Stefan Żeromski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stefan Żeromski

alt=Description de l'image Stefan Zeromski Polish writer.jpg.
Naissance 1864
Strawczyn
Décès 1925 (à 61 ans)
Varsovie
Nationalité Drapeau : Pologne polonaise
Profession
Écrivain

Stefan Żeromski (en polonais [ˈstɛfan ʐɛˈrɔmski]), né le 14 octobre 1864 à Strawczyn, près de Kielce, et décédé le 20 novembre 1925 à Varsovie, est un écrivain polonais, journaliste, dramaturge, appelé « la conscience de la littérature polonaise ». Il a utilisé les pseudonymes Maurycy Zych, Józef Katerla et Stefan Iksmoreż.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une noblesse désargentée, il grandit dans les monts Sainte-Croix. Il perd sa mère en 1879, son père en 1883.

En 1909, il déménage avec sa famille à Paris, où il vit trois ans. Il revient en Pologne à Zakopane. En 1913, il fonde une famille avec l'artiste peintre Anna Zawadzka. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, il ne prend pas part aux combats, il retourne à Zakopane. Il deviendra d'ailleurs le premier président de la brève république qui y sera fondée à la fin de la guerre.

Dans la Pologne indépendante, Zeromski vit à Varsovie, où il prend une part importante à la vie littéraire. Il est le fondateur et premier président de la branche polonaise du PEN Club. En 1922 paraît le roman Le Vent de la mer, pour lequel il a reçu le Prix littéraire d'État et, en 1924, le roman Przedwiosnie.

Żeromski est décédé en 1925 et est enterré dans le cimetière protestant réformé de Varsovie. En 1928 a été ouvert à Naleczow un musée consacré à l'écrivain.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Cendres (1904)
  • Le Rêve de l'épée (1905)
  • Les Pavés nus (1906)
  • Nocturne (1907)
  • Histoire d'un péché (1908)
  • Le Fleuve fidèle (1912)
  • Le Vent de la mer (1922)
  • Le Pré-printemps (1925)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Irena Kwiatkowska-Siemieńska, Stefan Żeromski. La nature dans son expériences et sa pensée, préface de Jean Fabre, professeur à la Sorbonne, Paris, Nizet, 1964, 256 p.
  • Stanisław Adamczewski, Serce nienasycone, Warszawa, 1930.
  • Stanisław Adamczewski, Sztuka pisarska Żeromskiego, Kraków, 1949.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :