Adil Rami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adil (prénom) et Rami (homonymie).
Adil Rami
Adil Rami 20120611.jpg
Adil Rami avec l'équipe de France lors de l'Euro 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne FC Séville
Numéro 23
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Maroc Marocain
Nat. sportive Drapeau : France Français
Naissance (30 ans)
Lieu Bastia (France)
Taille 1,9 m (6 3)
Période pro. Depuis 2007
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
1994-2003 Drapeau : France ES Fréjus
Parcours amateur
Saisons Club
2003-2006 Drapeau : France ES Fréjus 058 (0)
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2006-2011 Drapeau : France Lille OSC 140 0(9)
2011-2014 Drapeau : Espagne Valence CF 093 0(8)
2011 Drapeau : France Lille OSC 023 0(0)
2014 Drapeau : Italie AC Milan 022 0(3)
2014-2015 Drapeau : Italie AC Milan 022 0(1)
2015- Drapeau : Espagne Séville FC 051 0(3)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2010- Drapeau : France France 032 0(1)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 septembre 2016

Adil Rami, né le à Bastia (Haute-Corse, France), est un footballeur international français qui évolue au poste de défenseur au Séville FC. Il possède également la nationalité marocaine [2],[3],[4],[5].

Adil Rami commence sa carrière de footballeur à l'ES Fréjus, sans être passé par un centre de formation avant d'être remarqué par le Lille OSC. Après avoir remporté le doublé coupe-championnat, il rejoint le Valence CF avant de poursuivre une carrière à l'AC Milan puis au Séville FC.

Malgré les sollicitations précoces de la fédération marocaine, Rami décide d'attendre une sélection avec l'équipe de France. Elle arrive en août 2010, après une Coupe du monde ratée par les Bleus. Avec la sélection, il participe à l'Euro 2012 et à l'Euro 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Formé à l'Étoile sportive fréjusienne (CFA), Adil Rami travaille pour la mairie de Fréjus en tant qu'agent municipal, s'occupant notamment des terrains de football[6], quand il est contacté par le Lille OSC qu'il rejoint en 2006, à l'âge de 21 ans. Il n'est donc jamais passé par un centre de formation et signe son premier contrat professionnel en juin 2007 après avoir évolué pendant trois saisons en Championnat de France amateur, le 4e échelon du football français. D'abord cantonné à l'équipe réserve, il y fait ses débuts au sein de l'équipe première en mai 2007, et s'impose rapidement comme titulaire, au point d'apparaître comme l'un des meilleurs défenseurs centraux du championnat.

Le 4 août 2007, il se blesse au genou lors du match d'ouverture de la saison face au FC Lorient. Les ligaments du genou sont touchés mais la blessure ne nécessite pas d'intervention chirurgicale. Il retrouve la Ligue 1 lors du match face à l'AS Nancy-Lorraine le .

Le , il marque son premier but avec le LOSC contre l'Olympique lyonnais lors de la 9e journée de Ligue 1. À l'été 2009, Rami fait l'objet d'une offre de l'Olympique de Marseille mais les dirigeants du club lillois refusent les avances du club olympien. Un an plus tard, les Russes du Zénith Saint-Pétersbourg sont prêts à aligner 14 millions d'euros pour faire venir le défenseur. Le joueur reste dans le Nord où il réalise un excellent début de saison avec le LOSC, leader au premier tiers du championnat.

Le , Adil Rami s'engage officiellement en faveur du club espagnol du Valence CF. Il reste néanmoins lillois jusqu'à la fin de la saison, le LOSC ayant réussi à obtenir le prêt de son désormais ancien joueur. Le montant avoisine les six millions d'euros et son contrat court jusqu'en 2015[7]. À l'issue de la saison 2010-2011, le LOSC remporte le doublé coupe-championnat. Grâce à ses bonnes performances lors de cette saison, Rami est nommé dans l'équipe type de la saison aux trophées UNFP.

Le , il dispute son premier match de Liga lors du match comptant pour la 2e journée de championnat face au Racing de Santander. Il marque également son premier but lors de cette rencontre remportée par son équipe (4-3)[8]. Auteur de performances remarquables en début de saison, Adil Rami s'impose rapidement au sein de la défense valencienne et gagne facilement sa place de titulaire dans la formation d'Unai Emery.

Le , le nouvel entraîneur de Valence Miroslav Đukić décide de retirer sa convocation à Adil Rami en vue du match contre Grenade « en raison de ses prises de position publiques irrespectueuses pour l'entraîneur et ses partenaires »[9]. En octobre 2013, il est prêté avec une option d'achat de 6 M€ au Milan AC mais le transfert ne prendra effet qu'au mercato d'hiver même si le joueur a reçu l'autorisation de s'entrainer avec son nouveau club.

