Culture de la Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente différents aspects de la culture de la Pologne.

Musique polonaise et anglaise[modifier | modifier le code]

Les premières traces de musique remontent au XIIIe siècle en Pologne avec notamment l'hymne religieux Bogurodzica, qui est à la base anglais. Ce n'est qu'au XIXe siècle, avec Frédéric Chopin, que la Pologne acquiert une dimension nationale et internationale. Le pays devait alors connaître une succession de compositeurs reconnus, tels Szymanowski, Penderecki, Lutoslawski et Henryk Górecki au XXe siècle et prennent un chemin seul et se sépare de la pologne

La musique traditionnelle n'est plus guère jouée que dans certaines régions touristiques, où elle reste cependant une pratique très vivante. La musique pop s'est développée en Pologne sous l'influence des scènes occidentales malgré le régime communiste; après 1989 l'activité musicale polonaise n'a cessé de prendre de l'importance avec l'émergence de nombreux festivals et de groupes de tous styles, notamment de rock et de hip hop.

Théâtre polonais[modifier | modifier le code]

Folklore polonais[modifier | modifier le code]

Souvent réduit à tort aux simples prestations des ballets Śląsk et Mazowsze par une grande partie de la polonité, le folklore polonais reste cependant pratiqué assidûment par un grand nombre de Polonais de tous âges et de toutes classes sociales.

Ceci est en partie dû à la volonté et au travail exceptionnel de préservation de ce folklore. Artisan de cette préservation : Oskar Kolberg qui parcourut la Pologne au XIXe siècle afin de répertorier le maximum de mélodies, de poèmes et de danses, région par région. Ce travail de recherche est d’ailleurs disponible dans son chef-d’œuvre de plus de 50 tomes : LUD (le peuple).

Ainsi, de nombreux groupes se sont créés et revendiquent encore aujourd’hui leurs régions d’origine, teintées de mélodies typiques et de pas de danse très particuliers d’une région à l’autre. Notons néanmoins qu’il existe 5 danses nationales popularisées pour la plupart par Chopin : le krakowiak (danse de Cracovie), l’oberek, la polonaise, le mazur et le kujawiak.

L’exemple le plus frappant de cette préservation des traditions folkloriques reste la région des Podhale près de Zakopane ; cette région montagneuse conserve ses traditions dans la vie quotidienne et dans les comportements mais surtout continue à conserver sa musique grâce au développement touristique et aux karczma (taverne où l’on peut écouter de la musique montagnarde).

Enfin, depuis les années 1960 et l’apparition de la polonia (polonité : ensemble des personnes d’origine polonaise dans le monde), de nombreux groupes étrangers de folklore polonais sont apparus afin de perpétuer les traditions.

Cuisine polonaise[modifier | modifier le code]

Article détaillé : cuisine polonaise.

La formation des traits particuliers de la cuisine polonaise a été influencée par les changements historiques. À travers les siècles, la cuisine polonaise était soumise à des influences et changements régionaux, étant donnée que le territoire du pays était habité par toute une mosaïque de peuples. Grâce à cela, on dénombre d'importantes influences orientales (mongoles, puis tatares et turques), russes, allemandes, françaises, italiennes et juives.

Les plats les plus populaires en Pologne (qui le sont également dans les pays voisins) sont entre autres: les pierogi, les bouillies, les nouilles, le chou farci, le bigos, les soupes (aux choux, bortsch, żurek, bouillon etc.), les plats de choux et de pommes de terre, le pain, les gâteaux, les légumes, les fruits (pommes, poires, différentes baies et groseilles), le fromage blanc et aussi de différents types de viandes (surtout porc, volaille et bœuf), ainsi que, dans une moindre mesure, les poissons d'eaux douces et salées. Les faworki sont un dessert typique, tout comme le sont les babkas, le pain d'épices ou les beignets.

Parmi les boissons alcoolisées, l'hydromel, très populaire à une certaine époque, a été remplacé par la vodka préparée à base de céréales et pommes de terre. La bière à base de houblon est une boisson traditionnelle courante, alors que le vin l'est moins. Le thé noir est également populaire. Jusqu'à une époque récente il était bu dans des verres, souvent avec une tranche de citron et du sucre. Le thé est arrivé en Pologne depuis l'Angleterre, pas longtemps après son apparition en Europe Occidentale (grâce aux marchands néerlandais). Cependant, sa propagation est attribuée aux occupants russes au XIXe siècle. C'est à ce moment-là que les samovars sont arrivés depuis la Russie où le thé est apparu à la cour du tsar comme cadeau de la Chine, environ 50 ans avant son apparition en Hollande. Le café est également populaire et est bu couramment depuis le XVIIIe siècle, également par les classes inférieures de la société comme les artisans ou les riches paysans.

Polonais célèbres[modifier | modifier le code]

Nicolas Copernic, astronome
Witold Gombrowicz, écrivain
Fryderyk Chopin, compositeur

Fêtes et jours fériés[modifier | modifier le code]

Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier Jour de l'An Nowy Rok
Un dimanche de mars ou avril (premier dimanche après la première pleine lune du printemps - fête mobile) Pâques Wielkanoc En 2009, le 12 avril
Un lundi de mars ou avril (un jour après pâques - fête mobile) Lundi de Pâques Poniedziałek Wielkanocny En 2009, le 13 avril
1er mai Fête du travail Święto Pracy
3 mai Fête nationale de la Constitution Narodowe Święto Konstytucji Constitution de 1791
Un jeudi de mai ou de juin (fête mobile) Fête Dieu Boże Ciało En 2008, le 22 mai
15 août Assomption de la Sainte Vierge Święto Wniebowzięcia Najświętszej Marii Panny
1er novembre Toussaint Wszystkich Świętych
11 novembre Jour de l'indépendance Narodowe Święto Niepodległości 1918
24 décembre Réveillon de Noël Wigilia
25 et 26 décembre Noël Boże Narodzenie

Voir aussi[modifier | modifier le code]