Leszek Balcerowicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leszek Balcerowicz

Leszek Balcerowicz (né le à Lipno, Pologne) – un homme politique et un économiste polonais, qui fut l'artisan du renouveau économique de la Pologne dans les années 1990, au sortir de quarante années de régime pro-soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de la faculté de commerce extérieur de l'École centrale de planification et de statistiques de Varsovie, Leszek Balcerowicz a obtenu un MBA à l'Université Saint John de New York. Depuis 1992, il est professeur à l'École centrale de commerce (Warsaw School of Economics, SGH) Varsovie et depuis 1993, directeur de la chaire d'études comparatives internationales de cette école.

Le , M. Balcerowicz devint Vice-Premier ministre et ministre des Finances dans le gouvernement formé par Tadeusz Mazowiecki, un des dirigeants de Solidarność. C'était le premier gouvernement non communiste depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe Orientale.

Ministre des Finances, Leszek Balcerowicz maîtrisa l'hyperinflation qui ruinait l'économie polonaise et entreprit une rapide transition vers une économie de marché. Il est considéré comme le père des réformes économiques engagées par le premier gouvernement post-communiste et le principal architecte de la profonde mutation de la Pologne au cours des années 1990, au sortir de quarante années de communisme. Il fut l'auteur et le responsable de la mise en œuvre d'un processus de transition de l'économie planifiée vers l'économie de marché intitulé « thérapie de choc », aussi appelé Plan Balcerowicz.

Cette politique rigoureuse, après une première phase difficile se caractérisant par une forte inflation, la dévaluation de la monnaie, des fermetures d'entreprises et une forte hausse du chômage, a permis le développement et la modernisation de l'économie polonaise. Elle a abouti au retour de la croissance dès 1993, à une amélioration sensible du niveau de vie de la population, permettant une augmentation de consommation, une baisse de l'inflation, une stabilisation du zloty, une augmentation des échanges commerciaux et d'importants flux d'investissements directs étrangers.

Le , après avoir initié cette politique, Leszek Balcerowicz quitte son poste au ministère des Finances et est remplacé par Karol Lutkowski.

L'embellie de l'économie polonaise due à la « thérapie de choc » s'est poursuivie jusqu'en 1997, avec cette année-là un taux de chômage passant sous la barre des 10 %. Depuis, la Pologne connaît de nouveaux problèmes : après avoir dépassé le seuil des 20 % en 2004, le taux de chômage reste supérieur à 19 % au début de l'année 2005. En 2010, celui-ci tourne autour des 10 %.

De 1995 à 2000, M. Balcerowicz est le président de l'Union pour la Liberté (UW), parti fondé en 1994. À nouveau Vice-Premier ministre et ministre des Finances du au , il est désigné, par le Parlement polonais, président de la Banque nationale de Pologne (Narodowy Bank Polski) le , fonction qu'il quitte après son mandat de six ans en janvier 2007.

Au printemps 2011, à la suite de la démission précipitée de Dominique Strauss-Kahn du poste de directeur général du FMI, des voix en Pologne ont plaidé pour la candidature de M. Balcerowicz afin de le remplacer.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Docteur honoris causa des universités d'Aix-en-Provence, de Sussex, de la Paul University de Chicago, de Szczecin, de Staffordshire, de Toruń, de la Dundee University d'Écosse, de l'Université d'économie de Bratislava, de l'Université du Pacifique de Lima...

Liens externes[modifier | modifier le code]