Il joue son premier match sous les couleurs du Milan lors de la réception de l'Atalanta Bergame le 6 janvier 2014 en entrant à sept minutes de la fin. Il inscrit son premier but le 1er février 2014 contre le Torino. En juillet 2014, il quitte définitivement le Valence CF, 3 ans après son arrivée en Espagne, pour s'engager officiellement jusqu'en 2017 avec le club lombard.

Le 7 juillet 2015, il signe au Séville FC[10]. Il prend part à quarante-six rencontres toutes compétitions confondues durant la saison et remporte la Ligue Europa en battant Liverpool. Cette même année, le il atteint la finale de la coupe d'Espagne mais est battu par le FC Barcelone lors de la prolongation.

En sélection[modifier | modifier le code]

En 2008, Henri Michel, demande à Adil Rami de rejoindre la sélection marocaine pour disputer la Coupe d'Afrique des nations mais le jeune joueur décline la proposition du sélectionneur des Rouge et Vert. Il déclare à la presse hexagonale : « J'avais refusé la sélection marocaine, parce que je ne voulais pas me mettre une barrière éventuelle par rapport à l'équipe de France. J'ai préféré attendre ». Ce choix se révèle juste de sa part puisqu'il fait partie de la liste de Raymond Domenech pour les deux matches de l'équipe de France contre la Lituanie dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2010.

Le , Raymond Domenech l'introduit une nouvelle fois dans sa liste pour l'opposition amicale du 3 mars contre l'Espagne, championne d'Europe en titre. Les Bleus sombrent à domicile (0-2) et Adil Rami n'entre pas en jeu, le sélectionneur lui préférant la charnière centrale Julien Escudé-Michaël Ciani.

Adil Rami (en blanc) à la lutte avec Fernando Torres avec l'équipe de France à l'Euro 2012.

Le 11 mai suivant, il fait partie de la liste des trente joueurs convoqués par Raymond Domenech pour participer à la Coupe du monde 2010 se déroulant en Afrique du Sud[11] mais ne fait cependant pas partie de la liste finale de vingt-trois joueurs.

À l'été 2010, Laurent Blanc, tout juste nommé sélectionneur, le convoque pour le match amical contre la Norvège et pour les deux premiers matchs de qualifications pour l'Euro 2012 pour former une nouvelle charnière centrale en compagnie de Philippe Mexès. Blanc compte sur ce duo « qu'il a choisi » pour trouver une stabilité dans ce secteur[12]. Il honore sa première sélection en A lors du match face à la Norvège le .

Le , il marque son premier but en équipe de France lors du match amical face à l'Islande (victoire 3-2)[13].

En 2012, il fait partie des joueurs sélectionnés par Blanc pour disputer l'Euro[14]. Il y participe à tous les matches, avec en phase de groupes un match nul contre l'Angleterre (1-1), une victoire contre l'Ukraine (0-2) et une défaite contre la Suède (2-0). L'équipe de France se classe deuxième du groupe derrière l'Angleterre et accède aux quarts de finale. Elle y affronte l'Espagne, future gagnante de cet Euro, et perd ce match 2-0.

Après l'Euro 2012, Didier Deschamps succède à Laurent Blanc. Malgré le changement de sélectionneur, Rami est régulièrement appelé en vue de la Coupe du monde 2014, mais n'est pas le premier choix en défense et reste le plus souvent sur le banc. Barré par des concurrents tels que Laurent Koscielny et Mamadou Sakho, il joue ses deux dernières sélections lors de matches amicaux avec deux défaites, une contre l'Allemagne au mois de février 2013 (1-2), et une en juin contre le Brésil (3-0).

En 2013-2014, il ne fait plus partie des plans du sélectionneur à cause de son faible temps de jeu en club et de l'éclosion de jeunes joueurs. Il rate la Coupe du monde 2014. Malgré un temps de jeu retrouvé avec son club de Séville en 2015 et une forte concurrence, il n'est initialement pas retenu par le sélectionneur dans la liste des 31 joueurs pour l'Euro 2016. Cependant, le 23 mai 2016, Didier Deschamps convoque Adil Rami en tant que joker médical, en raison de la blessure de Raphaël Varane et de son possible forfait pour la compétition avant de l'incorporer au groupe de 23 à la suite du forfait du défenseur madrilène[15]. Finalement ce dernier sera remplacé par le joueur de Séville.

Il fait son retour en Équipe de France le 30 mai 2016 à Nantes en étant titulaire lors de la rencontre de préparation à l'Euro 2016 opposant la France au Cameroun (3-2). Il est de nouveau titulaire contre l'Écosse en réalisant un match correct sur une victoire de trois à zéro. Le 15 juin 2016, lors du match France-Albanie, il est auteur de la passe décisive sur le but d'Antoine Griezmann, en réalisant un magnifique centre vers le côté gauche. Titulaire au début de la compétition, il est suspendu lors des quarts de finale et ne retrouve pas sa place lors des deux derniers matchs. La sélection s'incline en finale contre le Portugal lors de la prolongation.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Adil Rami au 14 septembre 2016[16]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B C M B M B M B
2006-2007 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 2 0 0 0 - - - - - 2 0
2007-2008 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 24 0 3 0 - - - - - 27 0
2008-2009 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 33 4 5 0 - - - - - 38 4
2009-2010 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 34 3 2 1 C3 13 1 - - 49 5
2010-2011 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 36 0 6 0 C3 5 0 11 0 58 0
Sous-total 129 7 16 1 - 18 1 11 0 174 9
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 33 2 7 0 C1+C3 6+7 1+3 13 1 66 7
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 25 0 5 1 C1 6 1 2 0 38 2
2013 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 3 0 0 0 C3 1 0 - - 4 0
Sous-total 61 2 12 1 - 20 5 15 1 108 9
2014 Drapeau de l'Italie AC Milan (prêt) Serie A 18 3 2 0 C1 2 0 - - 22 3
2014-2015 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 21 1 1 0 - - - - - 22 1
Sous-total 39 4 3 0 - 2 0 0 0 44 4
2015-2016 Drapeau de l'Espagne FC Séville Liga 28 0 6 2 C1+C3 4+8 0+1 6 0 52 3
2016-2017 Drapeau de l'Espagne FC Séville Liga 2 0 1 0 C1+SC 1+1 0+0 - - 5 0
Sous-total 30 0 7 2 - 14 1 6 0 57 3
Total sur la carrière 259 13 38 4 - 54 7 32 1 383 25

Liste des matches internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux de Adil Rami
Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. Stade du Hainaut, Valenciennes, France Drapeau : Islande Islande 3-2 3-2 Match amical

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il remporte ses premiers titres avec le Lille OSC avec qui il est Champion de France en 2011 et remporte la Coupe de France 2011.

Avec le Séville FC, il remporte la Ligue Europa en 2016 en battant Liverpool trois buts à un. Il est également finaliste de la Coupe d'Espagne en 2016, battu par le FC Barcelone et finaliste de la Supercoupe d'Europe en 2016.

En Sélection[modifier | modifier le code]

Il est finaliste de l'Euro 2016 mais battu lors de la prolongation.

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Il est nommé dans l'équipe-type de Ligue 1 en 2011.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Depuis 2011, il partage sa vie avec la mannequin Sidonie Biémont. En juin 2016, ils annoncent officiellement attendre leur premier enfant[18]. Le 8 septembre 2016, Sidonie a donné naissance à des jumeaux, deux garçons prénommés Zayn Rami et Madi Rami[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Fiche d'Adil Rami, fff.fr
  2. Rami, plus fort que le destin, lejdd.fr, 17 octobre 2010.
  3. L'équipe nationale du Maroc et les choix des bi-nationaux, marocfootball.info, 3 janvier 2011.
  4. Adil Rami : «J’aime bien Feghouli pour ses grandes qualités humaines et pour sa simplicité », sport-maroc.com, 27 décembre 2011.
  5. Rami et Taarabt toujours indécis, mountakhab.net, 30 janvier 2009.
  6. Martin Mosnier, « Après France-Suisse (0-0) : Rami : "C’était difficile pour les jardiniers, je le sais, je l’ai été" », sur eurosport.fr,‎ (consulté le 20 juin 2016)
  7. Rami a signé au FC Valence, tf1.fr, 3 janvier 2011.
  8. Valence : Rami buteur, opl.fr, 27 août 2011.
  9. Adil Rami mis à l'écart au FC Valence, Le Parisien, 25 septembre 2013.
  10. Adil Rami s'engage officiellement avec le Séville FC, http://www.lequipe.fr, 7 juillet 2015.
  11. Mondial 2010 : La liste des 30 Bleus !, fff.fr, 11 mai 2010.
  12. Blanc veut installer Mexès et Rami; lefigaro.fr, 26 août 2010.
  13. Une victoire et beaucoup d'interrogations, francefootball.fr, 27 mai 2012.
  14. Les recalés sont Gourcuff et Yanga, francefootball.fr, 29 mai 2012.
  15. (fr) « Euro 2016 : Varane blessé, Deschamps rappelle Rami en équipe de France », sur Le Monde.fr (consulté le 23 mai 2016)
  16. « Statistiques de Adil Rami », sur footballdatabase.eu
  17. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  18. « Euro 2016 : Sidonie Biémont enceinte, la wag d’Adil Rami se confie ! » (consulté le 27 septembre 2016)
  19. « Adil Rami papa de jumeaux, Sidonie Biémont a accouché ! (photos) » (consulté le 27 septembre 2016)