Benoît Costil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Benoît Costil
Image illustrative de l’article Benoît Costil
Costil avec Bordeaux en 2018.
Situation actuelle
Équipe AJ Auxerre
Numéro 23
Biographie
Nom Benoît Guy Robert Costil
Nationalité Français
Naissance (35 ans)
Caen (France)
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. 2005-
Poste Gardien de but
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1994-2005 SM Caen
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2009 SM Caen019 0(0)
2008-2009 Vannes OC027 0(0)
2009-2011 CS Sedan Ardennes089 0(0)
2011-2017 Stade rennais FC255 0(0)
2017-2022 Girondins de Bordeaux182 0(0)
2022- AJ Auxerre015 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004-2005 France -17 ans002 0(0)
2005-2006 France -18 ans005 0(0)
2006-2007 France -19 ans003 0(0)
2007-2008 France -20 ans001 0(0)
2008-2009 France espoirs003 0(0)
2016 France001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 20 octobre 2022

Benoît Costil, né le à Caen (Calvados), est un footballeur international français qui évolue au poste de gardien de but à l'AJ Auxerre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Ses parents déménagent à Rots quand il est âgé de six mois[1]. Il quitte Rots à l'âge de 17 ans, lorsqu'il passe professionnel au Stade Malherbe Caen et qu'il prend son indépendance[1].

Arrivé club en 1994 en provenance de Bretteville-l'Orgueilleuse, Benoît Costil est formé au Stade Malherbe de Caen. Le 15 juin 1997, il est finaliste de la Coupe nationale des poussins à Clairefontaine, s'inclinant en finale face à l'Olympique lyonnais de Karim Benzema, buteur ce jour-là[2].

Fin 2020, son nom est donné au stade de Rots[1].

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Il démontre d'énormes qualités malgré son statut de gardien remplaçant, et fait partie des grands espoirs du club et de l'équipe de France. Il joue son premier match professionnel le en remplaçant Vincent Planté au cours du match opposant son équipe au Stade de Reims.

Le , il prolonge son contrat de trois ans avec le club normand, avec l'espoir de devenir titulaire dans le club de son cœur. Le club termine la saison à la seconde place du classement et accède à la Ligue 1.

Révélation en Ligue 2[modifier | modifier le code]

En juin 2008, il est prêté pour une saison au Vannes OC, pour trouver du temps de jeu et une place de titulaire. Il est titulaire en Ligue 2 et joue 27 matchs, seulement barré par une blessure au printemps. Il est crédité d'une bonne saison en Bretagne mais, de retour au Caen, il est libéré de sa dernière année de contrat avec le Stade Malherbe, qui lui préfère Alexis Thébaux en tant que gardien titulaire[3]. Il totalise quinze matchs en trois saisons avec le club normand.

Le , Costil s'engage avec le CS Sedan-Ardennes, qui évolue alors en Ligue 2, pour deux saisons et une supplémentaire en cas de montée en Ligue 1. Il y retrouve Yohann Eudeline, lui aussi ancien caennais et joue son premier match avec sa nouvelle équipe en Coupe de la Ligue contre son club formateur, pour une victoire 2-0 des Sedanais après prolongation. Titulaire dans les cages ardennaises, il prend part à tous les matchs de son équipe toutes compétitions confondues durant la saison 2009-2010. Auteur d'une excellente saison sous ses nouvelles couleurs, il est élu Sedanais de l'année par les supporters[4] et est logiquement nommé pour le trophée UNFP du meilleur gardien de but de Ligue 2[5]. Il ne remporte pas ce trophée la première année, mais est sacré meilleur gardien de Ligue 2 en 2011 après une saison de très bonne qualité[6].

Confirmation au Stade rennais[modifier | modifier le code]

En fin de contrat dans les Ardennes, Benoît Costil signe un contrat de trois ans en faveur du Stade rennais FC le [7]. Il réalise une saison 2011-2012 pleine puisqu'il prend part à 51 rencontres toutes compétitions confondues et joue ses premiers matchs européens en Coupe UEFA.

Costil avec Rennes en 2014.

