Dorota Masłowska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dorota Masłowska

Dorota Masłowska, née le 3 juillet 1983 (31 ans) à Wejherowo, près de Gdańsk (Pologne), est une jeune femme écrivain polonaise, romancière, dramaturge et journaliste, dont les débuts en littérature ont été particulièrement remarqués, évoquant le succès, dans la France des années 1950 du Bonjour tristesse de Françoise Sagan. Son premier roman, Polococktail Party, a été salué à la fois par la critique — qui évoque un « véritable événement littéraire » allant jusqu'à lui reconnaître l'originalité d'un Gombrowicz débutant avec Ferdydurke — et par le public.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dorota Masłowska est née dans le Nord de la Pologne, dans la région de Gdańsk, où elle a grandi. Après ses études secondaires, elle est admise à la faculté de psychologie de l'université de Gdańsk, mais elle préfère finalement s'installer à Varsovie, où elle intègre la filière « Connaissance des cultures » de l'université de Varsovie.

Elle débute très jeune en littérature en remportant, à 17 ans, le concours littéraire lancé par le mensuel féminin Twoj Styl (pl). Le magazine publie des pages de son journal intime, et cette première publication apporte à la jeune fille un premier succès public.

En septembre 2002, la publication de son roman Wojna polsko-ruska pod flagą biało-czerwoną (que l'on peut traduire littéralement par La Guerre polono-russe sous une bannière blanche et rouge) — écrit en un mois à la veille de son baccalauréat — déclenche une véritable fièvre médiatique et un succès aussi considérable qu'inattendu. Le livre, dont la traduction sera publiée en France, en 2003, sous le titre Polococktail Party, brosse un portrait surprenant et rafraîchissant de la jeunesse polonaise, marginalisée et résignée, de l'ère post-communiste. La critique est dithyrambique et compare Dorota à Gombrowicz, Gogol et Céline. Le livre s'installe en tête des meilleures ventes, et 50 000 exemplaires sont vendus en quelques mois, ce qui ne s'était jamais vu en Pologne.

Dans sa critique publiée en février 2004 dans le magazine Lire après la publication de la traduction française du roman, Carole Vantroys évoque un « interminable monologue intérieur », une « plongée dans les bas-fonds de la Pologne postcommuniste » :

« Dans une langue d'une éblouissante créativité, cette Sagan polonaise dresse le portrait sous acide d'une génération perdue avec une surprenante maturité. »

La publication, en 2005, de son second roman, Paw królowej (titre ambigu en raison d'un jeu de mot, que l'on peut traduire par Le Paon de la reine, mais également par Les Vomissements de la reine), ne semble pas obtenir la même popularité, mais il a été récompensé en 2006 par le Prix Nike, le prix littéraire le plus prestigieux de Pologne.

La même année, Dorota Masłowska publie une pièce de théâtre, Dwoje biednych Rumunów mówiących po polsku (Deux pauvres Roumains parlant polonais), qui est représentée au Théâtre Rozmaitości (pl) de Varsovie.

Actuellement, Dorota Masłowska vit à Varsovie, collaborant régulièrement avec un certain nombre de magazines, notamment les hebdomadaires Przekrój (pl) et Wysokie Obcasy (pl) ou le mensuel Lampa, tout en poursuivant ses études.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.kochaniezabilamnaszekoty.pl/
  2. Notice sur Isabelle Jannès-Kalinowski