Behemoth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Behemoth (homonymie).

Behemoth

Description de cette image, également commentée ci-après

Behemoth en 2004, de gauche à droite :
Tomasz Wróblewski, Adam Darski et Zbigniew Robert Promiński.

Informations générales
Pays d'origine Gdańsk,
Drapeau de la Pologne Pologne
Genre musical Black metal, death metal
Années actives Depuis 1991
Labels Metal Blade, Nuclear Blast,
Wild Rags, Pagan,
Avantgarde Music, Regain,
Century Media
Mystic Production
Site officiel Behemoth.pl
Composition du groupe
Membres Adam Darski
Zbigniew Robert Promiński
Tomasz Wróblewski
Patryk Dominik Sztyber
Anciens membres Voir section Formation
Logo

Behemoth est un groupe de black et death metal polonais, originaire de Gdańsk, formé en 1991. Le groupe est considéré comme ayant joué un rôle important dans l'émergence du metal extrême underground polonais[1],[2]. La plupart des albums de Behemoth sont axés sur des thèmes sataniques dont des références à des auteurs tels que Aleister Crowley, John Milton, William Blake et Howard Phillips Lovecraft.

Depuis la fin des années 1990, le groupe adopte un style de black metal traditionnel, avec des paroles rédigées par le chanteur Nergal et Krzysztof Azarewicz. À la suite de la parution de l'album Satanica, en 1999, le groupe montre sa présence sur la scène death metal. Bien que Behemoth soit catégorisé death, black ou thrash metal, Nergal mentionne ne pas apprécier que le groupe soit catégorisé[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et cinq premiers albums (1991–2000)[modifier | modifier le code]

Behemoth est formé en 1991 en tant que trio, avec Nergal à la guitare et au chant, Adam Muraszko à la batterie, et Desecrator à la guitare. Ils débutent avec leurs démos Endless Damnation (en), et The Return of the Northern Moon[4]. La démo la plus significative, cependant, est la troisième, ...From the Pagan Vastlands, en 1993. La cassette audio est enregistrée puis envoyée au label polonais Pagan Records et, plus tard, au label américain Wild Rags.

Le premier album studio, Sventevith (Storming Near the Baltic), paraît en 1995.

Un an plus tard, il enregistre son second album, Grom, paru en 1996. Grom présente nombre d'influences et styles musicaux, avec l'usage de voix féminines, de synthétiseurs et guitares acoustiques. À cette même période, Behemoth obtient enfin la chance de jouer sur scène dans son pays natal et fait une tournée en Europe.

Deux ans plus tard, le groupe enregistre un troisième album, Pandemonic Incantations. Les médias spécialisés de la scène metal s'intéressent de plus en plus au groupe[5]. Cependant, à cause d'un manque de soutien promotionnel, l'album n'a pas l'effet escompté.

Après une autre tournée intensive, Behemoth signe un contrat de deux ans avec le label italien Avantgarde Music, durant le printemps 1998. Cette nouvelle collaboration est un succès[6] avec l'album Satanica.

Le label réserve deux tournées européennes pour le groupe, aux côtés de Deicide et Satyricon. Durant cette période, Behemoth change de line-up et a quelques problèmes avec son ancien label polonais. Les nouveaux membres engagés incluent Novy (ancien membre de Devilyn, Vader et Dies Irae), à la batterie, et Havok, le nouveau guitariste. À la suite de ces changements de line-up, Behemoth signe avec le label polonais Mystic Production.

L'album suivant, Thelema.6[7],[8]. La publicité pour Thelema.6 est effectuée par la presse mondiale et les médias[1], avec des premières publications officielles en Russie et au Brésil. Pendant la tournée promotionnelle de Thelema.6, Behemoth participe à des festivals tels que Wacken Open Air, With Full Force, Inferno Metal Festival, Mystic Festival, et Mind Over Matter Autumn. Il joue aux côtés de Carpathian Forest et Khold (en), puis participe au festival polonais Thrash em All Fest, avec Vader et Krisiun, parmi d'autres.

