Jan Matejko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matejko.

Jan Matejko
Mateyko

Description de cette image, également commentée ci-après

Autoportrait

Naissance 28 juin 1838
Cracovie
Décès 1er novembre 1893 (à 55 ans)
Cracovie
Nationalité Polonaise Drapeau de la Pologne
Activités Artiste peintre

Jan Matejko (né le 28 juillet 1838[1] à Cracovie et mort le 1er novembre 1893 dans la même ville) est un peintre polonais.

Considéré comme le plus grand peintre historique polonais de tous les temps, il est célèbre pour ses œuvres représentant les grands personnages et événements de l'histoire de la Pologne, comme la bataille de Grunwald.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Franciszek Ksawery Matejko (František Xaver Matějka), originaire de Hradec Králové, vint s'installer en Galicie pour enseigner la musique. Il déménagea à Cracovie où il épousa Joanna Karolina Rossberg, fille d'une riche famille germano-polonaise.

Jan était le huitième de leurs onze enfants. Il développa dès son plus jeune âge un talent hors du commun pour les arts plastiques, ce qui lui permit de continuer l'école malgré ses difficultés dans les autres matières. Il ne maîtrisa jamais de langue étrangère et éprouvait même des difficultés en polonais. Pour cette raison, les apparitions en public auxquelles il fut forcé toute sa vie étaient sa hantise.

Jan Matejko survécut au bombardement de Cracovie par les Autrichiens en 1848, ainsi qu'à l'Insurrection de Janvier, à laquelle il ne put prendre part pour des raisons de santé (mais il la soutint financièrement et porta des armes aux insurgés à Goszcza). Les défaites subies par la Pologne le poussa à délaisser la peinture religieuse, sa vocation de départ, pour se consacrer exclusivement à la peinture historique.

En 1852, malgré l'opposition de son père, il entra à l'École des beaux-arts de Cracovie, où il étudia jusqu'en 1858. En 1864, il épousa Teodora Giebułtowska dont il eut quatre enfants : Beata, Helena, Tadeusz et Jerzy. Leur cinquième enfant, Regina, mourut en bas âge.

C'est lui qui créa l'imaginaire historique polonais, qui est de nos jours difficile à rejeter malgré de constantes critiques de la part des spécialistes. Sur ses toiles apparaissent souvent des personnages n'ayant pas participé aux événements (comme Hugo Kołłątaj ou encore le Général Wodzicki dans La Bataille de Racławice). Matejko s'efforçait d'atteindre une synthèse historique et philosophique plutôt que de peindre de simples faits historiques. Il est enterré au Cimetière Rakowicki de Cracovie.

Distinctions et Honneurs[modifier | modifier le code]

Œuvres majeures[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

L'hommage prussien
L'adoption de la Constitution du 3 mai 1791
Le sermon de Skarga
L'Union de Lublin
Victoire de Jean III Sobieski à Vienne

Disciples[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Jan Matejko », Meyers grosses Taschenlexikon, Mannheim, 1998, B.I.-Taschenbuchverlag, vol. 14, p. 98.
  2. (pl) Doktorzy honoris causa, sur le site de l'université

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :