But contre son camp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andrei Sidorenkov marquant contre son camp lors du match Estonie-Slovénie du .

Un but contre son camp ou autogoal, parfois connu par le sigle « c.s.c. », est un terme sportif employé lorsqu'un joueur marque un but contre sa propre équipe ou dévie malencontreusement un tir non cadré de l'équipe adverse. Le but est alors accordé à l'équipe adverse. Il existe un cas spécial : dans le cas d'un but résultant d'un tir cadré de l'équipe adverse, dévié non intentionnellement (rebondissement ou mauvais dégagement) par un joueur dans les buts de sa propre équipe n'est pas considéré comme un but contre son camp.

L'expression est notamment utilisée en football, mais peut aussi concerner d'autres sports d'équipes avec des buts comme le hockey sur glace.

Bobby Stuart, défenseur anglais des années 1930 et 1940, détient le record du nombre de buts contre son camp inscrits en une saison de Football League avec cinq buts marqués contre son camp, avec l'équipe de Middlesbrough lors de la saison 1934-35.

La Coupe du monde 2018 a connu une avalanche de buts contre son camp , avec 12 buts contre son camp, dont le premier but contre son camp en finale de coupe du monde, inscrit par Mandzukic, sachant que le record précédant était de 6 buts contre son camp, record établi a la Coupe du Monde 1998 [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-GB) « How many own goals have there been at the 2018 World Cup and what is the record? », The Sun,‎ (lire en ligne)