Culture de la Slovaquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La culture de la Slovaquie résulte de différentes traditions populaires et, en raison de sa situation au centre de l'Europe, elle est aussi influencée par les cultures autrichienne, germanique, hongroise et slave[1].

Littérature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Littérature slovaque.
Portrait de Jan Kollár
Jan Kollár

La littérature slovaque remonte jusqu'à la Renaissance (Pavel Kyrmezer, Juraj Tesák Mošovský). On peut noter les écrivains Adam František Kollár et Matej Bel durant la période baroque, Jozef Ignác Bajza, Juraj Fándly, Ján Chalupka, Ján Kollár et Pavel Jozef Šafárik durant la période classique, les Romantiques Michal Miloslav Hodža, Jozef Miloslav Hurban, Ľudovít Štúr, Samo Tomášik ou Jonáš Záborský.

Plus tard on notera Janko Alexy, le poète Pavol Országh Hviezdoslav, Martin Kukučín, Kristína Royová, Janko Jesenský et Ivan Krasko.

Au sein de la Tchécoslovaquie, la littérature slovaque a continué à être représentée, avec entre autres Vladimír Clementis, Margita Figuli, Jozef Cíger-Hronský, Štefan Krčméry, Ladislav Nádaši-Jégé, Ľudo Ondrejov, Martin Rázus, Ivan Stodola, František Švantner, Miloš Urban, Jozef Dunajovec, Andrej Brázda-Jankovský, Hana Zelinová, Štefan Žáry, Anton Hykisch, Hana Ponická, Július Satinský, Vojtech Zamarovský, Zuzka Zguriška.

À la suite de son indépendance, la Slovaquie a continué à avoir une scène culturelle très vibrante, y compris littéraire, avec des écrivains tels que Radovan Brenkus, Juraj Červenák, Dušan Fabian, Michal Hvorecký, Ľuba Lesná, Peter Pišťanek, ou Miroslav Šustek.

Arts plastiques[modifier | modifier le code]

La Slovaquie a une culture longue et riche qui remonte jusqu'au Moyen Âge. De l'époque, de nombreux maîtres sont connus, tels que Maître Paul de Levoča ou Maitre MS. Dans l'ère contemporaine, la scène culturelle slovaque a été dominée par Koloman Sokol, Albín Brunovský, Martin Benka, Mikuláš Galanda, ou Ľudovít Fulla. Au XXIe siècle, on peut noter l'artiste Katarina Kudelova.

Musique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musique slovaque.
Mémorial Eugen Suchoň à Piešťany
Mémorial Eugen Suchoň à Piešťany

Les compositeurs slovaques les plus importants sont Eugen Suchoň, Ján Cikker, et Alexander Moyzes, et à l'ère contemporaine, Vladimir Godar et Peter Machajdik, ou le chanteur Richard Müller et la soprano colorature Edita Gruberová.

Autres personnes[modifier | modifier le code]

La Slovaquie est aussi connu pour ses polymathes, tels que Pavol Jozef Šafárik, Matej Bel, Ján Kollár, et ses réformateurs et révolutionnaires politiques tels que Milan Rastislav Štefánik et Alexander Dubček. D'autres personnalités célèbres incluent le héros Juraj Jánošík (équivalent slovaque de Robin des Bois), ou l'aventurier Móric Beňovský[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

Une curiosité touristique rare et intéressante de la Slovaquie orientale (près de Košice) est le grand nombre d'églises rurales en bois, qui évoquent les stavkirke de Norvège.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Le porc, le bœuf et la volaille sont les viandes les plus consommées, en particulier le porc. Parmi les volailles, les plus consommés sont le poulet, puis le canard, l'oie et la dinde. Une sorte de boudin, nommée jaternice, faite à partir de porc est également populaire. On mange aussi du sanglier, du lapin ou du cerf. On peut trouver de l'agneau ou de la chèvre, mais ces viandes sont moins consommées.

Les fromages sont également un élément important de la gastronomie slovaque, le plus célèbre étant le Bryndza, ingrédient du plat national slovaque les Bryndzové halušky. Les autres fromages répandus sont le Korbáčik, Liptauer, Parenica ou encore l'Oštiepok, fromage au lait de brebis et de vache qui bénéficie d'une AOP depuis 2008.

Les alcools traditionnels slovaques sont des alcools forts à base de prune (Slivovica) et de baie de genévrier (Borovička). Le vin est également très apprécié en Slovaquie, les régions viticoles sont au sud du pays près du Danube et ses affluents (le climat du nord étant trop froid et le terrain trop montagneux). Le vin blanc a traditionnellement été plus populaire que le rouge ou le rosé, et les vins secs moins populaires, mais les goûts semblent être en train de changer[3]. La bière, principalement de style Pilsner est également populaire.

Langues[modifier | modifier le code]

Le slovaque est une langue du groupe slave occidental, proche du tchèque, qui présente trois principaux dialectes. Il fut codifié par Anton Bernolák en 1787 (Bernolák se fonda sur le dialecte slovaque occidental pour codifier la première langue littéraire slovaque), et Ľudovít Štúr, qui se fonda sur le dialecte central en 1843.

Le Slovaque est la seule langue officielle[4]. Une nouvelle loi controversée a été adoptée par le parlement slovaque en juillet 2009, qui prévoit des sanctions, allant jusqu'à 5 000 euros d'amende, pour l'utilisation d'une langue d'une minorité dans les services publics[5]. Néanmoins, les communes dont une minorité linguistique représente plus de 20 % des habitants bénéficiant d'une signalisation bilingue[4].

Religion[modifier | modifier le code]

La majorité des Slovaques s'identifient comme catholiques ou d'origine catholique (68,9 %), bien que moins que ce pourcentage vont à l'église. Selon l'Eurobaromètre de la Commission Européenne de 2004, 40 % de la population est athée ou agnostique. On compte également 6,93 % de luthériens, 4,1 % de gréco-catholiques, 2 % de calvinistes et 0,9 % d'orthodoxes. Seuls 2300 juifs demeurent aujourd'hui (comparé à 90 000 avant-guerre).

Fêtes et jours fériés[modifier | modifier le code]

Jours fériés en Slovaquie
Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier (1993) Nouvel An et Fête nationale Novy Rok + Deň vzniku Slovenskej republiky
6 janvier Épiphanie (Adoration des Mages ou Baptême du Christ et Noël pour les chrétiens orthodoxes) Zjavenie Pána (Traja králi a vianočný sviatok pravoslávnych kresťaňov)  
  Vendredi Saint Veľký piatok  
  Lundi de Pâques Veľkonočný pondelok  
1er mai (1886) Fête du travail Sviatok práce  
8 mai (1945) Jour de la victoire sur le nazisme Deň víťazstva nad fašizmom  
5 juillet (863) Fête de saints Cyrille et Méthode Sviatok svätého Cyrila a Metoda  
29 août (1944) Jour anniversaire du Soulèvement national slovaque Výročie SNP
1er septembre (1992) Jour de la Constitution de la République slovaque Deň Ústavy Slovenskej republiky  
15 septembre Fête de Notre-Dame des Sept Douleurs, patronne de la Slovaquie Sviatok Panny Márie Sedembolestnej, patrónky Slovenska lendemain de la Sainte-Croix
1er novembre Toussaint Sviatok všetkých svätých  
17 novembre (1989/1939) Journée de la lutte pour la Liberté et la Démocratie Deň boja za slobodu a demokraciu  
24 décembre Veille de Noël Štedrý večer  
25 décembre Noël 1. sviatok vianočný  
26 décembre Saint-Étienne 2. sviatok vianočný  [6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]