Leszek Kołakowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leszek Kołakowski

Philosophe occidental

Époque contemporaine

Description de cette image, également commentée ci-après

Leszek Kołakowski, Varsovie (Pologne), 23 octobre 2007.

Naissance 23 octobre 1927
Radom (Pologne)
Décès 17 juillet 2009 (à 81 ans)
Oxford
Nationalité Drapeau de Pologne Polonais
Principaux intérêts marxisme

Leszek Kołakowski, né le 23 octobre 1927 à Radom (Pologne) et mort le 17 juillet 2009 à Oxford[1], est un philosophe, historien des idées et essayiste polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kolakowski naquit à Radom, durant la Seconde République de Pologne.

Après la Seconde Guerre mondiale, il étudie la philosophie à l'université de Lodz. En 1953, il obtint le doctorat de philosophie à l'université de Varsovie avec sa thèse sur Spinoza. Il devint plus tard professeur de chaire universitaire dans le département de l'histoire de la philosophie à l'université de Varsovie entre 1959 et 1968.

Spécialiste du marxisme, Leszek Kołakowski est connu pour une étude en trois volumes intitulée Les Courants principaux du marxisme. Il pensait en particulier que le stalinisme était la conséquence inéluctable de la mise en pratique du communisme[2]. Son œuvre a été couronnée par le Prix européen de l'essai Charles Veillon en 1980.

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

  • Chrétiens sans Église : la conscience religieuse et le lien confessionnel au XVIIe siècle, Paris, Gallimard, 1969.
  • L'Esprit révolutionnaire ; (suivi de) Marxisme, utopie et anti-utopie, Bruxelles, Éditions Complexe, 1978.
  • La Philosophie positiviste, Paris, Denoël, 1978.
  • Philosophie de la religion, Paris, Fayard, 1985.
  • Le Village introuvable, Bruxelles, Éditions Complexe, 1986.
  • Histoire du marxisme, Paris, Fayard, 1987
    • I) Les Fondateurs, Marx, Engels et leurs prédécesseurs ;
    • II) L'âge d'or de Kautsky à Lénine.
  • Horreur métaphysique, Paris, Payot, 1989.
  • Husserl et la recherche de la certitude, Lausanne, L'Âge d'Homme, 1991.
  • Dieu ne nous doit rien : brève remarque sur la religion de Pascal et l'esprit du jansénisme, Paris, Albin Michel, 1997.
  • Petite philosophie de la vie quotidienne, Monaco, Éditions du Rocher, 2001.
  • La Clef céleste ou Récits édifiants de l'histoire sainte réunis pour l'instruction et l'avertissement, Bayard, 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Le Monde
  2. (en) « Leszek Kolakowski », The Economist, 30 juin 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]