Sorabes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau officiel des Sorabes.
Localisation de la zone sorabe.
Zone de peuplement Sorabe.

Les Sorabes (en haut-sorabe : Serbja; en bas-sorabe : Serby), également connus sous le nom Wendes[1], sont un peuple slave vivant dans la région de la Lusace, située en Allemagne, en Pologne et en République tchèque. La Lusace est partagée en Haute-Lusace et Basse-Lusace.

En allemand, on appelait « Wenden » les Sorabes ou Serbes blancs de Lusace, (ou Serbie blanche, Serbšćina en sorabe)[2],[3].

Les Sorabes parlent une langue proche du polonais, du cachoube, du tchèque et du slovaque; où y distingue le haut-sorabe et le bas-sorabe.

Au cours du VIe siècle apr. J.-C., les Serbes qui (deviendront les Sorabes) arrivent dans la zone entre les rivières Bóbr, Kwisa, Oder et Spree à l'est, et les rivières Saale et Elbe à l'ouest. Entre 610 et 641, une partie des serbes quitte la Serbie blanche pour les Balkans (la migration aurait été faite en plusieurs vagues), une partie des Serbes a émigré dans l'empire byzantin, la première vague a été menée par le prince de Serbie Blanche pour aider Constantinople dans sa lutte contre les Avars. En récompense de leurs victoires contre les Avars de Dalmatie, les Serbes ont été installés dans un premier temps par l'empereur Héraclius dans la province de Macédoine byzantine, à Thessalonique. puis par la suite en Rascie, Bosnie, Zachlumie, Travonie, Paganie, Neretva, Dioclée. Au IXe siècle un autre grand mouvement de migration des Serbes de Serbie blanche vers les Balkans eut lieu. Les populations Valaches de Morava (Serbie), s'installèrent au nord de Prague et à leur place vont s'installer des Serbes de Serbie blanche.

Au Xe siècle, les Sorabes édifient un fort à Cottbus sur la rivière Spree.

Au début du XIe siècle, le souverain Boleslas Ier de Pologne combat l'extension du Saint-Empire romain germanique sur les territoires slaves de Lusace. En 1018, par le traité de Bautzen, la Pologne conserve la Lusace, mais, en 1031, celle-ci est annexée au Saint-Empire. Face à l'extension de la colonisation germanique de l'Europe orientale les Polonais seront régulièrement en guerre; au XIIe siècle notamment, a lieu le conflit entre les forces polonaises de Jaxa de Copnic et celles d'Albert Ier de Brandebourg.

Au XVIIe siècle, la Guerre de Trente ans puis la peste ravagent la Lusace et déciment la population sorabe.

Après les guerres napoléoniennes, le Congrès de Vienne de 1815, donne une partie de la Haute-Lusace au Royaume de Saxe, et la Basse-Lusace au Royaume de Prusse.

Villes sorabes[modifier | modifier le code]

Les villes sorabes les plus importantes de la Lusace sont :

Haute-Lusace
Basse-Lusace

Culture sorabe[modifier | modifier le code]

Expansion de la culture sorabe (en vert), 1300 à 500 av.J.C.

L'hymne national sorabe Rjana Łužica fut écrit par le poète Handrij Zejler et publié le 24 août 1827 à Leipzig dans le magazine Serbska Nowina. La musique a été composée en 1845 par le compositeur Korla Awgust Kocor.

Médias sorabes[modifier | modifier le code]

Il ne faut pas oublier que les Sorabes ont ses propres médias comme: Serbske Nowiny, Rozhlar, Pomhaj bóh, Wuhladko etc.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ou Vendes
  2. (fr) Wendes ou Vendes - Encyclopédie Larousse
  3. (fr) (de) Brandebourg : Loi sur la désignation des droits des Sorabes - Trésor de la langue française au Québec

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Karl-Markus Gauss, Les Slaves d'à côté. Voyage sorabe à travers l'Allemagne, in Voyages au bout de l'Europe, L'Esprit des péninsules, 2003 (trad. Valérie de Daran) (ISBN 2-84636-048-0)