Lors de sa seconde saison au club, il est finaliste de la Coupe de la Ligue en 2013 face à l'AS Saint-Étienne puis finaliste de la Coupe de France en 2014 face à l'En avant Guingamp.

Il joue son dernier match avec le Stade rennais le , étant en fin de contrat après six saisons en Bretagne. Un hommage lui est rendu par le club et ses supporters.

Girondins de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Le , il s'engage pour une durée de quatre ans avec les Girondins de Bordeaux pour remplacer Cedric Carrasso[8]. Lors de la saison 2018-2019, il est le délégué syndical de l'UNFP au sein des Girondins de Bordeaux[9].

Alors que son club est lanterne rouge lors de la saison 2021-2022 et pris à partie par une partie des supporters, il annonce à la suite de la défaite 0-2 face à Montpellier le 20 mars qu’il souhaite quitter les Girondins avant la fin de son contrat qui se termine en juin 2022.

AJ Auxerre (depuis 2022)[modifier | modifier le code]

Le 15 juillet 2022, il s'engage libre de tout contrat à l'AJ Auxerre pour une saison[10], alors promu en Ligue 1. Il est le 2e gardien à avoir au moins encaissé un but lors de 29 matchs consécutifs. Seul Ochoa fait pire (33 matchs).

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Sélections jeunes[modifier | modifier le code]

Benoît Costil est sélectionné dans toutes les équipes de jeunes sans exception depuis l'équipe de France des moins de 16 ans. Il remporte l'Euro 2004 avec l'équipe de France des moins de 17 ans après avoir été titulaire durant toutes les rencontres du championnat[11], et compte deux sélections en équipe de France espoirs.

Troisième gardien en A[modifier | modifier le code]

Le , Benoît Costil est convoqué pour la première fois en équipe de France A par Didier Deschamps, à la suite du forfait de Stéphane Ruffier, pour deux rencontres face au Portugal et à l'Arménie[12].

Le , Costil profite du forfait d'Hugo Lloris pour connaître sa deuxième convocation en Bleu. Il est ensuite convoqué avec les Bleus en novembre 2015 puis en mars 2016.

Benoît Costil fait partie de la liste des vingt-trois joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro 2016[13]. Il ne prend part à aucun match et les Bleus s'inclinent en finale contre le Portugal.

Mi-novembre 2016, Steve Mandanda se blesse à l'entraînement la veille d'un match amical face à la Côte d'Ivoire. Cela offre à Benoît Costil sa première cape, durant laquelle il effectue un arrêt décisif (0-0).

Costil n'est pas retenu parmi les vingt-trois joueurs convoqués pour disputer la Coupe du monde 2018, mais fait partie de la liste des onze suppléants[14].

Fin , Costil est sélectionné dans la première liste donnée par Didier Deschamps après le Mondial 2018 à la suite du forfait de Steve Mandanda[15].

Début , il est convoqué en tant que troisième gardien (derrière Hugo Lloris et Mike Maignan), en équipe de France par Didier Deschamps pour affronter la Croatie dans le cadre de la Ligue des nations. Cette sélection fait de nouveau suite au forfait de Steve Mandanda, testé positif au Covid-19[16].

En octobre 2021, il remporte la Ligue des nations en tant que troisième gardien.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

En avril 2021, Benoît Costil est premier du classement des gardiens les plus efficaces sur penalty communiqué par la Ligue de football professionnel avec seize arrêts en 58 tirs subis depuis la saison 2008-2009, largement devant le second Steve Mandanda (onze)[17]. Pourtant, Benoît Costil doit attendre avant de faire son premier arrêt[18]. À Caen, il encaisse les deux penaltys affrontés, puis les neuf avec Sedan en Ligue 2 et il doit attendre neuf échecs pour faire son premier arrêt avec Rennes[18].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générales[modifier | modifier le code]

