Irena Szewińska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Irena Szewińska Portail athlétisme
Irena Szewinska.jpg
Irena Szewińska en 2007
Informations
Disciplines 100 m, 200 m, 400 m, saut en longueur
Période d'activité 1964-1980
Nationalité Drapeau : Pologne Polonaise
Naissance 24 mai 1946 (68 ans)
Lieu Leningrad (URSS)
Taille 1,76 m
Club Polonia Varsovie
Records
Ancienne détentrice des records du monde du 100 m, du 200 m et du 400 m
Distinctions
• Élue au Panthéon de l’athlétisme de l’IAAF en 2012
Trophée Track and Field de l'athlète de l'année en 1974
Palmarès
Jeux olympiques 3 2 2
Championnats d'Europe 5 1 4

Irena Szewińska (née Kirszenstein le 24 mai 1946 à Leningrad, en URSS) est une athlète polonaise, spécialiste du 100 m, du 200 m, du 400 m et du saut en longueur.

Elle participe à cinq Jeux olympiques consécutifs de 1964 et 1980 et remporte sept médailles, dont trois en or. Elle améliore six records du monde durant sa carrière et demeure la seule athlète, hommes et femmes confondus, à détenir les records mondiaux du 100 m, du 200 m et du 400 m. Vainqueur de cinq médailles d'or (et de 10 médailles au total) lors des Championnats d'Europe en plein air, elle s'adjuge 26 titres de championne de Pologne.

Présidente de la Fédération polonaise d'athlétisme de 1997 à 2009, élue au comité exécutif de l'IAAF, elle est membre du Comité international olympique depuis 1998.

Biographie et carrière sportive[modifier | modifier le code]

Née à Leningrad, alors en Union soviétique, d'un père polonais et d'une mère d'origine ukrainienne, elle participe à ses premiers jeux en 1964 à 18 ans. Lors de ces Jeux olympiques d'été de 1964 à Tokyo, elle obtient deux médailles d'argent en individuelle, sur 200 m et au saut en longueur, mais surtout fait partie du relais 4 × 100 m polonais qui crée la surprise en remportant le titre olympique.

Lors des Championnats d'Europe d'athlétisme 1966, elle remporte trois médailles d'or sur 200 m, la longueur et à nouveau le relais 4 × 100 m ainsi qu'une médaille d'argent sur 100 m.

Sous le nom de son mari, Janusz Szewiński, qui deviendra son entraîneur[1], elle participe aux Jeux olympiques d'été de 1968 de Mexico elle remporte le 200 m, battant le record du monde par la même occasion (22 s 58). Durant les mêmes jeux, elle gagne une médaille de bronze sur 100 m, mais est éliminée lors des qualifications de la longueur.

Après ces jeux, elle est victime en Pologne d'attaques antisémites[2].

En 1970 elle a un fils, Andrzej, qui fera une carrière sportive dans le volley-ball avant de se lancer dans la politique au sein de PO (il est sénateur polonais depuis 2007, réélu en 2011).

Lors des championnats d'Europe suivants, avec l'avènement de l'Allemande de l'est Renate Stecher, elle ne remporte qu'une médaille de bronze sur 200 m. Elle obtient le même résultat lors des Jeux olympiques d'été de 1972 de Munich. Elle reprend le dessus en 1974, remportant les Championnats d'Europe d'athlétisme 1974 sur 100 m et 200 m et battant le record du monde du 200 m. Elle complète sa moisson par une nouvelle médaille de bronze avec le relais. Depuis l'année précédente, elle pratique également le 400 m, discipline où elle bat, peu avant les Jeux olympiques de Montréal, le 22 juin 1976, le record du monde (49 s 75) détenu par Christina Brehmer depuis le 9 mai de la même année (49 s 77).

Lors des Jeux olympiques, elle dispute le 400 m et remporte un nouveau titre olympique, battant une nouvelle fois le record du monde en 49 s 29.

Au total, elle aura ainsi totalisé 34 victoires consécutives sur 400 m, avant d'être détrônée par Marita Koch lors des finales des Championnats d'Europe d'athlétisme de 1978 à Prague[1].

Elle dispute ses cinquième et derniers jeux en 1980 à Moscou où elle échoue en demi-finale du 400 m après une déchirure musculaire.

Après sa carrière sportive, elle assume de nombreuses responsabilités dans le monde du sport, devenant ainsi vice-présidente du comité national olympique polonais en 1988, présidente de la fédération polonaise d'athlétisme en 1997.

Elle est nommée membre du Comité international olympique en 1998.

En mai 2012, elle est intronisée au Panthéon de l’athlétisme de l’IAAF[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Irena Szewińska en 1964.
Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
1964 Jeux olympiques Tokyo 2e 200 m
1re 4 × 100 m
2e Saut en longueur
1965 Universiade Budapest 1re 100 m
1re 200 m
1966 Championnats d'Europe Budapest 2e 100 m
1re 200 m
1re 4 × 100 m
1re Saut en longueur
1968 Jeux olympiques Mexico 3e 100 m
1re 200 m
1969 Jeux européens en salle Belgrade 1re 50 m
1re Saut en longueur
1971 Championnats d'Europe en salle Sofia 2e Saut en longueur
Championnats d'Europe Helsinki 3e 200 m
1972 Jeux olympiques Munich 3e 200 m
1974 Championnats d'Europe en salle Göteborg 3e 60 m
Championnats d'Europe Rome 1re 100 m
1re 200 m
3e 4 × 100 m
1975 Championnats d'Europe en salle Katowice 3e 60 m
1976 Jeux olympiques Montréal 1re 400 m
1977 Coupe du monde des nations Düsseldorf 1re 200 m
1re 400 m
2e 4 × 400 m
1978 Championnats d'Europe Prague 3e 200 m
3e 4 × 400 m
1979 Coupe du monde des nations Montréal 3e 400 m

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
100 m 11 s 13 1974
200 m 22 s 21 Potsdam 13 juin 1974
400 m 49 s 28 Montréal 29 juillet 1976
Saut en longueur 6,67 m 1968

Records du monde[modifier | modifier le code]

  • 100 m[4]
    • 11 s 1 le 9 juillet 1965 à Prague (temps manuel, record du monde égalé)
    • 11 s 1 le 14 octobre 1968 à Mexico (temps manuel, record du monde égalé)

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gilles Navarro, Les riches Heures de l'Athlétisme, Mango Sport,‎ juin 2003, 32-33, Irena Szewinska, la joie de gagner p. (ISBN 2-84270-398-7)
  2. (pl) Łukasiewicz, Artur, « Marzec '68 w naszym regionie minął spokojnie », Gazeta Wyborcza (consulté le 28 février 2010)
  3. (en)« Notice d'Irena Szewińska », sur iaaf.org,‎ 2 (consulté le 2 avril 2013)
  4. (en)« Progression du record du monde féminin du 100 m », sur trackfield.brinkster.net (consulté le 17 mai 2012)
  5. (en)« Progression du record du monde féminin du 200 m », sur trackfield.brinkster.net (consulté le 17 mai 2012)
  6. (en)« Progression du record du monde féminin du 400 m », sur trackfield.brinkster.net (consulté le 17 mai 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]