Littérature cachoube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La littérature cachoube est apparue en Pologne pendant la seconde moitié du XIXe siècle avec Florian Cejnowa (1817-1881) qui utilisa le dialecte de Sławoszyno (pl) de la région de Puck et Hieronim Derdowski (pl) (1852-1902) qui utilisa le dialecte de Wiele du district de Chojnice. Ce dernier enrichit la littérature cachoube surtout en poésie.

Aleksander Majkowski 1876-1938) employait le dialecte de Koscierzyna-Lipusz, district d’où il était originaire. Son plus grand mérite fut la création en 1908 de Gryf, le périodique cachoube. Il écrivit aussi le seul roman cachoube d’avant-guerre, en 1938.

Au cours de la dernière décennie, environ deux cents livres ont été publiés en cachoube dont des traductions d’œuvres internationales. Des anthologies et des compendiums ont été rédigés par Neureiter 1973, Drzeżdżon 1986 et Neureiter 1991.

En 1907, Izydor Gulgowski (pl) (1874-1925) et Friedrich Lorentz fondèrent l’Association pour les traditions populaires cachoubes à Kartuzy.

Izydor Gulgowski fonda le musée-parc ethnographique des Cachoubes (Kaszubski Park Etnograficzny) dans le village de Wdzydze Kiszewskie dans le district de Chojnice. C’est le plus ancien musée à ciel ouvert en Pologne. Ce musée exerça et exerce encore une influence importante sur et pour la vie culturelle et les traditions de la Cachoubie.

Parc naturel de Cachoubie, vue près de Chmielna, à partir de gauche les lacs Kłodno, Białe, Rekowo

Liens externes[modifier | modifier le code]