Zos Kia Cultus (Here and Beyond), Demigod et The Apostasy (2001–2008)[modifier | modifier le code]

Behemoth au Jaxx Nightclub, en 2007.

En 2001, Behemoth débute sur l'enregistrement du sixième album studio. Entre-temps, il achève sa tournée en Russie, en Biélorussie et en Ukraine.

L'enregistrement de leurs nouvelles chansons achevé, Behemoth vient une seconde fois aux Hendrix Studios. En compagnie de leur ami et ingénieur du son Arkadiusz Malczewski, ils produisent Zos Kia Cultus (Here and Beyond).

En février 2003, le groupe entame sa première tournée en Norvège, dans de nombreuses villes (Bergen, Oslo, Stavanger, …). Le 11 mars 2003, la première tournée américaine est programmée par Century Media Records. La tournée débute le 9 mars au Metalfest du New Jersey, suivi de nombreuses dates[9] à travers les États-Unis et le Canada, en compagnie des groupes Deicide, Revenge, Vehemence (en) et Amon Amarth. Peu après cette première tournée américaine, le groupe est invité à rejoindre le Blackest of the Black Tour de Glenn Danzig. Le festival, déjà légendaire, présente des groupes comme Danzig, Superjoint Ritual, Nile, et Opeth.

Au printemps 2003, Behemoth achève sa troisième tournée avec Six Feet Under, Skinless (en) et The Black Dahlia Murder. Le groupe participe ensuite au Tuska Festival, en Finlande, avec Ministry et Soulfly entre autres. En cette période, à la suite de difficultés liées au line-up, Nergal se sépare d'Havok et Novy, qui décide de se focaliser sur son groupe.

En 2004, le septième album, Demigod, est commercialisé et bien accueilli par la critique. Enregistré aux Hendrix Studios, l'album débute à la 15e place des classements musicaux polonais[10]. Les vidéoclips des chansons Conquer All et Slaves Shall Serve sont également tournés.

À la fin de 2005, le groupe se trouve en tête d'affiche du Demigod supremacy Canadian tour 2005 avec Necronomicon.

En 2007, le groupe part en tournée européenne avec Napalm Death, Moonspell et Dew-Scented, année pendant laquelle sort le huitième album studio, The Apostasy, en juillet. Il est enregistré au Radio Gdańsk studio, en décembre 2006. Peu après la parution de l'album The Apostasy, le groupe participe au Ozzfest 2007, en second stage[11]. En octobre et novembre 2007, il participe à une tournée américaine avec Job for a Cowboy, Gojira et Beneath the Massacre[12]. En octobre et novembre 2007, le groupe participe à une tournée en Europe avec les groupes de death metal canadien Kataklysm et belge Aborted.

Le groupe sur scène au Hole in the Sky, 2008.

En février 2008, Behemoth débute une tournée américaine avec Suicide Silence. En avril/mai 2008, le groupe participe à une tournée nord-américaine, The Invaluable Darkness, avec Keep of Kalessin et Dimmu Borgir. Behemoth passe tout l'été à jouer en Europe.

En octobre 2008, Behemoth sort son premier album live, At the Arena ov Aion – Live Apostasy. Également, un EP intitulé Ezkaton, commercialisé le 11 novembre 2008 en Amérique du Nord et présente une version ré-enregistrée de Chant for Eschaton 2000, une nouvelle chanson, et deux reprises (Master's Hammer (en), avec les membres de Root, Big Boss, et Ramones) plus trois chansons live.

Evangelion (2009–2010)[modifier | modifier le code]

En mars 2009, le groupe annonce la possibilité d'un nouvel album produit par le producteur britannique Colin Richardson[13].

Behemoth fait paraître son neuvième album studo intitulé Evangelion, le 9 août, distribué par le label Nuclear Blast en Europe et le 11 avril par le label Metal Blade aux États-Unis[14]. Shemhamforash, une musique de cet album, est mise en ligne en juillet 2009 dans leur profil MySpace[15]. En juillet et en août 2009, Behemoth participe au Rockstar Mayhem Festival aux côtés de nombreux groupes comme Slayer, Bullet for My Valentine, All That Remains, Trivium, Marilyn Manson, Cannibal Corpse et Job for a Cowboy. En septembre 2009, Behemoth participe à la tournée polonaise New Evangelion avec Azarath, Black River et Hermh[16].

En janvier 2010, Behemoth pariticipe à la tournée Evangelia Amerika Tour en Amérique du Nord, en mars, il joue en Europe (Scandinavie, Grèce et Turquie) et, en avril, au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Maladie de Nergal, guérison et The Satanist (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

En août 2010, Nergal est amené à l'hôpital où l'on lui diagnostique une leucémie. Initialement, il est rapporté que sa leucémie est à un stade avancé et que la chimiothérapie ne peut le guérir, mais cette information est erronée. Doda, sa petite copine de l'époque, décide de lui offrir de la moelle osseuse, mais elle n'est pas compatible[17]. Un donneur est trouvé par la suite. Behemoth est forcé d'annuler ses dates de tournées au Sonisphere Festival en Finlande, des concerts en Russie, Bielorussie (septembre et octobre) et leur tournée nord-américaine Lawless States of Heretika avec Watain, Withered et Black Anvil (novembre et décembre).

Le DVD live, Evangelia Heretika, est commercialisé le 9 novembre 2010[18]. Le coffret inclut deux DVD présentant le concert de Varsovie de 2009, le concert de Paris de 2008, des documentaires, des bonus et un CD audio[19].

Le 17 janvier 2011, Nergal quitte l'Uniwersyteckie Centrum Kliniczne (clinique), quatre semaines après sa transplantation. Il explique devoir passer plusieurs mois en convalescence et annonce son retour et sa motivation au sein du groupe Behemoth. Il remercie tous les fans pour leur soutien[20].

Selon Nergal, un nouvel album et une tournée pour 2012 sont prévus[21].

Dans une entrevue du 18 avril 2012 avec Blabbermouth, Nergal explique la possibilité d'une parution du prochain album en 2013[22]. Le groupe prévoit de jouer au Mayhem Festival, avec Amon Amarth, Rob Zombie, Mastodon, Children of Bodom et autres[23], mais est cependant forcé d'annuler car le batteur du groupe Inferno est tombé malade et qu'il a besoin d'une appendicectomie[24].

Le 30 mai 2013, Behemoth annonce le titre de son album, The Satanist, qui est commercialisé le 5 février 2014[25],[26].

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels
Anciens membres
  • Adam « Desecrator » Malinowski – guitare (1991–1992)
  • Adam « Baal Ravenlock » Muraszko – batterie (1991–1996)
  • Rafał « Frost » Brauer – basse (1992–1993)
  • Orcus – basse (1993)
  • Leszek « L. Kaos » Dziegielewski – guitare (1998–1999), bass (1995–1997)
  • Mefisto – basse (1997–1998)
  • Mateusz « Havoc » Smierzchalski – guitare, chant secondaire (2000–2003)
  • Marcin « Novy » Nowak – basse (2000–2003)
Membres de tournée
  • Bruno – basse (1999)
  • Istvan Lendvay – basse (2003)
  • Michał « Stoker » Stopa – guitare (2004)
  • Adam Sierżęga – batterie (2013)
  • Kerim « Krimh » Lechner – batterie (2013)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Démos et EP[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Clips vidéos[modifier | modifier le code]

Année Titre Réalisateur
1999 Decade of Therion Lucjan Hirszmajer
2000 Antichristian Phenomenon
-
2000 Christians to the Lions Roman Przylipiak
2002 As Above So Below Jakub Miszczak
2004 Conquer All Joanna Rechnio
2005 Slaves Shall Serve Joanna Rechnio
2007 Prometherion Soren
2008 At the Left Hand ov God Dariusz Szermanowicz & Grupa 13
2008 Inner Sanctum Mateusz "Mania" Winkiel
2009 Ov Fire And The Void Dariusz Szermanowicz & Grupa 13
2010 Alas, Lord is Upon Me Dariusz Szermanowicz & Grupa 13
2011 Lucifer Dariusz Szermanowicz & Grupa 13
2013 Blow Your Trumpets Gabriel Dariusz Szermanowicz & Grupa 13

