Roman Ingarden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roman Ingarden [Portrait par Witkacy 1937

Roman Ingarden, né le 5 février 1893 à Cracovie et mort le 14 juin 1970 dans la même ville, est un phénoménologue, ontologue et esthéticien polonais.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Après des études avec Edmund Husserl à Göttingen. Il passe sa thèse avec Edmund Husserl sur « Intuition et intellect chez Henri Bergson » le 16 janvier 1918[1]. Pendant la première guerre mondiale il rencontre Edith Stein avec qui il aura une correspondance pendant plusieurs années. Ingarden érigea une phénoménologie réaliste, s'opposant au tournant transcendentaliste de son maître. Ingarden devint notoire avec ses travaux en esthétique, son ontologie de l’œuvre d’art et la réflexion sur le statut des valeurs esthétiques. On le considère comme fondateur de l'esthétique phénoménologique.

Il n'obtient de chaire de professeur qu'en 1934 (qui lui sera retirée de 1945 à 1950 par le régime communiste)[1]. Edith Stein l'aidera financièrement et relira ses écrits pendant plusieurs années (jusqu'en 1943).

En 1945, il devint professeur à l'Université Nicolas Copernic de Toruń. En 1946, licencié de cette université, il fut nommé à l'Université Jagellonne de Cracovie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • L'œuvre d'art littéraire, trad. par Philibert Secretan et al., Lausanne, L'âge d'homme, 1983.
  • De la responsabilité. Ses fondements ontiques, trad. par Ph. Secretan, Paris, L'Harmattan, 1993.
  • Husserl. La controverse Idéalisme - Réalisme, traduction et présentation par Patricia Limido-Heulot, Paris, Vrin, 2001.
  • Esthétique et ontologie de l'œuvre d'art. Choix de textes 1937-1969, trad. par Patricia Limido-Heulot, Paris, Vrin, 2011.

Travaux en polonais[modifier | modifier le code]

  • O poznawaniu dzieła literackiego (De la connaissance de l'œuvre littéraire), Ossolineum, Lwow: 1937
  • O budowie obrazu. Szkic z teorii sztuki (De la structure de l'image. Esquisse en théorie de l'art), Rozprawy Wydziału Filozoficznego PAU Vol. LXVII, No.2, Kraków, 1946
  • O dziele architektury (De l'œuvre architecturale), Nauka i Sztuka, Vol. II, 1946, No. 1, p. 3-26 and No. 2, p. 26-51
  • Spór o istnienie Świata (Le controverse sur l'existence du monde), PAU, Vol. I, Kraków: 1947, Vol. II, Kraków, 1948
  • Szkice z filozofii literatury (Esquisses en philosophie de la littérature), vol. 1, Spółdzielnia wydawnicza “Polonista”, Łódz, 1947
  • Elementy dzieła muzycznego (Éléments d'une œuvre musicale), Sprawozdania Towarzystwa Naukowego w Toruniu, Vol. IX, 1955, Nos. 1-4, p. 82-84
  • Studia z estetyki (Études esthétiques), PWN, Vol. I Warszawa, 1957, Vol. II, Warszawa, 1958
  • O dziele literackim (De l'œuvre littéraire). PWN, Warszawa, 1960
  • Przeżycie - dzieło - wartość (Expérience – œuvre – valeur). WL, Kraków, 1966
  • Studia z estetyki Tom III (Études en esthétique, Vol. III), PWN, Warszawa, 1970
  • U podstaw teorii poznania (Aux fondements de la théorie de la connaissance), PWN, Warszawa, 1971
  • Ksiażeczka o człowieku (Un petit livre sur l'homme), Wydawnictwo Literackie, Kraków, 1972.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Edith Stein, Correspondance I, 1917-1932, CERF, 2009, p. 55

Liens externes[modifier | modifier le code]