Henryk Siemiradzki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henryk Siemiradzki

Henryk Siemiradzki[1], né en 1843 dans la sloboda de Novobelgorod (maintenant village de Petchenegui en Ukraine) près de Kharkov, en Petite Russie et mort en 1902 à Strzałkowo (en), est un peintre de style académique, polonais et sujet de l'Empire russe, particulièrement connu pour ses représentations de scènes de l'antiquité gréco-romaine et du Nouveau Testament.

Biographie[modifier | modifier le code]

Siemiradzki est le fils d'un médecin militaire polonais. Il fait ses études à Kharkov où il apprend la peinture auprès d'un disciple de Karl Briullov, D.I. Bespertchy. Entré à l'école en section Mathématiques-Physique de l'Université de Kharkov, il poursuit son apprentissage en peinture auprès de Bespertchy. Après avoir obtenu son diplôme à l'Université, il abandonne ses études scientifiques. Dans les années 1864-1870 il est installé à Saint-Pétersbourg afin d'étudier la peinture à l'Académie impériale des arts. À la fin de ses études il reçoit une médaille d'or. En 1870 - 1871 il étudie auprès de Karl von Piloty à Munich, grâce à une subvention de l'Académie. Il déménage à Rome en 1871.

En 1873, il reçoit le titre d'académicien de l'Académie impériale. De 1876 - 1879, Siemiradzki travaille sur les fresques de la cathédrale du Christ-Sauveur (Moscou). En 1879, il offre une de ses œuvres les plus connues, l'énorme Pochodnie Nerona (Les torches de Néron), peinte en 1876 au Musée national polonais de Cracovie. En 1893, il travaille à deux grands tableaux pour le Musée historique d'État de Moscou. Ses œuvres sont exposées dans les musées de l'Empire russe, surtout en Pologne, en Russie et en Ukraine.

Il meurt à Strzałkowo en 1902 et est initialement enterré à Varsovie, mais plus tard, ses restes sont transférés au panthéon de Skałka de Cracovie.

Siemiradzki est un représentant majeur de l'art pictural le plus académique possible de la fin du XIXe siècle en Europe centrale et en Europe de l'Est.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Beaucoup de ses peintures représentent des scènes de l'antiquité, généralement ensoleillées, (scènes utopiques ou des compositions présentant la vie des premiers chrétiens). Il a également peint des scènes bibliques et historiques, des paysages et des portraits. Rappelons aussi les rideaux peints pour le théâtre Juliusz Słowacki de Cracovie et pour le théâtre de Lwów.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Prononcer Semiradski