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Greg Prato, « Biography », sur allmusic.com (consulté le 24 mai 2009)
  2. (en) Scott Murray, « The Metal Crypt - Behemoth - Zos Kia Cultus (Here and Beyond) Review », sur metalcrypt.com,‎ 09 avril 2003 (consulté le 24 mai 2009).
  3. « BEHEMOTH: The Metal Kult Interview » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 03 janvier 2014
  4. (en) « Behemoth », sur Behemoth.pl (consulté le 19 octobre 2011)
  5. (en) « Behemoth - Pandemonic Incantations Review - sputnikmusic », sur sputnikmusic.com (consulté le 23 mai 2009).
  6. (en) « CoC : Behemoth - Satanica : Review », sur chroniclesofchaos.com (consulté le 25 mai 2009)
  7. (en) « CoC : Behemoth - Thelema.6 : Review », sur chroniclesofchaos.com,‎ 23 juin 2009 (consulté le 24 mai 2009)
  8. (en) Chad, « Thelema.6 », sur metalbite.com,‎ 17 février 2002 (consulté le 24 mai 2009)
  9. (en) « The Coalition for Muzikal Armageddon North America Tour 2003 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur behemoth.pl. Consulté le 28 juin 2014
  10. (en) « BEHEMOTH Enter Polish Album Chart At No. 15 », sur blabbermouth.com,‎ 24 octobre 2004 (consulté le 2 janvier 2014)
  11. (en) « Ozzfest », sur metalunderground.com (consulté le 19 octobre 2011)
  12. (en) « Radio Rebellion Tour », apeshit.org,‎ 14 août 2007 (consulté le 19 octobre 2011)
  13. (en) « Behemoth Taps Colin Richardson For New Album Mix », sur idiomag.com,‎ 1er avril 2009 (consulté le 2 avril 2009)
  14. « http://www.behemoth.pl/en/index.php?type=hi » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur behemoth.pl. Consulté le 28 juin 2014
  15. (en) « Streaming New Song Shemhamforash Online », sur idiomag.com,‎ 23 juillet 2009 (consulté le 27 juillet 2009)
  16. (en) « Agoina Records », sur agoniarecords.com (consulté le 19 octobre 2011)
  17. (pl) « Nergal czeka na szpik », tvp.info (consulté le 19 octobre 2011)
  18. [vidéo] 75_MgGymtFQ sur YouTube
  19. (en) « Behemoth To Release a New DVD Evangelia Heretika », metalcallout.com (consulté le 30 septembre 2010)
  20. (en) « Behemoth », sur behemoth.pl (consulté le 19 octobre 2011)
  21. (en) « BEHEMOTH Rehearses For First Time In Almost A Year; Photos Available », sur roadrunnerrecords.com (consulté le 19 octobre 2011)
  22. (en) « BEHEMOTH Frontman Talks Next Album In New Video Interview - Apr. 18, 2012 », sur roadrunnerrecords.com,‎ 18 avril 2012 (consulté le 19 avril 2012)
  23. (en) « The Rockstar Energy Drink Mayhem Festival Lineup Has Been Announced! (again) », sur metalsucks.net
  24. « BEHEMOTH Pulls Out Of ROCKSTAR ENERGY DRINK MAYHEM FESTIVAL », sur blabbermouth.net (consulté le 05 juin 2013)
  25. (en) « Behemoth “The Satanist” », sur Metal Blade Recordsmetalblade.com (consulté le 2 janvier 2014)
  26. (en) « Behemoth Unveil 'The Satanist' Details, Premiere New Video », sur exclaim.ca,‎ 4 décembre 2013 (consulté le 2 janvier 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :