trente joueurs présélectionnés pour le Mondial d'Afrique du Sud[28], mais n'est pas retenu dans la liste finale de vingt-trois joueurs.

À l'été 2010, Laurent Blanc, tout juste nommé sélectionneur, le choisit pour former avec Philippe Mexès une nouvelle charnière centrale, plus stable[29]. Adil Rami honore sa première sélection lors d'un match amical contre la Norvège, le s'installe comme titulaire lors des qualifications pour l'Euro 2012.

Le , il marque son premier but en bleu lors d'un match amical face à l'Islande (victoire 3-2)[30]. Sélectionné pour l'Euro 2012 en Pologne et en Ukraine[31], il joue tous les matchs jusqu'au quart de finale perdu face à l'Espagne (2-0).

Didier Deschamps, qui succède à Laurent Blanc en tant que sélectionneur après l'Euro, appelle régulièrement Rami mais il reste le plus souvent sur le banc. Lors de la saison 2013-2014, à cause de son faible temps de jeu en club et de l'éclosion de jeunes joueurs. Il n'est plus sélectionné et ne dispute pas la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Rami tenant le trophée de la Coupe du monde 2018 le au stade Loujniki de Moscou.

Pour l'Euro 2016, Rami n'est initialement pas retenu dans la pré-liste de trente-et-un joueurs. Cependant, il est appelé dans le groupe de vingt-trois en tant que joker médical après la blessure de Raphaël Varane[32]. Il fait son retour en bleu en amical le contre le Cameroun (3-2) puis l'Écosse (3-0). Le , lors du match France-Albanie, il réalise une passe décisive pour Antoine Griezmann, un centre vers le côté gauche. Titulaire au début de la compétition, il est suspendu en quart de finale et reste sur le banc lors des deux derniers matchs, remplacé par Samuel Umtiti qui se montre satisfaisant malgré son inexpérience au niveau international. La sélection s'incline en finale contre le Portugal (0-1 a.p.).

Didier Deschamps lui maintient sa confiance en vue de la Coupe du monde 2018 et le retient dans le groupe de vingt-trois joueurs[33]. Le , la France remporte la compétition et Rami est champion du monde, bien qu'il n'ait pas joué une seule minute, et annonce sa retraite internationale[34] « dans l'euphorie » de la victoire[35]. Il est quand même convoqué le en vue du lancement de la Ligue des nations face à l'Allemagne et les Pays-Bas[36], et dispute un dernier match international en amical le contre l'Uruguay.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Adil Rami au 5 août 2021[37]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
2006-2007 Drapeau de la France LOSC Lille Ligue 1 2 0 - - - - - - - - - - - 2 0
2007-2008 Drapeau de la France LOSC Lille Ligue 1 24 0 3 0 - - - - - - - - - 27 0
2008-2009 Drapeau de la France LOSC Lille Ligue 1 33 4 4 0 1 0 - - - - - - - 38 4
2009-2010 Drapeau de la France LOSC Lille Ligue 1 34 3 - - 2 1 - - C3 13 1 - - 49 5
2010-2011 Drapeau de la France LOSC Lille Ligue 1 36 0 4 0 2 0 - - C3 5 0 11 0 58 0
Sous-total 129 7 11 0 5 1 - - - 18 1 11 0 174 9
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 33 2 7 0 - - - - C1+C3 6+7 1+3 13 1 66 7
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 25 0 5 1 - - - - C1 6 1 2 0 38 2
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 3 0 - - - - - - C3 1 0 - - 4 0
Sous-total 61 2 12 1 - - - - - 20 5 15 1 108 9
2013-2014 Drapeau de l'Italie AC Milan (prêt) Serie A 18 3 2 0 - - - - C1 2 0 - - 22 3
2014-2015 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 21 1 1 0 - - - - - - - - - 22 1
Sous-total 39 4 3 0 - - - - - 2 0 0 0 44 4
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 28 0 6 2 - - - - C1+C3 4+8 0+1 6 0 52 3
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 21 0 3 0 - - 1 0 C1+SC 7+1 0+0 1 0 34 0
Sous-total 49 0 9 2 - - 1 0 - 20 1 7 0 86 3
2017-2018 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 33 1 3 0 - - - - C3 18 1 2 0 56 2
2018-2019 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 16 1 - - 1 0 - - C3 4 - 1 0 22 1
Sous-total 49 2 3 0 1 0 - - - 22 1 3 0 78 3
2019-2020 Drapeau de la Turquie Fenerbahçe SK Süper Lig 1 0 6 0 - - - - - - - - - 7 0
Sous-total 1 0 6 0 - - - - - - - - - 7 0
2020-2021 Drapeau du Portugal Boavista Futebol Clube LigaNos 22 0 0 0 - - - - - - - - - 22 0
Sous-total 22 0 0 0 - - - - - - - - - 22 0
Total sur la carrière 345 15 44 3 6 1 1 0 - 79 8 36 1 511 28

Liste des matchs internationaux[modifier | modifier le code]

But international[modifier | modifier le code]

Buts internationaux de Adil Rami
Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. Stade du Hainaut, Valenciennes, France Drapeau : Islande Islande 3-2 3-2 Match amical

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il remporte ses premiers titres avec le LOSC Lille avec qui il est sacré champion de France en 2011 et vainqueur de la Coupe de France en 2011.

Avec le Séville FC, il remporte la Ligue Europa en 2016 et est finaliste de la Coupe d'Espagne en 2016.

Avec l'Olympique de Marseille, il est finaliste de la Ligue Europa en 2018.


Drapeau : France LOSC Lille
 
Drapeau : Espagne Séville FC
 
Drapeau : France Olympique de Marseille

En sélection[modifier | modifier le code]

Rami est finaliste de l'Euro 2016 et remporte la Coupe du monde 2018 avec l'équipe de France.

Drapeau : France France
 

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Adil Rami est nommé dans l'équipe-type de Ligue 1 en 2011 ainsi que dans l’équipe-type de la Ligue Europa en 2016.

Engagements[modifier | modifier le code]

En , Adil Rami accepte d'être le parrain de l'association Princesse Clélia créée en hommage à Clélia Médina, une jeune femme de 18 ans assassinée le précédent.

En 2010, il pose nu pour l'édition 2011 du calendrier des Dieux du Stade organisé par le club de rugby du Stade français et réalisé par François Rousseau. Il est l'un des rares sportifs hors rugby à y être invité. Les bénéfices des ventes sont reversés à une association caritative.

Il a participé deux fois au jeu Fort Boyard sur France 2 : en 2014, avec pour coéquipiers le chanteur et top model Baptiste Giabiconi, la journaliste et membre du CSA Françoise Laborde, la danseuse Fauve Hautot, le chroniqueur Benoît Chaigneau et l'humoriste Jarry. Ils ont joué pour l'association Le Refuge. En 2019, il est le capitaine d'une équipe composée des anciennes Miss France Marine Lorphelin et Maëva Coucke, de la comédienne Géraldine Lapalus, du comédien et kick-boxeur Moïse Santamaria, de l'animateur et chroniqueur Benoît Dubois et du joueur de rugby Mourad Ameur, en faveur de « Solidarité Femmes ».

Décoration[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

De 2011 à fin 2016, il partage sa vie avec le mannequin Sidonie Biémont. En , est annoncé dans la presse que ce couple attend un heureux événement[40]. Le , Sidonie donne naissance à des jumeaux, deux garçons prénommés Zayn et Madi[41].

Il est en couple avec l'actrice américano-canadienne Pamela Anderson de à [42].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Mosnier, « Après France-Suisse (0-0) : Rami : "C’était difficile pour les jardiniers, je le sais, je l’ai été" », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  2. « Adil Rami : de mécanicien à la mairie de Fréjus à champion du monde - Elle », sur elle.fr, (consulté le ).
  3. Rami a signé au FC Valence, tf1.fr, 3 janvier 2011.
  4. Valence : Rami buteur, opl.fr, 27 août 2011.
  5. Adil Rami mis à l'écart au FC Valence, Le Parisien, 25 septembre 2013.
  6. Adil Rami s'engage officiellement avec le Séville FC, https://www.lequipe.fr, 7 juillet 2015.
  7. Marseille officialise l'arrivée d'Adil Rami, www.lequipe.fr, 13 juillet 2017.
  8. « Adil Rami (Marseille) : «Des fautes professionnelles» », sur https://www.lequipe.fr, (consulté le ).
  9. « OM : Adil Rami sort sur blessure face à Francfort », sur https://www.lequipe.fr, (consulté le ).
  10. « Marseille-Strasbourg : l'OM quitte la Coupe de la Ligue dès les huitièmes de finale », sur https://rmcsport.bfmtv.com, (consulté le ).
  11. Marie Mahé, « L'OM éliminé en 32es de finale par Andrézieux, équipe de National 2 », sur https://www.eurosport.fr, (consulté le ).
  12. L'Olympique de Marseille engage une procédure disciplinaire à l'encontre d'Adil Rami, lci.fr, 1er juillet 2019.
  13. OM : Rami aurait menti à Garcia sur son absence pour faire Fort Boyard, rmcsport.bfmtv.com, 14 juillet 2019.
  14. Le groupe de l'OM pour la tournée aux États-Unis sans Adil Rami, lequipe.fr, 16 juillet 2019.
  15. Vincent Garcia, « Fin de l’histoire entre l’OM et Adil Rami », sur lequipe.fr, .
  16. « Foot : Adil Rami signe au club turc de Fenerbahçe », sur europe1.fr, .
  17. Fenerbahçe : Adil Rami a résilié son contrat
  18. Adil Rami quitte déjà Sotchi, trois mois après son arrivée
  19. (ru) « Чемпион мира-2018 Адиль Рами стал игроком «Сочи» », sur sport-express.ru,‎ (consulté le )
  20. Anciens Adil Rami avoue qu’il a rejoint Boavista FC pour Luis Campos, lepetitlillois.com, 21 octobre 2020, par Ulysse Hamelin
  21. « Adil Rami signe deux ans à Boavista ! », sur https://www.footmercato.net/,
  22. Portugal : l'émotion de Rami après le maintien de Boavista, 20 mai 2021, par Martin Briard
  23. « Adil Rami et Boavista, c'est fini (officiel) », sur L'Équipe (consulté le )
  24. « Transferts : Adil Rami rejoint Troyes », sur lequipe.fr,
  25. a et b « Euro : Adil Rami en équipe de France c'est... », sur L'Équipe (consulté le )
  26. « Adil Rami, l'homme qui a dit non aux Lions », sur Bladi.net (consulté le )
  27. « La liste des 39 de Raymond Domenech », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  28. Mondial 2010 : La liste des 30 Bleus !, fff.fr, 11 mai 2010.
  29. Blanc veut installer Mexès et Rami; lefigaro.fr, 26 août 2010.
  30. Une victoire et beaucoup d'interrogations, francefootball.fr, 27 mai 2012.
  31. Les recalés sont Gourcuff et Yanga, francefootball.fr, 29 mai 2012.
  32. « Euro 2016 : Varane blessé, Deschamps rappelle Rami en équipe de France », sur Le Monde.fr (consulté le ).
  33. Bleus : Didier Deschamps confirme sa liste des 23 pour le Mondial, lequipe.fr, 4 juin 2018.
  34. Adil Rami prend sa retraite internationale, lequipe.fr, 15 juillet 2018.
  35. Bleus : pour Deschamps, Rami était «dans l'euphorie» quand il a annoncé sa retraite internationale, lequipe.fr, 30 août 2018.
  36. Équipe de France : Rami et Costil retenus pour le lancement de la Ligue des nations, lequipe.fr, 30 août 2018.
  37. « Fiche d’Adil Rami », sur footballdatabase.eu
  38. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  39. Décret du 31 décembre 2018 portant promotion et nomination, legifrance.gouv.fr, 1er janvier 2019.
  40. « Euro 2016 : Sidonie Biémont enceinte, la wag d’Adil Rami se confie ! » (consulté le ).
  41. « Adil Rami papa de jumeaux, Sidonie Biémont a accouché ! (photos) » (consulté le ).
  42. « Pamela Anderson annonce sa rupture avec Adil Rami et se dit «dévastée par sa double vie» », sur leparisien.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :