Kazimierz Twardowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Twardowski.
Kazimierz Twardowski

Kazimierz Jerzy Skrzypna-Twardowski, Ritter von Ogonczyk, né le 20 octobre 1866 à Vienne (Autriche), mort le 11 février 1938 à Lviv, Galicie, Pologne, philosophe polonais.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Twardowski était l'élève de Franz Brentano. Il alliait l’intérêt pour la phénoménologie à une rigueur philosophique exigée par Brentano. Après ses études à Vienne, Twardowski fut nommé professeur extraordinaire à l’Université de Lviv (il n’avait que 29 ans). Il y a inauguré un département de philosophie, en réussissant à former autour de lui un groupe d’étudiants dévoués et travailleurs – ce groupe a formé ce que l’on a appelé par la suite École de Lvov-Varsovie.

Travail philosophique[modifier | modifier le code]

Un des apports principaux de Twardowski était de clarifier la distinction entre l’acte et le contenu d’un phénomène psychologique, en introduisant la notion d’objet de représentation. Toutefois, Jan Woleński maintient que

« L’école de Lvov-Varsovie se penchait avec beaucoup plus d’attention sur la théorie de la connaissance que sur l’ontologie, et pour cette raison, les vues de Twardowski à propos de ce premier domaine semblent être plus significatives que celles qui traitent de la théorie des objets. » (Logic and philosophy in the Lvov-Warsaw School, chap. 2, Dordrecht, Kluwer, 1989)

Ainsi, l'héritage philosophique de Twardowski ne se limite nullement à son travail dans le cadre de la phénoménologie, il demeure en revanche un des seuls philosophes ayant réussi à effectuer un travail significatif tout aussi bien sur le terrain de la philosophie dite analytique que celle que l'on qualifie de continentale.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions françaises
  • Edmund Husserl & Kasimir Twardowski, Sur les objets intentionnels (1893-1903), Paris, Vrin, 1993.

Liens externes[modifier | modifier le code]