Culture de la Bosnie-Herzégovine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Du passé, les richesses architecturales et artistiques sont innombrables et de ce même passé est né un épanouissement intellectuel et artistique majeur.

La Bosnie-Herzégovine est une riche terre d'art et de culture. Sa capitale, Sarajevo, était la capitale intellectuelle et artistique des Balkans. L'histoire du pays a été influencée par les grandes civilisations qui s'y sont succédé. Les conquêtes romaines, byzantines, les sièges des Hongrois, Ottomans et Austro-Hongrois ont influencé la création et suscité toutes les vocations. La diversité des religions, notamment, a engendré les premiers textes et peintures liés aux églises orthodoxes et catholique, aux mosquées et synagogues.


La guerre a bouleversé le pays et plus d'un tiers des monuments historiques bosniaques (mémoricide) ont été détruits durant la guerre 1992-1995, comme la Bibliothèque nationale de Sarajevo (architecture Austro-Hongrois) ou la fameuse mosquée de Foca (XVe siècle), qui était l'une des plus belles du pays. Une grande partie du patrimoine religieux musulman (2 000 monuments) a été méthodiquement détruite pour ne plus laisser aucune trace de cette civilisation. Aujourd'hui grâce à l'UNESCO beaucoup de ces monuments ont été répertoriés et sauvés comme le pont de Mostar (XVIe siècle).

Cinéma[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musique bosnienne.

Littérature[modifier | modifier le code]

et Catégorie:Écrivain de Bosnie-Herzégovine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liste des journaux de Bosnie-Herzégovine

Liens externes[modifier | modifier le code]