Statistiques de Benoît Costil au 20 octobre 2022[19]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
France Total
Division M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B.
2005-2006 Drapeau de la France SM Caen Ligue 2 4 0 4 0 - - - - - 8 0
2006-2007 Drapeau de la France SM Caen Ligue 2 0 0 4 0 - - - - - 4 0
2007-2008 Drapeau de la France SM Caen Ligue 1 5 0 2 0 - - - - - 7 0
Sous-total 9 0 10 0 - - - - - 19 0
2008-2009 Drapeau de la France Vannes OC (prêt) Ligue 2 27 0 0 0 - - - - - 27 0
Sous-total 27 0 0 0 - - - - - 27 0
2009-2010 Drapeau de la France CS Sedan Ardennes Ligue 2 38 0 9 0 - - - - - 47 0
2010-2011 Drapeau de la France CS Sedan Ardennes Ligue 2 38 0 4 0 - - - - - 42 0
Sous-total 76 0 13 0 - - - - - 89 0
2011-2012 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 37 0 5 0 C3 9 0 - - 51 0
2012-2013 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 37 0 5 0 - - - - - 42 0
2013-2014 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 38 0 6 0 - - - - - 44 0
2014-2015 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 38 0 6 0 - - - - - 44 0
2015-2016 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 31 0 2 0 - - - - - 33 0
2016-2017 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 38 0 3 0 - - - 1 0 42 0
Sous-total 219 0 27 0 - 9 0 1 0 256 0
2017-2018 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 36 0 1 0 C3 2 0 0 0 39 0
2018-2019 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 37 0 2 0 C3 12 0 0 0 51 0
2019-2020 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 28 0 1 0 - - - 0 0 29 0
2020-2021 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 38 0 0 0 - - - 0 0 38 0
2021-2022 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 25 0 0 0 - - - 0 0 25 0
Sous-total 164 0 4 0 - 14 0 0 0 182 0
2022-2023 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 11 0 0 0 - - - 0 0 11 0
Sous-total 11 0 0 0 - 0 0 0 0 11 0
Total sur la carrière 503 0 54 0 - 23 0 1 0 581 0

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Stade rennais FC (0)

En sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès de Benoît Costil en sélection nationale (3 titres)
Équipe de France -17 ans (1) Équipe de France espoirs (1) Équipe de France (1)

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes

  1. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.

Références

  1. a b et c « Benoît Costil : "Revenir un jour à Caen ? Ce n'est plus un "non" catégorique..." », sur actu.fr (consulté le )
  2. Foot, hebdomadaire de la FFF, 25 juin 1997
  3. Costil libre, caen.maville.com, 11 juin 2009.
  4. Costil sanglier de l'année, lunion.presse.fr, 7 mai 2010.
  5. Costil nommé aux trophées UNFP, lunion.presse.fr, 30 avril 2010.
  6. Hazard, Garcia, Sakho sacrés, lequipe.fr, 22 mai 2011.
  7. Benoit Costil : « Le Stade rennais ne se refuse pas », staderennais.com, 14 juin 2011.
  8. « Benoît Costil, bordelais jusqu’en 2021 ! », sur girondins.com, (consulté le )
  9. « Vos délégués clubs 2018-2019 », Profession footballeur, le magazine de l'UNFP, no 19,‎ , p. 35 (lire en ligne [PDF])
  10. « BENOÎT COSTIL SIGNE À L'AJA », sur aja.fr,
  11. Grégory Hangard, « Costil: "On les battait à chaque fois" », sur football.fr, (consulté le )
  12. « Bleus - Costil remplace Ruffier », sur lequipe.fr, (consulté le )
  13. « Liste des 23 : les Bleus sans Hatem Ben Arfa, avec Lucas Digne à l'Euro », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  14. Équipe de France : la liste des 23 de Deschamps pour la Coupe du monde, rmcsport.bfmtv.com, 17 mai 2018.
  15. Equipe de France : 22 champions du monde et Benoit Costil appelés par Deschamps, eurosport.fr, 30 août 2018.
  16. Romain Lantheaume, « EdF : Costil remplace Mandanda », sur Maxifoot,
  17. « Pénalty : Bilan des gardiens cette saison », sur Ligue1, (consulté le )
  18. a et b « Football. Benoît Costil, ex-gardien de Caen, star des pénaltys », sur actu.fr, (consulté le )
  19. « Fiche de Benoît Costil », sur transfermarkt.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]