Silésien (langue slave)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silésien.
Silésien
ślůnsko godka, ślůnski, dialekt śląski
Pays Pologne, République tchèque et Allemagne
Nombre de locuteurs 1 250 000

Pologne (529 377 locuteurs en 2011)
[1] Allemagne
République tchèque

Typologie SVO
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 szl
IETF szl

Le silésien (ślůnsko godka, ślůnski, parfois pů našymu) est un parler (ou un ensemble de parlers) utilisé concurremment avec le polonais par une partie de la population de Haute-Silésie en Pologne, et un peu en République tchèque et en Allemagne[2]. Lors du recensement de 2011, 529 377[1] polonais déclarent utiliser le silésien à la maison, dont 140 012[3] comme langue maternelle, mais le nombre total de locuteurs dans le monde est estimé à 1 250 000.

Le silésien est étroitement apparenté au polonais, c'est pourquoi il est considéré comme un dialecte du polonais par certains linguistes[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12]. Les dialectes silésiens polonais se distinguent par des différences locales marquées[13]. Au cours de l'histoire, ces dialectes ont évolué indépendamment de la langue polonaise, seule référence normalisée de la langue écrite[14],[15]. Les tentatives pour normaliser les dialectes silésiens sont actuellement menées notamment par des militants autonomistes, pour promouvoir l'idée d'une spécificité de la Silésie. Le principal parti autonomiste est le Mouvement pour l'autonomie de la Silésie dirigé par l'historien Jerzy Gorzelik (pl).

Certains linguistes estiment que la création d'une langue silésienne standard unifiée est artificielle[16]. La normalisation de plusieurs dialectes, différents les uns des autres, conduirait soit à privilégier l'un d'eux au détriment des voisins, soit à créer une sorte de « silésien espéranto »[17].

Depuis septembre 2007, des membres du Parlement polonais ont présenté à plusieurs reprises des propositions de loi visant à la reconnaissance officielle du silésien comme langue régionale de Pologne. Mais elles n'ont jamais été adoptés.

Alphabet[modifier | modifier le code]

Les usagers du silésien ont longtemps utilisé l'alphabet polonais pour écrire ou transcrire cette langue, parallèlement à d'autres systèmes dont le plus connu est celui de Feliks Steuer (pl), dialectologue et proviseur de lycée à Katowice.

En 2006 est adopté un nouvel alphabet spécifique unifié, empruntant au tchèque le č, le ř, le š, le ů et le ž, tout en conservant le ć, le ł (variante facultative du l), le ń, le ś et le w du polonais. Il est utilisé sur Internet, par exemple sur la Wikipédia en silésien.

Aa Bb Cc Ćć Čč Dd Ee Ff Gg Hh Ii Jj Kk Ll Łł Mm Nn Ńń Oo Pp Rr Řř Ss Śś Šš Tt Uu Ůů Ww Yy Zz Źź Žž

Et quelques digraphes : Ch Dz Dź Dž.

Depuis 2010, l'alphabet Ślabikŏrzowy szrajbōnek (pl), conçu pour permettre un meilleur accès à la prononciation réelle à partir de l'écrit pour les lecteurs ne maîtrisant pas le silésien (notamment les jeunes désireux de se réapproprier le parler de leurs ancêtres) est également utilisé sur la Wikipédia en silésien[18].

A, Ã, B, C, Ć, D, E, F, G, H, I, J, K, L, Ł, M, Ń, O, Ŏ, Ō, Ô, Õ, P, R, S, Ś, T, U, W, Y, Z, Ź, Ż.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (pl) http://www.stat.gov.pl/cps/rde/xbcr/gus/LUD_ludnosc_stan_str_dem_spo_NSP2011.pdf p. 96
  2. Tomasz Kamusella. 2013. « The Silesian Language in the Early 21st Century: A Speech Community on the Rollercoaster of Politics » (p. 1-35). Die Welt der Slaven. Vol 58, No 1.
  3. (pl) http://www.stat.gov.pl/cps/rde/xbcr/gus/LUD_ludnosc_stan_str_dem_spo_NSP2011.pdf p. 98
  4. « Gwara Śląska – świadectwo kultury, narzędzie komunikacji », Aldona Skudrzykowa, Katowice 2002, red. Jolanty Tambor, 2002 (ISBN 83-7164-314-4)
  5. Słownik gwar Śląskich. Opole, red. B. Wyderka
  6. Mały słownik gwary Górnego Śląska, Tome I., Katowice 2000, red. Cząstka-Szymon, B., J. Ludwig, H. Synowiec
  7. « Mowa Górnoślązaków oraz ich świadomość językowa i etniczna », Wydawnictwo Uniwersytetu Śląskiego 2006, Jolanta Tambor
  8. « Dialekt śląski » auteur: Feliks Pluta, dans: Wczoraj, Dzisiaj, Jutro. – 1996, nr 1/4, s. 5-19
  9. «Fenomen śląskiej gwary » auteur: Jan Miodek dans: Śląsk. – 1996, nr 5, s. 52
  10. « Germanizmy w gwarze śląskiej – stopień przyswojenia » auteur:Jolanta Tambor, dans: Prace Językoznawcze. – Nr 25 (1998), s. 210-218
  11. « Status gwary śląskiej w opiniach nie-Ślązaków » Aldona Skurzykowa, Krystyna Urban, dans: Prace Językoznawcze. – Nr 25 (1998), s. 174-181
  12. « Wartościowanie gwary śląskiej : mity i rzeczywistość » autor : Antonina Grybosiowa czasopismo/publikacja: Prace Językoznawcze. – Nr 25 (1998), s. 40-47
  13. S. Bąk, S. Rospond, Słownik gwarowy Śląska, Opole 1962, s. 4 i nast.
  14. B. Wyderka (in) B. Wyderka (red.) Słownik gwar śląskich, t. I, Opole 2000, s. 5 i nast.
  15. M. Karasia (red.), Słownik Gwar Polskich, t. I, z. 1, A-Algiera, Wrocław-Kraków 1979, s. XIII i nast.
  16. M. Pańczyk-Pozdziej, Po naszymu, Gość Niedzielny 22/2012, s. 5 link
  17. H. Synowiec, Jeden śląski język odbierze Ślązakom ich godkę?, Dziennik Zachodni 2011, nr 35, s. 7 link
  18. Mirosław Syniawa, Ślabikŏrz niy dlŏ bajtli. Chorzów: Pro Loquela Silesiana, 2010. (ISBN 978-83-62349-01-2). (pl)

Articles connexes[modifier | modifier le code]